Livres
421 353
Membres
337 755

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ava Dellaira

Auteur de 2 livres
ajouté par emmanju 2015-06-03T13:21:31+02:00

Biographie

Ava Dellaira a grandi à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Elle est diplômée de l’Université de Chicago et du Writer’s Workshop de l’Iowa. Love Letters to the Dead est son premier roman, unanimement acclamé par le public et la critique. Elle vit actuellement à Santa Monica, où elle prépare son deuxième livre.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
572 ajouts
Or
606 ajouts
Argent
392 ajouts
Bronze
271 ajouts
Lu aussi
278 ajouts
Envies
1 999 ajouts
Pas apprécié
117 ajouts
PAL
735 ajouts

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.13/10
Nombre d'évaluations : 618

1 Citations 394 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Ava Dellaira

Sortie France/Français : 2014-05-15

Sortie Poche France/Français : 2015-10-08

Sortie Canada/Français : 2014-05-19

Sortie USA/English : 2014-04-01

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Ecchymause 2018-05-14T10:55:38+02:00

Alors... Que dire de ce livre si ce n'est qu'il m'a remué les tripes et le cœur jusqu'à les laisser en pamoison devant mes pauvres petits yeux pleins de larmes. Je voulais le lire déjà depuis très longtemps, sans qu'il ne soit trouvable dans les librairies autour de chez moi et une fois que j'ai mise la main dessus, il est resté dans ma bibliothèque un bon moment avant que je n'ose poser la main dessus tout simplement parce que je savais à quoi m'attendre, je savais que de quoi ce livre parlait et je savais qu'il allait reouvrir quelque chose que je voulais laisser enterrer chez moi.

J'ai cette intime conviction que certains livres vous parlent plus que d'autres, selon le passif de chacun et tout ça et au vu du mien, j'avais peur de cette lecture. Parce que '' Love Letters to the Dead'' Ne m'a pas seulement parler, il m'a murmuré au cœur, il a souffle des mots que j'avais peur d'entendre et il a panse quelques vieilles blessures que je ne savais comment soigner. Et c'est la ce qui fait toute la puissance de ce livre à mes yeux.

Pour parler de l'histoire, en soi, elle n' est pas des plus extraordinaires. C'est simplement celle d'une fille ordinaire dont la vie est chamboulée par cette même vie et qui n'a plus aucuns repères parce que soudainement, on lui a demandé d'accepter des changements qu'elle ne voulait pas. Et en ça, Laurel est une fille extrêmement courageuse, et quand ce devoir d'anglais lui tombe dessus et qu'elle est complètement déboussolée, encore plus qu'elle ne l'était déjà, je trouve que c'est un petit personnage qui ne fait que devenir de plus en plus grand et qui ouvre son cœur à travers ses mots d'une façon qui sépare l'âme en deux.

Cettd lecture m'a émue, choquée, rendue admirative, triste et pourtant, malgré tous ses sentiments confondus que je ne décris pas correctement encore à mon avis, je ne regrette pas de l'avoir finalement lu. Ava Dellaira à eu ce talent de placer les bons mots la où on veut les entendre, la ou on a besoin de les entendre et je trouve ça juste magnifique.

Après pour la partie de l'histoire qu'est l'intrigue, je dois dire que je ne m'y attendais pas du tout et que quand tout se délie à la fin et que l'on comprends ce qui s'est passé, je me suis prise une grosse claque donc un gros point pour cette partie du livre.

Quant aux personnages, je les ai aimes chacun avec leurs personnalités. Des parents de May et de Laurel aux plus banals comme les nouveaux amis de Laurel, ils jouent tous un rôle dans sa vie. Et ils ont chacuns leurs peurs, leurs doutes et leurs espoirs qui les unis dans le plus tragique des drames et ça fout les boules, autant que ça fait du bien de voir la positivité qui ressort de ce livre une fois les oages refermées pour de bon.

Du coup pour la bonne conscience je ne pourrais peut être pas dire que ''Love Letters to the Dead'' fait partie de mes livres préférés, mais en tout cas il s'agit d'un énorme coup de cœur nécessaire et je remercie sincèrement l'auteur d'avoir pondu un remède pareil.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par math_ 2018-05-19T15:17:34+02:00

Ce livre et, je le dit d'emblée, est un coup de coeur. C'est un des romans les plus addictif que j'ai lu. Même si je devait aller dormir et qu'il était tard, je ne pouvais m'arrêter de lire je voulais savoir le secret qui liait May et Laurel. Et ce secret.. C'est un livre si touchant ! si poétique ! et c'est le récit d'une vie, en parlant au morts. Je le recommande fortement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kesciana 2018-05-25T19:05:28+02:00

https://aliceneverland.com/2018/05/24/dix-sept-ans-ava-dellaira/

J’ai immédiatement saisi, dès les premières pages, une véritable poésie dans l’écriture de l’auteur. Avec douceur et empathie, elle nous propose de faire la connaissance de ses personnages et de partir à la découverte de l’histoire qu’elle nous réserve. Le tout sur un ton d’une justesse incroyable !

L’histoire de ce roman nous raconte une véritable quête d’identité au sein d’une relation mère-fille, autant pour Marylin que pour Angie. Si la première va essayer de s’affirmer contre les rêves que sa mère avait pour elle, la seconde va partir à la recherche de ses racines afin de réussir à comprendre qui elle est vraiment.

J’ai été extrêmement touchée par chacune de ces deux histoires ; je ne m’attendais pas à être autant transportée dans le récit mais, force est de constater qu’Ava Dellaira possède un vrai don pour nous faire vivre toutes les émotions que traversent ses protagonistes. Je me suis sentie concernée par chaque moment de ce roman. Certains passages sont tristes à souhait et, pourtant, je ne pouvais m’empêcher de me sentir sereine tout au long de ce roman. Jusqu’à tourner la dernière page avec un petit sourire tendre aux lèvres.

Je ne sais pas trop quoi vous dire de plus sur ce livre, par peur de trop en révéler. Mais les histoires d’Angie et de Marylin méritent véritablement d’être découvertes. C’est un roman parfait pour cet été, aussi inspirant que poignant. Ava Dellaira m’a complètement transportée dans son univers avec une finesse et une intelligence émotionnelle sans égales. Une très jolie surprise !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Natoche 2018-05-26T10:11:16+02:00

Dix-sept ans, c’est l’histoire d’un amour, d’une vie et de bien plus encore, c’est un livre qui m’aura fait tomber amoureuse, qui m’aura touché profondément et qui m’aura marqué. J’ai tout aimé dans ce que j’ai pu y trouver, des instants forts de bonheur, de questionnement sur l’avenir, sur ce besoin d’aimer et de comprendre ces sentiments qui vous bouleversent et qui emportent tout sur leur passage. C’est l’histoire d’une génération qui a besoin de réponses et d’une vie qui a subit bien trop de conflits et de déboires. C’est une lecture qui vous pousse à toujours en vouloir plus et qui vous fait couler des larmes de chagrin mais elle vous fait aussi sourire grâce à ces moments de bonheur fugaces mais qui vous donnent une impression de liberté et que rien ne pourra venir gâcher.

C’est deux adolescentes que nous allons suivre, une mère et sa fille, Marilyne et Angie, deux générations qui vont se télescoper et nous faire revivre une rencontre qui sera le point central de cette histoire. C’est grâce à Angie que nous allons revivre ces moments, c’est en partant à la recherche d’un l’oncle dont elle ignorait l’existante et qu’elle souhaite retrouver que nous allons découvrir la rencontre entre Maryline et James, ses parents, ce père qu’elle na pas eu le temps de connaitre et qui a bouleversé l’univers de Marilyne.

C’est donc deux histoires qui nous sont apportées, celle d’un premier amour, de la peur d’aimer et de ne plus pouvoir aimer. C’est avec angoisse que j’ai avancé dans ma lecture, avec la crainte de ce qui allait nous être dévoilé, je suis tout comme Maryline tombée sous le charme de James, ce jeune homme bien sous tous rapports qui sera son ancre et qui la dévoilera, celui qui la poussera à faire de sa vie une passion et qui lui fera découvrir ce qu’est l’amour.

Marilyne n’a pas eu une vie facile, poussée par une mère capricieuse, une femme fragile et égoïste à devenir célèbre, la baladant de casting en casting. Une femme qui fermera les yeux dans les moments éprouvants et parfois malsains auxquels sa fille va devoir faire face, habitant chez un oncle alcoolique et au comportement étrange, elle découvrira ce qu’est vraiment une famille au côté de James et des membres qui la constitue.

Angie est jeune fille perdue dans ses sentiments, dans sa faculté d’aimer, elle a grandi auprès d’une mère aimante et désireuse de rendre sa fille heureuse. C’est auprès de Sam qu’elle a connu ses premiers émois, un jeune homme qu’elle ne s’autorise pas à aimer, bien trop perturbée par l’absence d’un père et de ce que pourrait être l‘amour, le vrai. C’est avec lui qu’elle partira pour Los Angeles, sur les traces d’un passé qu’elle ne connait pas mais qui elle en est sur, pourrait lui donner des réponses sur son père et ce qu’il a vécu avec sa mère.

C’est un vrai beau coup de cœur que j’ai eu pour ce livre, je me suis très vite attachée à ces personnage percutants et leur vécu, je suis admirative face au travail de l’auteure, sa faculté à transmette des émotions, c’est bouleversant et tendre à la fois. C’est la premier fois que je lis Ava Dellaira et je suis impatiente de pouvoir la relire, de retrouver sa plume et je l’espère tous les sentiments qu’elle m’a fait vivre. C’est très émue que j’ai terminé ma lecture, m’y attendant et en même temps ne pouvant m’y résigner, ce que nous vivons est tellement intense entre James et Marilyne qu’il est difficile de s’imaginer qu’un jour tout est pu se terminer. Si j’ai préféré les parties consacrées à ses parents, je n’ai pas pour autant bouder le récit d’Angie, une adolescente touchante et perdue qui au fil des pages, va évoluer et comprendre beaucoup sur elle mais aussi sur sa mère. Elle aura su me surprendre et me faire espérer, tout comme elle, j’ai noué l’espoir d’un miracle.

Un roman qui vous donne des frissons et qui malgré la douleur vous laisse une très belle image. Deux versions, deux vies, deux amours, une des plus belles lectures que j’ai jamais lu.

http://www.livresavie.com/dix-sept-ans-de-ava-dellaira/#more-18512

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fantasybooksaddict 2018-05-30T11:32:38+02:00

http://fantasybooksaddict.blogspot.com/2018/05/love-letters-to-dead-ava-dellaira.html

Ce livre traînait dans ma pal depuis un bon moment et comme je suis dans l’optique de faire baisser ma PAL en ce moment, je me suis dit que j’allais sortir celui-ci.

Laurel est une adolescente, ayant vécu un drame et qui, lors d’un devoir proposé par sa prof de littérature, va décider d’écrire des lettres à des artistes disparus où elle va nous raconter son quotidien. Cela change de l’habituel journal intime. Certes, cela y ressemble beaucoup mais j’ai trouvé le concept extrêmement intéressant !

Cependant, qu’est-ce que j’ai pu m’ennuyer durant les deux tiers du roman ! C’est affreux, j’ai bien cru qu’à plusieurs reprises, j’allais abandonner. En effet, le quotidien de Laurel est vraiment redondant. L’auteur aborde des sujets forts comme le regard des autres, la mort, l’homosexualité, le divorce… Mais cela manque tellement de sentiments. Laurel raconte sa vie de manière tellement froide, qu’on a du mal à s’attacher à elle. D’ailleurs, j’ai eu l’impression d’être en attente de connaître les raisons et les circonstances du décès de sa sœur, tout au long du livre !

Heureusement, cela commence à bouger pendant la dernière partie. Certaines choses se déclenchent en Laurel, notamment lorsqu’elle nous confie une part de son passé. C’est à partir de ce moment-là que mon intérêt a été relancé !

Pour conclure, ce roman est une petite déception car seules les 100 dernières pages m’ont plu, malgré les thèmes forts abordés !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milie_Baker 2018-06-14T09:36:47+02:00

"In Search of Us" est un roman bouleversant. Après "Love Letters to the Dead", Ava Dellaira prouve une fois de plus sa capacité à écrire des romans qui vous touchent et qui resteront auprès de vous toute votre vie.

Dans cette histoire, on suit deux discours qui se font suite. Ces deux discours sont en fait deux vies. Celle de la mère, puis celle de la fille.

Angie est une jeune fille noire, qui a vécu avec sa mère et sans père. Mais sa mère est celle dont tout le monde rêve : toujours à l'encourager, toujours à croire en elle, toujours à l'aider et à la pousser vers ses rêves. Mais Angie le sait, sa mère Marilyn cache un lourd secret et un lourd passé. Angie prend un soir son courage à deux mains et part à L.A pour chercher le passé de sa mère, afin de mieux-vivre son futur.

Puis d'un autre côté, nous avons la jeunesse de Marilyn. Jeune fille intelligente et bosseuse, elle est néanmoins contrainte selon les envies extravagantes de sa mère. N'ayant pas assez d'argent, Marilyn et sa mère sont obligées de retourner vivre chez Woody, l'oncle alcoolique qui passe ses journées à jouer au poker. Forcée de passer des auditions pour devenir un jour une star, le destin de Marilyn se bouleverse lorsqu'elle rencontre son nouveau voisin, James. Et de là va partir une aventure extraordinaire, des nouveaux rêves et surtout de l'espoir.

L'amour qui unit James et Marilyn est l'un des plus puissants que je n'ai jamais lu. Ils se complètent vraiment. Ils ne sont pas jaloux l'un de l'autre, ils ne se mettent pas en compétition, ils font toujours tout ensemble dans la même direction. Ils partagent très vite des rêves, des ambitions, et même une famille.

Mais on le sait, puisque Angie a grandi sans père, qu'un événement tragique s'est produit durant la vie de Marilyn.

Tout le long du roman, on suit Angie dans sa quête de la vérité, tout en suivant la vie de Marilyn, ses rêves, ses ambitions et ses photographies imaginaires.

Angie et Marilyn sont deux jeunes filles tellement puissantes, fortes et créatives. Leurs émotions et leurs pensées sont originales et elles mettent des mots sur ce que l'on ressent parfois. Même si elles doutent, elles savent croire en leurs rêves et en leurs passions.

Angie est coincé par le passé et n'arrive pas à avancer. Elle sait que dès qu'elle saura la vérité, elle pourra vraiment vivre. Elle pourra dire "je t'aime". Elle pourra voir un futur.

Marilyn quant à elle, fait de tout son possible pour donner à Angie la vie qu'elle-même n'a pas eu. Elle lui donne autant d'amour qu'il est possible d'en donner, elle est sa confidente, sa complice et son guide dans la vie.

Même si à cause de certaines vérités cachées, la confiance entre Angie et Marilyn va se retrouver brisée, l'amour qui unit la fille et la mère est plus fort que tout et peut effacer toutes les souffrances.

"In Search of Us" est un roman merveilleux qui m'a fait rire, rêver, qui m'a donné envie de faire de la photographie, qui m'a fait voyager, qui m'a fait pleurer, mais qui m'a aussi donner un exemple de l'amour, un amour puissant, capable de tout affronter.

Tous les personnages de cette histoire sont importants, uniques et attachants. Le cadre de L.A est parfait pour cette course vers la vérité.

Un roman éprouvant et magnifique à la fois, que je conseille absolument.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BiblioJAC 2018-06-19T17:14:55+02:00

Pour lire notre avis au complet : https://bibliothequedejac.blogspot.com/2018/01/love-letters-to-dead-ava-dellaira.html

L'unique livre -à ce jour- d'Ava Deillaira nous laisse un peu perplexe. D'abord, il s'agit d'une histoire sous forme épistolaire -en forme de lettres-pour certaines personnes cela peu poser problème, mais se ne fut pas notre cas, bien au contraire.

Pour commencer, parlons de la plume de l'auteure : elle est simple mais agréable en même temps, avec quelques petites touches de poésie par-ci par-là sans que ça en devienne trop lourd. De plus, l'idée d'écrire aux personnes décédées est une très bonne idée mais aussi très intéressante et originale. Avec cela, nous avons pu apprendre des détails sur la vie de certains artistes que nous adorons -notamment Kurt Cobain et Heath Ledger pour ne citer qu'eux- même si parfois ça pouvait ennuyer certaines d'entre nous. Cependant, le style globale du roman nous a fait apprécier l'œuvre malgré des défauts pour certaines très gênants. Nous avons des avis divergents, selon nos expériences, etc.

Pour Camille, ce livre l'a laissée assez perplexe. Des passages parfois long qui ne faisait que faire ressortir de l'ennuis, ce qui donnait une lecture assez pénible. Tandis que d'autres scènes la transportées, la touchées tout simplement. [...]

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesFacesLitteraires 2018-07-04T17:40:21+02:00

Je souhaite avant tout remercier Livraddict et les éditions Michel Lafon de m’avoir accorder ce partenariat. Connaissant déjà l’auteur grâce à son œuvre « Love Litters to the dead », lire un autre de ses romans semblait tout à fait judicieux.

Je ne suis pas déçue par « Dix-sept ans », un livre qui parle au cœur, une histoire touchante puisqu’elle raconte l’histoire d’une mère et d’une fille. On rentre dans le passé de l’une et on est dans le présent de l’autre. Pendant les années 1990 Marilyn est tiraillé par les rêves de sa mère, les siens et son amour pour un jeune homme. Tandis que de nos jours, Angie cherche la vérité et un père disparu ; un périple inattendu pour elle dans les rues de Los Angeles. Un récit authentique, plutôt basé sur des faits réels de mon point de vue. Malheureusement, on s’y perds de temps en temps, avec les changements de point de vue – puisqu’ils durent assez longtemps chacun. Du coup au moment de passer de Marilyn à Angie ou vice-versa, on est encore dans la synopsis de l’autre ; ça m’a déstabilisé plusieurs fois. Mais sinon en dehors de ce petit bémol, la sincérité du roman est magnifique tout comme la plume d’Ava Dellaira.

Angie est une héroïne un peu trop indécise, elle ne sait pas exprimer ses sentiments et se laisse déborder par eux. Toutefois, je l’ai bien aimé. Elle est attachante de temps en temps, surtout quand elle pense à sa mère. Mais, elle est aussi injuste avec cette dernière, essayant de la faire culpabiliser et ce n’est pas forcément agréable comme personnalité. Une adolescente presque adulte, voulant connaître la vérité et j’admire cet aspect d’elle ; d’être curieuse et déterminée, puisqu’elle ne fait pas dans la dentelle. Dès qu’elle rentre dans la ville de Los Angeles, elle veut retrouver son père en commençant par chercher son oncle, retournant toutes les adresses et portes qu’elle pense être bonnes. Du coup, Angie montre une image de fille plutôt impatiente, ce que dans son cas on peut comprendre.

La mère d’Angie, Marilyn ; on ne découvre pas vraiment son caractère de « maman », de « femme ». On apprend à la connaître à 17 ans, l’âge que détient sa fille dans le présent. C’est une jeune fille différente des autres, sa mère l’entraîne vers la vie d’une star : devenir actrice ou mannequin pour gagner de l’argent. Sauf que ce n’est pas l’envie de Marilyn, celle-ci souhaite faire des photo. Elle est simple, trouvant de la joie dans les détails de la vie ; malgré des obligations qui ne l’enchante pas. En vérité, toute la pression qu’elle doit garder sur ses épaules m’inspire de l’admiration. Une véritable surprise, à chaque fois j’attendais son point de vue avec impatience.

Il y a énormément de protagonistes secondaires, dans les parties d’Angie on rencontre Sam ; avec peu de développement sur lui. Pourtant il donne une touche de légèreté, ce qui n’est pas forcément exploité sur la durée. On découvre par la suite un autre héros masculin, James ; dans les passages de Marilyn, pendant les années 1990. Ce jeune homme m’a plu du début à la fin, il est séduisant dans sa manière d’être. De plus son ambition, son intelligence est attrayante. Je n’oublierai pas James, c’est mon personnage coup de cœur.

Très beau récit, loin d’un roman « jeunesse » ou « Young-Adult », cette histoire aborde des thèmes forts et un style complexe. C’est un ouvrage se lisant à partir de 14 – 15 ans et ça peux parfaitement convenir à des lecteurs plus âgées, c’est le genre de bouquin pouvant se lire de mère en fille et etc… Il se transmettra peut-être de génération en génération. Le point positif de ce livre vient d’une profonde sincérité, de la part de l’auteur et des personnages. Les émotions restent toutefois « neutres », un peu « éteintent » ; mais le fond de la synopsis est bouleversant. L’originalité est particulièrement mise en valeur avec le schéma du roman, deux points de vue sur deux époques différentes. Et le mystère est intense, jusqu’aux révélations ; donc un suspense parfait donnant du pouvoir à toute l’histoire.

Ava Dellaira est une écrivain que je lis pour la seconde fois. Après « Love Letters to the Dead » que j’ai adoré, « Dix-sept ans » est une belle révélation. Malgré tout, ce n’est pas un coup de cœur à cause des longueurs et des deux points de vue entre passé et présent où on s’emmêle parfois les pinceaux. Une écriture plutôt riche et fluide, certes l’auteur ne lésine pas sur les détails ; mais la narration est en surcharge.

Dans l’ensemble c’est une lecture magnifique, sincère et pleine de surprise. Les seuls points négatifs étant les changements de temps et de narrateur, ainsi que les lacunes sur les sentiments qui manquent ardemment de constance. Une bonne maîtrise sur le suspense et le sujet du roman, le tout offre une histoire intéressante. Les héros m’ont charmé, plus Marilyn qu’Angie, et plus James que Sam ; toutefois ils ont une personnalité propre à chacun et c’est le plus important. « Dix-sept ans » est une lecture contemporaine, unique et portant connaissance sur les faits des origines parentales, sur le choix de protéger son enfant par des mensonges, des non-dits. Un récit à la fois doux et intense, Ava Dellaira se révèle avec une écriture plus mature, plus sûre d’elle.

https://lesfaceslitteraires.blogspot.com/2018/07/dix-sept-ans.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bearandlitchi 2018-07-05T22:06:49+02:00

Love letters to the dead est un livre magnifique. Il exploite le sujet sensible du deuil avec brio, tout en finesse.

La plume de l'auteur est juste incroyable, ainsi que les réflexions sur la vie qu'elle nous apporte, la preuve en citation:

"Il suffit peut-être de raconter les histoires, même dramatiques, pour ne plus leur appartenir. Pour se les approprier. Et peut-être que grandir, c'est comprendre qu'on peut être autre chose qu'un personnage qui va là où l'histoire le pousse. C'est comprendre que cette histoire, on peut aussi en être l'auteur."

Le fait qu'il soit épistolaire apporte quelque chose de nouveau sur l'introspection du personnage: c'est comme si on lisait des lettres d'une personne qui nous fût chère jadis et qui nous les aurait léguées en souvenir ! Enfin, ça a été mon ressentit !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Starsletters 2018-07-10T15:15:53+02:00

Je pensais être déçue par la présentation sous forme de lettres, mais non, ça rend le livre plus beau encore !

Ava Dellaira a une très jolie plume, douce et poignante à la fois. Il n'y a pas beaucoup d'action, ni même de grands rebondissements : juste la puissance des mots.

Afficher en entier

Dédicaces de Ava Dellaira
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Michel Lafon : 1 livre

Farrar Straus & Giroux : 1 livre

Michel Lafon Poche : 1 livre

Farrar, Straus and Giroux : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode