Livres
515 702
Membres
529 472

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Victor Dixen

8 081 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par violette6989 2019-05-11T20:53:52+02:00

Biographie

VICTOR DIXEN, double lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire, est l’auteur des séries Phobos, Animale et Le cas Jack Spark. Voyageur le jour et écrivain la nuit, il a successivement vécu en France, en Irlande, à Singapour et aux Etats-Unis, puisant son inspiration dans l’ailleurs et demain. Dans son nouveau roman Cogito, un techno-thriller haletant décrivant un futur qui pourrait être le nôtre, il explore les avancées étourdissantes de l’intelligence artificielle et comment celles-ci questionnent la nature humaine.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
5 463 lecteurs
Or
6 307 lecteurs
Argent
3 278 lecteurs
Bronze
1 849 lecteurs
Lu aussi
1 947 lecteurs
Envies
8 865 lecteurs
En train de lire
547 lecteurs
Pas apprécié
446 lecteurs
PAL
5 711 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.18/10
Nombre d'évaluations : 5 947

6 Citations 2 919 Commentaires sur ses livres

Prochain livre
de Victor Dixen

Sortie France/Français : 2020-10-01

Dernier livre
de Victor Dixen

Sortie France/Français : 2020-04-14

Sortie Poche France/Français : 2020-07-02

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par angeliquet 2020-08-05T22:18:35+02:00
Phobos, Tome 4 : Horizons

Victor Dixen réussit à nous faire prendre conscience de notre crédulité grâce à ce livre. La saga est addictive et prenante en partie grâce à la plume de l’auteur mais aussi grâce à l’intrigue et l’univers très moderne qui est assez original pour une dystopie. La fin est magistrale et énormément stressante Mais sur l'ensemble de la saga il y a trop d'histoires parallèles inintéressantes truffées de longues descriptions inutiles et des invraisemblances deviennent trop criantes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par angeliquet 2020-08-05T22:23:22+02:00
Phobos, Tome 0 : Origines

Utile dans la saga Phobos, il est recommandé de le lire en dernier. Ce que j'ai fait. Très, très bon livre il faut le lire à tout prix il apporte vraiment de l'originalité, par rapport au reste de la saga... Surprenant et envoûtant ..Un tome à part, qui a une véritable importance pour l'histoire de la série et qu'il vous faut découvrir absolument !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sice 2020-08-06T15:16:14+02:00
Phobos, Tome 1 : Les Éphémères

Victor Dixen va bientôt devenir mon auteur préféré. Le Cas Jack Spark, Animale... et maintenant Phobos. Moi qui peut trouver la SF barbante, j'ai été conquise par cette histoire, ces personnages, cette intrigue. C'est vraiment prenant et il est très dur de le lâcher. Une petit pépite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sice 2020-08-06T15:18:50+02:00
Phobos, tome 2

Un second tome alléchant, avec toujours plein de rebondissements, une histoire très addictive, des persos auxquels ont s'attache de plus en plus et un environnement plus qu'intriguant. En bref, très satisfaite, je me suis plongée dedans dès la première page. Le tome 3, vite !

Afficher en entier
Phobos, Tome 4 : Horizons

https://fantasybooksaddict.blogspot.com/2020/07/phobos-tome-4-victor-dixen.html

Ayant adoré cette saga, je me suis dit qu'il était temps de la clôre avec ce quatrième opus ! Je le reconnais, j'appréhendais car je n'ai pas vu que des avis positifs...

Attention, risque de spoiler si vous n'avez pas lu les précédents tomes, même si je vais les minimiser le plus possible.

Nous retrouvons donc les prétendants restants de la saison 1, qui rentrent sur Terre et doivent se réadapter à cette planète qu'ils ne pensaient jamais revoir et qui continue de s'autodétruire depuis leur départ 3 ans plus tôt. J'ai trouvé un peu dommage que certains personnages s'effacent au fil des pages pour laisser place à des nouveaux comme les prétendants de la saison 2. A part l'un d'entre eux qui apporte sa contribution, les autres n'amènent pas grand chose de plus, tout comme Harmonie et Andrew que nous retrouvons mais qui ne fournissent que leur soutien indéfectible aux martiens. Par contre, j'ai beaucoup apprécié que Léonor soit de nouveau mise en avant avec son côté protecteur envers Kris notamment, et qu'on en apprenne davantage sur elle. C'est une des rares chez qui il restait des zones d'ombre notamment dans son passé.

En parallèle, de nombreux rebondissements inattendus viennent rythmer ce dernier tome, tandis que l'ombre de Serena McBee continue de planer sur nos survivants. Je reconnais que cela donne du suspens à l'intrigue. Cependant, à être trop dans l'attente, parfois on se lasse. D'ailleurs, le final ne m'a pas suffit car ce n'est pas un face à face comme je l'aurais souhaité, d'autant plus que l'auteur nous laisse sur une fin ouverte et je déteste ça !

Pour conclure, ce dernier opus me laisse insatisfaite sur de nombreux points ! Pourtant, certains aspects inattendus de l'intrigue ont su me tenir en haleine et susciter mon émotion.

Bien entendu, je garde un super souvenir de cette saga et elle restera gravée dans mon esprit pour son originalité !

Afficher en entier
Phobos, Tome 1 : Les Éphémères

Au début, je trouvais l’histoire lente et longue, il ne se passait rien mais un peu après la moitié ça a commencé à se corser avec une découverte faite par Léo.

Les dernières pages donnent très envie de lire le tome 2 car on sent qu’il va y avoir de l’action et un tournant dans l’histoire.

Afficher en entier
Le Cas Jack Spark, Tome 2 : Automne traqué

Pour un cocktail explosif, prenez : des créatures surgies de vos pires cauchemars, des entités extraterrestres, le retour de l'exorcisme, une crise politique, un scénario à couper le souffle ; mélangez bien fort : bravo! Vous avez entre vos mains Le Cas Jack Spark !

Tout le long du roman, l'histoire bascule petit à petit dans la démesure, dans l'énorme, et pourtant ça passe, ça reste crédible grâce à l'univers fou de cette saga !

De plus, les créatures imaginées par Victor Dixen sont très différentes de toutes celles que nous avons l'habitude de croiser dans les romans fantastiques. Oubliez les habituels vampires et loup-garous, vous trouverez dans Le Cas Jack Spark des êtres bien plus terribles encore !

On ne sait jamais où désire nous mener l'auteur !

On imagine une certaine situation, mais c'est tout l'inverse qui se passe ! Victor Dixen a ce talent de surprendre le lecteur, de le prendre de court.

Le livre est très rythmé, enchaînant péripéties et révélations délirantes, mais j'ai tout de même été confrontée à certaines longueurs.

J'ai très envie de lire la suite de cette série complètement dingue car je ne sais absolument pas comment cette folle histoire va se terminer. Avec Victor Dixen, tout est possible !

Lisez la suite de ma chronique sur mon blog !

lapageinattendue.com

Afficher en entier
Le Cas Jack Spark, Tome 2 : Automne traqué

Le premier tome avait été un véritable coup de cœur et celui-là l'est également. Les persos, l'intrigue, le rythme, tout s'enchaine et s’emboîte parfaitement et on en redemande ! Ça tient en haleine et c'est super bizarre, en un mot : j'adore !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Matty-1 2020-08-09T11:04:16+02:00
Extincta

Donc ! Extincta… J’avoue que rien qu’en écrivant ce titre, je ne sais pas quoi en dire. Oh oui, la couverture est superbe (en plus d’avoir une belle symbolique) et l’intérieur l’est aussi d’ailleurs ! Mais vraiment, je ne comprends pas ce qu’il s’est passé.

Il faut que vous sachiez que je suis une grande fan de Victor Dixen. J’ai dévoré les Phobos et ils trônent désormais sur mon étagère du milieu, parmi mes livres préférés. C’est lui qui m’a fait apprécié le thriller et les huit clos, avec Agatha Christie. Donc ce n’est pas rien.

Oui mais voilà, ce livre-là, je n’ai pas accroché. Et je ne sais pas ce qu’il s’est passé, ça me frustre énormément… Cette histoire avait pourtant tout pour me plaire ; de la dystopie, de la romance, de l’aventure, des personnages qui semblaient complexes, une quête désespérée, un futur qui nous avertit sur notre présent. Seulement, quasiment tous ces points m’ont cruellement déçue et au fil de ma déception, j’ai été sincèrement désolée. Parce que pour moi, il y avait vraiment tous les ingrédients pour que j’ai une super lecture ! Et au lieu de ça, j’ai traîné, je l’ai laissé prendre la poussière parfois pendant des jours et quand je me suis décidée à le finir d’une traite, je n’arrêtais pas de lever les yeux au ciel.

Passons dons au vif du sujet : qu’est-ce qui m’a déçue ? La première chose, qui est malheureusement souvent la plus importante pour moi dans un roman : les personnages. Je ne me suis pas attachée. Pas du tout. Au départ j’y ai cru pourtant, avec cette petite demoiselle qui découvre que tout n’est pas beau et bon dans le culte de Terra et qui souhaite se battre pour retrouver son frère. Pour ce qui est du prince, c’est là que ça a commencé à coincer. Le demoiseau était profondément malheureux et torturé, ce qui m’a fait un peu grincer des dents, surtout par la façon dont il traitait les autres. Mais le but du jeu serait sûrement de le faire changer et voir autrement, donc j’ai pris mon mal en patience, surtout que je savais que l’histoire d’amour devait arriver et comme on dit « Ce qui rend presque parfaits les gens un peu moins que parfaits, c’est l’amour »… Ah, si seulement…

Plus globalement, l’intrigue a été pour moi en dents de scie. J’étais à fond naturellement pour commencer puis j’ai déchanté en voyant que, lors de la deuxième partie, ça trainait en longueur. Ça m’a d’autant plus gênée que d’ordinaire, j’aime ces moments plus calmes qui permettent de développer les personnages et davantage s’attacher à eux. Manque de bol, ils se parlent très rarement, tirent des têtes de six pieds de long et l’ambiance est très pesante mais tellement que ça en devient malheureusement étouffant. C’est vers la fin, et parce que je me suis décidée à finir d’une traite, que ça a commencé à devenir plus intéressant, plus prenant. Reste que, par rapport au tome 4 de Phobos où une révélation te popait toutes les dix pages (au point que ça devenait même un peu too much), c’est très lent et plat.

Un autre point qui d’entrée de jeu m’a fait grincer des dents, c’est cette tendance générale à beaucoup trop exposer l’univers. Jamais, de ma vie, même sur mon forum où parfois j’ai vu des introductions patés, je n’ai senti un premier chapitre aussi lourd. Les castes, les personnages, les situations familiales, comment en est-on arrivé là, les démons gaziers, la foi en Terra, TOUTES les explications des noms latins (qui sont faites, tout le temps, tout le bouquin, ce qui devient vite agaçant quand ça n’a pas lieu d’être dans le contexte d’un dialogue, surtout que vu le nom, on pourrait deviner tous seuls comme des grands…), tout y passe ! C’est limite si on a pas un manuel de survie des Dernières Terres dans les mains. Ça m’a refroidie dès le départ. Alors je sais, c’est un one-shot et selon le résumé, dans 255 heures, ils vont tous mourir, mais quand même… Étaler les infos c’est bien aussi…

Il faut quand même que j’avoue que, dans tout ça, parmi tous ces points négatifs, j’ai tout de même apprécié l’esthétique du roman. C’est ça qui a en grande partie rendu la lecture agréable par moment. Les lieux sont très bien décrits, la plume de Victor Dixen est toujours très appréciable par sa précision qui nous donne l’impression d’y être. Je pense que, à ce titre, ce roman passerait très bien en film. Seulement, j’avais plus envie de faire une visite des Dernières Terres que de suivre les personnages… Je pense que c’est tout de même un peu embêtant…

Il m'aurait manqué aussi peut-être une note un peu plus positive. Même si ce roman est fait pour avertir, ce qui est très bien et que je comprends, je ne sais pas si faire peur comme ça est judicieux. Ca paralyse plus que ça ne donne envie d'agir.

Malgré tout, si vous aimez la plume de Victor Dixen, allez-y ! Vous verrez bien si cela vous convient davantage qu'à moi.

Ma critique complète ici : https://lesetageresdematty.wordpress.com/2020/08/08/extincta-ou-cest-la-joie-on-va-tous-mourir/

Afficher en entier
Animale, Tome 2 : La Prophétie de la Reine des neiges

J'ai beaucoup aimé ma lecture. Je l'ai préféré au 1er tome, on est plus à fond dans l'histoire, il y a plus d'action même si je vais faire le même reproche que pour le premier : il est trop long. Pleins de passages auraient pu être raccourcis voire même supprimés. Surtout lorsque l'on voit la fin qui tient en quelques lignes : Spoiler(cliquez pour révéler)finalement, la Reine des Neiges n'est rien, elle n'a pas de visage ni de grands pouvoirs. J'aurai préféré un réel affrontement entre elle et Blonde sous sa forme animale. J'ai bien aimé l'idée d'intégrer Hans Christian Andersen comme un personnage à part entière. Dans l'ensemble, j'ai bien aimé cette duologie, j'ai passé un bon moment en compagnie de Blonde.

Afficher en entier

Dédicaces de Victor Dixen
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Robert Laffont : 10 livres

Gallimard Jeunesse : 5 livres

R-jeunes adultes : 5 livres

Jean-Claude Gawsewitch : 4 livres

France Loisirs : 4 livres

Gallimard : 2 livres

Bayard Presse : 2 livres

Pocket jeunesse : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array