Livres
504 733
Membres
512 046

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Patricia Lyfoung

5 950 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par sapho 2013-05-22T18:26:44+02:00

Biographie

Patricia Lyfoung est née à Villeneuve la Garenne dans les Hauts-de-Seine, le 18 décembre 1977. Elle dessine depuis son plus jeune âge et a toujours voulu en faire son métier. Elle a suivi des études en animation aux Gobelins, et ensuite travaillé quelques années dans l'animation mais et est revenu à ce qu'elle préférait, c? est à dire la BD.

En plus de son envie de raconter des histoires et elle voulait s'essayer à une narration franco-belge, loin de ses inspirations manga.

Pour la Rose écarlate, c'est en regardant à la télé, le dessin animé de Lady Oscar qu'est née sa passion pour les costumes et les histoires romantiques. C'est un projet qui date de 4 ou 5 ans. Elle se sentait prête à le dessiner avec l'expérience qu'elle a acquis dans le dessin et avec l'aide et l'encouragement de personnes pour sauter le pas et faire de la BD.

En BD, très inspirée par le manga et sa narration, par des auteurs comme Rumiko Takahashi ou Misturu Adachi , elle aime aussi la BD européenne et ce que peuvent faire Marini, Yslaire ou Gibrat. Elle est également passionnée par le cinéma, par la peinture, et plus spécialement les impressionnistes et les dessins du peintre Ingres. Mais elle pense que la vie en général peut être à elle seule une inspiration, ça peut être des images, des personnes ou des situations.

Sa rencontre avec Philippe Ogaki qui travaille sur la BD des Guerriers du Silence l'a beaucoup aidé sur ses points faibles en dessin : les décors et la couleur. Il lui a permis de se lancer dans le domaine de la BD alors que sa route avait déviée depuis quelques années de cette voie. Aujourd'hui, ils travaillent ensemble et c'est une des personnes (sa place de fiancé aidant) qui est le plus honnête face à son travail et qui n'hésite pas à lui dire ce qui ne convient pas pour qu'elle recommence.

Elle rêve de pouvoir vivre de son travail et avoir le temps de dessiner toutes les histoires qu'elle a dans la tête. Elle aimerait beaucoup faire des dédicaces avec Philippe et pouvoir rester et se déplacer toujours avec lui. Sinon, à part un lapin, ils n'ont pas de projet de bébé.

En parallèle à la Rose écarlate elle publie des planches dans un style plus « manga » dans le magazine trimestriel Coyote Mag. La BD s'appelle Strike, c'est une histoire d'amour sur fond de base-ball.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
6 397 lecteurs
Or
13 125 lecteurs
Argent
9 423 lecteurs
Bronze
5 722 lecteurs
Lu aussi
7 241 lecteurs
Envies
4 859 lecteurs
En train de lire
131 lecteurs
Pas apprécié
107 lecteurs
PAL
1 116 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.11/10
Nombre d'évaluations : 7 738

1 Citations 4 022 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Patricia Lyfoung

Sortie France/Français : 2020-03-18

Les derniers commentaires sur ses livres

La Rose écarlate, Tome 14 : Elle m'a toujours protégé

Si personnellement je commence à être un peu perdue dans la saga (et peut-être un peu lasse), entre leur enjeux, les départs et les retrouvailles qui s’enchaînent, il faut reconnaitre la qualité graphique et scénaristique de la série sont toujours présente, rendant la lecture toujours agréable.

Afficher en entier
La Rose écarlate, Tome 1 : Je savais que je te rencontrerais

Ce livre est superbe je l'adore

Afficher en entier
La Rose écarlate, Tome 1 : Je savais que je te rencontrerais

Cette BD est super et les dessins sont magnifiques.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lag123 2020-04-23T19:27:07+02:00
Les Mythics, tome 1 : Yuko

J'ai bien aimé ce premier volume. Les éléments qui placent l'histoire au Japon étaient vraiment réalistes et les kappa étaient amusants. J’apprécie aussi la qualité du dessin qui était bien réalisé.

Afficher en entier
La Rose écarlate, Tome 13 : Elle a tellement changé

les image dans ce tome sont toujours aussi belles et l'histoire est vraiment bien

Afficher en entier
Les Mythics, tome 1 : Yuko

Les Mythics fait partie des BD offertes par l'application Kobo lors de ce confinement. Très attirée par ce titre, j'ai donc décidée de l'ajouter à ma liseuse et tester pour la toute première fois de lire ce format sur ma Kobo. Et ce fus une agréable lecture malgré quelques désagréments.

Nous suivons Yuko, jeune japonaise qui se voit donner le pouvoir de la foudre, suite à une mission sur Mars, les astronautes ont ramené avec eux une entité maléfique. Les six héros antiques, maintenant disparut du monde et qui l'avait sceller sur Mars vont devoir choisir des successeurs. Commence une aventure dans notre monde pour combattre le mal.

Le postulat de départ me vendait du rêve et l'oeuvre en elle-même reste proche de mes attentes. J'ai beaucoup apprécié l'histoire qui reste conventionnelle sans réel prise de risque. Il n'en ressort pas moins quelque défauts. Tout d'abord, le coup de crayon en ce qui concerne les personnages qui devraient être des Japonais. Malheureusement je trouve le style américaniser. Ensuite, les liaisons entre les scènes qui reste inexistante pour certaine. Je me suis retrouvée plus d'une fois surprise avec la sensation de planches manquantes. C'est l'un des défauts qui ne passent pas avec moi. Cette sensation de manque, de passer du coq à l'âne. J'aime avoir une continuité ou tout du moins un marqueur de temps. Et l'un des autres défauts ne concerne pas l'oeuvre en elle-même, mais le format de lecture. Moi qui ai des problèmes de vues, je dois avouer avoir souffert lors de la lecture sur ma Kobo. Les bulles étant bien trop petites et le texte difficile à lire. Ce qui a rendu ma lecture complexe.

Je reste tout de même conquise par le coup de crayon, en ce qui concerne les arrière-plans. Je ne pourrais pas parler de la colorisation étant donné que ma Kobo reste en noir et blanc, mais ce point ne m'a pas dérangée lors de la lecture. Pour l'histoire bien qu'ayant un schéma assez similaires à d'autres sagas, je reste tout de même conquise par l'intrigue qui permet d'avoir une conclusion à la fin du tome. Et la suite sûr de nouveaux personnages m'attire assez pour que je me décide prochainement de lire la suite.

Afficher en entier
La Rose écarlate, Tome 9 : Me pardonneras-tu ?

Que de tromperies et de retournements de situation dans ce volume ! L'équipe improbable se forme et Maud reste assez calme par rapport à ses éclats des volumes précédents. Les recherches reprennent, et j'espère qu'on approchera du but dans le prochain volume.

Afficher en entier
La Rose écarlate, Tome 10 : Tu aurais dû me laisser mourir

Les dessins de la Russie étaient très beaux, j'ai bien profité des détails. Par contre, Maud et Guilhem semblent un peu de trop dans cette histoire, c'est Natalia contre Linus. Ça semble mal parti pour rentrer se marier.

Afficher en entier
La Rose écarlate - Missions, tome 1 : Le spectre de la Bastille 1/2

De magnifiques graphismes le tout dans une aventure palpitante avec une enquête et une note d'humour entre les personnages.

Afficher en entier
La Rose écarlate, Tome 10 : Tu aurais dû me laisser mourir

Maud est une adolescente épanouie grâce à l'éducation qu'elle a reçue. Son père, un forgeron dans le Périgord, lui a enseigné tout ce qu'elle sait (et elle en sait pas mal !) sur le maniement de l'épée. D'ailleurs il lui en offre une très belle le jour de ses 18 ans. Mais dans la nuit... un homme assassine son père et la vie de Maud bascule... La voilà partie pour Paris chez un grand-père dont elle ignorait l'existence et qui veut faire d'elle une mondaine.

Une histoire de capes et d'épées très rafraîchissante. On sent bien que l'auteur sème beaucoup d'indices qui seront exploités dans les tomes suivants. Par exemple, la première planche se déroule en Cappadoce (en Turquie), puis on passe au Périgord et finalement à Paris. Mais pourquoi ? Intriguant...

Une héroïne éprise de liberté et de justice, c'est de bonne guerre quand on a 18 ans. Mais au XVIIIème siècle, c'est une autre affaire ! Et il y a ce justicier masqué, le Renard, bandit de grand chemin qui détrousse les riches et redistribue son butin aux pauvres : l'idole de Maud !

Je me suis laissée surprendre par cette bande dessinée aux graphismes très proches du manga et au scénario dynamique. J'ai hâte de découvrir la suite !

Afficher en entier

On parle de Patricia Lyfoung ici :

Dédicaces de Patricia Lyfoung
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Delcourt : 38 livres

Hachette : 1 livre

Soleil : 1 livre

Le Livre de Poche Jeunesse : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array