Livres
461 600
Membres
418 142

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

“This was his soul made flesh, the truth of him laid bare in the blazing sun, shorn of mystery and shadow. This was the truth behind the handsome face and the miraculous powers, the truth that was the dead and empty space between the stars, a wasteland peopled by frightened monsters.”

Afficher en entier

“It's probably for the best, I told myself. How would I have said goodbye to Mal anyway? Thanks for being my best friend and making my life bearable. Oh, and sorry I fell in love with you for a while there. Make sure to write!

'What are you smiling at?'

I whirled, peering into the gloom. The Darkling's voice seemed to float out of the shadows. He walked down to the stream, crouching on the bank to splash water on his face and through his dark hair.

'Well?' he asked, looking up at me.

'Myself,' I admitted.

'Are you that funny?'

'I'm hilarious.”

Afficher en entier

“The problem with wanting," he whispered, his mouth trailing along my jaw until it hovered over my lips, "is that it makes us weak.”

Afficher en entier

- Pas frapper fille au visage jour de fête, expliqua-t-il en haussant les épaules. Botkin plus combatif demain.

Ce qui n'était pas forcément pour me rassurer.

Afficher en entier

- Mal... murmurais-je dans la nuit.

- Oui ?

- Merci de m'avoir retrouvée.

Peut-être rêvais-je déjà, mais, quelque part dans les ténèbres, je l'entendis chuchoter :

- Je te retrouverais toujours.

Afficher en entier

Pourquoi un Grisha ne peut-il posséder qu'un seul amplificateur ? Je préfère répondre à cette question : Qu'est-ce qui est infini ? L'univers et la cupidité de l'homme.

Afficher en entier

-Vous ne le connaissez pas, Alina. (C'était la première fois qu'elle m'appelait par mon prénom.) Moi, si.

Je restai là à regarder ces spirales noires se dérouler, l'entourer, m'efforçant de comprendre ce que je voyais. Je scrutait les traits étranges de Baghra et y trouvai la réponse à mes questions. J'y vis le fantôme de ce qui avait dû être une femme magnifique. Une femme qui avait donné naissance à un fils tout aussi beau.

-Vous êtes sa mère, murmurai-je, stupéfaite

Elle hocha la tête

-Et je ne suis pas folle. Moi seule sais qui il est et ce qu'il veut vraiment. Et je vous dit que vous devez prendre la fuite.

[...]

-C'est impossible, protestai-je. L'Hérétique noir a vécu il y a des centaines d'années.

-Il a servi d'innombrables rois,à feint d'innombrables morts, attendant son heure. Vous attendant. Lorsqu'il aura pris le contrôle de la Nappe, plus personne ne pourra l'arrêter.

Un frisson me parcourut.

-Non, il ma dit que la Nappe était une erreur,[...]

Afficher en entier

— Tout ira bien, lui murmure-t-il dans les ténèbres. Tout ira bien.

Elle a envie de le croire, mais elle a peur de fermer les yeux.

Le vent fait claquer les voiles. Le bateau soupire et craque autour d’eux. Ils sont de nouveau seuls, comme quand ils étaient petits et qu’ils se cachaient des autres enfants, de la si sévère Ana Kuya et des choses qui grouillaient dans le noir.

Ils étaient redevenus des orphelins et ils n’avaient plus de chez-eux. Mais ils étaient ensemble, et une nouvelle vie les attendait de l’autre côté de la mer.

Afficher en entier

La prison était située à l’autre bout du camp. C’était un vieux bâtiment, bien plus ancien que les casernements qui l’entouraient. Les gardes qui flanquaient l’entrée semblaient s’ennuyer fermement.

— Un nouveau prisonnier ? demanda l’un d’entre eux à Ivan.

— Un visiteur.

— Depuis quand escortez-vous les visiteurs jusqu’à la prison ?

— Depuis ce soir, répondit Ivan d’une voix presque menaçante.

Les gardes échangèrent un regard nerveux et s’écartèrent.

— Inutile de vous fâcher, seigneur.

Afficher en entier

— Pour brûler, le feu utilise du bois, il le consume, ne laissant que des cendres. Le pouvoir des Grisha ne fonctionne pas de cette façon.

— Comment, alors ?

— Plus nous l’utilisons, plus nous devenons forts. Il nous nourrit au lieu de nous consumer. La plupart des Grisha vivent très longtemps.

— Mais pas cent vingt ans.

— Non. La durée de la vie d’un Grisha dépend de son pouvoir. Plus celui-ci est grand, plus la vie est longue. Alors, quand le pouvoir est amplifié…

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode