Livres
443 396
Membres
378 919

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Héloïse Guay De Bellissen

38 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par marce217 2015-09-03T17:56:30+02:00
de

Biographie

Héloïse Guay de Bellissen a étudié durant de longues années ces classiques littéraires qu’elle prend plaisir à déboulonner aujourd’hui. Chroniqueuse pour le site www.bakchich.info (en 2009)

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.69/10
Nombre d'évaluations : 13

0 Citations 14 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Héloïse Guay De Bellissen

Sortie France/Français : 2019-01-03

Les derniers commentaires sur ses livres

Les enfants de chœur de l'Amérique

La trajectoire parallèle et déjantée de 2 meurtriers emblématiques, qui vont faire franchir à l'Amérique le seuil des années 80. Un style délirant et très drôle, plein de trouvailles et d'énergie, une réflexion sur le rêve américain, le quart d'heure de gloire, mais aussi la maternité, thème récurrent. Mais c'est bien de l'Amérique que Chapman et Hinckley sont les enfants. Une vraie découverte.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2015/08/le-reve-americain-nexiste-pas-mais-chut.html

Afficher en entier
Les enfants de chœur de l'Amérique

Ma chronique : http://thenounettsbooks.blogspot.fr/2015/10/chronique-litteraire-les-enfants-de.html

On peut dire qu'il s'agit d'une sorte de biopic sur 2 tueurs qui ont fait parler d'eux car ils ont commis des crimes célèbres.

J'ai trouvé que c'était à la fois ironique, satirique avec une pointe de réalisme.

L'auteur nous propose un regard sur la vie de ces 2 tueurs qui ont tous les deux 25 ans, eu une enfance particulière ou alors un mal-être, avec une obsession et surtout il avait sur eux le livre de JD Salinger L'attrape-coeurs. Ils se sont tous sentis à part depuis le plus jeune âge en ressentant notamment des sentiments très particuliers, ont été solitaires avec des pensées sombres.

Il y a un parallèle aussi avec le héros du livre de JD Salinger l'attrape-cœurs. Ce héros à la fois égocentrique, égoïste et très narcissique entame un dialogue intérieur avec les personnages afin de les influencer à travers la lecture qu'ils font du livre. J'ai ressenti un malaise en lisant ce livre parce qu'il donnait un aspect, une vision de ces tueurs en les humanisant, en montrant que finalement s'ils avaient commis ce qu'ils ont fait c'est parce qu'ils avaient un problème ancien à régler, une obsession, et les personnages pensaient qu'en passant à l'acte ils allaient être délivrés de ce mal-être qui les rongeait.

Ce livre montre aussi finalement l'influence que la lecture d'un ouvrage en particulier peut avoir sur une personne qui en est fortement imprégnée. Ce n'est pas vraiment un thriller au sens strict du terme parce que finalement on connaît l'issue de l'histoire mais on peut dire que c'est plutôt une analyse personnelle sur fond de fait réel de la vie des personnages avant le passage à l'acte, une sorte de cheminement qui a mené les personnages à commettre leur dessein.

L'auteur a un style très particulier rempli à la fois de finesse et de poésie tout en étant percutant et tranchant. Elle arrive à décrire la perfection la psychologie de ses personnages. Mais dans ce livre, il n'y a pas que la vie de ses personnages qui ont commis ses atrocités, il y a aussi la décadence d'une société où l'accès aux armes est aussi facile que d'acheter du pain.

Mais outre ces problèmes, car ils ne sont pas seuls à avoir ce type de problème, il y a aussi l'aspect mental qui a joué un rôle très important dans leur passage à l'acte et aussi l'exposition que peut faire la société de consommation que ce soit au niveau des armes, de la musique ou encore du cinéma où finalement ces jeunes n'ont pas su discerner la fiction de la réalité.

En bref, c'est pas le style de livre que j'apprécie le plus, mais j'ai bien aimé être dans la tête de ces personnages finalement. Cela a un côté assez décalé mais qui montre quand même les travers de cette société car finalement ce qui s'est passé dans ce livre est toujours d'actualité.

Afficher en entier
Le Roman de Boddah

Incroyable lecture. Touchant, réel, dur. Je me suis sentie immergée dans l'esprit de Kurt.

Afficher en entier
Le Roman de Boddah

Un livre brut et doux à la fois, violant, choquant et parfois tendre comme les chansons de Kurt. Un récit qui dépeint toute la fragilité et la sensibilité d'un icône. On se laisse bercer et on suit les pas de ce musicien de génie, de cet enfant à jamais blessé.

Afficher en entier
Les enfants de chœur de l'Amérique

J'ai fait l’acquisition de ce roman lors du salon de la mairie du 7ème arrondissement de Paris en janvier dernier et surtout sous les conseils de mon ami David du blog C'est Contagieux. J'ai mis un peu de temps pour le lire mais je pense avoir trouvé le meilleur moment pour apprécier pleinement ce moment : Les vacances !

Ce roman est un regard plein de cynisme, d'ironie sur l'Amérique, la Grande. D'ailleurs, l'auteur lui donne la parole, elle mère de tous les maux et de toutes les merveilles du nouveau monde ! Elle prend une réelle consistance, une vraie identité et surtout une pleine conscience de ses actes ! Bien entendu, chacun interprétera comme il le souhaitera cette "mère" pour moi elle a eu peau de politiciens, de meneur d'hommes !

Seulement quarante pour cent des Américains savent que la Terre tourne autour du soleil et dix-spet pour cent que les hommes préhistoriques ont inventé l'art. Moins ils en savent, mieux je me porte. Leur ignorance est mon pouvoir. Je les tiens par le portefeuille, c'est aussi simple que ça. Les dollars, c'est le ciment du pays.

Ce roman nous raconte essentiellement deux faits divers sombres de l'histoire américaines du début des années 80. La mort de John Lennon et la tentative de meurtre du président Reagan.

Je ne suis habituellement pas vraiment fan des romans qui reprennent des faits divers suffisamment récent pour avoir un impact sur la victime ou famille de la victime, mais ici entre ces deux meurtriers, on retrouve d'autres moments durs de l'Amérique des années 70-80. Des Histoires sombres, qui ont ébranlé à l'époque, qui m'ont ébranlé encore en 2016. Des drames importants qui certains ont permis une prise de conscience !

Et puis il ne faut pas oublier le fil conducteur, le point commun entre ces deux tueurs ! Holden Caulfield, le personnage de L'attrape-coeurs de Salinger. Ce roman qui a bercé l'Amérique, étudié dans les écoles et fait l'apologie de l'anti-héro. Beaucoup se reconnaissent en lui dont David Chapman et John Hinckley. Ici Holden a droit de parole et il ne s'en prive pas !

J'ai redécouvert sous la plume d'Héloïse Guay de Bellissen le racisme, la violence mais aussi l'idéologie des années seventies avec sa plume si rock . Elle nous raconte des monstruosités de façon si légère que c'est limite indécent un tel talent !

Comment résister. On ne peut que parcourir les sombres grottes de l’Amérique proposées par l'auteure ! Elles sont noires et fraîches. Couvrez-vous un peu car vous risquez quelques sueurs froide surtout lorsque vous rencontrerez Emmett till.

http://lesciblesdunelectriceavisee.blogspot.com/2016/08/les-enfants-de-choeur-de-lamerique.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par meg3838 2016-09-28T18:21:32+02:00
Le Roman de Boddah

La 1 ère chose qui frappe en ouvrant ce roman c’est l’écriture de l’auteur qui vous transporte littéralement. Il faut vraiment se plonger dans cette histoire pour comprendre l’émotion que l’on ressent. A lire absolument, un vrai bijou !

Afficher en entier
Le Roman de Boddah

Une romance grunge entre un artiste talentueux, rebelle, mais surtout habité par un profond désespoir, et une femme amoureuse, ambitieuse et maternelle. A travers le récit de son ami imaginaire, l'auteure retrace le parcours météorique de Kurt Cobain, enfant refusant de toutes ses forces de devenir adulte. On s'attache à lui, touchant dans sa descente aux enfers nourrie à l'héroïne et au désespoir.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2016/12/etre-musicien-cest-ne-jamais-grandir-un.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gaby6625 2017-11-10T16:44:01+01:00
Le Roman de Boddah

J'ai lu ce livre dans le contexte d'un concours au collège . Sachant que cela parler du chanteur de Nirvana je l'ai tout de suite pris et j'ai trop aimer le livre . J'en ai pleurer :p

Afficher en entier
Dans le ventre du loup

En ouvrant ce livre, je ne me doutais pas que je serais propulsée dans une vieille affaire criminelle, dans l’abomination. Dans le ventre du loup justement. Et dans celui d’une petite fille innocente.

Héloïse Guay de Bellissen nous raconte son histoire, ou plus exactement celui de sa famille. Elle ouvre les portes d’un secret que tout le monde a tu. Qui a détruit et ravagé l’équilibre. Elle nous parle de sa découverte, adulte, de l’horreur sur une enfant, sa cousine. Dans le ventre du loup est son enquête, son émoi, son cri du cœur.

Marcher dans les décombres de soi et essayer de reconnaître un nom. Aller se balader du côté des ruines de souvenirs, mais rien, que dalle, le cerveau est bousillé. Sensation que de grands arbres sont en train de prendre racine. Une forêt naissante, avec un crépuscule, l’odeur de la terre retournée, une guerre, bon Dieu, où sont les sages-femmes ? On n’accouche pas seule d’un fait divers !

Héloïse Guay de Bellissen m’avait déjà bouleversé et particulièrement étonnée avec son roman Les enfants de choeur de L’Amérique. Elle s’intéresse aux monstres, aux déviances, aux côtés sombres de l’humanité. Aujourd’hui, elle comprend pourquoi ! Elle a mis le doigt sur ce besoin de comprendre et d’assimiler. Tout vient de son enfance, de sa famille, d’un secret.

Résultat de recherche d'images pour "monstre d’Annemasse"

Elle découvre par hasard en regardant l’émission « Faites entrer l’accusé » que sa cousine a été une petite victime du monstre d’Annemasse. Je ne vous raconterai pas le fait divers..Je vous laisse découvrir celui-ci dans le livre ou sur notre ami Google. Toujours est’il que ce roman est difficile à lire.

Des extraits des contes de Grimm, Le Petit Chaperon Rouge, du monde entier viennent couronner cette histoire mettant un lien entre la réalité et l’imaginaire. Le monstre est le loup. L’enfant reste l’enfant innocent.

La seule chose que je me demande, et c’est comme cela à chaque lecture de ce type de roman où le fait divers n’est pas assez vieux, comment la mère de Sophie et son frère Alexandre ont vécu cette sortie de livre. C’est souvent ouvrir de vieilles blessures qui ne cicatrisent pas vraiment. Je comprends la démarche de l’auteure mais je pense aussi aux autres proches de Sophie. C’est mon seul point négatif car l’écriture de Héloïse Guay de Bellissen est toujours autant enivrante.

https://lesciblesdunelectriceavisee.wordpress.com/2018/07/25/dans-le-ventre-du-loup-heloise-guay-de-bellissen/

Afficher en entier
Parce que les tatouages sont notre histoire

Les livres de la rentrée littéraire janvier/février commencent à affluer dans les rayons des librairies et parmi eux, celui-ci a particulièrement attiré mon attention. C'est plutot rare que la littérature s'intéresse à l'art du tatouage. Ça sentait donc l'originalité. Puis, étant tatouée moi-même, j'avais envie de savoir ce que l'auteure avait à dire sur le sujet.

Heloise Guay De Bellissen nous raconte dans ces pages plein de petites anecdotes la concernant pour expliquer les différents dessins qui parcourent son corps. Mais elle nous confie également dans quel contexte son mari tatoueur a été amené à travailler sur le corps de personnes dont les histoires de vie l'ont émue, amusée voire même effrayée. Elle agrémente également son récit de légendes en rapport avec le tatouage et mentionne des personnages historiques qui avaient eux aussi des images sur la peau.

Au final, toutes ces histoires qu'elles nous livre témoignent d'une seule et même chose; un tatouage qu'il soit voulu ou non, réussi ou pas, regretté ou adoré, en dit long sur celui qui le porte. Il est le reflet de notre passé, de notre présent et peut-être aussi de notre avenir. Il est la trace de ce qui nous a marqué, de nos états d'esprit et de nos espoirs. Même le plus ridicule ou le plus anodin a une signification. En fait, tatouer, c'est un peu écrire puisque c'est raconter quelque chose.

J'ai vraiment beaucoup aimé le regard que l'auteure porte sur cet art et la manière dont elle en parle. Son style est en outre simple mais joli. Sa plume fait mouche. J'ai été plus sensible à certaines histoires qu'à d'autres bien sûr. Il y a quelques anecdotes du livre qui m'ont un peu fait décrocher quand d'autres m'ont happée.

En tous les cas, je suis très contente d'avoir lu ce bel ouvrage qui rend un bel hommage à cet art qu'est le tatouage. J'avais déjà dans l'idée de m'en refaire un, mais là ça m'a encore plus donné envie !

Afficher en entier

Les gens aiment aussi

Dédicaces de Héloïse Guay De Bellissen
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Fayard : 1 livre

Pocket : 1 livre

Anne Carrière : 1 livre

Flammarion : 1 livre

Robert Laffont : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode