Livres
485 755
Membres
475 322

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Susanna Clarke

227 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par fetnat 2012-02-15T13:37:19+01:00

Biographie

Susanna Clarke (née le 1er novembre 1959 à Nottingham, Angleterre) est une écrivaine britannique. Elle s'est fait connaître du grand-public en 2004 grâce à son premier roman de fantasy Jonathan Strange & Mr Norrell.

Fille ainée d'un pasteur méthodiste, elle passa la plupart de son enfance à déménager de ville en ville entre le nord de l'Angleterre et l'Écosse. Elle suivit des études au St Hilda's College à Oxford, puis trouva du travail dans la publication non littéraire, en particulier chez Gordon Fraser et Quarto. En 1990, elle quitte Londres pour Turin où elle enseignera l'anglais à des cadres de Fiat, matière qu'elle enseignera également l'année suivante à Bilbao en Espagne.

Elle regagne l'Angleterre en 1992, où elle commence à travailler sur son premier roman Jonathan Strange & Mr Norrell à County Durham, près de la Mer du Nord.

De 1993 à 2003, elle travaille comme directrice de la publication chez Simon and Schuster à Cambridge, où elle s'occupe des recettes de cuisine. Durant cette période elle publiera sept nouvelles et fictions courtes.

Un certain nombre d'entre elles reçurent un accueil favorable de la critique, notamment Mr Simonelli, or The Fairy Widower qui fut nommé pour le World Fantasy Award en 2001.

Elle réside actuellement à Cambridge avec son compagnon, le romancier Colin Greenland.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
31 lecteurs
Or
56 lecteurs
Argent
33 lecteurs
Bronze
25 lecteurs
Lu aussi
38 lecteurs
Envies
117 lecteurs
En train de lire
15 lecteurs
Pas apprécié
27 lecteurs
PAL
141 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.25/10
Nombre d'évaluations : 63

0 Citations 33 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Susanna Clarke

Sortie France/Français : 2012-02-02

Les derniers commentaires sur ses livres

Jonathan Strange & Mr Norrell

Pour ceux qui n'aime pas les histoires racontées dans les histoire de la grande histoire... Ne lisez surtout pas ceci. C'est un univers magique dans une comédie sociale britannique sans aucun doute! Si vous aimé ce genre et bien vous vous régalerez. Par contre, je dois souligner le fait que le suspense peut parfois se faire attendre sur d'assez longues intervalles.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vanessa-6 2017-06-03T09:28:32+02:00
Jonathan Strange & Mr Norrell

Je suis partagé sur ce livre.

L' histoire et les personnages sont très intéressants. On est plongé dans un univers entre fantastique et satyre sociale.Mais j' ai du mal avec le style de l' auteur , l' intrique est lente à se mettre en place, le récit tend à avoir des longueur et les nombreuses notes de l' auteur perturbe le récit.

Je suis une adepte de Jonathan Stange ( pour moi le plus talentueux ) , je n' aime pas Norrell ( Pour moi son désir d'être le seul magicien et d' être le seul à posséder les livres de magie c'est pour masquer son manque de talent).

Je suis surprise par la fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lupa 2017-07-05T12:08:26+02:00
Jonathan Strange & Mr Norrell

Précisons d'abord que c'est le premier roman de Susanna Clarke, et qu'elle mit près de 10 ans à l'écrire... Mais lorsque vous connaîtrez le pedigree de l'animal, vous comprendrez pourquoi ^_^

Voyez un peu :

En 2005, Prix Locus du meilleur premier roman, Prix Hugo du meilleur roman, Prix World Fantasy du meilleur roman, roman de l’année par le Time Magazine, Prix des Lecteurs du Livre de Poche, il a même été proposé pour le Man Booker Prize de 2004.

Et ce n'est certainement pas moi qui vous dirais que ce palmarès n'est pas amplement mérité, tant j'ai adoré cette histoire, et la plume qui nous la raconte !

C'est le style qui m'a séduite en premier. Distingué sans être pompeux, il m'a immédiatement donné l'impression d'entrer dans l'un de ces grands classiques de la littérature anglaise du XIXème que j'affectionne tant. Il n'est pas étonnant que certains critiques aient fait le rapprochement avec du Jane Austen, auteure préférée de Susanna Clarke d'ailleurs.

L'Angleterre y est glorifiée dans tout ce qu'elle détient de légendes ancestrales, nous imprégnant totalement de la croyance que le berceau de la magie est bien originaire de ses terres.

Pour le prouver, l'auteure créé le personnage fictif de John Uskglass, dit Le Roi Corbeau, disparu depuis des siècles, il fût le souverain grâce auquel la magie se déversât sur le monde entier, créant des routes entres les mondes féeriques et celui des humains.

Les annotations relatives à la légende de ce Roi Corbeau sont prodigieusement considérables ! Répertoriées en fin d'ouvrage, elles donnent une envergure impressionnante de précision à cet héritage mystique créé de toutes pièces par S. Clarke. Chapeau bas !!!

La relation entre les deux magiciens est une source d'intérêt grandissant à mesure que l'un influence l'autre, et vice-versa. Jusqu'à la fin, on se demande comment elle va évoluer. Les jalousies vont-elles assombrir l'aube de leur amitié ? Mesquinerie, rivalité, et même perfidie, sèment la discorde et nous absorbent dans des conjectures étonnantes !

La féerie est ici représentée par un garçon-fée particulièrement cruel ! "Le gentleman aux cheveux comme du duvet de chardon" est un personnage vraiment très réussi, qui s'est introduit dans le monde des humains à cause de Norell, et qui va tout au long du roman instiller une atmosphère malfaisante.

Maître du manoir des Illusions-perdues, les victimes de ses enchantements sombrent dans l'aliénation sans parvenir à se faire aider.

La frontière entre raison et folie est un thème important du récit. Strange lui-même se prête à des expériences afin de découvrir si la lisière entre les deux ne mérite pas d'être franchie afin d'accroître ses pouvoirs magiques, donnant lieu à des pages absolument captivantes !

Je vais m'arrêter là, mais vous imaginez bien qu'avec ses 1144 pages (en format poche), je pourrais encore continuer longtemps ;-)

C'est un roman qui se déguste posément. Ne venez pas y chercher des scènes d'action retentissantes sous peine d'être déçu(e)s ^^ Ici nous sommes dans la lenteur maîtrisée, dans le souci du détail, le temps nécessaire à une immersion british travaillée et appuyée.

Les personnages sont nombreux mais jamais on ne s'y perd tant le savoir-faire est éprouvé, à l'image d'un ballet, les chorégraphies sont si subtilement exécutées que tout paraît fluide et étourdissant à la fois.

Qualifié de chef-d'œuvre par certains critiques, je ne peux que me ranger de leur côté tant mon appréciation sera définitivement scellée par l'éblouissement que me laisse cette lecture !

En 2015, la BBC produit Jonathan Strange & Mr Norrell en mini-série de 7 épisodes. Je vais laisser s'écouler un peu de temps avant de la regarder, histoire de faire perdurer la magie du roman ❤

Ma chronique complète sur :

http://lup-appassionata.blogspot.fr/2017/06/jonathan-strange-mr-norrell-de-susanna.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par michelinel 2018-01-01T13:56:50+01:00
Jonathan Strange & Mr Norrell

Décidément peut-être que je n’aime pas le genre Fantasy. Je n’ai pas été capable de me rendre jusqu’au bout, chaque foid que j’essayais de continuer cette lecture, c’était un vrai supplice. En plus du sujet qui ne m’intéresse pas, je n’aime pas l’écriture et le traitement. J’abandonne. Je ne vois pas de raison valable de m’acharner

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elundriel 2018-04-17T11:28:11+02:00
Jonathan Strange & Mr Norrell

Un livre excellent, tout en contemplation et en émerveillement, on ne peut que s'incliner devant le travail de l'auteur, et devant le génie de l'œuvre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Leona-1 2018-07-01T12:37:46+02:00
Les dames de Grâce Adieu

Si un recueil doit se former selon un fil conducteur, ils sont ici deux : le cadre, déjà mentionné plus haut et un être féerique, souvent connoté négativement même lorsqu’il ne s’agit pas d’un « méchant ».

En déclinant les récits en quatre catégories (conte, réécriture, extrait de journal et étude anthropologique), l’auteure s’inscrit dans le schéma de répétition-variation. Ce qui a pour effet d’éviter toute lassitude. Happée par son univers, je les ai enchaînés avec un enthousiasme quasi juvénile.

Second atout : son style familial. En effet, il constitue une lecture facile, accessible à tout âge, et les plus jeunes (comme les moins) pourront s’identifier à au moins un personnage. Implicites, les morales y fourmillent, de quoi raviver des souvenirs latents.

Pour moi, son dernier point fort se situe au niveau de la mise en scène de personnalités historiques. Cette utilisation permet d’appréhender l’Histoire de l’Angleterre sous un angle nouveau, plus léger. Même un novice ne se sentirait pas perdu car tout est explicité. Ainsi, l’Histoire sert l’histoire dans une union à la fois crédible et cohérente.

Mon seul conseil sera de vous inviter à le lire, de préférence après le best-seller, surtout pour la première nouvelle.

Chronique complète :

https://biblideleona.wordpress.com/2017/10/10/fantasy-les-dames-de-grace-adieu-par-susanna-clarke/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par paulette42 2019-02-07T10:20:25+01:00
Jonathan Strange & Mr Norrell

je n'ai pas aimé, pas aimé l'écriture, je ne l'ai fini

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ukko-Ukko 2019-03-31T18:58:02+02:00
Jonathan Strange & Mr Norrell

Il faut aimer flâner pour apprécier ce livre, dont l'intrigue n'est qu'un gros prétexte pour nous emmener en promenade dans le jardin des merveilles de la magie anglaise. Mais franchement, une fois les brodequins enfilés, et avec un bon bâton de mage à la main, la ballade vaut largement le détour. Les personnages ne sont pas toujours sympathiques, mais ils sont diablement attachants. Et Susanna Clarke met à contribution tous ses talents d'enchanteresse pour nous exposer les dessous de la magie anglaise. Si on parvient jusqu'au bout de l'excursion, on en revient avec des scintillements dans les yeux, un gros sac de nostalgie, et un bon paquet de frissons en réalisant rétrospectivement les dangers qu'il y a à parcourir les sentes du monde des fées...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fred-35 2019-04-29T18:49:10+02:00
Jonathan Strange & Mr Norrell

Un summum de la Fantasy.

Dans une Angleterre uchronique où la magie, longtemps familière des humains, avait peu à peu disparue, Jonathan Strange et Mr Norrel s'affrontent en un savant duel où les charmes sont moins importants que les égos malmenés, où la réflexion l'emporte sur l'action.

Attention, cet ouvrage est dense (plus de 700 pages) mais vous serez transporté dans un autre lieu, un autre temps où la bataille entre le bien et le mal côtoie le combat entre la raison et la folie !

Je vous recommande vivement cet ouvrage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FeyGirl 2019-10-26T16:14:42+02:00
Jonathan Strange & Mr Norrell

J’ai eu envie de lire ce livre parce qu’il a obtenu le prix Hugo, une référence dans les littératures de l’imaginaire. Et au final… « j’ai vu, j’ai lu, j’ai vaincu! »… J’ai eu tant de mal à le finir!

Le roman débute en 1806, dans une Angleterre où la magie aurait disparue plusieurs siècles auparavant… Mais non, car le pays découvre peu à peu l’existence de Mr Norrell, un magicien âgé talentueux mais ennuyeux et désireux de garder les secrets de son art. Malgré tout, Mr Novell réussit à convaincre le ministre des Affaires Etrangères de l’impliquer dans les guerres napoléoniennes, en lui prouvant ses capacités : il ressuscite la jeune fiancée du ministre. Le lecteur devine que ce type de magie ne sera pas sans conséquences.

Peu de temps après, Mr Norrell découvre à son grand désarroi l’existence d’un autre magicien talentueux, jeune et désirant en savoir davantage : Jonathan Strange. Ce dernier apprendra beaucoup de Mr Norrell, avant de s’éloigner de cet homme qui veut garder secret bien des aspects de la magie.

L’auteur a repris le style de Jane Austen pour dessiner les caractères des divers personnages de son roman, avec une plume ironique. Mais n’est pas Jane Austen qui veut : au bout de quelques centaines de pages cette imitation devient lassante, parce que ce roman est un pavé de plus de 1.100 pages !

En plus, l’auteur a voulu décrire dans le détail son univers et le passé de la magie en Angleterre, notamment par le biais de longues notes de bas de page. On finit par avoir un roman de Fantasy magique imbriqué dans un simili-Silmarillion artificiel, car beaucoup trop appuyé et se perdant dans des détails insignifiants. C’est dommage, car « trop c’est trop ». À plusieurs moments j’ai dû me forcer pour reprendre la lecture et continuer. Il faut souffrir maintes digressions ou événements sans conséquences pour avancer dans le livre.

Il n’empêche que l’histoire est intéressante, que la multitude de personnages est amusante à suivre, et que certains thèmes abordés sont bien vus, comme l’importance des livres pour la transmission du savoir. L’évolution des protagonistes principaux est pertinente, mais elle n’a pas suffit à maintenir mon intérêt.

J’aurais aimé plus aimer ce livre, mais l’auteur n’a pas trouvé l’art de poser le cadre de son univers simplement. Quant on écrit un pavé, il faut savoir tenir le lecteur en haleine, et non pas être dans un système si répétitif et s’enliser dans son histoire !

Afficher en entier

Dédicaces de Susanna Clarke
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Open Road Media Sci-Fi & Fantasy : 4 livres

Avon : 3 livres

Wildside Press : 3 livres

Robert Laffont : 2 livres

LGF - Le Livre de Poche : 1 livre

Prime Books : 1 livre

EOS : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array