Livres
600 260
Membres
683 406

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Sheo 2015-11-08T20:18:00+01:00
Diamant

Bon, bon, bon. Par où commencer ?

Tout d'abord, je vais commencer par dire que j'ai adoré. En fait, je me suis carrément délectée de ma lecture. C'était super.

J'ai beaucoup entendu parler du PRINCE CAPTIF avant de me décider à m'y plonger à mon tour.

Et une fois qu'il s'est retrouvé dans mes mains, avant même que je l'ai commencé, il était clair dès le départ que ce livre terminerait dans ma liste de diamant et se révèlerait être un coup de cœur. Pour cause, L'ESCLAVE avait tout ce dont j'avais besoin qu'il ait pour pouvoir le définir en tant que tel.

Dans ce premier tome d'une trilogie qui promet d'être tout bonnement épique, C.S. Pacat nous fait découvrir un univers aussi fascinant qu'impitoyable, avec des intrigues de cour, des complots et des manœuvres politiques parfaitement bien réfléchies. Et avec des personnages forts de caractère qu'on se plait à aimer parce qu'ils sont tout simplement parfaits dans le rôle qu'ils jouent dans cette histoire.

C'est un mélange drôlement bien fait d'esclavage, de trahisons, plein de suspens et où les personnages sont loin d'être des imbéciles. Et attention aux apparences car certains cachent très bien leur jeu.

On se laisse très facilement emporté par la vague de questions et d'émotions qu'apporte le PRINCE CAPTIF. Chaque mot qu'écrit l'auteure est un nouveau sentiment, une nouvelle émotion, qui s'emparait à coup sûr de tout mon être. Et pour être tout à fait honnête, c'est une lecture qui m'a plu comme peu réussissent à le faire.

Déjà, la plume de C.S. Pacat est tout simplement captivante. Elle est riche, fluide, descriptive et tout bêtement entraînante.

Ensuite, l'histoire, tout comme les personnages, est d'une crédibilité sans faute ! On y croit du début à la fin. À aucun moment on ne va se dire que telle ou telle chose fait tache dans le décor et que ça ne marche pas. Loin de là ! Tout concorde à la perfection !

Pour faire un court résumé de l'histoire, c'est celle de Damen, prince héritier du trône d'Akielos, qui se retrouve suite à une trahison qu'il n'attendait pas de la part de son demi-frère, Kastor, au cœur du royaume ennemi à servir pour le prince héritier de Vère en tant que son esclave personnel. Prince héritier, Laurent, qui ne porte déjà pas les akieloniens dans son cœur mais encore moins le prince héritier de ce fameux royaume... Du coup, on peut deviner sans problème que si Damen tient à garder sa tête, il va devoir faire profil-bas et tout mettre en œuvre pour que sa véritable identité ne soit pas découverte.

Alors tout au long de ces 312 pages, nous suivons principalement Damen dans ses aventures à la cour de Vère qui est loin d'être un doux paradis... surtout pour lui qui est l'esclave personnel de Laurent !

Pour parler des personnages, ils sont tous parfaits dans leur rôle ! On ne peut pas ne pas les aimer, même si ce ne sont ni des tendres ni des anges.

Mais plus particulièrement, je voudrais parler de Laurent.

Comment vous expliquer que je voue un culte à ce personnage ? Ce n'est pas un être parfait, bien loin de là. C'est même un jeune homme cruel, sournois et froid. Il a tout de l'anti-héros dans toute sa splendeur ! Et c'est ce qui fait que je l'aime tant. Il n'est pas spécialement gentil et il ne s'en cache pas. Il est même plutôt hypocrite, manipulateur et égoïste. Il est fier, arrogant mais par dessus tout il est crédible de la tête aux pieds.

Et malgré le fait qu'il soit tout ce que j'ai pu citer plus haut et plus encore, on ne peut pas vraiment mépriser ce personnage. Pour ma part en tout cas. Il fait certes des trucs qui lui vaudraient bien des claques dans la tronche et pire encore mais il n'en reste pas moins fascinant, captivant et passionnant. Mais par dessus tout, je l'avoue, je me suis attachée à lui.

Je crois même que sans ce personnage et tout ce qu'il représente, l'histoire n'aurait aucun intérêt et serait bien fade.

Ok, je l'avoue, c'est mon personnage préféré ! Eh oui !

Aussi, je crois qu'au-delà des apparences se trouve un jeune homme dont la haine causée par la mort de son frère des années auparavant cache quelqu'un de bien et de digne de confiance.

Je pense, après ça reste à prouver... scientifiquement parlant, c'est une ordure de première. ^^

Ensuite, quant à Damen c'est le héro par excellence quand on y pense bien. Mais c'est loin d'être gênant. Et puis il n'est pas parfait non plus, n'allez pas croire. Néanmoins, il est moins tout ce qu'est Laurent. J'irais même jusqu'à penser qu'ils sont aux antipodes l'un de l'autre.

Damen, malgré le fait qu'il soit dans un merdier total et traité comme un esclave alors qu'en réalité il est un prince, ne se laisse pas démonter par tout ça. Il reste fort, il encaisse les coups (aussi bien au sens propre qu'au sens figuré) et malgré le fait qu'il soit tout en bas de l'échelle alimentaire dans ce royaume, il ne perds jamais une occasion de dire ce qu'il pense.

Tout comme Laurent, il est intelligent mais contrairement à ce dernier, il ne se sert pas de cette intelligence pour manipuler les autres.

Alors bon, certes Damen n'est pas parfait mais il l'est quand même plus que Laurent. C'est peut-être la raison pour laquelle je l'ai aimé -ah ça oui !- mais pas autant que ce dernier. Mais bien-sûr, je me suis attachée à lui comme je m'attacherais au dernier carré de chocolat de la planète. ^^

Quant à la relation entre ces deux personnages, c'est un pur régal ! Chaque fois qu'ils se retrouvent au même endroit, ça sent la tension à plein nez !

Si je devais décrire leur relation en quelques mots, je serais obligée de dire : tendue (comme une chaine sur le point de se briser), fascinante (à en donner des frissons), addictive (parce qu'on veut toujours un peu plus de Laurent/Damen), brutale (suffit de lire un certain passage par rapport à une croix pour le savoir ^^), sensuelle (à vous en faire baver et étouffer) et enfin, étrangement touchante (eh oui, aussi incroyable que ça puisse paraître et pour des raisons que je ne m'explique pas, je l'ai trouvé touchante...).

En gros, PRINCE CAPTIF c'est le genre de lecture qui ne vous laisse pas indemne. Vous refermez votre livre en vous disant que vous avez couru un marathon et vécu une expérience de dingue.

Finalement, j'ai eu l'impression de découvrir une histoire poétiquement brûlante. J'explique mon expression peu claire.

Enfin, je vais essayer.

La plume de l'auteure, que j'ai décrite plus haut, rend tout (personnages, histoire, univers, situation) poétique sans que ça ne le soit pour autant. Et tout ça rend la lecture brûlante. Parce que tout du long on sent notre cœur s'embraser à un regard croisé, à un acte fait, à une parole dite. Tout, quoi.

Poétiquement brûlant. Un peu comme si en lisant ce bouquin, on prenait feu. Comme si le livre était la boite d'allumette et moi, je suis l'allumette. Et que la dureté de l'univers le rendait presque beau.

Toujours pas clair ? J'avoue que j'abandonne pour le coup. Je n'arrive pas à expliquer mais c'est ce que ça m'a fait ressentir.

Et puis, au final, personne n'a dit que ce qu'on ressentait était toujours clair ! ;)

Et parce que mon commentaire va dans tous les sens, je voudrais rapidement revenir sur Laurent.

N'oublions pas que c'est un prince qui n'avait pas prévu de se préparer un jour à être roi puisqu'il est cadet et que c'est donc son frère qui aurait dû monter sur le trône et diriger Vère.

Aussi, tout le monde passe son temps à comparer Laurent à ce fameux frère (Auguste).

Je pense donc qu'il est probable qu'il soit devenu si froid et tout ça un peu à cause de ça. Bien entendu, je me trompe sûrement mais voilà.

Ensuite, je me suis souvent dit qu'il cachait le fait qu'il soit intelligent. Quand on pense Laurent on pense : manipulateur, arrogant, nonchalant, malin, tout ce qu'on veut. Mais pas vraiment intelligent alors qu'en réalité, le petit est loin d'être bête !

Et pour terminer, à mes yeux, Laurent est un véritable mystère que j'espère pouvoir élucider lors des deux prochains tomes.

De plus, la petite histoire qu'il y a à la fin à propos d'Erasmus,m'a énormément plu ! C'était court mais vraiment bon ! Un excellent bonus.

Tout simplement, C.S. Pacat m'a offert un voyage au cœur d'une œuvre à couper le souffle, qui donne des frissons et à la fin, on ne peut qu'en redemander ! :)

Afficher en entier
Pas apprécié

J'ai longtemps hésité à lire ce livre parce que j'ai lu beaucoup de commentaires sur les sites de vente qui criaient au viol sans vraiment expliquer et je ne voulais pas lire un bouquin avec ce genre de scènes. Sauf que, d'un autre coté, il y avait aussi de très bons échos... J'ai donc commandé la version VO et j'ai commencé à lire.

.

Je n'aurais jamais du. Je le regrette.

Les lecteurs scandalisés avaient raison.

.

A la page 102, Laurent autorise un viol sur Damen pendant qu'il regarde le spectacle et donne même des ordres au violeur sur la meilleure manière de procéder. Ce n'est pas une pénétration anale mais une fellation forcée, ce qui est un viol de la même façon. Damen est répugné et refuse cette fellation. Il la refuse verbalement et il se débat contre les gardes qui le maintiennent en place. S'il jouit, c'est uniquement par mécanisme, pas par plaisir. A aucun moment il ne montre son accord. Et Laurent regarde. Il donne des ordres au violeur alors c'est lui aussi un violeur.

.

Je ne vais pas lire la suite. Je n'ai pas envie que l'auteur réussisse à me convaincre quelques pages ou tomes plus loin que Laurent et Damen forment un beau couple quand ils tomberont amoureux l'un de l'autre (car j'imagine que c'est ce qui va arriver). Aucune mignonnerie ne peut effacer ce que Damen a subi au tout début. Cette fellation forcée, c'est encore pire que quand il s'est fait fouetter presque à mort, attaché à une croix. Parce que, oui, Laurent avait promis de payer un mec s'il réussissait à tuer Damen en le fouettant. Charmant, n'est-ce pas ?

.

J'écris ce commentaire pour avertir les gens qui ne désirent pas lire des scènes de viol qu'ils ne devraient pas lire ce livre. J'aurais bien aimé qu'on me m'avertisse aussi clairement avant que ce ne soit trop tard.

Je ne blâme pas les lecteurs qui ont aimé. Chacun a les fantasmes qu'il veut, je ne suis pas là pour faire la morale.

C'est juste que, sur la quatrième de couverture, c'est juste écrit "mature audience", comme sur les autres livres érotiques alors qu'on parle vraiment d'autre chose ici. L'éditeur aurait du mettre des trigger warnings spécifiques pour le viol.

.

Pour moi, il y a une différence colossale entre les scènes de domination où le personnage soumis peut arrêter le jeu à tout moment (un peu comme dans le BDSM où ils ont des safewords) et les scènes de viol.

.

Le viol, c'est NON. Point final. Ce n'est pas négociable.

.

(Et alors quand en plus il est orchestré par le personnage sensé être le futur amoureux de la victime, c'est le pompon. Ma perplexité à ce sujet est sans borne o_O)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nephelia 2015-11-22T11:46:06+01:00
Argent

Vous connaissez ce livre coup de cœur ? Celui que vous ne quittez jamais ? Auquel vous pensez H24 parce que vous êtes devenu accro ? Et biens, ce fut mon cas pour "Prince Captif". Ce livre est une de mes meilleures découvertes ! Je l'ai dévoré en très peu de temps.

Ce que j'ai aimé par-dessus tout c'est ce côté "historique", car le monde dans lequel vivent les personnages nous rappel la Grèce Antique, mais avec un peu de fantasy et de complots (miam!).

Je dois avouer que le côté esclave sexuel ne me dérange pas du tout. Et puis de toute façon, on ne peut pas y échapper, puisque c'est la base de l'histoire de ce premier tome. (ceux qui n'aiment pas les scènes sexuelles peuvent reposer ce livre délicatement dans son rayon pour les futurs fans).

Les personnages sont crédibles, les rebondissements également. On se demande comment fait Damen pour tenir dans ce monde de fou, d'obsédé, et de menteur. On se demande comment il va faire pour s'enfuir, retourner sur son trône volé, et tout simplement tuer une bonne fois pour toute celui qui la trahit et envoyé chez Laurent.

Mais surtout, ce qui nous tient en haleine, c'est l'histoire entre Laurent et Damen. Leur relation est tellement complexe et énigmatique que ça en devient captivant (beaucoup plus dans le tome 2).

Le seul point négatif pour moi reste l'écriture de l'écrivain : i y a certaines phrases ou passages que j'ai dû relire plusieurs fois car je n'arrivais pas à me représenter la scène dans ma tête...

Mais sinon rien à dire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Heliodore 2016-07-17T14:19:19+02:00
Lu aussi

C'est la première fois que j'abordais un livre à la composante romance M/M. J'étais enthousiaste à l'idée de découvrir cette nouvelle facette dans un roman sans pour autant trop en attendre ou avoir d'exigences particulières. Toutefois, bien que cette lecture ait été assez plaisante en certains points, je dirais qu'elle m'a surtout laissée septique.

Tout d'abord l'univers de l'auteur est intéressant : on retrouve une ambiance et une part de culture qui n'est pas sans rappeler la Grèce antique. Le thème de l'esclavage est lui aussi très cohérent, il est clair que l'on n'est pas dans un monde de bisounours et le ton est rapidement donné en ce qui concerne ce point.

J'ai trouvé le personnage de Laurent particulièrement aiguisé et vivant. Il se présente comme un jeune homme ambigu, énigmatique de part le contrôle sur lui-même et cette capacité à rester en apparence de marbre dont il fait preuve. Tout ceci rend sa personnalité complexe à saisir et fait de lui le personnage que j'ai trouvé au final le plus passionnant à suivre et à essayer de comprendre.

Là où ça pêche en revanche, c'est que si romance comme je l'ai compris il doit y avoir, elle est plutôt mal barrée en ce qui me concerne. Pas après que Laurent ait traité Damen de cette façon. C'est une mode qui a peut être le vent en poupe en ce moment, toujours est-il que je ne suis pas amatrice d'une relation passée par l'humiliation, la dégradation, l'atteinte physique. C'est un contexte que je reconnais certes très cohérent et justifié pour le thème de l'esclavage, mais c'est le point noir pour développer une véritable romance en ce qui me concerne.

A cet effet, je ne saisis toujours pas comment on peut mentionner sur la couverture "sensualité brulante" mais pas "violence" quand la majorité des scènes de sexe sont basées sur le viol ou d'autres actes effectués contre la volonté d'autrui. Personnellement, ça ne m'excite pas et je trouve ça assez tronqué et faux de mettre en avant certains aspects au détriment d'autres.

Je n'ai au contraire pas de problème lorsque que je vois ces thèmes mentionnés sur les livres car je trouve au contraire cela bien plus honnête et franc envers le lecteur. Ici, je ne vois pas le but.

En ce qui concerne les persos, Erasmus m'a également interpellé. C'est un jeune homme vraiment très attachant, il est tout mignon dans sa manière d'être et j'espère vraiment Spoiler(cliquez pour révéler)qu'il est enfin tombé sur quelqu'un qui saura respecter son intégrité tant physique que morale.. Il mérite qu'on prenne soin de lui et d'avoir une vie plus digne malgré sa condition et son penchant comme il l'a dit lui-même, pour la soumission. Un personnage que j'ai aimé suivre et dont j'aimerais connaitre l'évolution.

Cela ne m'a pas empêché d'acheter le second tome car c'est un monde bien exploré, et je garde encore l'espoir de voir ce que l'auteur aura à proposer concernant la romance.

Afficher en entier
Pas apprécié

Déjà presque une centaine de critiques, je ne vais pas m'attarder sur le sujet, mais je tiens quand même à dire que toutes les critiques dithyrambiques faites sur ce livre ne sont pas justifiées à mon sens.

On parcours le livre de façon fluide et rapide, ce qui est toujours agréable. le contexte greco-romain maquillé en Akielos-Vère est original et les intrigues sont plutôt bien ficelées. La couverture est sobre et efficace. On a un personnage principal pour qui on arrive à s'attacher et à espérer un avenir meilleur pour lui. Mais tout le reste n'est qu'un grand balayage sans profondeur. A part les descriptions de l'opulence vérétienne (à croire qu'ils pissent même de l'or), de leurs manigances et de leurs pratiques douteuses, tout le reste n'est que secondaire et sans intérêt, car l'auteur ne s'y attarde pas.

Pour moi, c'est un ouvrage commercial. Pas ou peu d'âme dans ce livre. le rôle de la femme relégué au second voir au troisième plan tant elle est insignifiante. Les relations gay, qui apparemment entraînent une vague d'enthousiasme jamais vu dans le monde de la littérature et des mangas ces derniers temps, nous feraient presque penser qu'être hétéro c'est à l'ancienne. Bref, je sais que l'Antiquité était une époque très masculine, mais les femmes avaient leur part également dans nombre d'intrigues politiques. Ici se sont les esclaves et les mignons qui prennent le devant de la scène, avec les courtisans bien sûr (à croire qu'à Vère il n'y a que cela, en plus de quelques soldats). Cela manque de punch tout ça, c'est trop lisse.

Bref, un bon livre de détente mais qui ne mérite clairement pas les éloges qui lui sont faites (surtout au début du livre où j'ai trouvé ça tellement risible). Trop de verges et de mignons, pas assez de femmes et d'action. Mais je peux très bien comprendre que des personnes aiment particulièrement le genre. Il en faut pour tous les goûts.

Il paraît que les tomes 2 et 3 sont de bien meilleures factures que le 1. Je les lirai et les attendrai au tournant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mimga 2017-06-04T18:47:20+02:00
Lu aussi

J'ai pas du tout été touchée par l'histoire, elle n'est pas très captivante et très peu réaliste...

Elle peut paraître originale mais au final c'est du vu et revu, la seul chose qui change c'est le fait que ça soit deux hommes.

Et du coup on est obligé de parler de manière totalement vulgaire, mais attention que sur le thème de la baise. On ne parle pas vulgairement de la bouffe, et des choses du quotidien, juste de la baise. Encore un point si peu réaliste.

Si non, il est facile à lire et très cours du coup, pourquoi pas. C'est découvrir un autre genre. Je n'ai pas accroché à celui la mais, ce n'est pas dis que je ne recommencerai pas un autre LGBT

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aeliria 2020-05-12T19:18:31+02:00
Pas apprécié

Je ne comprend pas pourquoi il n'y a pas d'avertissement sur la quatrième de couverture. Il y a des thèmes qui m'ont vraiment choqué : Spoiler(cliquez pour révéler)viols, violences gratuites, les enfants sexualisés et une quasi scène de viol sur un enfant (13 ans). Je pense qu'il est important d'être avertis avant de commencer ce livre, surtout que je ne comprend pas comment ces "thèmes" sont important pour l'histoire...surtout sur les enfants !

Après, on vend ce livre dans la catégorie Fantasy, mais personnellement, je ne trouve pas ça approprié car on ne voit quasiment rien du monde.

L'histoire ce déroule si vite que je ne me suis attachée à aucun des personnages. Je trouve même l'intrigue expéditive. J'en suis vraiment déçue car j'ai l'impression d'avoir lu 50 pages et non plus de 250 pages.

Après je ne recommande pas ce livre car je trouve les relations malsaines (et j'ai lu les deux premiers tomes et une partie du troisième !), l'histoire fade, beaucoup trop rapide et sans approfondissement.

Moi qui est lu pas mal de romance M/M je ne vous recommande pas de commencer ce livre...même si en sois, je ne recommande pas cette trilogie du tout !

Je ne comprend pas l'engouement pour cette trilogie que je trouve malsaine vraiment. La maison d'édition que j'aime pourtant énormément m'a pas mal déçue en publiant cette trilogie qui je trouve est douteuse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nao1610 2021-08-10T16:39:43+02:00
Pas apprécié

C'est une lecture dérangeante et clairement moralement discutable. L'intrigue a l'air bien ( j'ai pas réussis à finir) mais le faite que le viol ou les agressions sexuels soient banalisés m'a clairement dégoutté. Si ça n'avait pas été un homme le personnage principale, ont aurait crié au scandale mais là, ça là ça passe car ce sont deux hommes sauf que c'est tout aussi grave !

Afficher en entier
Lu aussi

Bon. Alors. Par quoi commencer ?

Si je ne dis pas de bêtises, ce livre est resté pendant un petit moment sur la page d'accueil de Booknode - c'est par ce biais que je l'ai découvert et que j'ai décidé de me procurer la trilogie (à moindre coût, fort heureusement).

Comme à mon habitude, je me suis contenté de la quatrième de couverture et je n'ai pas souhaité consulter les avis partagés sur Booknode et sur les sites marchands. Peut-être aurais-je dû.

On connaît bien la dynamique "enemies to lovers". J'admets en être un fervent amateur - mais seulement lorsqu'elle est cohérente et repose sur des personnages foncièrement intéressants et à l'évolution psychologique crédible.

Là... là, je ne sais pas trop quoi penser.

Honnêtement, je ne m'attendais pas à rencontrer autant de scènes de sexe au fil des pages. Je ne pensais pas qu'il s'agissait d'un roman érotique dans lequel les intrigues politiques font simplement office de trame de fond au profit du développement d'une relation naissante entre deux personnages que tout semble opposer. Je pensais avoir acheté une trilogie de fantasy mais il ne s'agit finalement que d'une énième "romance" gay qui vient surfer sur la vague commerciale (laquelle flirte elle-même avec un certain fétichisme de ces relations) en usant de l'argument du monde ancien alternatif.

Comme je l'ai dit plus haut, j'aime les histoires qui mettent en scène deux personnages qui finissent par tomber dans les bras l'un de l'autre alors qu'ils ne pouvaient sincèrement pas se blairer durant les premiers chapitres. Mais quand cette relation repose majoritairement sur des abus physiques et du viol... ? C'est un grand non pour moi.

Je n'aime pas la banalisation du viol. J'aime les rapports consentis avec des jeux de domination maîtrisée et gérée à deux, mais pas les fellations forcées ni les luttes qui se transforment en coït brutal. Aucune tension sexuelle intéressante de mon côté.

La psychologie des personnages est loin d'être développée. On passe sans ambages de la haine viscérale à une coopération presque attendrie. Et c'est dommage, parce que c'est précisément le critère d'évaluation de la bonne qualité d'une romance "enemies to lovers". Laurent est presque trop caricatural, méchant pour être méchant mais avec suffisamment de répliques en mode dark Sasuke pour susciter une forme d'empathie de la part du lecteur (et de Damen bien sûr, c'est le but...).

J'ai apprécié le maquillage du pseudo contexte gréco-romain malgré de grosses faiblesses dans la construction du fond socio-politique de l'intrigue. Le style, quant à lui, est simple et efficace. Pas de poésie, pas de longueurs, la plume est au service de l'action et de la description des corps des beaux mâles, c'est tout.

J'ai refermé ce premier tome il y a quelques heures et je suis encore très perplexe. Je n'ai pas passé un mauvais moment de lecture à proprement parler mais j'ai clairement grimacé à de nombreuses reprises.

Pourtant, d'une certaine façon, j'ai envie de lire la suite. Pas franchement parce que je suis impatient de voir ces deux lascars s'avouer leurs sentiments, non, mais plutôt car je veux voir de quelle manière leur relation sera amenée à progresser. Je n'en attends toutefois pas trop au vu du faible traitement accordé à la profondeur des personnages et à la psychologie justifiant l'évolution de leurs rapports.

Afficher en entier
Pas apprécié

Damianos aurait dû monter sur le trône. Prince héritier du royaume d’Akielos, il se fait cependant trahi par son demi-frère qui prend sa place sur le trône et qui le jette lui comme esclave devant le prince ennemi. Laurent est le prince de Vère, il hait les Akieloniens, mais surtout il déteste le prince Damianos qu’il s’est fait la promesse de tuer un jour. Damen sait donc, dès qu’il devient son esclave, qu’il doit faire profil bas et cacher à tout prix sa véritable identité. Mais les intrigues de la cours à Vère sont importantes, et Damen se retrouve en plein milieu au vu de sa place près de Laurent.

J’entends parler de Prince Captif depuis des mois et des mois, alors en les trouvant dans ma librairie je n’ai pas réfléchi et j’ai acheté les deux premiers tomes. Puis en lisant des chroniques j’ai bien compris que le suspens était intenable, alors j’ai attendu d’avoir le troisième et dernier tome chez moi pour pouvoir me faire cette série.

C’est un livre MM, mais au vu du résumé, donc par rapport au fait que Damen est un esclave, Laurent un prince qui détester les Akieloniens et les intrigues politiques, je ne m’attendais pas à une grande et belle romance : cela aurait été assez bizarre. Donc de ce côté-là, ça va. Mais certaine chose m’ont quand même… laissé un goût amer. Je ne dirais pas que je n’ai pas aimé ce livre, ça serait mentir surtout que je l’ai dévoré en deux jours pour ensuite enchaîner sur la suite. Mais je ne dirais pas non plus que ce livre se place dans mes favoris, loin de là. Je n’ai pas vraiment apprécié certain passage, et ensuite il y a Laurent… J’ai l’habitude d’être attiré dans les livres, série ou film, par les garçons horripilant, énervant, égocentrique, etc. Mais là j’ai juste eu envie de lui foutre une claque tellement il m’a énervé…

Par contre au niveau de l’intrigue, du fait que chaque détail à son importance, ou encore au vu des mystères qui plane dans l’histoire : ça s’est un régal.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode