Livres
439 499
Membres
369 064

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Petit pays



Description ajoutée par ceinwyn79 2016-05-26T11:57:39+02:00

Résumé

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…

« J’ai écrit ce roman pour faire surgir un monde oublié, pour dire nos instants joyeux, discrets comme des filles de bonnes familles: le parfum de citronnelle dans les rues, les promenades le soir le long des bougainvilliers, les siestes l’après-midi derrière les moustiquaires trouées, les conversations futiles, assis sur un casier de bières, les termites les jours d’orages... J’ai écrit ce roman pour crier à l’univers que nous avons existé, avec nos vies simples, notre train-train, notre ennui, que nous avions des bonheurs qui ne cherchaient qu’à le rester avant d'être expédiés aux quatre coins du monde et de devenir une bande d’exilés, de réfugiés, d’immigrés, de migrants. »

Avec un rare sens du romanesque, Gaël Faye évoque les tourments et les interrogations d’un enfant pris dans une Histoire qui le fait grandir plus vite que prévu. Nourri d’un drame que l’auteur connaît bien, un premier roman d’une ampleur exceptionnelle, parcouru d’ombres et de lumière, de tragique et d’humour, de personnages qui tentent de survivre à la tragédie.

Afficher en entier

Classement en biblio - 639 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Maks 2016-11-14T02:31:42+01:00

le Rwanda était devenu un immense terrain de chasse dans lequel le Tutsi était le gibier. Un humain coupable d’être né, coupable d’être. Une vermine aux yeux des tueurs, un cancrelat qu’il fallait écraser.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Un livre témoin de la fureur des hommes dans un "petit pays", d une plume poétique mais sans langue de bois.

Un quotidien d une enfance blessée à jamais, et une lecture qui vous suivra longtemps.

Un bijou littéraire et un coup de coeur.

Afficher en entier
Diamant

J'ai attendu quelques jours avant de rédiger cet avis car ce récit à été, pour moi en tout cas, assez difficile à encaisser de part la dureté des faits et des sentiments qu'il procure. J'ai pourtant l'habitude de faire mes chroniques à chaud mais là je n'ai pas pu, c'est une réaction assez rare de ma part.

Nous suivons dans cette histoire, Gabriel, un jeune garçon métisse dont le père est français et la mère réfugiée rwandaise au Burundi. Gaby va au cours de cette jeunesse, essuyer les aléas de tout jeunes garçons pris entre deux cultures, dans un pays où la guerre ethnique va s'installer. Ce n'est déjà pas facile de grandir dans des conditions normales donc je vous laisse imaginer la montagne à gravir pour sortir indemne de cette enfance.

Ce jeune garçon m'a beaucoup plus, il est sensible, courageux et intelligent, de plus, malgré la guerre, le Burundi à l'air d'un pays très beau.

Les thèmes abordés en parallèle de cette guerre civile et ethnique sont évidement la politique, l'amitié, la séparation, l'ennuie, la vie, la mort et encore plein d'autres thèmes et sentiments que je tairai pour ne pas trop dévoiler l'histoire.

J'ai donc vraiment adoré ce livre, j'avais l'impression d'être avec ces gens tellement le récit respire le "vrai", tellement il m'as pris aux tripes, je ne pleure jamais sur un livre, je prend en général assez de distances pour faire la part des choses, mais la, la fin m'a tiré des yeux rouges et humides ainsi qu'un sentiment de tristesse immédiate. Relire un roman est une chose que je déteste et bien ici j'ai déjà envie de m'y replonger.

À lire absolument, c'est une histoire qui va certainement jouer avec vos sentiments, elle est horrible et elle est si belle !

Voir la chronique sur mon blog :

http://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2016/11/petit-pays-gael-faye.html

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Marie-Pier-2 2017-09-29T00:11:33+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par pouniri 2018-12-16T14:27:48+01:00
Bronze

Un bon livre qui offre un contraste saisissant entre la douceur de l'enfance et l'horreur du Génocide. J'ai trouvé la narration du point de vue de Gabriel, un enfant, très intéressante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vyvlit 2018-12-12T21:55:10+01:00
Diamant

Drôle, touchant, beau, émouvant, incroyable, bouleversant... Ce que j'en pense ? Tout. Parce que ce livre est tout, dit tout, a tout. Rien. Parce qu'il n'y a rien à ajouter...

Suis je émue ? Bouleversée ? Attendrie ? Changée ? Amusée ? Je ne sais pas, je suis prise dans un tourbillon d'émotions... Je vais rester avec Gaby a Bujumbura, au Burundi encore un petit moment avant de pouvoir passer a autre chose ^^'

Ça faisait longtemps que je n'avais pas autant été touchée par un livre...

A lire de toute urgence !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eurylia 2018-12-07T13:17:44+01:00
Diamant

Comme pour tous les livres qui touchent de si près des événements réels et vécus par leurs auteurs, il est très difficile de donner un avis objectif sur celui-ci. Je me suis beaucoup identifiée au personnage de Gabriel, non pas par rapport à ce qu'il vit mais par rapport à sa façon de voir les choses : son refus de quitter le monde de l'enfance, sa rébellion face au fait qu'on lui impose de prendre position alors qu'il voudrait rester neutre, son incompréhension de devoir le faire malgré tout à cause du contexte alors qu'à ses yeux tout part d'une bêtise, d'une simple différence de physique.

J'ai beaucoup apprécié la plume de l'auteur qui permet de rentrer crescendo dans l'horreur du récit avec un style toujours dans la retenue qui ne verse jamais dans la surenchère ou le tire-larme. Je ne m'attendais pas à l'épilogue que j'ai trouvé particulièrement dur, surtout après tout le reste.

Une excellente lecture que je conseillerais volontiers à tout ces gens qui ne comprennent pas que l'on puisse être obligé de quitter son pays et qui ne réalisent pas ce que ça coûte humainement parlant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cacoethes-scribendi 2018-12-07T12:13:32+01:00
Argent

Il est difficile de parler de ce roman une fois qu'on l'a fini. La fin est tellement douloureusement réaliste, mettre des mots dessus n'a pas de sens...

Les deux premiers tiers du roman se lisent tranquillement. On découvre la vie au Burundi de Gaby, français par son père, rwandais par sa mère. La violence rôde, mais reste à la lisière du quotidien et Gaby a une vie normale : une correspondante orléanaise, des potes avec qui chaparder des mangues aux voisins...

Mais la violence se rapproche et quand elle survient tout bascule. Le choc est indicible. Réaliser que ces événements sont inspirés de l'adolescence de l'auteur, ça brise le cœur.

Je ne peux pas vraiment en dire plus. C'est une part d'Afrique, une part de la terrible Histoire récente. Comme toujours, c'est essentiel que ce genre de romans existe et soit lu, pour comprendre, pour savoir.

Je ne regrette pas d'avoir enfin lu ce livre qui a tant fait parler de lui l'année dernière et je vous le recommande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ayu_lis_ 2018-12-07T09:59:13+01:00
Argent

Très bon livre sur un sujet peu abordé seulement quelques point m'ont déranger ce qui 'nen a pas fais un coup de coeur mais sinon l'écriture de l'auteur était vraiment très belle. Les ponts que j'ai trouvé décevants sont le retour dans son pays natal, je m'attendais à quelque chose de plus touchant de plus long et les personnages n'avaient pas assez de profondeur pour ceratins selon moi comme Innoncent, sa méchanceté ne m'a pas touché parce qu'il n'étaut pas assez abordé personnellement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par louana31 2018-12-05T18:26:46+01:00
Argent

L'université l'a donné une bonne raison et la motivation de lire ce livre que j'envisageai de parcourir depuis longtemps. Ce n'est absolument pas le genre de roman que je lis habituellement mais son contexte particulier d'écriture à éveillé ma curiosité.

Je dois avouer que j'ai été tour à tour surprise, amusée, émue et choquée au fil de ma lecture. J'ai changé de multiple fois d'avis sur les protagonistes avant de finalement les accepter dans leur entièreté, avec tous leurs faiblesses, leurs peurs mais aussi leurs forces.

Cette histoire m'a vraiment marquée et restera gravée dans ma mémoire pour de longues années...

Merci à Gaël Faye d'avoir eu la force et le courage de partager cette histoire qui ouvrira sans aucun doute les yeux de beaucoup de lecteurs sur la réalité de ce monde et les causes qui valent ou non la peine qu'on se batte pour elles.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Heidi75 2018-11-11T01:44:25+01:00
Or

J'ai dévoré ce livre en 24h, captivée par le récit de cette vie au Burundi et du génocide rwandais, à travers le regard d'un enfant. Loin des fioritures vides de sens, cette écriture simple et profondément habitée nous amène à de multiples sujets de réflexion.

Voici un roman accessible et à partager avec nos ados.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par -Automne- 2018-11-10T15:31:20+01:00
Lu aussi

Le génocide rwandais à travers les yeux d'un enfant, qui subit, fatalement, une guerre dont il ne comprend pas les motifs. Car il n'y a rien à comprendre, justement. Tout n'est que question d'origine. Hutu ou Toutsi, l'un ou l'autre, pile ou face : aucune place pour la neutralité.

Gaël Faye dévoile avec délicatesse la perte d'une insouciance au milieu de la barbarie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Phyllodromia 2018-10-22T18:39:19+02:00
Or

J'étais dans l'ignorance que Gaël Faye avait écrit un livre, alors quand je l'ai vu en vente, je ne me suis même pas posé la question : il était à moi. Je me suis bien demandé ce que pouvait cacher ce livre, moi qui suis très admirative des chansons de Gaël Faye.

Je n'avais pas d'attente particulière, si ce n'est celle de l'écriture, qui s'est révélée à la hauteur de ce qu'avait déjà produit l'artiste ! J'ai beaucoup aimé ce livre, et même s'il ne fait pas partie de mes coups de cœur, j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire.

J'ai beaucoup aimé tous ces détails donnés sur la vie quotidienne dans leur village, tous ces passages si détaillés.

Je suis ravie !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Juliusneon 2018-10-20T23:02:46+02:00
Or

Dès le premier mot j'ai été happé par ce récit, décrit des yeux d'un enfant avec de la tendresse, pas de la naïveté. Ce livre m'a fait voyager; en Afrique déjà mais surtout, au fil d'une écriture parfaite dans la vie de ce jeune garçon, percuté en pleine innocence par les horreurs de la guerre . J'ai ris, j'ai eu peur et j'ai pleuré; mais surtout j'ai aimé chaque page de ce récit. Léger bémol, c'est un peu bien-pensant et politiquement correct. Un peu trop mélo !

Afficher en entier

Dates de sortie

Petit pays

  • France : 2016-08-24 (Français)
  • France : 2017-08-23 - Poche (Français)

Activité récente

Elisa73 l'ajoute dans sa biblio or
2018-12-07T18:54:47+01:00
dleila le place en liste or
2018-11-28T13:22:11+01:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 639
Commentaires 118
Extraits 86
Evaluations 238
Note globale 8.1 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode