Livres
486 869
Membres
477 307

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Kathryn Stockett

4 160 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par bebi 2012-02-02T06:25:14+01:00

Biographie

Diplomée de l'Université d'Alabama, Kathryn Stockett S'installe à New York en 2001 et travaille dans l'édition de magazines et dans le marketing. Quelques années plus tard, elle se lance dans l'écriture de son premier roman, dont l'action se déroule dans sa ville natale, Jackson, Mississippi, dans les années 60. Dans ce contexte de ségrégation raciale, Stockett met en scène la confrontation entre domestiques noires et maîtresses blanches. 'The Help' sort en 2009, après cinq ans de travail, puis un an plus tard en France, sous le titre 'La Couleur des sentiments' (Ed. Jacqueline Chambon). S' il a mis du temps à être édité, le roman connaît très vite le succès. Vendu à plus de cinq millions d'exemplaires à travers le monde, il reste plus de 100 semaines dans la liste des best-sellers du New-York Times et remporte notamment le Grand prix des lectrices de Elle 2011. Toujours en 2011, sort au cinéma l'adaptation du roman, réalisée par Tate Taylor, ami d'enfance de Kathryn Stockett.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 360 lecteurs
Or
1 346 lecteurs
Argent
562 lecteurs
Bronze
247 lecteurs
Lu aussi
379 lecteurs
Envies
2 007 lecteurs
En train de lire
91 lecteurs
Pas apprécié
12 lecteurs
PAL
1 233 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.85/10
Nombre d'évaluations : 964

1 Citations 552 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Kathryn Stockett

Sortie France/Français : 2010-09-01

Sortie Poche France/Français : 2013-10-10

Les derniers commentaires sur ses livres

La Couleur des sentiments

Magnifique et très touchante comme histoire (parfois enrageante aussi). Parfois humoristique, parfois dramatique. Parfois enrageante et parfois émouvante. C'est horrible de se dire que même s'il s'agit de fiction, ces personnages ont été inspirés de la réalité tout comme de cette vie et de cette peur qu'ils ont véritablement vécu. Il faut reconnaître le courage qu'on eu à cette époque les personnes autant noires que blanches qui se sont levées pour parler, comme l'ont fait Aibileen, Minny, Skeeter et toutes les autres. Un livre qui se lit facilement et rapidement, l'écriture est si simple à lire. On s'attache facilement Spoiler(cliquez pour révéler)enfin sauf à Hilly que j'aurais volontié étriper on a l'impression de vivre ces événements autant bons que mauvais avec eux.

Afficher en entier
La Couleur des sentiments

J'ai adoré ma lecture, assez surprise d'ailleurs car j'avais longtemps hésité. Tout était parfait pour moi, on approchait d'un coup de cœur jusqu'au 50 dernières pages que j'ai malheureusement trouvé trop simple et pas assez impactante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gryfondor 2019-11-10T20:51:49+01:00
La Couleur des sentiments

Ce roman se déroulant dans les années 60, décrit les conditions de vie des bonnes de couleur dans la ville de Jackson au Mississippi.

Au travers de son histoire, l'auteur dénonce la ségrégation, les brimades et autres violences dont fut victime la population noire de l'époque.

L'idée d'employer la première personne du singulier pour chacune des trois héroïnes est assez originale et nous rapproche d'autant plus de celles-ci.

Même si l'histoire peine un peu à démarrer, elle se révèle prenante, très intéressante et bien évidemment révoltante quand l'écrivain aborde les injustices diverses et quotidiennes subies dans la peur par cette population défavorisée.

L'adaptation cinématographique, à quelques rares exceptions près, est fidèle et donc très agréable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Edwige-17 2019-11-11T19:34:03+01:00
La Couleur des sentiments

Une amie me prête ce livre et me dit "il devrait te plaire".

Elle était en-dessous de la vérité. Je l'ai avalé, gobé....Je pouvais m’identifier à chacune de ces femmes noires des années 50-60 du roman. Rager pour tous les actes injustes subits par la peau noire. M'identifier à cette jeune femme de bonne famille qui donne un coup de pied à la bienséance blanche.

Et j'ai ri.....aussi.

Merveilleux roman que je recommande vivement

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zefix 2019-12-04T17:04:12+01:00
La Couleur des sentiments

[Lu en vo]

Franchement j’ai adoré ce livre, il parle déjà très bien de son sujet : la ségrégation entre les blancs et noirs aux états unis, mais alors il parle très bien d’autres sujets que je ne peux pas dire ici au risque de vous spoilez. Écriture très fluide, heureusement j’ai eu un audio pour lire ce livre ce qui a rendu la lecture encore plus agréable ! J’ai beaucoup aimé les personnages principaux avec un coup de coeur pour Abileen. Je ne peux que vous conseillez de le lire!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Estamini 2019-12-31T12:24:36+01:00
La Couleur des sentiments

Après quelques longueurs au début le temps de mettre l'histoire en place, c'est un très bon roman. Les personnages sont touchants et attachants, et probablement assez réalistes (pour le meilleur et pour le pire...). J'aurais aimé pouvoir lire au complet les histoires de toutes ces femmes.

Afficher en entier
La Couleur des sentiments

COUP DE COEUR!

Ce pavé littéraire m'a arraché quelques larmes, beaucoup de sourires, parfois de la frustration.

Kathryn Sockett, dans un roman à trois voix, nous peint avec réalisme les conditions des bonnes noires et des blanches qui les emploient dans les années 60 aux États-Unis.

L'auteure nous offre une histoire magnifique, et inspirée de la sienne, où règnent la solidarité, le courage, la dignité et l'apprentissage de la tolérance. Au travers des trois héroïnes, elle dénonce la ségrégation et les injustices diverses et quotidiennes dont fut victime la population noire; et elle rappelle que les mots sont puissants et peuvent bouleverser des vies.

Mon avis complet sur mon blog:

https://livrissime.home.blog/2020/01/20/la-couleur-des-sentiments/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Despinama 2020-01-31T14:08:31+01:00
La Couleur des sentiments

Pour moi ce livre est un appel à la tolérance et à la solidarité.

Je connaissais déjà l’histoire pour avoir vu le film plusieurs fois mais j’ai vraiment aimé le lire.

C’est une histoire magnifique !

Et c’est assez difficile pour moi de décrire ce que je ressens par rapport à ce livre, c’est comme un tortueux mélange d’amour, de colère, de joie et de tristesse. Certaines choses m’ont révoltées, d’autres mon faites rire ou presque pleurer, mais on sent toujours comme une sorte d’amour dans chacune des pages et c’est ce qui m’a le plus touchée.

J’aime énormément les personnages. Ils sont liés les uns aux autres, avec les bons et les mauvais côtés d’une communauté, et cela rend ce récit très réaliste.

Skeeter, Aibileen et Minny sont admirables. Elles sont aimantes, bienveillantes, et vraiment courageuses malgré le climat absurde ou violent imposé par la ségrégation raciale. Ce ne sont pas des militantes mais elles essaient quand même de faire évoluer les choses vers un peu plus de justice.

Et j’ai vraiment beaucoup aimé le chapitre où Kathryn Stockett nous fait part de son histoire, cela donne une dimension vraiment personnelle au roman.

Afficher en entier
La Couleur des sentiments

Un très bon livre sur la ségrégation aux Etats-Unis dans les années 1960. J'ai vraiment adoré les personnages de caractère de ce livre ; leur audace, leur coup de gueule, mais également leur peur et leurs espoirs. Bien qu'étant une fiction, je pense que ça peut donner une idée de ce qu'était les états du sud en Amérique aux générations qui n'ont pas connu la ségrégation. Bref une belle histoire pleine de nuances, au sens propre comme au figuré.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-100 2020-02-13T10:28:50+01:00
La Couleur des sentiments

J'ai savouré chaque page, chaque ligne de cette histoire.

Sans être amusant, ce récit n'est pas non plus déprimant et c'est là toute sa magie. Malgré un sujet difficile, une impression de légèreté, d'humour et d'espoir se fait sentir. Comme si la situation d'Aibileen, de Minny et de toutes les autres, bien que difficile, ne pouvait que s'améliorer...

J'ai beaucoup apprécié les personnages des bonnes. Elles font toutes preuve d'un courage extraordinaire et, malgré le danger de la collaboration avec Skeeter, osent finalement mettre des mots sur les outrages qu'elles subissent jour après jour. Parce que, dans le Jackson des années 60, les Noirs ne sont pas considéré comme les égaux des Blancs. La phrase " Ils ne sont pas comme nous ! " revient régulièrement, mise à toute les sauce, dans n'importe quel sujet de conversation ou presque.

Par contre, j'ai eu du mal à l'attacher à Skeeter elle-même, qui est pourtant le personnage central du roman et l'instigatrice des témoignages des bonnes. Au début du récit, il semble étrange que quelqu'un comme Skeeter soit amie avec deux pestes comme Hilly Holbrook et Elizabeth Leefolt : on sent que Skeeter n'est pas comme elle et pourtant, elle joue le jeu. Elle fait semblant de partager leurs valeurs. Le fait que Skeeter ait besoin d'entendre de la bouche de Minny et d'Aibileen la façon dont ses amies se comportent envers leurs bonnes m'a semblé légèrement surréaliste : après des années d'amitié avec ces deux jeunes femmes, Skeeter n'a-t-elle pas encore remarqué les remarques acides que celles-ci lançent sur les Noirs ? Skeeter est-elle aveugle pour ne pas remarquer la soumission dont Aibileen doit faire preuve jour après jour pour ne pas perdre sa place ?

C'est donc l'une des " Blanches " secondaires de l'histoire qui m'a semblé la plus sympathique. Miss Celia Foote, la nouvelle patronne de Minny après que cette dernière ait été renvoyée par Hilly. Celia a grandi dans la pauvreté et n'est donc pas consciente des différences entre elle et Minny ou, du moins, ne s'en soucie guère. Elle qualifie d'ailleurs plusieurs fois Minny " d'amie ", au grand désarroi de la bonne, qui ne veut pas frayer avec les Blancs. Celia n'a jamais fréquenté la bonne société, or ce sont les membres de celle-ci qui établissent les différences sociales entre Noirs et Blancs. La toute jeune Mrs Foote est donc plus gentille et plus généreuse avec Minny que les patronnes habituelles.

Plus d'une fois, au fil de l'histoire, de petits moments d'intimité se dessinent entre certaines bonnes et leurs patronnes. Alors, on croit, on espère que les choses pourront changer et que l'entreprise de Skeeter parviendra à faire changer les mentalités. Que les Blancs vont enfin se rendre compte que les Noirs sont des être humains à part entière. Qu'ils ont eux aussi des sentiments (pour une fois, je trouve le titre français bien plus adapté au récit que la version originale). Mais ces petits moments sont vite finis : la patronne se rend compte qu'elle s'adresse à sa bonne et remet celle-ci à la place qui est la sienne en lui donnant un ordre d'un ton froid.

Récit de femmes et de courage, La Couleur des sentiments est raconté alternativement par Skeeter, Aibileen et Minny. Trois voix, trois manières de s'exprimer et d'écrire. Trois passés et trois avenirs. Pourtant, le futur des héroïnes de Stockett n'est pas très clair. Il manque un épilogue grâce auquel on pourrait apprendre ce que chacune de ces femmes deviennent. Le roman nous laisse dans l'incertitude, peut-être volontairement, afin que chacun de nous imagine la fin qui lui convient le mieux. Ma fin à moi est heureuse. Aibileen, Minny et les autres le méritent.

Afficher en entier

Dédicaces de Kathryn Stockett
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Actes Sud : 2 livres

Audiolib : 1 livre

Kindle Edition : 1 livre

Penguin Books Ltd : 1 livre

Jacqueline Chambon : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array