Livres
394 544
Comms
1 385 801
Membres
288 854

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Le Monde de Charlie ajouté par raphaellle 2012-12-27T17:38:51+01:00

Un jour, sur une feuille de papier jaune aux lignes vertes

Il a écrit un poème

Et il l’a appelé “Chops”

Parce que c’était le nom de son chien

Et que c’était de ça que ça parlait

Et son professeur lui a mis A

Et l’a félicité

Et sa mère l’accroché sur la porte de la cuisine

Et l’a lu à ses tantes

Cette année-là, le Père Tracy a emmené tous les enfants au zoo

Et il les a laissés chanter dans le bus

Et sa petite soeur est née

Chauve, avec de minuscules ongles aux orteils

Et son père et sa mère s’embrassaient beaucoup

Et la fille qui habitait à côté lui a envoyé

Une carte de la Saint-Valentin avec une rangée de coeurs

Et il a dû demander à son père ce que les coeurs voulaient dire

Et son père le bordait tout les soirs dans son lit

Il était toujours là pour le faire

Un jour, sur une feuille de papier blanc aux lignes bleues

Il a écrit un poème

Et il l’a appelé “Automne”

Parce que c’était le nom de la saison

Et parce que c’était de ça que ça parlait

Et son professeur lui a mis A

Et lui a demandé d’écrire plus lisiblement

Et sa mère ne l’a pas accroché sur la porte de la cuisine

À cause de la nouvelle peinture

Et les gamins lui ont dit

Que le père Tracy fumait des cigares

Et laissait les mégots sur les bancs de l’église

Et que parfois il brûlaient et laissaient des marques

Cette année-là, sa soeur a eu des lunettes

Avec des verres épais et une monture noire

Et la fille qui habitait à côté a ri

Quand il l’a invitée à aller voir le Père Noël

Et les autres gamins lui ont expliqués pourquoi

Son père et sa mère s’embrassaient beaucoup

Et son père ne le bordait jamais le soir dans son lit

Et quand il pleurait pour qu’il le fasse

Son père se mettait en colère

Un jour, sur une feuille arrachée à son cahier

Il a écrit un poème

Et il l’a appelé “Innocence : une question”

Parce que c’était la question qu’il se posait sur sa copine

Et que c’était de ça que ça parlait

Et son professeur lui a mis A

Et l’a regardé fixement, d’un drôle d’air

Et sa mère ne l’a jamais accroché sur la porte de la cuisine

Parce qu’il ne le lui a jamais montré

Cette année-là, le Père Tracy est mort

Et lui, il a oublié comment se terminait

Le Credo des Apôtres

Et il a surpris sa soeur

En train de se faire le type sur la véranda

Et son père et sa mère ne s’embrassaient jamais

Et ne se parlaient plus

Et la fille qui habitait à côté

Se maquillait trop

Ça le faisait tousser quand il l’embrassait

Mais il l’embrassait quand même

Parce que c’est ce qui se fait

Et à trois heures du matin il se bordait lui-même

Pendant que son père ronflait fort

C’est pour ça qu’au verso d’un sac en papier

Il a essayé un autre poème

Et il l’a appelé “Absolument rien”

Parce que c’était de ça que ça parlait

Et il s’est mis A

Et il a tracé une putain d’entaille sur chaque poignet

Et il l’a accroché à la porte de la salle de bains

Parce que cette fois il n’était pas sûr

De pouvoir atteindre la cuisine

Afficher en entier
Extrait de Le Monde de Charlie ajouté par raphaellle 2012-12-27T17:44:50+01:00

On accepte l'amour qu'on croit mériter.

Afficher en entier
Extrait de Le Monde de Charlie ajouté par raphaellle 2012-12-27T17:41:02+01:00

Je ne sais pas si ça t’est déjà arrivé de te sentir comme ça. De vouloir dormir pendant mille ans. Ou juste de pas vouloir exister. Ou juste de pas te rendre compte que tu existes.

Afficher en entier
Extrait de Le Monde de Charlie ajouté par Kats@ 2012-12-30T13:50:49+01:00

« Donc, je suppose que nous sommes qui nous sommes pour beaucoup de raisons. Et peut-être que nous ne saurons jamais la plupart d'entre elles. Mais même si nous n'avons pas le pouvoir de choisir d'où nous venons, nous pouvons toujours choisir où aller de là. On peut toujours faire des choses. Et nous pouvons essayer de se sentir bien par rapport à ça.»

Afficher en entier
Extrait de Le Monde de Charlie ajouté par Katil 2012-12-16T20:17:59+01:00

Sam battait la mesure sur le volant. Patrick avait sorti sa min par la fenêtre et la faisait onduler. Et moi, j'etais juste assis entre eux. A la fin de la chanson, j'ai dit quelque chose:

-Je me sens éternel.

Et Sam et Patrick m'ont regardé comme si j'avais dit le truc le plus génial qu'ils avaient jamais entendu. Parce que la chanson etait trop super et qu'on l'avait vraiment bien écoutée. On venait de vivre à fond ces cinq dernières minutes, et on se sentait jeunes, dans le bon sens du terme.

Afficher en entier
Extrait de Le Monde de Charlie ajouté par nin-nin- 2012-08-02T08:02:29+02:00

And in that moment, I swear we were infinite.

(et à ce moment, nous aurions cru être infinis)

Afficher en entier
Extrait de Le Monde de Charlie ajouté par Lou04 2013-08-12T17:24:24+02:00

"Je serais prêt à mourir pour toi. Mais je refuse de vivre pour toi."

Afficher en entier
Extrait de Le Monde de Charlie ajouté par Sophie9207 2013-05-05T15:48:49+02:00

- Je veux être sûre que la première personne que tu embrasseras t'aimera vraiment. D'accord ?

Afficher en entier
Extrait de Le Monde de Charlie ajouté par raphaellle 2013-03-17T12:37:22+01:00

La bande-son de Charlie

-The Smiths, Asleep

-Ride, Vapour Trail

-Simon & Garfunkel, Scarborough Fair

-Procol Harum, A Whiter Shade Of Pale

-The Beatles, Dear Prudence

-Nick Drake, Time Of No Reply

-Suzanne Vega, Gypsy

-The Moody Blues, Night In White Satin

-The Smashing Pumpkins, Daydream

-Genesis, Dush

-U2, MLK

-The Beatles, Blackbird

-Fleetwood Mac, Landslide

-The Beatles, Something

-Nirvana, Smells Like Teen Spirit

-The Pink Floyd, Another Brick In The Wall, Part II

Afficher en entier
Extrait de Le Monde de Charlie ajouté par Ambrozia 2013-01-24T02:24:06+01:00

“Est-ce que t’aimes les fêtes de famille ? Pas seulement avec ton père et ta mère, c’est pas ce que je veux dire, mais aussi avec ton oncle, ta tante et tes cousins ? Moi, j’aime bien. Pour plusieurs raisons. D’abord, je trouve ça fascinant de voir comme tout le monde s’aime, alors que personne s’apprécie vraiment. Ensuite, les disputes sont toujours les mêmes.”

Afficher en entier