Livres
487 220
Membres
477 981

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ava Dellaira

2 637 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par emmanju 2015-06-03T13:21:31+02:00
de

Biographie

Ava Dellaira a grandi à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Elle est diplômée de l’Université de Chicago et du Writer’s Workshop de l’Iowa. Love Letters to the Dead est son premier roman, unanimement acclamé par le public et la critique. Elle vit actuellement à Santa Monica, où elle prépare son deuxième livre.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
619 lecteurs
Or
644 lecteurs
Argent
437 lecteurs
Bronze
323 lecteurs
Lu aussi
325 lecteurs
Envies
2 044 lecteurs
En train de lire
77 lecteurs
Pas apprécié
130 lecteurs
PAL
761 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.1/10
Nombre d'évaluations : 720

1 Citations 437 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Ava Dellaira

Sortie Poche France/Français : 2018-05-03

Sortie USA/English : 2018-03-06

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Alex10 2019-04-22T00:38:48+02:00
Love Letters to the Dead

Très beau roman, déjà la couverture et le titre sont digne de ce qu'il y a a l'intérieur. La façon d'amener l'histoire par ces lettres destinées à des célébrités disparus est super original et j'avoue avoir appréhendé ce concept là avant de me lancer dans cette lecture mais au final, je n'en suis pas déçu.

L'histoire de Laurel est très touchante. L'auteur a bien réussi a retranscrire aux lecteurs les caractéristiques et les émotions des personnages, ils sont très complet et complexe. Ce qui m'a beaucoup plu.

Toute fois, je trouve que l'histoire est un peu trop lente ou trop longue a être raconté. C'est-à-dire qu'il a beaucoup de passage que je trouve pas très utile pour le déroulement de l'histoire.

Au final, je ne regrette pas du tout ma lecture car la fin est palpitant, les révélations m'ont fait ressentir plien d'émotion, c'est tout ce que j'attends d'un roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RockAShoe 2019-06-02T20:44:02+02:00
Love Letters to the Dead

Cette histoire est une quête : celle de Laurel, à la recherche de son identité suite à la perte de sa sœur May, l'être qu'elle aimait le plus au monde, son modèle.

Grâce aux lettres qu'elle écrit à ces grandes figures disparues (une lecture fluide, dont chaque lettre est apparentée à un chapitre) on suit sa reconstruction, ses dérapages comme ses victoires, tout cela dans une atmosphère poétique et remplie d'émotion.

Tout le monde a ses fêlures, c'est ce qui fait qui nous sommes. Et si c'est plus dur pour certains que pour d'autres, il faut savoir en parler pour pouvoir vivre avec.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MoonlightReads 2019-06-26T08:46:35+02:00
Love Letters to the Dead

Chère Ava Dellaira,

Je dois avouer que si je n’avais eu que la couverture de ton livre entre les mains, je n’aurais pas essayé de le lire.

Je sais, il ne faut pas juger un livre à sa couverture, tout ça tout ça, mais les couvertures avec des vrais gens dessus, je t’avouerais que ça ne me plaît pas trop. Surtout ici, où l’image annonçait – pour moi – l’histoire clichée et mièvre d’une lycéenne clichée et mièvre.

Cependant, je me suis quand même intéressée au résumé, et c’est là que tu m’as eue : des lettres à des personnalités décédées, c’est plutôt original, mais alors voir les noms de Kurt Cobain et Heath Ledger dans le lot… Bref, mon cœur a parlé et j’ai décidé de lire ton roman. (Bon, il faut avouer que c’est SURTOUT parce que je me trouvais à la bibliothèque, et que le livre était GRATUIT que je me suis décidée à le prendre.)

Résultat ?

Je me dis que, parfois, il faut bel et bien juger un livre à sa couverture.

Commençons par ce qui aurait du être le point fort du livre : sa forme, c’est à dire les lettres adressées aux personnes décédées.

Déjà, chère Ava, je ne comprends pas pourquoi tu tenais absolument à ce que chaque lettre commence par un bout de biographie de l’artiste, du genre « Tu es né le 20 février 1967 à Aberdeen. Quand tes parents ont divorcé tu étais très triste. Du coup tu as écrit des chansons pour dire que tu étais triste. » Bien sûr j’exagère (et encore…), mais je pense que ceux à qui sont destinées les lettres, s’ils pouvaient la lire, n’auraient pas besoin qu’on leur raconte leur propre vie… Et si c’est dans le but de nous instruire, nous, lecteurs… Une page Wikipédia fait aussi bien l’affaire, et aurait même permis d’alléger le roman de toutes ces informations pénibles et pas très utiles.

Ensuite, si l’on retire les fiches Wikipédia et les quelques anecdotes de la vie de Laurel liées à l’artiste, le format des lettres ne sert… A rien. On se retrouve juste avec une adolescente qui nous raconte « ses amis, ses amours, ses emmerdes » comme on dit, et on a l’impression de lire un banal roman écrit à la première personne, ou au mieux un journal intime… Ce qui aurait été bien plus adapté à l’histoire d’ailleurs, parce que certes, c’est original de dire que l’on écrit à des personnalités décédées tout ça tout ça, mais bon sang, je pense que Kurt n’en aurait rien eu à foutre que Laurel trouve « Sky trop mignon oh là là il est si mystérieux et il m’a regardé tout à l’heure à la cantine et j’aimerais bien coucher avec quand même ».

Bref, j’ai l’impression qu’avec ce livre, tu voulais nous raconter l’histoire d’une adolescente un peu paumée qui a du mal à gérer la mort de sa sœur… Mais aussi et surtout nous montrer que tu ̶s̶a̶i̶s̶ ̶f̶a̶i̶r̶e̶ ̶d̶e̶s̶ ̶r̶e̶c̶h̶e̶r̶c̶h̶e̶s̶ ̶s̶u̶r̶ ̶W̶i̶k̶i̶p̶é̶d̶i̶a̶ es cultivée et que tu as de bons goûts en matière de musique, de poésie, de cinéma, etc.

Moi aussi j’ai des goûts musicaux absolument exceptionnels, je n’en fait pas toute une histoire pour autant.

Maintenant, intéressons-nous un peu plus au fond du roman, et d’abord à ses personnages.

Désolée de te l’annoncer, mais Laurel est LE cliché de tous les films/livres pour ados que je fais tout pour éviter – parce qu’ils sont justement terriblement clichés.

C’est le personnage typique qui se trouve « maladroite et banale et timide » mais qui devient pote avec deux meufs populaires et canons et fait craquer son crush en deux semaines à peine. Crush qui, dois-je le préciser, est surnommé Mr. Mystère parce qu’on ne sait rien de lui, il est siii mystérieux et beau et toutes les filles veulent sortir avec lui.

Tu parles d’originalité.

Aussi, Laurel est terriblement passive : elle ne fait que subir les évènements sans faire avancer grand-chose, et je l’ai personnellement trouvé… Molle.

Pour le reste de tes personnages, je trouve qu’il y a un gros problème de réalisme : les amis que se fait Laurel sont sympa et tout, et je ne veux pas passer pour une vieille chieuse, mais des secondes qui passent leur temps à boire, sécher les cours, voler de l’alcool, fumer, draguer des mecs pour du fric et montrer leurs seins à des inconnus… Je ne sais pas si c’est comme ça que tu as vécu ta première année de lycée, mais moi, pas du tout, et ça m’a pas mal sortie du roman.

Mais bon, après tout, c’est peut-être juste qu’avec mes potes, on était trop des Bisounours.

Le pire, ça a été quand Laurel est tombée sur Natalie et Hannah en train de s’embrasser… Je peux comprendre qu’elles aient été gênées, mais de là à vouloir forcer Laurel à embrasser Hannah pour qu’elle ne révèle rien, c’est juste NON.

Mais ça n’a posé de problèmes à personne apparemment…

Pareil pour ce moment où, après s’être croisés deux fois, Laurel et Mr. Mystérieux montent en voiture, et que ce dernier n’hésite pas à lui caresser le haut des cuisses… OKÉPASDEPROBLÈME.

Il y a un petit problème de consentement dans ton roman, non ?

Bon, j’avoue que ce sont des remarques que je me suis surtout faite en début de l’histoire, et qu’après… Je ne sais pas trop si les personnages ont évolué ou si c’est moi qui me suis lassée, toujours est-il que ça m’a moins dérangée au fil du roman.

L’intrigue n’est malheureusement pas très intéressante non plus : tout comme Laurel, c’est un ramassis de clichés. Les premiers amours, les cours avec des profs relous, les problèmes familiaux… C’est du vu et revu. L’histoire la mort de May est la plus touchante, celle qui a le plus retenu mon attention… Mais je la trouve malheureusement un peu trop survolée. Et pas toujours très… Crédible.

Parce que même si tu as le mérite d’aborder des sujets importants et délicats comme le deuil, le suicide, l’homosexualité et même le viol (ça, je ne te le retirerais pas), le tout est trop confus, trop de thèmes sont abordés, et aucun n’a vraiment de place pour être assez développé.

C’est tout à ton honneur de défendre des sujets qui te sont chers, mais tout ça fait trop.

Voilà chère Ava, j’en ai bientôt fini ne t’inquiète pas, et même si tu ne liras jamais cette chronique, je veux te prouver que je ne suis pas simplement une personne de mauvaise foi qui critique ton roman gratuitement. Je trouve que ton idée était très bonne, comme l’aurait pu être ton histoire ; les deux ont juste été, à mon sens, mal exploitées.

Je vais donc poster un passage que j’ai beaucoup aimé de Love Letters to the Dead, un passage qui m’a touchée, que je trouve beau et puissant, où Laurel montre un peu de caractère et où le fait qu’elle écrive à des personnes décédées a du sens.

« Nirvana signifie libération. Libération de la souffrance. Je pense que certains voient la mort ainsi. Donc bravo de vous être libérés, je suppose. Quant à nous, nous sommes encore là, à essayer de recoller les morceaux. »

Amitiés (quand même),

Marie.

https://moonlight-reads.com/love-letters-to-the-dead-dava-dellaira

Afficher en entier
Love Letters to the Dead

Un excellent livre aux rebondissements et aux révélations aussi inattendus que touchants. Je n'ai pas pu le lâcher et après l'avoir fini on y pense toute la journée!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par celibook 2019-07-19T10:28:00+02:00
Dix-sept ans

C'est joli roman qui retrace l'histoire d'un mère à travers le voyage de sa fille. C'est bien écrit et l'histoire est facile à suivre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par OLDB 2019-08-06T19:05:25+02:00
Love Letters to the Dead

https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/08/love-letters-to-dead.html

Presque 4 ans après l'avoir acheté, je me suis enfin décidée à sortir ce roman de ma PAL. Je l'avais acheté lorsque j'ai eu 19 ans, j'aimais beaucoup le résumé, le thème mais je dois dire que quatre ans après, la motivation était retombée, et aujourd'hui, à 22 ans, je dois bien avouer qu'il ne m'a pas tant plu que ça.

On suit Laurel qui suite à une consigne de sa prof, commence à écrire des lettres à des célébrités disparues en leur racontant sa vie, son quotidien. Sa soeur est morte quelques mois auparavant et le roman porte beaucoup sur la façon dont Laurel agit depuis cet évènement.

Et bien je dois dire qu'il ne se passe pas grand chose dans ce livre. On suit juste Laurel dans son quotidien à travers ses lettres qui sont plus un journal intime d'ailleurs. La seule chose différente d'un journal c'est le prénom au début de chaque lettre, comme "Cher Kurt" ou "Cher Janis". Je dois d'ailleurs souligner un point négatif pour ma part à propos de ces lettres, c'est le fait que l'auteure ait trouvé nécessaire que Laurel, en début de chaque lettre, écrive une mini biographie des personnes à qui elle écrit. Sauf que pourquoi raconter la vie d'une personne à cette dernière ? N'est-elle pas déjà au courant de ce qu'elle a elle-même vécu ? C'est un point qu'une fois relevé, je n'ai plus pu oublier.

Pour être tout à fait honnête, je ne sais pas vraiment quoi dire de ce livre. Au début, je pensais lui mettre 2 étoiles parce que je m'ennuyais en le lisant, j'ai juste lu une histoire d'adolescence banale, cliché même, une ado qui se découvre, qui découvre les garçons, les amis, l'alcool et la fumette. Rien de plus. Le style d'écriture ne m'a pas spécialement plu, il est simple, et j'ai surtout eu la réelle impression de lire le journal intime de ma petite voisine.

Mais finalement, en le refermant, je me suis rendue compte que vers la fin, j'ai ressenti beaucoup d'émotions différentes en moi, et j'ai d'ailleurs passé les trois derniers jours pas bien à cause de ce qu'il a fait ressortir en moi. Personnellement, un livre doit aussi me faire ressentir quelque chose, et celui-ci l'a fait, même si j'ignore pour quelles raisons. Je ne sais donc pas quel souvenir j'en garderai, mais je lui met 3 étoiles car il a réveillé en moi des émotions diverses, ce que je cherche principalement dans un livre.

Cependant, je recommanderais ce livre plus pour les adolescents que pour les adultes, au risque de vous ennuyer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Luciole40 2019-09-14T19:46:15+02:00
Love Letters to the Dead

Une bonne lecture mais un peu trop young adult à mon goût. Toutefois, les sujets traités sont bien amenés

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PlumeIrisee 2019-11-06T21:41:03+01:00
Love Letters to the Dead

Livre interessant, mais plutôt pour des lecteurs adolescents.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mama7676 2019-12-20T20:14:57+01:00
Love Letters to the Dead

Vraiment poignant, le thème du deuil y est très bien représenté. Mélange d'émotion et de tendresse garantie

Afficher en entier
Commentaire ajouté par booksandgeek 2019-12-28T22:30:22+01:00
Love Letters to the Dead

J'ai reçu ce livre pour mon anniversaire par la soeur de mon chéri que je remercie !!

Tout commence par un devoir que Madame Buster demande à la classe de Laurel : écrire une lettre à un disparu. Elle commence par écrire une lettre à Kurt Cobain, le chanteur préféré de sa soeur, et elle ne s'arrête plus. Elle écrira des dizaines d'autres lettres à différentes personnalités qui l'ont marqué, qu'elle admire.

Elle leur parle de sa vie, qu'elle a changé de lycée pour pas avoir à faire face à la pitié des gens, aux regards. De ses parents qui ont divorcés à la mort de sa soeur, qu'elle vit désormais en alternance chez son père et sa tante (car sa mère habite dans un autre état). De ses nouveaux amis, de leurs vies. De son intérêt pour un garçon...

Un très beau livre qu'on peut voir comme un journal intime, qui parle de sujets délicats.

J'ai bien aimé ce livre malgré que je l'ai trouvé long, peu d'action. Mais la fin est bouleversante, on s'en doute un peu au fur et à mesure que Laurel nous dévoile sa vie.

Un beau livre, qui prouve qu'importe ce qu'on vit on peut y survivre et avance sans oublier.

Afficher en entier

Dédicaces de Ava Dellaira
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Farrar, Straus and Giroux : 2 livres

Michel Lafon : 1 livre

Michel Lafon Poche : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array