Livres
567 584
Membres
622 175

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Raoul Cauvin

Auteur

Belgique Né(e) le 1938-09-26 ( 83 ans )
2 714 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par anonyme 2014-04-15T15:44:29+02:00
de

Biographie

"Le divan, c'est mon outil de travail. Dans presque toutes les pièces de la maison il y en un, ou quelque chose qui lui ressemble." Raoul Cauvin, scénariste aux mille et une histoires, l'avoue humblement : il ne peut réfléchir correctement que lorsqu'il est allongé. Il ajoute : "D'ailleurs, je vous défie de penser les yeux ouverts !"

Né à Antoing le 26 septembre 1938, Cauvin est l'une des rares personnes à avoir suivi pendant cinq ans des études de lithographie publicitaire à l'Institut Saint-Luc de Tournai, pour découvrir en entrant dans la vie active que cette profession n'existait plus ! Suivent toute une série de petits métiers et notamment un emploi dans une usine de boules de billard, qui lui développe une véritable passion pour ce jeu sur tapis vert où l'on ne mise guère plus qu'une tournée générale.

Il entre en 1960 aux Éditions Dupuis comme... lettreur (passage obligé s'il en est), puis devient rapidement caméraman au département dessins animés où il restera 7 ans. Durant ces années, il se découvre une autre passion : le scénario. C'est Charles Dupuis lui-même qui lui offre sa chance. Cauvin fait ses premières armes avec des collaborateurs internes de la Maison : Ryssack ("Arthur et Léopold"), Gennaux ("L'Homme aux phylactères", "Loryfiand et Chifmol"), Degotte, Carlos Roque et Vittorio. A ses débuts, il travaille avec une jeune dessinatrice parisienne : Claire Bretécher ! Leur collaboration donne naissance à une série intitulée "Les Naufragés".

1968 est l'année clef. Cauvin et Salvérius lancent leur propre western : "Les Tuniques Bleues", une bande dessinée d'humour sur fond de guerre de Sécession. A la mort du dessinateur, il propose la reprise de la série à Lambil qui la développera jusqu'aux hautes altitudes des best-sellers. Cette saga dépasse les quinze millions d'exemplaires vendus en français et fait l'objet d'innombrables traductions à travers l'Europe.

Toujours responsable de la vieille machine Rank tirant les copies et travaux d'agrandissement ou de réduction pour les rédactions et les auteurs de passage, Cauvin est désormais au centre de la toile et, grâce à sa renommée grandissante, il se voit sollicité par tous les dessinateurs à court de scénario.

Une série de succès s'amorce avec Berck ("Sammy" et "Lou"), Mazel ("Caline et Calebasse", puis "Boulouloum et Guiliguili" et "Les Paparazzi"), Macherot ("Mirliton"), Walthéry ("Le Vieux bleu"), Counhaye ("Les Naufragés de l'espace"), Lambil ("Pauvre Lampil"), Kox ("L'Agent 212"), Sandron ("Godasse et Godaille"), Bercovici ("Les Grandes Amours contrariées"), Nic ("Spirou et Fantasio"), Carpentier ("Les Toyottes"), etc. En parallèle, il écrit des scénarios pour les personnages de dessins animés de la Maison ("Musti", Tip et Tap", "Les Pilis") et leurs produits dérivés.

S'il excelle dans l'aventure humoristique pour tous les publics et toutes les formes du gag visuel, il évolue dans les années 80 vers des productions plus incisives, proches souvent de l'humour noir et de la parodie délirante. Ainsi le veut sa nouvelle vague de dessinateurs : Bercovici ("Les Femmes en Blanc"), Hardy ("Pierre Tombal"), Glem ("Les Voraces"), Laudec ("Cédric" et "Taxi-girl"), Malik ("Cupidon"), Bédu ("Les Psy"), Carpentier ("L'Année de la bière", puis "Du côté de chez Poje"), Jean-Pol (la reprise de "Sammy" après le départ en retraite de Berck), etc.

Rares sont les échecs : son imagination, la qualité de ses dialogues et le métier mis dans ses découpages qu'il livre complets à ses auteurs représentent une véritable mine d'or. Le grand public est assuré de toujours trouver sous sa signature un album populaire et agréable à lire. C'est un don et il est extraordinaire qu'il puisse l'exercer sur autant de séries parallèles, le contraignant à fournir la matière d'une bonne quinzaine de volumes par année, sans jamais la moindre baisse de régime!

Cauvin adore chasser les idées comme d'autres les papillons, et comme il le dit lui-même, pourvu que ça dure...

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 887 lecteurs
Or
8 327 lecteurs
Argent
8 827 lecteurs
Bronze
9 202 lecteurs
Lu aussi
21 410 lecteurs
Envies
1 943 lecteurs
En train de lire
59 lecteurs
Pas apprécié
244 lecteurs
PAL
1 039 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.14/10
Nombre d'évaluations : 10 048

0 Citations 3 185 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Raoul Cauvin

Sortie France/Français : 2020-10-16

Les derniers commentaires sur ses livres

Les Tuniques bleues, Tome 45 : Émeutes à New York

Très belle lecture où il y a un conflit, mais pas avec les confédérés.

C'est un tome qui se déroule principalement à New York, où il y a de l'action, des rebondissements, une vaine croyance de Cornélius à pouvoir parler avec les révoltés.

Le dossier en fin de tome permet de voir que les auteurs se sont beaucoup renseignés. Nous découvrons certains personnages, quelles étaient les méthodes pour recruter des nouveaux soldats ainsi qu'une brève biographie du président Abraham Lincoln.

Afficher en entier
Pierre Tombal, Tome 4 : Des os pilants

On s'amuse toujours autant avec les péripéties de Pierre Tombal.

Afficher en entier
Les Tuniques bleues, Tome 46 : Requiem pour un Bleu

Vraiment ce tome me rappelle les nouvelles à chute, c'est-à-dire des nouvelles où la fin est surprenante, et surtout imprévue.

Je ne m'attendais pas du tout à cette fin. Des récits différents sur la mort de Blutch. C'est un tome qui permet de voir la mort, et notamment le travail des fossoyeurs.

Pourtant, je trouve que l'on ne respire pas assez dans ce tome, le paysage n'est pas assez utilisé, pas assez mis en avant, mais peut-être parce que les personnages sont prioritaires dans ce tome, et pas leur environnement.

Afficher en entier
Les Tuniques bleues, Tome 47 : Les Nancy Hart

Bien que la page de couverture soit intrigante et change des autres tomes, j'ai eu le même problème qu'avec le tome précédent.

En effet, j'ai eu du mal à respirer, nous faisons des allers-retours entre le village et le camp militaire, sans que l'on puisse voir le paysage alentour.

Sinon le récit est bien mené. Le dossier en fin de tome nous permet de connaitre deux femmes du tome ainsi que l'origine des "Nancy Hart", de voir des photographies.

Afficher en entier
Les Tuniques bleues, Tome 48 : Arabesque

Une très belle lecture. Déjà, la page de couverture est magnifique, même si Blutch et Cornelius n'étaient pas nécessaires.

Ensuite, les plusieurs petites histoires sont captivantes et se suivent.

Nous apprenons beaucoup de l'histoire d'Arabesque, et je suis content qu'un tome lui soit consacré. Nous apprenons d'où elle vient, son comportement et c'est magnifique de voir une complicité entre un homme et un animal, même si aujourd'hui, la cruauté du premier sur le second est incontestable (Blutch ne faisant pas partit de ces hommes cruels).

Afficher en entier
Les Tuniques bleues, Tome 49 : Mariage à Fort Bow

Un tome intéressant à lire, malgré le fait que le mariage ne soit évoqué que tardivement dans l'histoire, histoire qui en fait se divise en deux parties.

Le dossier en fin de page nous permets de comprendre la conquête de l'Ouest et les rapports qu'avaient les chercheurs d'or avec les peuples amérindiens.

Afficher en entier
Cédric, Tome 27 : C'est quand qu'on part ?

Très chouette BD de Cédric, toujours aussi drôle et touchant par moment.

On passe toujours un bon moment en lisant cette BD.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Choubiw 2021-09-06T19:06:43+02:00
Cédric, Tome 28 : Faux départ !

Moment très agréable moment en lisant cette BD.

Vraiment pas mal d'humour et toujours des passages touchants avec le passé du pépé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Choubiw 2021-09-28T13:20:53+02:00
Cédric, Tome 29 : Un look d'enfer !

Très chouette lecture, cette BD est l'une de mes préférées !

Toujours attendrissant et pas mal d'humour comme toujours.

Afficher en entier
Les Tuniques bleues, Tome 50 : La Traque

Une très belle lecture, où j'ai pu respirer dans l'histoire, car il y a eu beaucoup de mouvements dans l'aventure.

Le récit est bien conduit et nous retrouvons un personnage fameux, ennemi de nos deux compères.

Le dossier en fin de tome nous permet de découvrir l'histoire de certains camps de prisonniers et les conditions de vie de ces derniers.

Afficher en entier

On parle de Raoul Cauvin ici :

Dédicaces de Raoul Cauvin
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Dupuis : 632 livres

France Loisirs : 28 livres

Hachette Jeunesse : 20 livres

Dargaud : 13 livres

J'ai lu : 5 livres

Casterman : 5 livres

Noir dessin production. : 2 livres

Flouzemaker : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array