Livres
540 031
Membres
570 075

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Raoul Cauvin

Auteur

Belgique Né(e) le 1938-09-26 ( 82 ans )
2 667 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par anonyme 2014-04-15T15:44:29+02:00
de

Biographie

"Le divan, c'est mon outil de travail. Dans presque toutes les pièces de la maison il y en un, ou quelque chose qui lui ressemble." Raoul Cauvin, scénariste aux mille et une histoires, l'avoue humblement : il ne peut réfléchir correctement que lorsqu'il est allongé. Il ajoute : "D'ailleurs, je vous défie de penser les yeux ouverts !"

Né à Antoing le 26 septembre 1938, Cauvin est l'une des rares personnes à avoir suivi pendant cinq ans des études de lithographie publicitaire à l'Institut Saint-Luc de Tournai, pour découvrir en entrant dans la vie active que cette profession n'existait plus ! Suivent toute une série de petits métiers et notamment un emploi dans une usine de boules de billard, qui lui développe une véritable passion pour ce jeu sur tapis vert où l'on ne mise guère plus qu'une tournée générale.

Il entre en 1960 aux Éditions Dupuis comme... lettreur (passage obligé s'il en est), puis devient rapidement caméraman au département dessins animés où il restera 7 ans. Durant ces années, il se découvre une autre passion : le scénario. C'est Charles Dupuis lui-même qui lui offre sa chance. Cauvin fait ses premières armes avec des collaborateurs internes de la Maison : Ryssack ("Arthur et Léopold"), Gennaux ("L'Homme aux phylactères", "Loryfiand et Chifmol"), Degotte, Carlos Roque et Vittorio. A ses débuts, il travaille avec une jeune dessinatrice parisienne : Claire Bretécher ! Leur collaboration donne naissance à une série intitulée "Les Naufragés".

1968 est l'année clef. Cauvin et Salvérius lancent leur propre western : "Les Tuniques Bleues", une bande dessinée d'humour sur fond de guerre de Sécession. A la mort du dessinateur, il propose la reprise de la série à Lambil qui la développera jusqu'aux hautes altitudes des best-sellers. Cette saga dépasse les quinze millions d'exemplaires vendus en français et fait l'objet d'innombrables traductions à travers l'Europe.

Toujours responsable de la vieille machine Rank tirant les copies et travaux d'agrandissement ou de réduction pour les rédactions et les auteurs de passage, Cauvin est désormais au centre de la toile et, grâce à sa renommée grandissante, il se voit sollicité par tous les dessinateurs à court de scénario.

Une série de succès s'amorce avec Berck ("Sammy" et "Lou"), Mazel ("Caline et Calebasse", puis "Boulouloum et Guiliguili" et "Les Paparazzi"), Macherot ("Mirliton"), Walthéry ("Le Vieux bleu"), Counhaye ("Les Naufragés de l'espace"), Lambil ("Pauvre Lampil"), Kox ("L'Agent 212"), Sandron ("Godasse et Godaille"), Bercovici ("Les Grandes Amours contrariées"), Nic ("Spirou et Fantasio"), Carpentier ("Les Toyottes"), etc. En parallèle, il écrit des scénarios pour les personnages de dessins animés de la Maison ("Musti", Tip et Tap", "Les Pilis") et leurs produits dérivés.

S'il excelle dans l'aventure humoristique pour tous les publics et toutes les formes du gag visuel, il évolue dans les années 80 vers des productions plus incisives, proches souvent de l'humour noir et de la parodie délirante. Ainsi le veut sa nouvelle vague de dessinateurs : Bercovici ("Les Femmes en Blanc"), Hardy ("Pierre Tombal"), Glem ("Les Voraces"), Laudec ("Cédric" et "Taxi-girl"), Malik ("Cupidon"), Bédu ("Les Psy"), Carpentier ("L'Année de la bière", puis "Du côté de chez Poje"), Jean-Pol (la reprise de "Sammy" après le départ en retraite de Berck), etc.

Rares sont les échecs : son imagination, la qualité de ses dialogues et le métier mis dans ses découpages qu'il livre complets à ses auteurs représentent une véritable mine d'or. Le grand public est assuré de toujours trouver sous sa signature un album populaire et agréable à lire. C'est un don et il est extraordinaire qu'il puisse l'exercer sur autant de séries parallèles, le contraignant à fournir la matière d'une bonne quinzaine de volumes par année, sans jamais la moindre baisse de régime!

Cauvin adore chasser les idées comme d'autres les papillons, et comme il le dit lui-même, pourvu que ça dure...

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 853 lecteurs
Or
8 335 lecteurs
Argent
8 776 lecteurs
Bronze
8 959 lecteurs
Lu aussi
21 001 lecteurs
Envies
1 833 lecteurs
En train de lire
61 lecteurs
Pas apprécié
243 lecteurs
PAL
1 057 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.13/10
Nombre d'évaluations : 9 858

0 Citations 3 139 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Raoul Cauvin

Sortie France/Français : 2020-10-16

Les derniers commentaires sur ses livres

Les Tuniques bleues, Tome 26 : L'Or du Québec

Livre assez bien pensé. Le récit ne se déroule pas aux États-Unis, nous permet donc de découvrir nos 2 aventuriers hors les champs de batailles (parait-il que Blutch aime être loin de la guerre....).

La rencontre avec des menteurs...oups pardon, avec des "connaisseurs de la forêt" ouvre la possibilité à de drôles de situations, parfois cocasses.

Le rire -- un des personnages ayant trop rit d'ailleurs -- est au rendez-vous, de même que l'est l'espace, nous respirons dans cet ouvrage où nous voyons loin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par J4u5 2021-01-08T07:16:09+01:00
Cédric, Tome 1 : Premières classes

Cédric est vraiment une BD à lire. Elle M à tout le temps faite rire à chaque moment (j ai un humour tout pourri voyez vous) donc l humour, la, n est pas particulièrement recherché ni travaillé, non, c est un humour simple et classique qui te fait rire à chaque page (à peu près). Le personnage de Cédric est attachant et gentil. Bref une bonne BD jeunesse à liliiiiiiiirrrrrrrreeeeeee ^^

Afficher en entier
CRS = Détresse, Tome 9 : Battu en neige !

Ca me fait toujours rire, CRS comme manifestants, ils sont tous de gros bras cassés ! Une histoire par page, ça défile vite mais au moins ça évite les longueurs sur une intrigue qui n’aurait pas été très intéressante, si ça ne plaît pas il suffit de tourner la page. J’aime bien ce type d’humour potache, de temps en temps ça passe très bien.

Les dessins sont corrects, il y a évidemment de meilleures blagues que d’autres mais dans l’ensemble ça se tient au même niveau.

Afficher en entier
Les Tuniques bleues, Tome 27 : Bull Run

Beaucoup d'humour dans ce tome, où un revirement de situation fait naitre de nouvelles aventures.

Blutch, dans la peau d'un serveur (cela lui va si bien......) est assez content dans la mesure où la guerre n'est pas ce qu'il préfère (pour ne pas que c'est ce qu'il déteste). Les desseins sont biens faits, avec une construction recherchée, de belles scènes (malgré l'horreur de la guerre).

La page de couverture est en quelque sorte un résumé de la situation.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Choubiw 2021-01-11T02:06:35+01:00
Cédric, Tome 19 : On se calme !

Très chouette album de Cédric !

On passe toujours un agréable moment à lire ses aventures.

J'ai particulièrement bien aimé le passage nostalgique du Pépé, touchant et émouvant, même si à la toute fin c'était bien drôle !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elana55 2021-01-13T23:02:34+01:00
Cédric, Tome 33 : Sans les mains

Un tome très sympathique et léger. C'est toujours un plaisir de retrouver Cédric dans ses aventures, que ce soit sentimentales avec Chen et Lily ou familiales.

Les dessins sont toujours aussi bien soignés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kerila 2021-01-14T20:13:26+01:00
Cédric, Tome 30 : Silence, je tourne !

Le trentième tome des aventures de Cédric ! C’est une bonne BD, on y retrouve les gags classiques de la série.

Et cerise sur le gâteau, pour l’anniversaire des 30 ans de la série, l’album contient un dossier avec notamment la genèse de la série, des esquisses inédites, la création d’une planche. C’est vraiment très intéressant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Na09 2021-01-15T14:23:19+01:00
Cédric, Tome 1 : Premières classes

Une bd qui me rappelle mon enfance, avec des personnages culte et pas mal d'humour qui fait passé le temps.

Afficher en entier
Les Tuniques bleues, Tome 28 : Les Bleus de la balle

Une aventure qui porte sur le moral des troupes en l'absence d'attaque des confédérés, ce qui fait presque dire à Blutch qu'il souhaite leur venu -- malgré son opposition à la guerre.

Des rencontres inattendues, de l'humour, des émotions (telle la déprime, la colère), de belles perspectives dans les desseins.

Le dossier en fin de page nous permet de découvrir les services postaux durant la guerre.

Afficher en entier
Les Tuniques bleues, Tome 29 : En avant l'amnésique !

Ce tome montre une fois de plus que les auteurs ne renseignent sur la Guerre de Sécession pour y mettre une pointe d'invention. Ainsi, Willy Lambil (renommé Lambin pour ce tome - pour ceux qui l'on remarqué) reconnait s’être trompé sur la tenue vestimentaire des cavaliers, mais cela est désormais corrigé.

Ce tome nous permet de redécouvrir quelques scènes mythiques depuis le début de la saga littéraire. Jusqu'au bout on ne sait ce qui va se passer, mais l'attachement de Blutch à Arabesque est plus fort que tout........

Le dossier en fin de page nous permet de comprendre les différentes tenues, selon à quel corps les soldats appartenaient. De plus, les quelques images nous permettent de découvrir le monde cruel qui était celui de la guerre.

Afficher en entier

On parle de Raoul Cauvin ici :

Dédicaces de Raoul Cauvin
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Dupuis : 627 livres

France Loisirs : 28 livres

Hachette Jeunesse : 20 livres

Dargaud : 13 livres

J'ai lu : 5 livres

Casterman : 5 livres

Noir dessin production. : 2 livres

Flouzemaker : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array