Livres
458 542
Membres
412 143

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Toutes les séries de Karim Berrouka

2 livres
2 lecteurs

Elle voit tout, entend tout, ressent tout.

Mille histoires ont fleuri à sa surface, coulé en son sein pour irriguer notre culture, quand elles ne se sont pas cristallisées dans ses entrailles telles des pierres précieuses. Elles tracent leurs sillons dans sa chair et l’imprègnent un peu plus chaque jour.

Treize auteurs ont entendu son appel et vous racontent La Terre !

Les Terres d’hier et d’aujourd’hui ainsi que celles de demain, avec leurs lots de souffrance, de violence, de sacrifice, de joie, de rire…

De l’élément à la planète, de sombres secrets en touchantes offrandes, treize nouvelles pour voir la Terre autrement.

Sommaire

- Le Plaidoyer de la Terre, par Sébastien Gollut

- Poussière de Charbon, par Graham Joyce traduit par Mélanie Fazi

- Odeur des pluies de mon enfance, par Timothée Rey

- Humus sapiens Cochard, 1917, par Benoît Giuseppin

- Mémoires de Terre, par Li-Cam

- Les Veines de la Terre, Gabriel Féraud

- Fata Organa, par Jeanne-A Debats

- Dettes à honorer, par Réjane Durand

- Dans la terre, par Karim Berrouka

- Terre blanche, terre rouge, par Marie Barthelet

- Le Cadeau, par Robin Tecon

- Réclusion, par Laëtitia Millet

- L’Absente, par Sylvestre Sisco

Tous les livres de Karim Berrouka

1 notes
10 lecteurs

LE TRAVAIL QUI VIENT : thème majeur de nos sociétés occidentales, enjeu canonique des élections présidentielles, première cause de mouvements sociaux lors de la Loi El Khomri et de dossiers dans la presse. Et si la fiction s’en mêlait à son tour ?

Entre disparition et retour au plein-emploi, les écrivains de science-fiction prennent parti. Lorsque les éditions La Volte lancent, le 1er mai 2016, en pleine ébullition de « Nuit Debout », l’appel à textes qui conduira au présent recueil, les ambitions levées pour les auteurs sont claires : dans un monde aux mutations espérées et redoutées à la fois, anticiper et projeter les devenirs possibles du Travail.

On présageait des utopies positives ; il en émerge des bribes, çà et là. Même si ce sont des textes résolument féroces, sombres parfois, indignés toujours, qui nous percutent de plein fouet. Dîner aux chandelles sur les ruines de la Commune de Paris ; burnout d’un écrivain face aux lois du marché ; jugement constant des uns par les autres sur un faux air de Black Mirror ; uberisation XXL dévorant l’énergie vitale de jeunes actifs sur-diplômés ; trader S.D.F. ; coach à la dérive ; intelligences artificielles séditieuses ; révoltes sociales dans un centre de tri de cercueils…

Telle est l’admirable fête du Bal des Actifs, ce marché furieux où chacun se vend, se donne, se perd ou se vole, cette sarabande au bord du gouffre qu’est notre présent.

Dans la lignée des ouvrages Ceux qui nous veulent du bien (2010) ou Faites demi-tour dès que possible (2014), La Volte poursuit son exploration de notre actualité restructurée par le prisme de la science-fiction. Douze nouvelles par douze auteurs engagés et reconnus. Parmi eux, les plus grands noms de la S-F francophone. Le tout serti d’une postface signée Sophie Hiet, scénariste de la série au titre évocateur, Trepalium, qui clôt le recueil en une brillante synthèse entremêlant les thématiques explorées aux théories économiques et sociales actuelles.

10 notes
18 lecteurs

Qu’est-ce qui est vert, pèse 120 000 tonnes, pue la vase, n’a pas vu le ciel bleu depuis quarante siècles et s’apprête à dévaster le monde ?

Ingrid n’en a aucune idée.

Et elle s’en fout.

Autant dire que lorsque des hurluberlus lui annoncent qu’elle est le Centre du pentacle et que la résurrection de Cthulhu est proche, ça la laisse de marbre.

Jusqu’à ce que les entités cosmiques frappent à sa porte...

 Après avoir réalisé une étude sociologique des fées (Fées, weed et guillotines, prix Elbakin.net) et converti les zombies au pogo (Le Club des punks contre l’apocalypse zombie, prix Julia Verlanger), Karim Berrouka revient pour relever un terrible défi : convaincre Ingrid d’aller éclater du Grand Ancien pour sauver l’humanité.

2 lecteurs

Georges se sont soumis à une expérience dans l'espoir de faire avancer la science, or depuis, leur vie a pris un détour chaotique. Entre fuir et revenir, ils hésitent. Comme tous les fugitifs, ils ne peuvent se fier à personne et encore moins à eux-mêmes. Etre multipliés par six ou divisés d'autant, telle est la question...

Mais comment résoudre le dilemme quand les réponses varient selon l'heure, les interlocuteurs, ou encore les lieux ?

Georges retrouveront-ils l'original ? Existe-t-il un consensus possible dans l'œil du Cyclone ?

2 lecteurs

Cachées dans les gouttières, les pots de fleurs, les lézardes des murs... les fées partagent discrètement avec nous les villes, tantôt ravies, tantôt désespérées de l'agitation des hommes.

Huit auteurs ont parcouru les rues pavées pour les débusquer, elles et leurs compagnons du petit peuple.

Un recueil de fantasy urbaine, dans l'imaginaire des cités.

25 notes
61 lecteurs

La dernière fois que Jaspucine a mis un pied dans le monde des hommes, elle en a littéralement perdu la tête : la Révolution française n’a pas été une période très profitable pour les créatures féeriques. Sauf pour Zhellébore, l’enfoirée qui l’a envoyée à l’échafaud. La vengeance étant un plat qui se mange froid, Jaspucine est bien décidée à retrouver la traîtresse. Même si pour cela elle doit s’attacher les services d’un détective. Mais à force de remuer ciel et terre, c’est sur une conspiration bien plus grande que la fée et l’enquêteur vont tomber.

En injectant une bonne dose de féerie dans le roman noir, Karim Berrouka revisite avec humour et dérision la fantasy urbaine. Amateurs de fées déjantées, d’arbalètes, et d’herbe qui fait rire, laissez-vous charmer !

1 lecteurs

Les mythes celtiques ont toujours servi de source d'inspiration à la Fantasy. Les auteurs y ont puisé l'héroïsme exacerbé, le goût des grandes batailles, les malédictions et les mises en gardes. Les destinées tragiques et la puissance de leurs personnages. Des auteurs comme J.R.R. Tolkien ou Marion Zimmer Bradley, ne s'en sont jamais vraiment caché, d'ailleurs.

Aujourd'hui, 22 auteurs se sont réappropriés ces mythes pour nous les faire partager, nous entraînant à leur suite en Écosse, en Irlande ou en Bretagne. Depuis les temps anciens où la bravoure faisait force de loi jusqu'aux confins de la galaxie où les mythes ont la vie dure.

21 textes d'une puissance mythique. 21 textes de source celtique et à l'originalité débridée.

1 notes
4 lecteurs

Un nain tout de métal bardé errant dans le désert, deux Loups-Garous philosophes – et une légère crise de foi –, trois femmes belles et mystérieuses, une horde de barbares à l’humour barbare et aux manières barbares, vingt-quatre cadavres presque morts et une pénurie d’allumettes...

Et bien sûr, une porte.

Ouverte ou fermée, grattée, toquée ou explosée, de chêne (massif, renforcé de fer forgé) ou de frêle bouleau, elle est le pivot grinçant de ce petit conte férocement dégondé.

2 notes
10 lecteurs

♦ Lancelot est le plus grand des chevaliers de la Table ronde mais aussi celui dont le destin est le plus tragique lorsqu’il trahit Arthur, son roi, en tombant amoureux de Guenièvre.

Loyal, pur et traître, il ne cesse de nous interroger depuis des siècles, se réinventant à chaque époque.

Neuf auteurs confirmés de l’imaginaire se sont emparés de sa figure pour lui inventer de nouvelles aventures, donnant un éclairage nouveau à ce personnage résolument moderne. Neuf éclats de son âme. Et un peu de la nôtre.

♦ Sommaire :

1 - Nathalie DAU, Le Donjon noir

2 - Fabien CLAVEL, Lancelot-Dragon

3 - Lionel DAVOUST, Le Meilleur d'entre eux

4 - Armand CABASSON, Le Voeu d'oubli

5 - Anne FAKHOURI, Je crois que chevalerie y sera

6 - Thomas GEHA, La Tête qui crachait des dragons

7 - Franck FERRIC, Les Gens des pierres

8 - Jeanne-A DEBATS, Lance

9 - Karim BERROUKA, Pourquoi dans les grands bois, aimé-je à m'égarer

10 - Lucie CHENU, Postface

27 notes
61 lecteurs

Paris n’est plus que ruines.

Et le prix de la cervelle fraîche s’envole.

Heureusement, il reste des punks.

Et des bières.

Et des acides.

Et un groupe électrogène pour jouer du Discharge.

Le Club des punks va pouvoir survivre à l’Apocalypse.

Enfin, si en plus des zombies, les gros cons n’étaient pas aussi de sortie...

Il est grand temps que l’anarchie remette de l’ordre dans le chaos !

Politiquement incorrect, taché de bière et de Lutte finale, Le Club des punks contre l’apocalypse zombie est un condensé d’humour salutaire.

2 lecteurs

Il y a des nains furieux qu’on leur ait dérobé leur or, Jack qui n’est pas très pressé de monter à son haricot, Cloclo qui se réincarne dans le métro et des jeunes filles habillées de blanc qui hantent les routes la nuit...

Mais il y aussi des enquêtes glauques et angoissantes, l’enfer des combats à Falloujah et des ombres qui, chaque soir, dansent pour leur public.

Entre fantasy et fantastique, Karim Berrouka nous propose un livre où le rire se mélange à l’effroi. Des délires les plus fous aux atmosphères les plus sombres, peut-être bien, au fond que les ballons dirigeables rêvent parfois de poupées gonflables...

Un bourreau !

Le mot est lâché ! Si immonde qu'il cache sa figure, qu'on retourne le pain qu'on lui sert... Avide de tortures et de si profond cachots que nul sanglot, nul cri n'est sortira... Un mot si horrible qu'à lui tout seul il stigmatise toute la cruauté et la lâcheté de l'humanité...

Evidemment le travail est aléatoire, ce n'est pas tous les jours qu'on a un condamné. Et puis, il faut ruser pour rentrer chez soi, même si tous les voisins sont au courant... On fait « comme si »... Et puis, au fond, les voisins sont bien contents. Les condamnations, les lois, les punitions, ce sont eux qui les décident, eux qui les encouragent, eux qui les encouragent, eux qui auront désigné la victime du doigt et en laveront leurs blanches petites mains...

Alors, bourreau ou victime ? Bouc émissaire ou modèle de l'horreur ? A quels bourreaux les auteurs de cette anthologie ont-ils donné naissance ?

3 notes
22 lecteurs

La Femme Fatale, une figure du quotidien mais aussi de l'imaginaire séculaire : de Circé à Marie-Madeleine, de la reine Margot à Vampirella, de Marilyn Monroe à Lilith, de la fée Morgane aux succubes les plus vénéneuses, la vamp, la sorcière, l'enchanteresse, la Belle Dame Sans Merci a toujours inspiré les artistes et les écrivains, mais aussi le commun des mortels. Aimée des uns, haïe des autres, elle peuple de ses formes protéiformes les pages de la littérature. Estelle Valls de Gomis, écrivain et anthologiste, a rassemblé de jeunes auteurs et des plumes confirmées pour vous dévoiler les Salomé et les Iseult de la littérature fantastique et de fantasy...

Métas comme transcendés,

Morphoses comme transformés…

Réunis aux Oniriques 2017, dix auteurs nous offrent dix visions du monde, de l’imaginaire, de ses créatures et du pouvoir… ou de ce qu’on en fait.

Dix interprétations de Métas & Morphoses, mais pas que. Sous la plume naît aussi le goût, celui d’une autre nourriture.

De la littérature à la cuisine, des yeux à la bouche, savourez l’imaginaire !

3 notes
3 lecteurs

Format kindle

Marc-Aurèle Abdaloff et Premier de la Classe sont sur une nouvelle affaire : envoyés dans les monts d’Arrée, ils doivent enquêter sur de curieux meurtres perpétrés à l'épée par un homme accompagné d'une armée d'écureuils sanguinaires.

"Pourquoi dans les grands bois, aimé-je à m'égarer" se déroule dans l'univers de Fées, weed & guillotines de Karim Berrouka.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode