Livres
439 745
Membres
369 673

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Maks 2016-11-14T02:31:42+01:00

le Rwanda était devenu un immense terrain de chasse dans lequel le Tutsi était le gibier. Un humain coupable d’être né, coupable d’être. Une vermine aux yeux des tueurs, un cancrelat qu’il fallait écraser.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AudacieuseErudite 2016-10-22T17:29:27+02:00

Mon père disait que le jour où les hommes arrêteront de se faire la guerre, il neigera sous les tropiques.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AudacieuseErudite 2016-10-22T17:28:26+02:00

Je n’avais pas d’explications sur la mort des uns et la haine des autres. La guerre, c’était peut-être ça, ne rien comprendre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AudacieuseErudite 2016-10-22T17:27:51+02:00

Bien sûr, un livre peut te changer ! Et même changer ta vie. Comme un coup de foudre. Et on ne peut pas savoir quand la rencontre aura lieu. Il faut se méfier des livres, ce sont des génies endormis.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sapho 2017-03-05T21:08:33+01:00

Je vis depuis des années dans un pays en paix, où chaque ville possède tant de bibliothèques que plus personne ne les remarque. Un pays comme une impasse, où les bruits de la guerre et la fureur du monde nous parviennent de loin.

La nuit, me revient le parfum de les rues d'enfance, le rythme calme des après-midi, le bruit rassurant de la pluie qui tambourine sur le toit de tôle. Il m'arrive de rêver; je retrouve le chemin de ma grande maison au bord de la route de Rumonge. Elle n'a pas bougé. Les murs, les meubles, les pots de fleurs, tout est là. Et dans ces rêves que je fais la nuit d'un pays disparu, j'entends le chant des paons dans le jardin, l'appel du muezzin dans le lointain.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AudacieuseErudite 2016-10-22T17:26:33+02:00

La guerre, sans qu'on lui demande, se charge toujours de nous trouver un ennemi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Magavo 2017-04-23T15:17:47+02:00

"C'est la première fois qu'on a un président qui n'est pas militaire. Je pense qu'il aura moins mal à la tête que ses prédécesseurs. Les présidents militaires ont toujours des migraines. C'est comme s'ils avaient deux cerveaux. Ils ne savent jamais s'ils doivent faire la paix ou la guerre."

Afficher en entier
Extrait ajouté par diplodocus 2017-05-02T17:31:52+02:00

Les hommes de cette région étaient pareils à cette terre. Sous le calme apparent, derrière la façade des sourires et des grands discours d'optimisme, des forces souterraines, obscures, travaillaient en continu, fomentant des projets de violence et de destruction qui revenaient par période successives comme des vents mauvais : 1965, 1972, 1988.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Plumette91 2016-11-28T08:19:08+01:00

Nous vivons. Ils sont morts.Maman ne supportait pas cette idée. Elle était moins folle que le monde qui nous entourait.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Plumette91 2016-11-28T08:11:34+01:00

Il faut se méfier des livres, ce sont des génies endormis.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode