Livres
638 624
Membres
755 953

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Jean-Pierre Favard

Auteur

33 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par
de

Biographie

Classement dans les bibliothèques

Diamant
8 lecteurs
Or
8 lecteurs
Argent
3 lecteurs
Bronze
8 lecteurs
Lu aussi
10 lecteurs
Envies
37 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
0 lecteurs
PAL
21 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.18/10
Nombre d'évaluations : 17

0 Citations 15 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Jean-Pierre Favard

Sortie France/Français : 2021-10-15

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par marie-nel 2016-05-17T16:03:06+02:00
Le fantôme du mur

Dans mes lectures, j'aime découvrir de nouvelles maisons d'édition, de nouveaux auteurs. Et c'est le cas avec ce roman. Et je me suis régalée ! L'auteur, Jean-Pierre Favard, emmène le lecteur dans l'histoire d'un professeur, en instance de divorce, qui emmènage dans un nouvel immeuble, avec comme voisine de palier une dame âgée bien sympathique. Et cela se passe à Dole, dans le Jura, là où je vis. Donc d'abord attirée par l'auteur et l'histoire locale, mais une fois dedans, entièrement prise par ma lecture et ce roman n'a pas duré longtemps !

Cette voisine entend donc frapper dans le mur, concluant qu'il y a un fantôme. Alors voilà notre professeur d'histoire-géo commencer une enquête sur cet immeuble, surtout quand il découvre la phrase gravée dans la pierre au dessus de la porte. « Fuyez voleurs, souris, fantômes », il y a de quoi réfléchir ! Quelle relation peut-il y avoir avec ce fantôme du mur ? Ses recherches vont lui faire revoir les écrits de Marcel Aymé, dont Philippe Curval fait une très belle analyse sur sa vie et ses écrits, à la fin du livre.

L'auteur alterne entre son histoire perso, avec son ex-femme, sa voisine, et l'histoire de Dole, de la région, et la résolution de son énigme. Cela donne beaucoup de rythme à la lecture, on ne s'ennuie pas un instant. Habitant dans la même région, j'ai particulièrement apprécié le cours donné aux élèves de sa classe se rapportant sur l'histoire et la géographie du Jura. J'en ai beaucoup appris. Et très intéressant !! Jean-Pierre Favard a l'art par son style de nous entraîner avec lui dans ses recherches sur la personnalité du fantôme, mais aussi dans l'histoire pure de ce département, mais aussi de la ville. La connaissant, il l'a très bien décrite car je voyais à travers les mots les rues et bâtiments. Et pour le final, très émouvant, l'auteur nous a vraiment gâtés.

Je suis vraiment conquise par cette lecture. Et la couverture du roman est très belle aussi, et tout en rapport avec lui. Tout existe, le fantôme du mur aussi peut-être !!

Je vais continuer à découvrir cet auteur, il m'a enchantée, je le félicite pour son travail de recherches pour nous fournir autant de détails, d'ailleurs, il nous donne la liste des documents consultés. Et je vais lire d'autres ouvrages de cette maison d'édition, après visite sur leur site, leur concept me plaît.

Même si vous ne connaissez pas Dôle ou le Jura, n'hésitez pas, cela vous donnera peut-être envie de passer par là. Le professeur est très touchant, et lui aussi mérite d'être lu.

Merci à l'auteur et à la Clef d'Argent pour ce service presse qui m'a énormément plu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nadine-25 2018-08-30T13:34:10+02:00
A l'heure où je succombe

À l’heure où je succombe

Jean-Pierre Favard

170 pages

Sorti le 27 mai 2018

Chez Sema Éditions

Ayant récemment décroché un partenariat avec la maison d’édition Sema Éditions, je vais donc pourvoir vous faire découvrir encore plus de livres. Je peux d’ores et déjà, vous dire que « À l’heure où je succombe » m’a envoûtée par son suspense intense...

10 ans après la disparition inexpliquée de sa sœur aînée Camille, pendant les vacances, Julien revient avec trois de ses amis dans cette demeure au fin fond d’une forêt du Morvan !!! Le Morvan, terre de mystères et de légendes, plus effrayantes les unes que les autres.

Entre disparitions et apparitions inexpliquées, Julien, Thomas, Valérie et Lou vont tenter de découvrir la vérité liée à la disparition de Camille...

Qu’est-il vraiment arrivé à sa sœur ? Est-elle morte ou a-t-elle fugué ? Mais que se passe-t-il dans cette maison ? Que signifie ces apparitions ? Où tout cela va-t-il les emmener ?

Un thriller qui nous tient en haleine du début à la fin, des phénomènes inexpliqués, des flashbacks qui nous permettent de mieux cerner Camille et sa disparition.

Et grâce à l’écriture fluide, plus qu’additive et une maîtrise parfaite du suspense, Jean-Pierre nous fait monter des sueurs froides sur tout le corps, notre gorge se noue, on sursaute au moindre bruit, la tension est à son paroxysme.

Ce roman est à mettre dans toutes les mains, de l’ado au senior !!

À découvrir sans délai !!!

Et un grand merci aux éditions Sema Éditions.

Afficher en entier
A l'heure où je succombe

CHRONIQUE DE NADINE :

Titre : À L’HEURE OÙ JE SUCCOMBE

Auteur : Jean-Pierre Favard

Parution : 27/05/2018 – Séma Éditions

170 pages

Ayant récemment décroché un partenariat avec la maison d’édition Sema Éditions, je vais donc pourvoir vous faire découvrir encore plus de livres. Je peux d’ores et déjà vous dire que « À l’heure où je succombe » m’a envoûtée par son suspense intense...

10 ans après la disparition inexpliquée de sa sœur aînée Camille, pendant les vacances, Julien revient avec trois de ses amis dans cette demeure au fin fond d’une forêt du Morvan !!!

Le Morvan, terre de mystères et de légendes, plus effrayantes les unes que les autres.

Entre disparitions et apparitions inexpliquées, Julien, Thomas, Valérie et Lou vont tenter de découvrir la vérité liée à la disparition de Camille...

Qu’est-il vraiment arrivé à sa sœur ? Est-elle morte ou a-t-elle fugué ? Mais que se passe-t-il dans cette maison ? Que signifie ces apparitions ? Où tout cela va-t-il les emmener ?

Un thriller qui nous tient en haleine du début à la fin, des phénomènes inexpliqués, des flashbacks qui nous permettent de mieux cerner Camille et sa disparition.

Et grâce à l’écriture fluide, plus qu’additive et une maîtrise parfaite du suspense, Jean-Pierre nous fait monter des sueurs froides sur tout le corps, notre gorge se noue, on sursaute au moindre bruit, la tension est à son paroxysme.

Ce roman est à mettre dans toutes les mains, de l’ado au senior !!

À découvrir sans délai !!!

Et un grand merci aux éditions Sema Éditions.

Résumé :

Ils pensaient passer quelques jours loin du monde et des ennuis, mais ils vont devoir faire face au passé... et à bien plus. Apparitions inquiétantes, disparitions inexpliquées et phénomènes étranges vont les pousser à revoir leurs certitudes. Peu à peu, la forêt se referme sur eux, jusqu’à délivrer son terrible secret...

Entre nostalgie et angoisse, un retour aux sources qui s’avère bien plus dangereux qu’il n’y paraît.

Initialement paru sous le titre « La seconde mort de Camille Millien » (éditions Le Panier d’Orties, 2009) puis au sein du recueil « Le destin des morts » (éditions Lokomodo, 2012), « À l’heure où je succombe » vous entraînera au cœur du Morvan légendaire et mystérieux. Terre des druides et des brumes, des non-dits et des taiseux, des vivants et des morts... Ne dit-on pas, à son sujet, qu’il ne vient de ces terres-là « ni bon vent, ni bonnes gens » ?

Voici venu le temps de le vérifier.

Jean-Pierre Favard, Prix Masterton 2018 pour son roman « La nuit de la Vouivre » (éditions La Clef d’Argent, 2017) aime à mêler Histoire et fiction, réalité et imaginaire. Ce roman ne fait pas exception à la règle.

« Entre légendes locales, souvenirs douloureux et événements mystérieux, l’auteur nous entraîne dans un récit passionnant. Autant le savoir, une fois que vous l’aurez commencé, vous ne pourrez plus le lâcher ! C’est un véritable bijou ! » (Phenixweb)

Afficher en entier
A l'heure où je succombe

Roman d'ambiance bourré de suspense, A l'heure où je succombe se lit d'une traite (moins de 200 pages).

L'action se situe dans le Morvan, région où de nombreux mythes et légendes ont pris place.

D'un séjour entre amis, Julien et ses amis vont se retrouver confrontés au passé de ce dernier, sa sœur ayant disparue dix ans plus tôt dans la région.

Jean-Pierre Favard distille savamment son suspense tout le long du récit, nous livrant quelques légendes locales en anecdotes et quelques récits historiques, notamment sur les druides.

C'est très intéressant et à la fois, ça plombe quelque peu le récit au niveau de son rythme et de son intrigue.

A l'heure où je succombe n'en est pas moins un récit glaçant et efficace, même si je dois avouer avoir été un peu perdue entre l'imagination et le réel à certains moments.

Ce fut donc une bonne lecture pour moi à quelques détails près, la tension est bien là et la plume est efficace.

Je vous le recommande pour un bon moment de frissons :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Root 2018-09-14T21:15:01+02:00
A l'heure où je succombe

C’était il y a 10 ans. Julien et Camille se prélassaient à la maison pendant que leurs parents faisaient des courses en ville. L’ambiance était aux vacances, Camille flirtait avec un voisin, Julien digérait le contenu du frigo devant la télé. Au retour des parents, Julien s’était endormi et Camille avait disparu. Moyennement prise au sérieux par les autorités locales, l’affaire s’est vite vue classée. Camille Millien était une belle fille, elle avait sans aucun doute fauté avec Thibault, volatilisé lui aussi, et voulait s’éviter le courroux paternel. Julien, lui, n’a jamais cru à la version officielle, Camille n’était pas du genre à fuguer.

Il aurait dû se douter que ces quelques jours dans la maison familiale, dans laquelle il remet les pieds pour le première fois en compagnie de ses amis, ne se passeraient pas comme prévu. Ni Thomas, ni Lou, ni sa petite amie Valérie n’étaient au courant du drame. Jusque-là, il n’avait pas cru bon de leur en parler. Mais les événements dont ils sont témoins vont l’amener à se libérer du poids du secret.

« Tu sais, le Morvan a toujours abrité toutes sortes de légendes. La vouivre, la galipote, les cancouëlles. Ici, on ne les compte plus tant elles sont nombreuses. Sorcières et sorciers y ont élu domicile depuis très longtemps… »

Sur fond de légendes régionales, passé et présent alternent, l’histoire s’étoffe sans grosses ficelles, et l’angoisse monte. C’est un vrai plaisir de voir qu’on peut toujours coller une bonne petite frousse sans verser dans le teen movie. L’auteur a mis ce qu’il faut de tension entre ses personnages dans un décor propice à l’imagination. J’ai rapidement émis une hypothèse… et me suis complètement plantée. Deuxième plaisir. Un bémol peut-être, certaines données historiques plombent un peu le rythme à mon goût. Mais ajoutez à cela que le récit est agréablement narré, c’est un troisième plaisir qui me fait dire que c’était un bon moment de lecture.

Afficher en entier
A l'heure où je succombe

- Ce que j’ai aimé

Une écriture fluide, efficace, visuelle et transmettant à merveille les émotions et les sensations des personnages.

Le suspens, certainement LE point fort de ce livre. Très réaliste et immersif.

Difficile de lâcher l’histoire une fois prise en main. Elle est prenante et on souhaite vivement savoir ce qui se passe après chaque découverte.

On en apprend plus sur les légendes locales et notamment sur les druides de l’époque gauloise (l’histoire se situe non loin de là où Vercingétorix a livré l’ultime bataille des Gaulois face aux Romains).

Au-delà du suspens et du côté historique, c’est le côté vieux film d’horreur vintage qui fait plaisir et qui transpire à travers la lecture.

Une histoire horrifique qui peut plaire aux personnes qui ne sont pas fan de morts tragiques et de boucheries de tueurs en série. Il est accessible à tous.

- Ce que j’aurai aimé, ce qui m’a dérangé

La taille relativement courte du récit est l’un de ses plus gros défaut dans le sens où l’auteur doit aller à l’essentiel et ne développe qu’assez peu les personnages (hormis Julien et Lou).

Personnellement déçu que l’histoire ne soit pas un peu plus « horrifique » mais cela n’engage que moi. Amateur de grands frissons, d’actions et d’écriture nerveuse, je n’ai pas eu mon comptant de sang. Je souligne dans les + son accessibilité et, je ne nie pas, cela est sympa d’avoir quelque chose de plus « léger » dans une histoire Fantastique. Mais pour moi il manquait ce côté horreur avec meurtre ou décès de façon inexplicable et violente.

Ce dernier quart quoi…un Bad-trip, une longue explication historique et enfin le dénouement qui tombe un peu de nulle part. Autant j’ai été convaincu par les 3/4 du livre pour les raisons citées plus haut, autant ce Ending m’a laissé sur ma faim. D’autres crieront très certainement au génie et auront adoré ce dénouement. Personnellement, j’aurai peut-être bien vu ça dans un film, mais à la lecture je n’ai pas adhéré (ou en tout cas pas à 100% car le Bad trip était encore cool).

- Conclusion

L’un des derniers bébés de la maison d’édition belge Séma Éditions est porteur d’une promesse claire –> le suspens jusqu’au bout. Un petit livre d’angoisse qui rappellera aux nostalgiques les bons vieux films d’horreur avec maison abandonnée au milieu des bois et phénomènes inexplicables. Le tout porté par les mythologies du Morvan et la plume acérée de l’auteur qui sont de vrais plus dans ce récit. J’aurai pu être entièrement conquis si je n’avais pas été déçu de cette fin un peu étrange et que, au final, l’histoire se révèle moins horrifique que la couverture et le résumé ne le laissaient présager. Goûts personnels oblige, mais pour ceux qui sont friands d’histoires à suspens, teinté de fantastique et d’histoires locales, sans hémoglobine et tripotée de meurtres aussi créatifs les uns que les autres, alors n’hésitez pas, ce livre vous promet un bon moment de lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tiinker 2018-10-31T12:14:24+01:00
A l'heure où je succombe

Deux couples vont passer quelques jours au vert dans la maison des parents de l’un d’eux. Revenir ici, au cœur du Morvan, rappelle à Julien de douloureux souvenirs. Sa soeur y a disparu un soir, sans laisser de traces. Il n’en a jamais parlé et une fois sur place, il est impossible de cacher la vérité à ses amis. Surtout à la charismatique Lou qui, face aux événements étranges qui surviennent, est la seule à ne pas le prendre pour un fou.

L’auteur a su me plonger direct dans l’ambiance et me surprendre. En plus j’adore le fait que ça me rappelle plein de films du genre Evil Dead, avec la baraque perdue dans les bois. Pour autant, il n’y a pas de clichés.

On découvre une région avec ses légendes urbaines avec lesquelles il joue. Je ne les connaissais pas et ça m’a beaucoup plu. J’avais l’impression d’y être. Le roman a plusieurs faces. Il est à la fois nostalgique et triste, angoissant et sombre, profond. J’ai eu quelques frissons !

Les personnages sont tous différents et chacun apporte son petit truc au récit bien qu’ils ne soient pas assez travaillés. Evidemment j’ai bien aimé le sage rapprochement entre Julien et Lou, même si on n’est pas dans une romance ^^

Par contre, je n’ai pas trop adhéré au dernier quart du roman. J’ai eu du mal à comprendre ce que ça venait faire là, c’était très curieux, presque brouillon. Et la fin tombe un peu trop vite. Je crois qu’à l’écran ça passerait bien, mais là ça m’a perdue. Sans me décevoir non plus, je vous rassure.

Alors, où est passée Camille ? Y-a-t-il des fantômes ? Est-ce autre chose ?? Pour le savoir, il faudra le lire !!! Idéal pour Halloween !

https://lireoudormir.wordpress.com/2018/10/30/a-lheure-ou-je-succombe/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zamy 2018-12-20T10:39:44+01:00
Dans tous ses états

Anthologie officielle de l’édition 2018 du salon fantasy en Beaujolais, Dans tous ses états nous présente des nouvelles très différentes les unes des autres, alternant entre enquête policière et contes, fantastique et fantasy, accompagné d’une petite bande dessinée.

Petit plus de cette anthologie : les textes ont été mis en musique ! Les écouter en même temps que lire les nouvelles auxquelles elles sont associées permet de se mettre dans l’ambiance beaucoup plus facilement. Elles sont à retrouver ici : https://www.youtube.com/watch?v=XVj6lSVJJXo&list=PLc1C_ybTBQycNeD5mM2EkB6oP28vOGNGJ

A-R-T - Sire Cédric

Intrigue : Une enquêtrice albinos enquête sur le meurtre d’une femme dont la peau du dos a été découpée.

Sympathique. Une enquête rondement menée par une femme qui ne s’en laisse pas conter.

Le Voyage Extraordinaire des triplées – Pierre Brulhet

Intrigue : Dans un village, tout est sens dessus dessous ! Des triplées voyagent pour trouver une solution et lever la malédiction.

Une nouvelle plaisante à lire et qui reprend des schémas et des thèmes chers aux contes de fées. J’ai beaucoup aimé, même si elle est courte et que j’aurais aimé prolonger la lecture.

Daniela et la Mélodie du noble cœur – Mestr Tom

Intrigue : Daniela, directrice d’un orphelinat sur le point de fermer, va à la bibliothèque pour trouver une partition.

Cette nouvelle a des allures de conte, mais les situations et clichés propres à ce genre sont renversés. Beaucoup d’humour et de mélange des genres, de style.

Comme on se rend en pèlerinage – Jean-Pierre Favard

Intrigue : Alors qu’elle voyage dans un train, une femme engage la conversation avec un homme mystérieux.

Excellente ! L’auteur a une plume habile et s’amuse à nous mener sur une fausse piste pour mieux nous surprendre à la fin.

L’Ombre des Sidhes – Frédéric Gobillot

Intrigue : Enquête sur des meurtres très étranges.

J’ai été plongée dans l’ambiance noire de cette nouvelle dès le début. L’histoire est fragmentée entre passé et présent qui sont étroitement liés. La lecture devient encore plus savoureuse lorsque le passé explique le présent.

Sauvetages – Clémence Chanel

Intrigue : Une créature marine mythologique va être dévoilée au public à l’aquarium de Vannes.

Je suis l’auteure de cette nouvelle et je ne me permettrai donc pas de la commenter.

L’Eau vive – Arnaud Gabriel

Intrigue : Une femme est changée en verre d’eau.

Loufoque et surréaliste ! L’auteur a bien réussi à se mettre dans la « peau » d’une eau autrefois humaine. Un régal !

Lolita, Lola, Jolilola, jolilo, lol lol – Jeanne Faivre d’Arcier

Intrigue : Une femme en peinture et sans jambes envoie un chat et un rossignol lui en chercher.

J’ai moyennement accroché. J’ai eu du mal au début à me représenter les personnages.

Les Comptes de Glim – Élie Guillot

Intrigue : Nous suivons l’histoire de Glim, un semi-nain mécanomancien, condamné à tort pour meurtre.

De l’humour, un univers très riche, un style plaisant et recherché dans lequel l’auteur joue avec les mots. Petit clin d’œil à une célèbre réplique du Seigneur des Anneaux. ;)

L’Erreur de trop – Eiscomics

Courte BD dans laquelle on suit un superhéros (style Captain America) qui se révèle bien maladroit.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-nel 2019-09-23T15:32:58+02:00
Alchimistes

Je connais déjà Jean-Pierre Favard pour l'avoir lu chez l'autre maison d'édition qui le publie, La Clef d'Argent. Il s'agissait de romans courts, c'est la première fois que je le lis dans un format plus long. J'ai ainsi pu apprécier encore plus sa plume et sa façon de raconter une histoire. J'ai eu, en plus, le plaisir de le rencontrer ce week-end au salon Livres dans la boucle à Besançon où j'ai pu lui poser toutes les questions sur ce roman, que je venais tout juste de finir. J'ai pu lui exprimer mon contentement suite à cette lecture. En discutant avec lui, j'ai pu me rendre compte comme il est passionné par son sujet et combien il l'a exploité de toutes les manières possibles.

Comme vous pouvez le voir dans le résumé, plusieurs dates vont figurer tout le long de l'histoire, où l'Histoire avec un grand H va être étroitement liée au reste de l'imaginaire. Tout commence par le corps d'un notaire que l'on retrouve noyé dans la rivière d'une ville de la Nièvre, Clamecy. Le problème c'est qu'il a les mains attachées dans le dos, difficile de penser à un suicide. Le père d'Émilie explique à celle-ci qu'il était en contact avec le notaire qui lui avait remis des papiers importants. Émilie décide de mener l'enquête, surtout que son père va être lui aussi kidnappé. Elle va croiser le chemin du père d'un de ses copains qui a une bibliothèque impressionnante. Elle se confie à lui et va pouvoir avoir des informations sur les manuscrits que son père a en sa possession. Elle sera aidée par ses amis, William, Priscilla et Tony.

En même temps, on navigue dans le passé, où l'on va croiser le chemin d'évêques de Bethléem, puis de Templiers, et aussi et surtout de Nicolas Flamel. Les manuscrits ont une grande importance et détiennent des secrets cachés depuis des siècles. Il va être question de pierre philosophale, d'immortalité, de trésor des Templiers... des mystères qui restent encore entiers à notre époque.

Émilie et ses amis vont vivre ainsi des aventures auxquelles ils ne s'attendaient surtout pas. Ce sont de jeunes gens intelligents, rusés, et surtout fort courageux, ils n'ont pas peur d'explorer des endroits désertiques et d'affronter des personnes dangereuses pour mener à bien leur enquête.

La première chose qui frappe et reste en mémoire une fois le livre fini, est la précision que Jean-Pierre Favard a amené dans son récit. Les explications de chaque fait sont claires et minutieuses, étayées de preuves et de documents. Je me suis plus d'une fois amusée à aller voir sur mon ami Google les informations sur les personnages, et, comme il me l'a confirmé lorsque je l'ai rencontré, tout ce qui est dit dans ce livre est vrai et existe ou a existé. Et je peux vous jurer que ça fait froid dans le dos quand on sait ça. J'ai ainsi appris plein de détails que je ne connaissais pas encore sur les Templiers, sur Nicolas Flamel, ses découvertes, ses rencontres, sur la Kabbale, sur la pierre philosophale, sur le Graal et également sur l'histoire même de Clamecy où des évêques s'étant enfuis de Béthléem étaient venus se réfugier. J'ai aussi appris des anecdotes sur Charlemagne, sur Saint-Jacques de Compostelle. J'aime quand mes lectures ont le double emploi de me distraire et de m'apprendre des choses que je ne savais pas encore. Je ne verrai également plus de la même façon les histoires pourtant enfantines comme Blanche Neige ou Cendrillon ou La souris verte ou encore Notre Dame de Paris, qui auraient tous un double sens se rapprochant de l'alchimie tellement ils sont remplis de symboles qui font penser à cette science. Et il y a aussi de la peinture ou de la musique qui en parle, pas seulement des écrits. Tout est vraiment très intéressant et enrichissant, j'ai appris des choses auxquelles je ne m'attendais pas. La seule partie inventée par lui est l'histoire des jeunes avec leurs parents. Toutes ces informations n'arrivent pas par hasard dans la lecture, je l'ai appris au fur et à mesure des aventures que vivent Émilie et ses amis. Ils font des rencontres enrichissantes dans ces domaines.

Et le tout sur fond de suspense avec l'enquête que mènent les adolescents qui va les mener dans des endroits inattendus. Les révélations vont venir petit à petit. Je suis allée de surprise en surprise également, et je ne m'attendais pas au final, je me suis laissée aveugler et lorsque le méchant de l'histoire a été dévoilé, je suis tombée de haut et me suis rendue compte que l'auteur m'avait menée par le bout du nez.

Les descriptions des lieux sont elles aussi très minutieuses et pointues. Je ne connais pas Clamecy, mais ce livre m'a donné envie d'aller visiter ces lieux, tout comme le château de Chastenay représenté et si bien mis en valeur sur la couverture de ce roman. Après renseignements, j'ai appris que Jean-Pierre Favard était né à Clamecy et y avait vécu toute sa jeunesse, je comprends mieux cette impression de bien voir les différents endroits qu'il décrivait. Surtout qu'il fait ça sans aucune lourdeur. D'ailleurs, à aucun moment, je n'ai eu de sensation de pesanteur. Le style de l'auteur est d'une telle précision dans tout ce qu'il raconte que c'est un plaisir de le lire. Dans un même chapitre, on peut être amené à voyager entre le présent et le passé. Et ce, même dans les dialogues. Jean-Pierre Favard a une écriture comme je les aime, dense, tout en gardant son originalité et terriblement addictive.

Pour toutes ces raisons, vous comprendrez que la lecture s'est faite intensément. Je tournais les pages dans l'espoir à chaque fois renouvelé d'en apprendre un peu plus, que ce soit sur les jeunes et leur enquête, mais aussi sur les péripéties de Nicolas Flamel ou des Templiers. Le roman est divisé en cinq parties, toutes plus importantes les unes que les autres. Il faut souligner aussi la beauté de l'objet livre. Déjà la couverture comme je le disais juste avant, magnifique avec ses couleurs. Et ensuite chaque début de partie est illustée par une vignette très bien dessinée et représentant le thème par un symbole qu'il explique d'ailleurs à la fin du roman. J'ai également été médusée devant la bibliographie utilisée par l'auteur, classée suivant les parties du livre.

J'ai donc passé un excellent moment avec ce livre, je suis sortie de cette lecture plus instruite qu'au début. C'est un livre qui va rester gravé un moment en moi, tellement il m'a marquée. J'ai pris également beaucoup de plaisir à en discuter avec l'auteur, on voit en lui parlant que c'est un véritable passionné et qu'il connait parfaitement son sujet. Rien n'est laissé au hasard et j'aime beaucoup ! Je vais, bien entendu, continuer à suivre Jean-Pierre Favard dans ses écrits, où qu'il soit publié. Je sais à l'avance que je ne serai pas déçue, que je vais trouver une littérature de qualité, sur un sujet bien renseigné et que je sortirai de cette lecture grandie. C'est tout ce que j'aime dans la lecture....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zamy 2021-12-13T14:14:08+01:00
Les Démons du shérif McKenzie

Mais que c’est bon de lire un livre pareil ! Je me suis régalée et ai enchaîné les pages et les chapitres sans m’en rendre compte !

Cet ouvrage comporte deux tomes : Livre I Black Hills, qui s’intéresse aux souvenirs du shérif McKenzie ; Livre II La Caverne des Vents, qui se passe du côté des Indiens.

Dans le livre I, nous plongeons à l’époque de la guerre de Sécession et la période après la guerre. À la narration se mêlent des passages historiques (bataille de Gettysburg, la vie de Pocahontas, les légendes indiennes…). L’auteur a repris la figure de George Armstrong Custer, général lors de la guerre, et l’a transformé en monstre sanguinaire. Bien que dans les camps opposés, le shérif, alors sergent sudiste, et Custer, général nordiste, se retrouvent l’un prisonnier de l’autre. Custer confie au shérif la mission de retrouver « l’homme blanc à la peau rouge ».

Dans le livre II, c’est donc aux Indiens que l’on s’intéresse, après le massacre d’une tribu entière. Les trois seuls survivants (Rain Cloud, Stubborn Bull et Little Bear) tentent de rejoindre une autre tribu. Cette partie s’étale sur plusieurs années, Spoiler(cliquez pour révéler)jusqu’à l’ultime confrontation, entre Custer et eux. On croisera également des personnages historiques, comme Crazy Horse et Sitting Bull. Dans cette partie, le lecteur a enfin toutes les réponses à ses questions.

J’ai aimé autant le livre I que le livre II. L’auteur à un sens du détail incroyable et une écriture très visuelle, ce qui rend ce Far West si proche. Pour ceux qui, comme moi, ont lu les Lucky Luke et Les Tuniques bleues, on a tout de suite des images en tête (Lee et Grant, Bill Cody, le Pony Express, les batailles entre Indiens et caravane…). Le mélange Histoire/fantastique est particulièrement bien dosé et l’intrigue est vite prenante.

Entre les deux livres, on retrouve des illustrations se basant sur le livre I (l’adjoint du shérif, Custer, sa femme…). J’aurais bien aimé en avoir du livre II, comme Rain Cloud ou Stubborn Bull.

À noter aussi une documentation et une bibliographie à la fin de l’ouvrage, pour démêler le vrai du faux. Pour ma part, j’ai été fureter sur Internet pour en savoir plus sur Custer.

En bref, ce beau pavé de 600 pages se déguste comme les biscuits de Mme Wakefield (lisez, vous comprendrez) !

Afficher en entier

Dédicaces de Jean-Pierre Favard
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

La CLEF D'ARGENT : 3 livres

L'ivre-Book : 2 livres

Séma Editions : 2 livres

LOKOMODO : 1 livre

Editions Lokomodo : 1 livre

Le Grimoire : 1 livre

Ogmios Editions : 1 livre

Le héron d'Argent : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode