Livres
473 054
Membres
446 473

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Coyote

133 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Heavy 2011-10-10T19:46:02+02:00
de

Biographie

Pour rappel Coyote, l'auteur-dessinateur Litteul Kévin est né en 1962 dans l'Aveyron, très jeune Coyote tombe dans la BD, grâce à l'ourson Petzi et à Astérix. À 6 ans, sa décision est prise : envers et contre tous, il sera serial dessinateur ! Volontiers boulimique, il dévore tous les périodiques de l'époque, du journal « Tintin » à l'hebdomadaire « Pilote », jusqu'au magazine « Mad » en anglais dans le texte. En avril 1975, révélation ! Le premier numéro de « Fluide Glacial » lui ouvre les yeux : l'humour peut être gras et savoureux à la fois. Un jour, il entrera dans leur cuisine et sera un des leurs. Oh, oui !

Dix ans plus tard, après avoir un peu louvoyé (il a même été graveur sur marbre dans le funéraire !), il décide de plonger dans le grand bain et commence à placer des dessins ça et là. En 1989, Coyote publie régulièrement dans plusieurs revues «moto», dont certaines spécialisées Harley-Davidson pour lesquelles il crée "Mammouth & Piston". En 1990, son rêve d'adolescent se réalise : «Fluide Glacial» vient le chercher ! Il imagine Litteul Kévin, son grand succès. En 2004, il crée Les Voisins en co-écriture avec Nini Bombardier puis scénarise Diégo de la SPA pour Cartier. En 2005, chemin d'auteur ou tournant de carrière, Coyote quitte la meute et part pour Le Lombard, sa nouvelle tanière, avec son carton à dessins et ses projets sous le bras. A commencer par Les Voisins du 109. Avant de ramener son héros de toujours, Litteul Kévin, cette fois au Lombard. Et ce n'est pas fini, l'animal a de l'appétit ! La consécration sera pour plus tard. Mille projets d'abord, mille dessins à croquer : le Coyote a les dents longues ...

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
92 lecteurs
Or
222 lecteurs
Argent
116 lecteurs
Bronze
196 lecteurs
Lu aussi
238 lecteurs
Envies
17 lecteurs
En train de lire
1 lecteurs
Pas apprécié
0 lecteurs
PAL
11 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.13/10
Nombre d'évaluations : 32

0 Citations 81 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Coyote

Sortie France/Français : 2013-10-31

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Feemusty 2016-01-07T09:58:45+01:00
Litteul Kevin, tome 1

Ce sont les aventures d'un petit garçon écrites pour adultes. Kévin est le fils unique de parents bikers. Du haut de ses cinq ans, il a déjà sa Harley et dirige sa bande de copains. Il lui arrive souvent de donner des leçons à son père, Mamouth. Sa mère, qui pourrait sembler la personne la plus équilibrée de son entourage, est d'une jalousie monstrueuse et se déchaine littéralement dès qu'elle a un petit coup dans l'aile. Les dessins sont très beaux, les hommes très virils, les femmes très sexy et les histoire tout bonnement hilarantes. Le petit spirou en moins politiquement correct.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bibliopassion 2016-05-29T00:51:37+02:00
Litteul Kevin, tome 1

Un humour et des répliques comme on aime mais qu'on n'oserait utiliser soi-même au quotidien. Je crois d'ailleurs que c'est pour ça qu'on aime.

Comparé aux tomes les plus récents, on sens que le dessin est différent, plus anguleux.

Si on regarde bien les décors, on y trouve pleins de petits clins d'oeil sympa, c'est d'ailleurs amusant de les chercher.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BloodyLalie 2017-02-27T18:48:54+01:00
Litteul Kevin, tome 1

superbe ! les dessins sont magnifiques, l'humour est au rendez vous, les histoires hilarantes.

Coyote R.I.P.

Afficher en entier
Litteul Kevin, tome 2 : Épique et sauvage

Toujours aussi bien dessiné, avec foison de détails dans les cases et des ombrages qui me plongent dans des états d’admiration hébétée infinis.

Les histoires, toujours sur le format de 5 planches environ, sont plus drôles que dans le premier opus. On suit une idée sur quelques pages, bien développées, souvent entre action, délire et petites remarques…

La vie quotidienne devient drôle grâce au don d’observation de Coyote, aux répliques bien senties et surtout, à ce mélange d’humour testostéroné et de tendre familiale et amicale.

Afficher en entier
Litteul Kevin, tome 3 : Hasta la bista... baby !

Toujours aussi bien dessiné : je bave devant la précision des corps, des attitudes, des expressions du visage, par la foule de détails ajoutés avec netteté et lisibilité, par ces ombrages de oufs qui ne surchargent pas le dessin…

Le monde de Kevin se développe largement, avec l’arrivée d’un paquet de nouveaux personnages (Vanessa, le black, la copine deHulk), le développement des autres (en particulier Frida et le pote de Kevin) et surtout, l’exploration de lieux plus variés qu’auparavant (devant la salle de concert ou le club naturiste).

Toujours imaginatif et blindé d’humour ; un excellent moment – qui m’a un tout petit peu moins accroché que le tome 2 où c’était vraiment une vie de famille, d’amitié dans laquelle j’aimais à me retrouver alors que là, du bar où ça va commencer au camping, tout n’est pas mon monde (où alors, je n’ai pas forcément envie de m’y retrouver…).

Mais excellent moment tout de même !

Afficher en entier
Litteul Kevin, tome 4 : Booooom toubi houaaiiild

Pour le dessin, il n’y a toujours rien à dire : pour moi, il est parfait, entre réalisme et caricature, ne tombant pas dans la facilité grâce à des détails partout… Je suis terriblement fan.

Pour les histoires, je les ai moins aimées que dans le tome précédent…

Alors d’accord, l’humour de Coyote est toujours là, mais il m’a généralement moins convaincu pour diverses raisons…

Pour des histoires dont la chute ne me convainc pas pleinement pour beaucoup, arrivant comme ça, parce qu’il faut finir, manquant des points d’orgue qu’il savait faire auparavant ( les deux sur le ski, les uns corruptibles, Faute de Frappe)…

Pour des cases ou histoire qui, contrairement aux précédents opus, manquent d’intérêt (trois cases pour allumer sa pipe, par exemple, ou tenter de mettre ou non une casquette, Les Bottés de l’Argot Tiquent qui s’étale un peu…).

Ou surtout, l’humour vachard qui parsème l’album alors que c’était toujours tendre entre chacun (cours de rattrape-âge, surtout, Du Rififi, un peu)…

Alors je ne dis pas, le niveau est toujours très haut mais j’ai un poil moins adhéré…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cellophane 2018-02-01T18:45:48+01:00
Litteul Kevin, tome 5

Le dessin de Coyote est somptueux.

Il n’hésite jamais à mettre des détails dans toutes les cases et en soigner les moindres aspects (dans la chambre de Kevin, il s’amuse à poser un vaisseau spatial qu’il dessine dans trois cases, sous des angles différents, alors qu’il pouvait se contenter de dessiner un tapis).

On revient au style des premiers albums, surtout le second : des histoires simples, une bonne chute, beaucoup de tendre dans l’ensemble, de la subtilité.

Les personnages sont exploités au mieux, Chacal, bourrin benêt au grand cœur, Sophie, mère attendrissante, tendre et possessive, Kevin, jeune rebelle mais qui reste un enfant (n’osant pas mettre de la cire sur le torse de son père parce que c’est chaud et qu’il a peur de lui faire mal…).

Et l’arrivée du chien permet encore d’élargir le potentiel de la famille.

Un excellent cinquième tome.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cellophane 2018-02-15T14:59:40+01:00
Litteul Kevin, tome 7

Ma foi, je ne sais pas… Les dessins sont toujours sympas, même si parfois, j’ai l’impression que Coyote a dessiné sur d’immenses planches qu’il a réduite et certaines cases sont pleines de très petits détails, voire trop petit…

Mais ce sont surtout les histoires qui m’ont moins convaincu…

Il y a certes une ambiance festive de bon pote, en général, un côté délirant, grognon humoristique…

Mais j’y ai trouvé pas mal de blabla, parfois, pour le plaisir du mot, certes, mais qui casse un peu le rythme des histoires.

D’ailleurs, pour certaines, j’ai l’impression qu’on avance à l’aveuglette, que Coyote ne savait pas forcément où il allait quand il commençait ; ou alors qu’on se perd dans des méandres et au final, on se dit tout ça pour ça (genre, Indépendance Day…).

J’aime bien mais je ne retrouve pas la fraîcheur du début…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vritra 2019-08-11T23:33:47+02:00
Les voisins du 109, Tome 1 : Vendredi

C'est frais, c'est fun, on croise un gardien d'immeuble ex-militaire aussi baraqué qu'il est sympa, et sa femme aussi blonde qu'elle a un accent russe à couper au couteau, le couple catho-coincé à fond, la vieille dame aux chats,dingue et légèrement érotomane....et d'autres!

C'est foutraque, bien pensé, plein d'humour bien senti, un immeuble où il fait bon vire et où le "bien vivre ensemble" semble être la règle.

Un clin d’œil spécial au couple gothique particulièrement savoureux qui accueille dans sa noirceur cotonneuse et piquante (de hérisson) la petite famille qui arrive et aménage en début d'album et qui semblerait être le fil conducteur dans cet enchainement de tableau...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vritra 2019-08-12T00:47:19+02:00
Les voisins du 109, Tome 2 : Samedi

Vous verrez, que du très classique, de l'archétypal même : le gardien d'immeuble est un ancien militaire en marcel, moustache et battle-dress et Fa-mas, son Berger Allemand ; La petit vieille aux chats, bi-classée voyeuse / psychologue ; le couple de gothiques qui élèvent un hérisson ; le comédien dont on s'interroge sérieusement sur l'identité sexuelle... Voilà ce qui me plais dans " Les voisins ", des gens classiques, des " tranches de vies ". Extrêmement bien fait, subtil, nuancé, attachant, très attachant.

Afficher en entier

On parle de Coyote ici :

Coyote est décédé
2015-08-10T11:05:22+02:00

Les gens aiment aussi

Dédicaces de Coyote
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Le lombard : 6 livres

Fluide Glacial : 6 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode