Livres
505 129
Membres
512 695

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par sarah640 2019-11-30T04:11:02+01:00

Je repense à ce connard de Dylan. J’ai vraiment cru que j’allais le tuer. Son jeu préféré, c’est de charmer les filles pour ensuite coucher avec elles et les laisser tomber. Il l’a fait des centaines de fois. Ça ne m’étonnerait pas que toutes les filles du lycée y soient passées. Honnêtement, je n’en avais rien à foutre jusque-là. Ça m’amusait même un peu, qu’il nous raconte ses conquêtes. Mais, quand il a annoncé que sa prochaine cible serait Angelia, je ne l’ai pas supporté. Sans même m’en rendre compte, j’ai crié qu’il ne la toucherait pas. Évidemment, il a pris ça à la rigolade

Afficher en entier
Extrait ajouté par lili63loopig 2019-10-02T19:20:45+02:00

Mes yeux, et ceux de sa grand-mère. C'est le plus bel héritage que ma mère pouvait nous transmettre. Nous voilà tous les trois, heureux et bouleversés, prêts pour la nouvelle vie qui nous attend. Oui, la boucle est bouclée, mais elle renaît sans cesse. Voilà ce qu'est l'amour.

Afficher en entier
Extrait ajouté par L_Alpha 2019-06-08T13:18:37+02:00

— C’est formidable, commente gaiement Marie. Où as-tu appris à dessiner ?

— Je n’ai jamais appris. Je le fais, c’est tout.

— Intéressant…, déclare James en souriant. Tu pourrais me faire un dessin, ma belle ?

Ça suffit, j’en ai plus qu’assez de son petit jeu !

— Tu n’auras d’elle ni dessin, ni rien d’autre. Et ne l’appelle plus jamais comme ça, dis-je en grinçant des dents.

Il ricane et lève les yeux au ciel.

— Pourquoi tu t’énerves, Zac ? Je pose une question, c’est tout.

Bordel, ce que mon poing me démange !

— Tu voudras bien me montrer tes œuvres ? poursuit James, tournant les yeux vers Angelia. Un petit moment, rien que tous les deux…

La main d’Angelia s’accroche si fortement à la mienne que je sens ses ongles s’enfoncer dans ma chair. Heureusement, ma mère me prend de vitesse :

— Arrête ça, James. On ne la laissera jamais seule avec toi. Zac est chargé de veiller sur elle, il ne la lâchera pas d’une semelle, n’est-ce pas ?

— Compte sur moi, dis-je en fixant mon cousin droit dans les yeux.

Il perd son petit sourire en coin, laissant voir toute la haine qu’il a à mon égard. Comme ça on est deux. Angelia est d’une pâleur inquiétante, il est temps d’y aller.

Afficher en entier
Extrait ajouté par L_Alpha 2019-06-08T13:17:24+02:00

— Quoi qu’il se passe, je serai toujours là. Moi, Quentin, Lily, Mme Talier et toutes les personnes que tu as pu rencontrer. On ne va pas t’abandonner, crois-moi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par L_Alpha 2019-06-08T13:16:27+02:00

— Je ne sais pas, il fallait bien que je lui lise cette lettre. Mais j’aurais dû me douter de sa réaction.

— C’est un monstre, Angelia, peu importe ce que tu peux lui dire, il ne changera pas, affirmé-je en rivant mon regard sur la place qui nous fait face.

— Je ne comprends pas pourquoi ça m’atteint tant aujourd’hui. J’ai entendu bien pire, durant dix-sept ans, et voilà que je m’effondre à nouveau, soupire-t-elle en s’essuyant les yeux.

— Parce que cette fois tu t’es ouverte à lui, tu lui as confié les seuls mots que ta mère t’ait jamais écrits, alors c’est plus douloureux. Mais tu peux être sûre qu’il va le regretter…

— Comment ça ? demande-t-elle en tournant son visage vers le mien.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode