Livres
461 224
Membres
417 335

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Perfecta 2013-04-14T23:39:25+02:00

Je voudrais empêcher que le moment arrive - comme il arrive dans la vie de tout enfant blanc - où elle va se mettre à penser que les Noirs sont moins bien que les Blancs.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Perfecta 2013-04-14T23:37:58+02:00

Si le chocolat avait été un son, ce son aurait été la voix de Constantine quand elle chantait. Si chanter avait été une couleur, cela aurait été la couleur de ce chocolat.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Looryn 2013-02-18T10:29:48+01:00

« Je sors. Il est là. Trois mois après notre rencontre. Stuart Whitworth en personne, debout sur ma véranda en pantalon kaki, veste bleue et cravate rouge comme pour un dîner du dimanche.

Crétin. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Melaaane 2016-07-26T19:46:46+02:00

"Le soleil brille mais j'ai les yeux grands ouverts. J'attends à l'arrêt de bus comme je l'ai fait pendant quarante et quelques années. En une demi-heure ma vie... s'est terminée. Peut-être que je devrais continuer à écrire, pas seulement pour le journal, mais sur les gens que je connais et tout ce que j'ai vu et tout ce que j'ai fait. Je suis peut-être pas trop vieille pour m'y mettre. Je pense et je ris et je pleure en même temps. Parce qu'hier soir je me disais qu'il y aurait plus jamais rien de nouveau pour moi."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Melaaane 2016-07-26T19:45:15+02:00

"Il pleure. Elle pleure. On est trois imbéciles à pleurer dans cette salle à manger."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Melaaane 2016-07-26T19:36:28+02:00

"J'ai travaillé dur à la fac, personne ne pourra dire le contraire. Pendant que mes amies passaient leur temps à boire des rhums-Coca et à flirter dans les soirées de leurs associations d'étudiantes huppées, je restais en salle d'étude pour écrire pendant des heures -des dissertations, mais aussi des nouvelles, de mauvais poèmes, des épisodes de la série télévisée Le jeune Docteur Kildare, des publicités radiophoniques pour Pall Mall, des lettres de protestation, des notes, des lettres d'amour à des garçons entrevue en cours et auxquels je n'avais pas osé adresser la parole, toutes choses que je ne montrais ni n'envoyais jamais à quiconque. Je rêvais bien sûr de sortir avec des joueurs de football, mais je rêvais surtout d'écrire un jour des choses que des gens liraient pour de bon."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Melaaane 2016-07-26T19:34:31+02:00

"Je frissonne, avec ce sentiment d'abandon qui ne m'a pas quittée depuis que j'ai obtenu mon diplôme, il y a trois mois. Je me suis retrouvée dans un endroit où je me sens désormais étrangère."

Afficher en entier
Extrait ajouté par paultuc 2016-02-18T18:44:41+01:00

Il n'est pas de sujet plus risqué pour un écrivain du Sud que l'affection qui unit une personne noire et une blanche dans le monde inégalitaire de la ségrégation. Car la malhonnêteté sue laquelle est fondée une société rend toute émotion suspecte, rend impossible de savoir si ce qui s'est échangé entre deux personnes était un sentiment loyal, de la pitié ou du pragmatisme.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MayuS 2015-10-26T20:08:49+01:00

Chaque jour de ta vie, jusqu'à ce que tu sois morte et enterrée,tu devras te poser cette question et y répondre ; est ce que je vais croire ce que des crétins diront de moi aujourd'hui ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par paultuc 2015-01-20T16:09:36+01:00

Le Mississippi est comme ma mère. J'ai le droit de me plaindre d'elle autant que je veux, mais gare à ceux qui se risquent à la critiquer en ma présence, sauf si c'est aussi leur mère.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode