Livres
529 179
Membres
549 697

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Rappelez-vous bien cela, Mademoiselle Temminnick : une dame ne tire jamais la première. Elle pose des questions, puis elle tire.

Afficher en entier

Ils grimpèrent la dernière volée de marches dans l'une des nombreuses tourelles, mais se retrouvèrent face à une porte verrouillée. Sophronia secoua la poignée avec espoir. Rien.

Elle regarda autour d'elle. « Quelqu'un sait-il crocheter une serrure ?

– Tu parles d'un agent secret, se plaignit Pillover.

– Je ne suis là que depuis un mois ! Je sais faire la révérence à présent, et mes battements de cils sont presque sans équivalent.

– Eh bien, pourquoi ne t'en sers-tu pas pour ouvrir la porte, alors ? »

Afficher en entier

-Excellent. L'ignorance est très sous évaluée chez une élève. Et avez vous tué quelqu'un récemment?

Sophronia cilla.

-Pardon?

-Oh vous savez, un coup de couteau dans le cou, ou peut être un astucieux noeud coulant avec un foulard?

Sophronia dit seulement:

-Ce n'est pas mon divertissement favori.

-Oh, ma chère, comme c'est décevant. Eh bien, ne vous tracassez pas. Nous vous trouverons bientôt quelque passe temps utile.

Afficher en entier

"L’algèbre était bien plus intéressante quand il s’agissait de calculer combien de côtelettes de mouton étaient nécessaires à l’empoisonnement de seulement la moitié des invités d’un dîner..."

Afficher en entier

«  Mademoiselle Temminnick, débrouillez-vous pour prendre des leçons avec le professeur Braithwope l’après-midi, s’il vous plaît. Il faut vraiment que nous travaillions votre révérence, ma chère.

– Mais je dois m’entraîner pour le battement de cils avancé, et j’ai un problème de mathématiques sur comment commander de la strychnine et de l’agneau pour un dîner avec un budget limité, et trois chapitres sur l’étiquette de cour à apprendre, et mon mouchoir à amidonner, et les pas du quadrille à mémoriser !

– Personne, ma chère, n’a jamais prétendu qu’apprendre l’étiquette et l’espionnage serait facile.  »

Afficher en entier

- Je ne suis pas certaine de pouvoir le faire.

- Faire quoi, ma chère?

- Tuer quelqu'un de sang-froid.

Les yeux myosotis de Lady Linette se plissèrent.

Ah oui, mais comment le savoir tant qu'on n'a pas essayé?

- C'est vrai, j'imagine.

En outre, très chère, vous n'êtes pas obligée d'y assister; on peut toujours utiliser du poison.

Afficher en entier

Et puis, il fut là. La brume s'éclaircit. Les derniers rayons du soleil projetèrent la longue ombre de la calèche et illuminèrent le Pensionnat de Mlle Géraldine pour perfectionnement des jeunes dames de qualité... Et, non, l'école ne filait pas à travers la lande sur une centaines de jambes minuscules. Elle flottait au-dessus, dodue, majestueuse et volante.

Afficher en entier

L’algèbre était bien plus intéressante quand il s’agissait de calculer combien de côtelettes étaient nécessaires à l’empoisonnement de seulement la moitié des invités d’un dîner et puis de déterminer s’il était plus économique d’acheter un antidote plus cher, mais plus efficace, que de recourir à un remède maison. Sophronia fut un peu troublée par le contexte, mais ne put contenir son intérêt pour la nature macabre des calculs.

Afficher en entier

« Que fiche l'une d'entre elles ici ?

- Pareil que tout le monde : elle s'occupe de ses affaires.

Afficher en entier

Sophronia se pencha en avant. "Dimity, est-ce que tu portes DEUX colliers ?

-Je n'arrivais pas à choisir..."

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode