Livres
433 377
Membres
355 264

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Shiori Teshirogi

355 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Hatsuyaki 2014-11-30T16:47:43+01:00

Biographie

Genre: Femme

Né(e): 13 Avril / Ishimaki (Miyagi)

Signe: Bélier

Groupe sanguin: A

Origine: Japon

BIOGRAPHIE

Elle a débuté sa carrière de mangaka en 1997 dans la branche manga d'Enix. Son rêve était d'avoir une série régulière, ce qui est chose faîte avec The Lost Canvas basé sur son œuvre préférée : Saint Seiya. Mis à part cette série majeure, toutes ses œuvres sont des shôjo. On peut citer : Delivery ou bien encore Kiri. Depuis 2003, elle dessine principalement pour Akita Shoten. Côté animal, elle aime les félins, notamment les chats et les tigres. En ce qui concerne sa famille, elle a une petite sœur et un petit frère avec qui elle vit et qui réalise des décors de théâtre. (Kurokawa)

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.24/10
Nombre d'évaluations : 82

1 Citations 126 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Shiori Teshirogi

Sortie France/Français : 2018-05-04

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par LadyEnjolras 2017-07-30T15:38:22+02:00

Un des tomes les plus excellents de cette série ! L'histoire m'a plu beaucoup avec d'anciens chevaliers d'or qui sont aussi intéressant que la génération XVIIIème siècle. Il y a pleins de rebondissements et on ne peut plus arrêter (comme les autres mangas en général), l'idée du scénario était bonne mais assez pareil pour le Saint Seiya original ou je ne sais plus mais il y a une chose qui est assee pareille mais après cela reste super. Les dessins sont d'une pureté incroyable ! A lire pour les fans de Saint Seiya The Lost Canvas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LadyEnjolras 2017-08-27T15:53:33+02:00

Quel magnifique tome et une belle fin ! L'histoire devient surprenante même si cela paraît un peu farfelue n'empêche que plus l'histoire avancd j'apprécie de plus en plus un personnage méchant. Les personnages sont bien construits avec leur réflexion bien différentes poir chaque personnage. Bref un tome qui se termine avec une série qui m'a vraiment plu et que j'ai passé un bon moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pennyworth 2017-11-04T13:44:17+01:00

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre.... et la première chose à commenter ce sont les dessins. ils sont dans la tradition japonaise du manga, juste là pas de problème. mais cela donne parfois aux héros bien américains des côtés androgynes purement japonais. parfois c'était un peu choquant et ça rappelle les parodies qu'on a pu faire notamment sur le chevalier noir. cependant, force est de constater que les dessins sont très bien exécutés, les planches sont belles, bien soignées, y compris dans les détails des arrières plans. ce qui fait qu'une fois habituée au design des héros, ça passe très bien.

L'histoire ensuite est vraiment bien trouvé. l'introduction d'un personnage japonais permet de bien comprendre ce décalage entre la société nippone et américaine et surtout de saisir encore une fois la manière dont l'auteur a interprété les personnages. J'ai bien aimé cette petite enquête et les différentes implications pour Batman et Rui. On se rapproche en plus de la version détective de Batman que j'adore par-dessus tout et en ça je remercie le mangaka !

bref, j'ai beaucoup aimé et j'ai hâte de lire la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Syracuse 2017-11-11T00:47:20+01:00

Fan de certains membres de l'univers DC comics, je me suis laissée tenter par ce manga sur Batman.

On plonge dans un univers américain revisité par le Japon. Certains traits typiques du manga japonais se retrouvent d'ailleurs dans le traits donnés aux héros américains. Mais, finalement, on s'y habitue assez rapidement. D'autant que la qualité des planches est excellente et très bien soignée.

Côté scénario, on se retrouve dans une histoire nouvelle, avec en plus, l'introduction d'un personnage japonais qui a l'air, dès les premières pages, promis à tenir un rôle central dans l'histoire. L'histoire des Ley Lines peut paraître un peu classique mais elle est traitée de manière originale ici par le mélange américano-japonais du genre.

Cette mangaka s'est très bien appropriée l'univers typiquement américain des super-héros. Et ne donne qu'une seule envie : lire la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mademoisellejuliette9a 2018-02-03T15:36:02+01:00

Un tome très bien avec comme personnage central Athéna ce qui n'est pas pour me déplaire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par The-Red-Lobster 2018-02-16T14:00:53+01:00

La seule chose que je me suis dis après avoir terminé ce bouquin c'est "Mouai.... C'est bof".

En résumé l'histoire est plate, les rebondissements sont aussi facile à prévoir que la fin d'un épisode de Plus belle la vie...

Les personnages c'est une catastrophe :

-Batman est un gus qui n'est pas très content.

-Rui c'est le gosse attardé qui a du grandir sans rien apprendre sur le monde Spoiler(cliquez pour révéler)NON MAIS SÉRIEUX !!!! Le gars a jamais entendu parler de la Justice League. Bordel une équipe de héros qui s'unissent pour combattre des types qui veulent anéantir la terre c'est le genre d'infos qui fait le tour du monde.....

-Superman est carrément juvénile, il ne lui manque plus que la petite moustache de pré-ado.

Et les méchants alors là c'est une purge....

-Malgré un style plutôt classe le Joker est raté.

-Luthor lui est bâclé, tout le côté mastermind est effacé pour laisser cette caricature de méchant bas de gamme qui se fera déboîté à la fin.

Pour le reste je ne dirais rien, c'est juste une grosse déception. A croire que l'univers DC doit vraiment rester dans l'univers des comics.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pennyworth 2018-05-11T13:21:08+02:00

J'ai beaucoup aimé la suite de cette série. L'auteur commence à approfondir son intrigue et confronte les héros à la fois à leurs ennemis mais à la nécessité de collaborer. c'est une véritable aventure de la justice League qu'on pourrait lire dans un comics mais au format manga. c'est vraiment très sympa à lire. l'histoire change un peu par rapport aux histoires américaines, la touche japonaise donne vraiment un plus !

On en apprend aussi un peu plus sur Rui et j'ai vraiment hâte de lire la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MysteriousFate 2018-05-17T17:56:23+02:00

Saint Seiya... mon manga préféré depuis si longtemps !

Cela m'a fait vraiment plaisir en voyant les graphismes, qui sont très réussis, et de voir une histoire avec des personnages si touchants !

J'aime ce manga et je l'aimerais toujours !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MysteriousFate 2018-05-18T16:16:52+02:00

Encore un très bon tome, avec Régulus qui est toujours aussi CHOU !

J'ai beaucoup aimé le personnage de Violate, qui est très réussit !

Je le lirait sûrement une seizième fois !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LireEnBulles 2018-06-13T22:55:55+02:00

Dans le tome 1, le lecteur découvrait la ville de Gotham toujours aussi grise que dans les comics. Rui Aramiya, un jeune Japonnais vient tout juste d’arriver afin de retrouver ses parents disparus lors de l’explosion d’une usine. Son côté naïf va tout de suite lui causer des ennuis puisqu’il sera agressé par des policiers véreux. Très vite, sa quête personnellw le mènera à rencontrer Batman, le Joker, Lex Luthor et les membres de la Justice League. Le premier tome avait pour but de servir d’introduction aux lecteurs n’étant pas familier avec les comics en présentant les bases de l’univers DC à travers ses figures de proue. Au fil des chapitres on découvrait les mystérieuses Ley Lines, symbolisant une force terrestre puissante dont le point de convergence se trouve sous Gotham. Attirés comme un papillon par une flamme, les vilains ne pouvaient rester éloignés. Lex Luthor et le Joker en tête de gondole qui vont travailler main dans la main pour contrer Batman et les autres héros.

Si la part de mystique était très présente dans le tome 1, notamment à travers une jeune femme et Rui, le tome 2 amorce un virage différent puisqu’il met cette intrigue un peu de côté afin de privilégier un scénario plus basique mais divertissant. Dans les 192 pages, nous assistons à un double affrontement entre Aquaman et son demi-frère Orm (ou Ocean Master), et Batman versus le Joker. Si ce dernier est un combat que les lecteurs de comics connaissent, le premier n’est certes pas rare mais moins omniprésent dans l’univers DC. C’est donc avec un certain œil nouveau que l’on peut découvrir la relation plus que tumultueuse des deux frères. Dans son scénario, TESHIROGI met l’accent sur la rivalité fraternelle qui existe entre Arthur Curry et son demi-frère, et de cette haine que ce natif d’Atlantis voue au peuple terrestre.

Sous ce lien familial se cache des rancœurs, principalement porté par Orm qui ne comprend pas que Arthur puisse se placer du côté des hommes et délaisser sa famille aquatique. Derrière les mots de Orm on perçoit très bien ce rejet de la part de celui qu’il a tant attendu étant petit, et qu’il ne peut tolérer que Arthur puisse le reléguer au second plan pour servir auprès de la Justice League. De ce point, la psychologie de Orm est bien traitée et respectée même s’il souffre d’une certaine répétition dans ses propos. C’est donc un vilain avec une réelle motivation autre que celle de simplement vouloir détruire le monde de la surface pour le fun ou parce que “c’est ce que font les méchants, slash insérer rire diabolique ici”. On ne peut pas en dire autant sur Luthor et le Joker, dont le développement est quasiment absent ici.

Si on s’attend à voir Batman occuper le devant de la scène, comme l’indique le titre, ce n’est pas réellement le cas dans ce tome 2. Est-ce que cela dérange ? Pas vraiment, voir pas du tout. Il est franchement appréciable de voir d’autres justiciers prendre sa place de meneur de scénario. Après tout la Justice League ne se résume pas uniquement à la Chauve-Souris. Aquaman est un personnage sous-estimé par beaucoup et peu connu du grand public même s’il apparaît au casting du film Justice League sous les traits de Jason Momoa (Game of Thrones), et fin d’année dans son propre film. De ses origines mixtes (simple mortel de la surface et fils de la reine d’Atlantis), Arthur mérite d’être plus présent, ce qui est chose faite ici. Après, reste à voir si les prochains tomes se concentreront sur les autres membres de la JL comme Superman ou Wonder Woman – pour ne pas citer Cyborg et Green Lantern encore totalement absent. Si le boy scout de Metropolis reste en retrait, Wonder Woman s’impose gentiment sans pour autant prendre le dessus. Son intervention reste minime mais efficace, mais pourrait venir à prendre plus d’importance si la mangaka le décide.

Même si la lecture s’avère plaisante, on regrette une certaine lenteur ici et là dans la narration surtout durant l’affrontement des deux frères ayant tendance à s’éterniser. Ce point est certainement justifiable par le fait que TESHIROGI possède une marge de manœuvre assez limitée, puisque la supervision se fait entièrement par DC Comics. Du coup, les références à la culture ancestrale du Japon sont intéressantes mais comme ralenti par cette « obligation » de garder le socle DC intact. Heureusement l’alternance en milieu de tome avec l’intrigue des Ley Lines casse cette sensation et on peut enfin terminer la lecture sur une note plus réjouissante.

Le dessin de Shiori TESHIROGI est une grande force porté par un trait facilement identifiable. Les fans de celle qui illustre les séries Saint Seiya : The Lost Canvas Chronicles. L’armure d’Orm ravira les fans puisque l’on pourrait presque croire à l’apparition d’un nouveau Chevalier. Le rendu des combats est lisible et hautement dynamique nourri par la précision de la mangaka. On pourrait presque imaginer toute l’action sur grand écran dans un film d’animation ou live-action. Le charadesign ne séduira pas forcément les lecteurs férus de comics, mais on ne peut pas dire que l’auteure leur manque de respect. Il y a une certaine élégance qui émane d’eux, et ça c’est classe. Si on devait reprocher un seul détail au design (en dehors du look clownesque du Joker) ce serait celui de Wonder Woman, qui parfois au niveau du visage ressemble plus à une adolescente qu’à une déesse avec des décennies de rudes épreuves derrière elle.

En conclusion, le tome 2 de Batman and the Justice League reste une suite acceptable au premier, en donnant un champ de visibilité plus vaste à Aquaman et Orm. Une rivalité fraternelle mêlant blessures passées, incompréhension, amour et désamour donnant de la profondeur au récit. Et malgré certains points encore un peu timides, Shiori TESHIROGI livre une version manga des héros DC sympathique, dont on attend de voir la suite.

Afficher en entier

Dédicaces de Shiori Teshirogi
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Kurokawa : 40 livres

Tonkam : 4 livres

Akita Shoten : 1 livre

Kana : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode