Livres
614 736
Membres
712 391

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Thomas Palpant

Auteur

40 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par
de

Biographie

Classement dans les bibliothèques

Diamant
12 lecteurs
Or
18 lecteurs
Argent
18 lecteurs
Bronze
9 lecteurs
Lu aussi
10 lecteurs
Envies
32 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
1 lecteurs
PAL
36 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.53/10
Nombre d'évaluations : 40

0 Citations 35 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Thomas Palpant

Sortie France/Français : 2022-08-09

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par cocodelecture 2020-10-20T19:08:03+02:00
C'est à vous de tuer

Les personnes sont tous différentes, des particularités les opposant et leu mode de vie l’est tout autant.

Mister X est un bel exemple : un nom mystérieux, un emploi sombre et une vie opaque. Nous avons un critique gastronomique, une youtubeuse, un jouer online pro, une avocate, etc. Un personnage encore plus mystérieux et dont le rôle est ultrasecret... Tout ce petit monde est réuni pour le « Grand Dîner » ultra-secret dans un manoir hyper mystérieux. Rajoutez à tout ça une mission confidentielle....

Franchement j’ai retrouvé des codes qui l’étaient familiers, mais différents qui se sont mélangé parfaitement pour donner un roman atypique. C’est le mot qui colle à cette histoire « atypique ». J’ai euu l’impression de voir Hercule Poirot, les petits meurtres d’Agatha Cristies et un décor digne du Cluedo. La première phrase qui m’est venue à l’esprit : « c’est le colonel Moutarde avec le chandelier dans le jardin d’hiver »... trop fort. Je dirais même plus absolument génial.

Tout est synchronisé, étonnant et déroutant. Les actions sont toutes millimétrées. Une véritable machine de précision. J’avais beau chercher le meurtrier le plus recherché, je ne trouvais pas d’indices. Thomas Palpant m’a mise sur des voies de garage à chaque fois.

Mais là où j’ai retrouvé la patte de l auteur, c’est dans les descriptions des différentes pièces du Manoir. Si vous avez lu Dreams, vous comprendrez de quoi je parle. Chacune des pièces du Manoir était une envolée imaginaire, précise qui plonge le lecteur dans des mondes différents malgré les différents événements. Tout était absolument parfait.

Lorque les actions se combinent aux décors pour se fondre en parfaite symbiose. Mais si tout ça peut paraître très « connu » comme lecture, il y a un élément qui m’a quelque peu déstabilisée. Je pense que vous comprendrez ce petit truc spécial qui m’a intrigué lorque vous aurez lu cette petite merveille.

Car oui pour moi c’est une petite pépite de découverte où tous les ingrédients d’une bonne lecture sont réunis : un peu d’humour, du suspense, des meurtres, des décors hallucinants dans un lieu très protocolaire. Un nouveau style de roman que j’ai beaucoup apprécié et que je vous recommande. Je peux vous dire que cette histoire est à l opposé de la trilogie de Dreams. Thomas Palpant est sorti de sa zone de confort et tout le plaisir a été pour moi.

N’hésitez pas, mais attendez vous à être surpris. Bravo...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cocodelecture1 2021-04-10T18:02:33+02:00
Éden

Déjà rien que le nom est un appel au voyage, à la découverte et à la réflexion.

Le thème principal est l écologie. L expression d une grande envie de revenir à la l essentiel, vers la nature.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GE-5 2021-06-24T11:42:11+02:00
C'est à vous de tuer

Un quidam est approché par un type mystérieux, Mister X, pour commettre un meurtre lors d'un Grand Dîner organisé dans une grande et excentrique demeure. le souci est qu'ils doivent identifier la cible parmi les convives.

J'avais vu passer ce roman et il m'avait intriguée. Je m'attendais à quelque chose du style "Le livre dont vous êtes le héros", mais ce n'est pas ça (je préfère prévenir au cas où vous vous faites avoir comme moi).

J'ai beaucoup aimé le début et le personnage de Mister X, qui est tout ce que j'adore dans un thriller : le maître chanteur au charme froid et calculateur. Puis, l'idée de recruter un type normal pour commettre un meurtre c'est plutôt une bonne idée  !

Mais l'intrigue tombe rapidement dans une parodie de Cluedo, une blague potache où les personnages sont des caricatures assumées (l'avocate qui ponctue ses interventions par un "Objection", l'instagrammeuse qui s'exprime par des émojis - pas toujours compréhensibles -, le détective qui s'appelle Hercule Navet, etc.)

J'ai compris que c'était un hommage parodique des huis clos à l'ancienne. L'idée est louable, mais les références ne sont pas toujours assimilables pour un lecteur qui ignore l'univers de l'auteur. A cela s'ajoutent des références pop culture et "réseaux sociaux" qui m'ont fait sentir un peu "à l'ouest".

Enfin, si vous aimez les romans légers, parodiques et que vous n'avez pas jamais vu le film Cluedo (1985), ce livre pourra vous intéresser.

Afficher en entier
C'était comment avant Internet ?

Dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus, pour la catégorie de Littérature blanche, ma deuxième lecture était « C’était comment avant Internet ?» de Thomas Palpant. Je ne connaissais pas du tout ce livre !

Pour moi qui ai connu cette période de l’avant Internet, j’avoue que cette lecture a vraiment été agréable. J’ai trouvé très originale l’idée qu’a eu l’auteur d’alterner ses chapitres entre l’époque où Internet n’existait pas encore et l’époque contemporaine avec 20 ans de différence. Si comme moi, vous vous souvenez encore de ce monde sans toutes ces technologies omniprésentes, ce livre vous offrira un moment de nostalgie.

J’ai trouvé que ce roman avait un petit goût de madeleine de Proust. En effet, j’ai eu l’impression de me replonger dans mes toutes jeunes années avec un sentiment comme si la vie y était un brin plus facile. C’était agréable de se replonger dans mes souvenirs de ces moments là.

J’ai trouvé que la plume de Thomas Palpant était très fluide et facile à lire. L’histoire est simple mais efficace. L’auteur n’a pas besoin d’écrire de longues phrases à rallonge ou emberlificotées pour faire passer son message. Ne comptant que 177 pages, cela peut sembler un peu court, je n’aurais pas été contre encore quelques pages pour étayer certains passages, un peu survolés ou approfondir les personnages.

Si vous cherchez un petit livre bien sympathique, sans aucune prise de tête, ce roman est fait pour vous.

Afficher en entier
C'était comment avant Internet ?

C’est le titre qui m'a interpellée, avec cette question que, peut-être, des jeunes de maintenant se posent, « c’était comment avant internet ? », c’était comment avant toute cette technologie, avant les réseaux sociaux, avant ce monde hyper connecté, où tout va vite, où le téléphone est devenu un outil et sert bien souvent à autre chose que téléphoner. C’est ce que Thomas Palpant va nous mettre dans ce roman au format court. Et c’est ce qui m’intéressait avant tout en commençant ce livre, car je suis issue d'une génération sans internet, j'ai donc connu les deux époques, et moi-même je compare souvent les deux époques.

 

Je ne vais pas trop revenir sur l’histoire et son contenu, car, comme je le disais plus haut, le livre est assez court, un peu plus de cent pages sur ma liseuse, donc je ne vais pas trop détailler pour ne pas vous gâcher la surprise.

J'ai donc fait la connaissance de Paul et Flavie. Paul vit en 1990, Flavie, vingt ans plus tard en 2010. Ils ont tous les deux le même âge, ce sont des adolescents tous les deux, en année du Baccalauréat, avec les choix  à faire pour leur avenir professionnel, ils vivent tous les deux avec leurs parents, mais la grande différence entre les deux est la technologie totalement différente et qui creuse un gros fossé entre les deux générations. Justement, Paul envoie une lettre manuscrite, et tout le long du roman, il va attendre la réponse, alors que Flavie envoie sms sur sms, mails sur mails, et a la réponse tout de suite.

Tout le long du livre, on se demande quel rapport il peut y avoir entre Paul et Flavie, s'ils ont un lien tous les deux. On se demande également à qui était destinée la lettre si importante de Paul, s'il va recevoir une réponse. Tout cela crée un petit suspense intéressant et captivant, qui fait tourner les pages plus vite.

 

On suit donc ces deux jeunes à vingt ans d'intervalle, dans leur vie familiale marquée par les difficultés de la société. En 1990, le chômage était fort, la vie loin d’être facile, les parents de Paul ont beaucoup de difficultés financières, le père travaille beaucoup, sacrifiant sa vie familiale à son travail. En 2010, les parents de Flavie travaillent également beaucoup, la crise de 2008 a créé des difficultés, ils s’accrochent tous deux à leur boulot. Paul devra faire des sacrifices pour aider ses parents, Flavie ne veut pas suivre la trace toute indiquée, elle a un coté très artiste qui, malheureusement, manque de stabilité. On se rend alors compte que chaque génération a son lot de problèmes pour grandir sainement.

 

J'ai beaucoup aimé suivre ces deux jeunes gens. Je me suis énormément retrouvée dans Paul, parce qu'on est exactement de la même génération et j'ai retrouvé tout ce qui avait fait mon adolescence, les cassettes audio ou vidéo, l’arrivée du CD, le walkman, les émissions de télé comme le Club Dorothée, l'inexistence du net. Et j'ai retrouvé mes enfants dans Flavie, qui avaient aussi à peu près le même âge qu’elle en 2010, l’arrivée des réseaux sociaux qui va tout changer, les tchats, les sms, les DVD, les MP3, bref tout ce que l'on connait actuellement. Heureusement, je trouve que les parents de ces jeunes, comme moi ou les parents de Flavie, se sont faits assez facilement à toutes ces nouvelles technologies, contrairement à mes parents à moi qui ont eu beaucoup de mal.

 

L’originalité de ce livre est aussi sa construction. Les chapitres alternent entre les deux personnages et les deux époques, et se répondent en écho. Par exemple, quand le chapitre de Paul se termine sur un fait, le même fait est en train de se produire du côté de Flavie. Si Paul sort en vitesse pour rejoindre ses copains, le chapitre suivant commence avec Flavie qui arrive chez ses amis. Ou encore Flavie règle l'alarme de son smartphone à la fin d'un chapitre, et le suivant commence avec la sonnerie du réveil de Paul. J'ai beaucoup aimé cette originalité de construction miroir qui montre en plus, à  chaque fois, la différence entre les deux époques. Et l'alternance de chapitres donne beaucoup de rythme à la lecture. Donc, ce livre s'est lu rapidement grâce à cela et grâce à l’énigme de cette lettre envoyée. Quand on apprend le comment du pourquoi, l’émotion est là.

 

Une narration à la troisième personne m'a permis de garder une certaine distance avec les personnages et ne pas me prendre ainsi les sentiments de plein fouet. Peut-être aurais-je tout de même aimé une narration à la première personne, car je me suis attachée aux personnages mais je trouve que ça aurait pu être plus intense encore avec un « je ». Mon seul bémol irait au fait que j'ai trouvé les dialogues trop nombreux par rapport à de la narration pure. J'aurais aimé plus de descriptions pour arriver à me mettre encore plus dans l'ambiance. Cette trop grande présence de dialogues entraîne aussi un manque d'attachement car les sentiments et sensations ne sont pas assez décrits. Il aurait peut-être été aussi bien que le récit soit un peu plus étoffé, justement en gardant les dialogues et en mettant plus de texte. Mais ceci n'est bien sûr qu’un avis personnel et cela ne m'a pas empêchée d’apprécier ma lecture. L’idée de ce roman  est vraiment originale, et c’est pour cela que j'ai surtout apprécié cette lecture.

 

Je découvre la plume de Thomas Palpant avec ce livre, sensible, pudique, pleine de poésie. J’ai vu dans sa biographie qu’il en avait écrit d'autres, et je serais curieuse de les lire. Son dernier, sorti début octobre, Un tueur au paradis, me semble fort intéressant, et à nouveau il a une belle couverture. Car ce qui m'a aussi attirée ici, c’est la très jolie image de couverture, qui appelle à la rêverie.

 

Je suis contente d'avoir découvert cet auteur, je vais continuer à le suivre, j’ai aimé cette histoire et ce qu'elle propose. Plein de nostalgie avec les souvenirs des années 1990 qui sont les années de ma jeunesse, donc ça a fait remonter plein de souvenirs. Et j'ai aussi apprécié que l'auteur compare les deux époques sans aucun jugement, sans dire que l'une était mieux que l'autre, c’est vraiment bien car je trouve parfois un peu soulant ceux qui le font. Pour moi, chaque époque a ses avantages et ses inconvénients, et toujours regretter le passé ne fait pas avancer, il faut essayer le plus possible d'avancer avec notre époque. Encore une fois, ceci est un avis personnel, une réflexion qui me vient une fois ce livre refermé. Chacun pourra se faire sa propre opinion, et c’est pour cela aussi que j'ai aimé le ton neutre de l'auteur.

 

Je ne peux bien sûr que vous conseiller ce roman qui se lit facilement et qui génère en nous bon nombre de souvenirs.

Afficher en entier
Moi smartphone, ce héros, Intégrale

"Avec mes frères, on a été séparés à la naissance. Je peux vous en parler aujourd'hui, mais le traumatisme est encore bien présent."

C'est par cette phrase que démarre le roman de Thomas Palpant. Un incipit qui m'a de suite accrochée, et je suis entrée sans façon dans la peau (ou la coque...) d'un smartphone. Nous sommes donc dans une usine d'assemblage, puis on nous met dans une jolie boîte. On est un peu claustro et ça fait peur tout ça, parce qu'on ne sait pas du tout ce qui va nous arriver.

L'angoisse nous submerge, on est secoué, promis à on ne sait quel destin, seul, désespérément seul...

Je vous promets que j'étais dans la tête de ce téléphone et angoissée avec lui. C'était vraiment terrible.Et puis un jour, quelqu'un l'a acheté et a appuyé sur le bon bouton qui a allumé les circuits et c'était parti pour l'aventure.

Ce roman a été écrit en trois tomes, un pour chaque "propriétaire" successif, réunis ensuite pour former cette intégrale. Je mets propriétaire entre guillemets parce qu'il a des sentiments, ce smartphone, on ressent énormément d'empathie pour lui et tout ce qu'il traverse. Observateur de la vie de ses divers possesseurs mais également objet actif de chaque acte pour lequel il a été utilisé, SMS, coups de fil, enfin je ne vais pas vous faire un dessin, tout le monde a un smartphone, je suppose.

On voyage donc avec lui et à travers ses pensées, si, si, il pense, il a une opinion et il lui arrive des trucs. D'abord objet tout neuf dont on ne se sépare jamais comme d'un nouveau jouet, puis un peu moins bien traité, parfois oublié, et ensuite revendu...

Bien entendu, ce n'est pas un drame que nous sert l'auteur du bout de sa plume fluide, donc c'est très drôle. Quand on ne s'esclaffe pas, on a au moins un grand sourire qui nous quitte difficilement au cours de notre lecture.

Enfin sauf quand on est un peu trimballé ou qu'on nous revend, enfin pas nous, lui... mais vu qu'on est dans sa "tête", bien immergés, ben ça fait le même effet. Du moins c'est ce que j'ai ressenti.

Un bouquin pas prise de tête, très bien écrit, qui m'a fait passer de très bons moments. Pourtant, moi et l'humour... Mais là, je recommande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Liz-1 2022-04-22T20:39:32+02:00
Éden

Un idée originale, une immersion dans un concept qui fait du bien, de l'humanité... on respire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Liz-1 2022-04-24T00:23:48+02:00
Un tueur au paradis

J'ai adoré suivre les déboires de l'équipe improbable et haute en couleurs que l'auteur anime dans un monde très créatif que j'ai pris plaisir à imaginer au fur et à mesure de ma lecture. La thématique utilisée de facon légère apporte un souffle très agréable. J'ai lu ce roman en moins de deux jours tant j'étais bien installée dans l'histoire rafraichissante :) un vrai bon moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LireEnPaix 2022-05-09T07:33:06+02:00
Vole

Un roman agréable à lire et dont l'histoire est plaisante. On sent que la pandémie a inspiré l'auteur ! À découvrir !

Afficher en entier
C'était comment avant Internet ?

J'ai déjà lu deux livres de cet auteur : Moi, smartphone ce héros, qui m'avait bien distraite, parce qu'être dans la "peau" d'un téléphone n'arrive pas tous les jours, et j'avais même éprouvé beaucoup d'empathie pour ledit smartphone et toutes ses aventures et mésaventures, et E-storic, qui m'avait pas mal plu également.

Pour passer un week-end agréable, sans prise de tête, avec un livre facile à lire, et court, j'ai pensé lire C'était comment avant Internet... Et là, consternation, je n'ai vraiment pas accroché du tout.

Nous évoluons dans deux familles qui ont des enfants. Dans l'une d'elles, une fille, la narratrice, est accro aux réseaux sociaux, surtout Instagram. Elle est issue d'un milieu relativement aisé, et entre deux posts et ses révisions pour le BAC, elle communique avec sa meilleure amie.

Dans l'autre famille, le narrateur est un garçon qui a un petit frère et une petite soeur, ainsi qu'un meilleur ami. Il aime écrire, il aime l'art, il vit un peu dans son monde à part, bien avant Internet, donc. Chez lui par contre, on se bat pour suivivre et avoir de quoi se nourrir tous les jours, chaque sou compte.

D'un chapitre à l'auteur alterne les deux époques : avant Internet et de nos jours.

L'idée n'était pas mauvaise et je m'attendais donc à passer un bon moment, mais je me suis retrouvée face à un style très simple, pour ne pas dire basique, énormément de dialogues... j'aurais classé ce livre en littérature jeunesse, du reste. Malgré tous les efforts de l'auteur, je ne me suis intéressée à aucun des personnages, juste un peu d'empathie sur la fin, mais sinon, le récit était plat tout du long et je me suis fortement ennuyée.

À propos de littérature jeunesse, c'était peut-être la cible de l'auteur, puisqu'il a cru bon d'ajouter des renvois incessants sur ce que tout le monde connaît, comme les K7 VHS, le Minitel, le catalogue des 3 Suisses, et jusqu'à Derrick et Columbo, en passant par une explication sur ce qu'est une pellicule d'appareil photo argentique. Et ce, tout du long. Pour la partie narrée par la gamine, quelques termes étaient expliqués, tout aussi inutilement...

Ça m'a été très pénible, d'autant que sur liseuse, c'est moins pratique que sur un broché, mais bref. Cette impression que le lecteur est pris pour un crétin inculte m'a suivie et fortement perturbée.

Pour résumer, une écriture basique qui ne sort pas de l'ordinaire, je passe sur les fautes, puisque hormis dans un chapitre, il n'y en avait pas trop. Mais surtout, j'ai trouvé l'histoire sans intérêt jusqu'aux tout derniers chapitres, mais c'était un peu tard. Je me suis vraiment accrochée pour ne pas laisser tomber à 15 % du bouquin car je déteste abandonner, raison pour laquelle j'ai quand même lu jusqu'à la fin.

Voilà donc mon avis à chaud, mais comme d'habitude, ce n'est que mon avis et je vous invite à vous faire le vôtre. Personnellement, j'ai les autres livres de cet auteur dans ma bibliothèque, mais je ne les lirai pas.

Afficher en entier

Dédicaces de Thomas Palpant
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Independently published : 8 livres

Amazon Publishing : 4 livres

Auto-Edition : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode