Livres
515 553
Membres
529 288

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tessa Nauvel

56 lecteurs

Activité et points forts

Classement dans les bibliothèques

Diamant
33 lecteurs
Or
29 lecteurs
Argent
14 lecteurs
Bronze
5 lecteurs
Lu aussi
12 lecteurs
Envies
51 lecteurs
En train de lire
3 lecteurs
Pas apprécié
3 lecteurs
PAL
27 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.3/10
Nombre d'évaluations : 53

0 Citations 39 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Tessa Nauvel

Sortie Poche France/Français : 2018-11-08

Les derniers commentaires sur ses livres

Un nouveau monde, Tome 2 : L'Intégration

https://blackbookdreamer.wordpress.com/2020/05/25/un-nouveau-monde-lintegration/

Sur ce tome, l’auteure accentue les émotions déjà bien présentes dans le premier tome. Arone est perdu, Am également et le lecteur d’autant plus. En gros, tout le monde est perdu dans un tourbillon d’émotion plus forte les unes que les autres. Plus d’une fois, j’ai eu les larmes aux yeux hésitant entre joie profonde, colère prononcée et à la limite de la dépression.

Même si un événement était plus que prévisible et ce dès le tome 1, j’ai été surprise par la tournure de cet événement en question. Vous n’avez rien compris à cette phrase, pas vrai ? Lisez et vous comprendrez.

La relation entre Amélia et Arone n’a jamais été aussi complexe. Ils s’aiment, c’est un fait, mais leur amour pourrait s’avérer être un danger mortel, surtout pour Amélia, qui après tout, n’est qu’humaine.

Entre actions, romance compliqué, émotions forte et diverse, j’ai cru que mon cœur allait lâcher une bonne dizaine de fois. Une chose est certaine, Tessa Nauvel ne nous ménage pas dans ce tome, et le pire, c’est qu’elle en est fière, sans déconner, quoi !

Une plume toujours aussi additive qui m’a tenu en haleine, j’étais incapable de lâcher ma lecture. Toujours aussi fluide, on plonge dans les entraînements, les attaques Lymcos, la menace constante des rebelles, l’amour toujours plus puissant entre Am et Arone, je ne sais pas comment je suis parvenue à lâcher ce livre ne serait-ce que pour m’alimenter (faible native que je suis…)

Toujours plus d’action, d’amour et de non-dits. Rien que de repenser à cette lecture, j’ai les larmes aux yeux.

Si le tome 1 était magique, puissant et un véritable coup de cœur, le second opus me cloue sur place. Je ne pense pas que l’auteure soit capable de me bouleverser davantage, non, j’en suis même certaine, je suis à deux doigts d’aller frapper à la porte de la NASA qu’on me trouve un Arone et fissa.

Les personnages toujours – sinon plus – touchants, l’intrigue plus que prenante et parfaitement bien menée. Je ne suis même pas certaine qu’il soit nécessaire qu’il s’agit sans nul doute d’un coup de cœur monumental même si je nourris une forme de haine profonde envers Tessa qui m’a brisé le cœur.

Ces deux premiers opus sont, sans aucune hésitation, mes deux meilleures lectures de l’année en cours. Le genre de bouquin qui nous marque vraiment, qu’on n’oublie pas.

J’ai hâte de commencer le troisième tome qui sera, sans aucun doute, aussi bon que les deux précédents.

Afficher en entier
Un nouveau monde, Tome 1 : L'Unification

J ai eu le privilège de lire en service presse avec Les Tentatrices, ce premier tome en auto éditions de Tessa Nauvel que je remercie chaleureusement.

Le livre nous plonge au 22e siècle où humains et aliens, présents depuis plus d’un siècle sur Terre, vont se côtoyer en vue d’un programme d’unification.

De prime abord, le livre ne me parlait pas plus que ça, mais la curiosité étant plus forte je me suis laissée tenter. Après tout, d’autres formes de vie existent peut être.

Les Ariméens ont une vision assez objective de l’humain dans son intégralité. A titre personnel, j’adhère à pas mal de principes, d’idéaux clamés dans ce livre par l’auteure via ces derniers. J’en suis même venue à me demander si finalement je n’étais pas moi-même une native, ou « l’envahisseur », de par la multitude de convergences d’opinions que j’ai retrouvé avec eux.

Le prologue est trèèès (trop) long. Alors certes on pose les bases de ce monde nouveau mais il n’en demeure que si je m’étais écoutée et que je n’avais pas eu là encore, cette curiosité, j’aurais probablement arrêté. Et par chance, je ne l’ai pas fait !

La plume de l’auteure est jolie, recherchée, vivante, agréable mais pas toujours très fluide. La faute à certaines phrases à rallonge.

Dura100825218_619543418907821_1089563792028729344_nnt ma lecture, j’ai trouvé que certains passages étaient un peu déséquilibrés, soit trop longs soit pas suffisamment exploités, principalement en début de livre, puis quand on découvre le point de vue d’Arone. Néanmoins ils restent peu nombreux donc n’altèrent en rien la continuité de l’histoire.

On se retrouve en immersion totale dans le nouveau mode de vie d’Amélia, une adolescente de 16 ans, terrienne, qui intègre un programme d’unification afin de permettre une réelle cohabitation entre Terriens natifs et Ariméens. Amélia a toujours été attirée par eux, leur différence, leur culture, et pour elle, cela ne pouvait se passer différemment.

C’est une jeune fille très ouverte, curieuse de tout, sans préjugé quelconque, accessible et sympathique. Elle se lie très rapidement d’amitié avec Etena. Néanmoins, elle saura faire preuve d’une certaine force de caractère pour tenir tête à son « bourreau ».

Son « bourreau », Arone, est un Ariméen, né sur Terre, de parents Extra. Il a 19 ans et termine sa dernière année d’études. Il exècre la race humaine, est bourré de préjugés sur les Natifs et prendra un malin plaisir à nous laisser présager qu’il se joue d’Amélia.

Son comportement est hautement agaçant et le fait que ce qu’il avance pour se justifier ne soit que la vérité, m’a encore plus énervée.

Chaque lecteur pourra se faire sa propre opinion, la mienne ayant été assez rapide, la réponse se confirmera, ou non, à la fin du livre.

J’ai trouvé certains passages peu utiles, les explications données ne justifiant pas son comportement, mais sa version nous éclaire avec quelques révélations intéressantes, qui permettent ainsi d’en apprendre un peu plus sur lui. On découvre alors un Arone plus humain, plus attachant. C’est à ce moment là que mon avis sur lui a diamétralement changé et mon regard a évolué. J’étais vraiment peinée, et triste pour lui. Il m’a réellement attendrie.

On passe un peu par les montagnes russes dans la relation entre Amélia et Arone.

L’auteure a bien su jouer avec mes nerfs. Quand on ne pense pas que cela puisse être pire, eh bien, ça le devient, et assez rapidement.

J’ai adoré détester Arone, j’ai adoré être en colère contre lui, à vouloir lui envoyer moi aussi des gifles.

101439899_3108069369232353_7578496207840870400_nConcernant Amelia, j’étais agacée qu’elle ne se rende pas compte des choses et qu’elle manque autant de confiance en elle. Avec Arone, elle apparaît telle une poupée de chiffon, sans volonté, sans self contrôle. Il en fait ce qu’il veut et elle retombe inlassablement dans ses filets, malgré les risques avérés tant physiques que psychologiques. J’avais envie de la secouer et de lui dire stop ! MAIS, j’avais aussi envie qu’elle continue, même si elle devait se brûler les ailes, Arone me donnait envie qu’elle se lance à corps perdu.

J’ai ressenti assez rapidement l‘attraction entre les deux, à chacune de leur rencontre. Une fusion, une évidence, finalement, peu importe les risques. J’avais envie de plus et leur relation est montée crescendo, c’était parfait. Le fait que l’histoire se déroule sur une année ajoute une part non négligeable à la crédibilité de leur relation.

C’est un amour puissant, interdit et littéralement destructeur. Néanmoins, c’est un amour sincère et beau.

Un amour également frustrant car il ne pouvait exister bien que j’en voulais plus encore.

J’ai trouvé agréable de voir une évolution humaine et en parallèle une régression matérielle.

Ce livre appelle à un vrai questionnement sur la façon de vivre des humains, du respect de notre maison, la Terre et entre nous humains, et je trouve que cela apporte une réelle force au roman.

En revanche, j’aurais voulu avoir de plus amples informations sur les caractéristiques des Ariméens. En effet, j’ai trouvé intéressant les différences entre humains et ariméens. Leurs particularités m’intriguent, je suis à la limite de la fascination pour leur espèce.

J’ai également ressenti quelques manques d’informations. Des choses qu’Amélia a pu voir ou vivre, mais qui n’ont pas été retranscrites et qui me paraissaient importantes. Néanmoins, cela n’a gâché en rien ma lecture.

Désormais, je n’ai qu’une hâte, lire le tome 2. En espérant qu’il y aura beaucoup de leur relation et des divers personnages qui ont gravité autour d’eux.

Afficher en entier
Un nouveau monde, Tome 1 : L'Unification

Un Nouveau Monde à été une bonne découverte et une très agréable lecture.

Tessa Nauvel nous plonge rapidement dans son univers et reste tout au long du roman dans le vif du sujet. J'ai beaucoup aimé sa mise en place de l'intrigue qui nous donne envie d'en apprendre plus sur les Ariméens et de les rencontrer. Cependant j'ai été déçue que l'histoire se concentre uniquement sur la romance et qu'on n'en apprenne pas plus sur le cursus que les Terriens suivent à l'institut Karmik. Peut-être l'auteure n'a-t-elle pas voulu tout dévoiler afin d'en garder pour les prochains tomes ; car oui, au fur et à mesure du roman on découvre que les Ariméens cachent des choses aux Terriens.

Les personnages sont bien construits avec chacun leur caractère et leurs idéaux auxquels ils restent fidèles. L'auteure nous glisse rapidement dans la peau d'Amélia et nous fait ressentir ses sentiments et émotions. Elle nous fait très bien comprendre l'attrait et le magnétisme présents entre Arone et Amélia. Malheureusement j'ai été agacée que cette dernière cède et se donne tout le temps à lui alors que sa raison lui disait de ne pas le faire, c'était un peu répétitif. Mais une fois qu'elle l'a remballé j'ai eu une certaine satisfaction… ça valait le coup d'attendre. Car oui je n'attendais que ça. Alors certes on ressent l'émoi d'Amélia face à Arone mais il reste un personnage qui apparaît odieux et que je n'ai pas compris durant une bonne partie du livre. Cependant j'ai beaucoup aimé ce revirement de situation à la fin et avoir son point de vu m'a fait me réconcilier avec lui. On comprend ses réactions et surtout ce qui le pousse à rejeter Amélia. Tout comme pour cette dernière (si ce n'est plus) l'auteure nous fait ressentir les émotions et la douleur d'Arone. Ça m'a brisé le coeur. Je me suis beaucoup attaché à ces deux personnages mais également à d'autres qui ont attirés ma sympathie tels que Eténa, Raphaël et leur groupe d'amis. On se sent bien au milieu de tous ces personnages et j'avoue que j'ai eu du mal à les quitter.

La plume de l'auteure est assez fluide malgré quelques phrases longues et une volonté de détailler chaque chose ; des points qui ne gênent pas pour autant et auxquels on s'habitue au fur et à mesure de notre lecture. Au final je dirais qu'elle nous rend addicte à l'histoire et aux personnages (j'ai eu du mal à reposer ma liseuse).

Pour dire bref j'ai adoré ce roman qui a frôlé le coup de coeur. Un conseil : lisez le c'est un premier tome à ne pas manquer qui rend déjà accro !

Afficher en entier
Un nouveau monde, Tome 1 : L'Unification

« C'était mon deuil. Oui, une véritable mise à mort… Mon corps était bien là pourtant, mais mon âme était sans vie. Je perdis toute notion de temps et d'espace. »

Un nouveau monde Tome 1, L’Unification est un roman de Tessa Nauvel, que je remercie pour son envoie en service presse, et qui nous raconte l’histoire d’amour impossible entre Amelia et Arone. Ce récit dystopique à été véritablement une montagne russe des émotions ! En effet, Amelia et Arone s’attirent comme des aimants et l’auteure arrive à nous faire ressentir toutes ces émotions à travers des écrits précis et détaillés au point de nous faire vivre cette histoire au plus profond de nous. Amelia est une fille attachante, peu sûr d’elle et très déstabilisée par l’intensité de ses sentiments pour Arone. De plus, de sincères amitiés se tissent entre les Terriens et les Ariméens, ce qui nous permets de se sentir d’autant plus attaché et à l’aise avec tous les personnages secondaires du livre. Ce livre aurait pu être un coup de cœur si les scènes entre Amelia et Arone ne se répétaient pas, j’ai parfois eu l’impression de faire du surplace dans l’histoire mais heureusement, le point de vue d’Arone m’a replongé totalement dans le livre. C’est à partir de ce moment qu’on comprend ce que l’auteure essaye de nous dire, le comportement et le personnage d’Arone était resté mystérieux et c’est alors que ce passage nous révèle beaucoup d’informations sur lui. Arone est pour moi un personnage coup de cœur malgré ses actes, il pense avant tout à Amelia même si il la protège pas forcément de la meilleure des façon. J’ai trouvé cela intéressant d’avoir été plongé dans l’avant et après de l’installation des Ariméens sur la planète Bleue, et de leur façon d’être et de vivre. Cependant, j’aurai sûrement apprécié avoir un peu plus de détails sur la formation des Terriens, comment se déroulent les cours, ce qu’ils apprennent, et qu’on soit à certains moments un peu moins concentré sur nos deux amants.

Je vous conseil vraiment de lire ce livre débordant d’émotion, avec une plume très fluide de l’auteure. Ce roman en vaut le détour, et j’ai hâte de les retrouver dans le tome 2 !

Afficher en entier
Un nouveau monde, Tome 3 : L'Évolution

https://blackbookdreamer.wordpress.com/2020/06/23/un-nouveau-monde-tome-3-levolution/

Mes craintes se sont avérées justifiées… Avec la fin du tome 2, j’avais peur que plus rien ne soit pareil et j’avais raison. Même si j’ai adoré Shaïhik qui m’a beaucoup fait penser à son père – Arrone – en version améliorée et Callista, je n’ai pas du tout apprécié nos anciens personnages et encore moins Amélia.

Aussi, le choix de l’auteure de faire ce bond dans le temps – 20 ans après la fin du tome 2 – m’a surprise. J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, à apprécier les personnages à leur juste valeur au début.

Et puis, le point de vue de Raphaël était, à mon sens, absolument pas nécessaire. Après avoir discuté avec Tessa, j’ai compris son choix. En effet, bon nombre de lecteur n’avait pas compris qui était réellement ce personnage et donc, il était obligatoire de remettre les pendules à l’heure. Pour moi, c’est comme si on n’avait répété quelques choses que je savais déjà pendant près de 100 pages, soit très long.

la plume de Tessa. Vous le savez, je vous l’ai dit et redis, j’adore la plume de cette auteure, même si dans ce tome, je l’ai trouvé un peu plus lourde que dans les précédents. Ça n’empêche que Tessa a trouvé sa voie dans l’écriture, c’est certain. Fluide, additive et percutante, la plume de Tessa nous embarque sans mal dans son monde.

Ensuite, il y a la relation entre Shaïhik (que je ne sais toujours pas prononcé) et Callista. Leur relation évolue à son rythme, peut-être un peu trop doucement, mais ça, c’est parce que je suis bien trop impatiente.

Bon et maintenant, parlons de la fin de ce tome. Je suis frustrée ! De toute façon, c’est toujours ainsi avec Tessa, sauf que maintenant, je dois attendre. Elle est là, tranquillement, elle nous oblige à tourner les pages à coup de révélation et la bim… elle balance une bombe et c’est la fin ! C’est du sadisme pur et dur.

Afficher en entier
Un nouveau monde, Tome 2 : L'Intégration

ATTENTION spoil si vous n’avez pas lu le tome 1.

Tout d abord je remercie Tessa et sa confiance dans le blog littéraire les Tentatrices pour nous avoir proposé ce service presse.

Une fois n’est pas coutume (quoi que), je commence mon avis par la fin du livre. Non mais c’est quoi cette putain de fin ???!!!! WHAT THE FUCKING FUCK ?!? Je jure que l’auteure est une sadique. Je la déteste !!!! Qu’est-ce que je la déteste à cet instant précis. Mes sentiments pour elle ne sont pas sympathiques, loin de là.

Putain de bordel de merde de cul de chiotte qui fait chier et qui me casse les couilles de mes ovaires ! Oui, l’auteure me tue, elle m’a fait monter au firmament, m’a tellement fait espérer, puis rêver et vivre pour finir telle une serpillière desséchée sur un sol décrépi dans les méandres de la tristesse et de l’injustice.

C’est juste pas possible de finir un livre comme ça, mais enfin ma santé mentale, déjà pas géniale, va basculer sans retour en arrière possible ! Je respire profondément et j’essaye de reprendre le cours de l’histoire, de mon histoire et de mon ressenti avec ce tome 2.

Déjà soyons au clair, c’est un véritable coup de cœur !

J’ai accroché tellement vite. J’aurais préféré que tout le livre soit du point de vue d’Arone. Je comprends évidemment qu’Amélia fasse partie de l’équation, mais j’ai ressenti quelques longueurs et répétitions avec elle. En revanche, quelle fin, wowww !! Elle m’a coupé le souffle. Et je dois dire que d’un côté je kiffe mon malheur. Oui c’est une frustration énorme mais c’est tellement bon de ressentir une chose de façon aussi puissante. Ça prend aux tripes et, même si ce n’est pas toujours agréable, il n’en reste pas moins que c’est fort appréciable de se mettre dans un tel état pour (seulement ?) un livre.

J’étais tellement impatiente en lisant ce nouvel opus. Impatiente de retrouver Amélia mais aussi et surtout Arone, bah oui, #TeamAriméen

J’ai vraiment apprécié d’avoir dès le début le point de vue d’Arone et ce durant plus de la moitié du livre. J’ai apprécié la façon dont il a été décrit avec ses sentiments à lui. C’était assez jouissif. Il a vraiment évolué de par différents aspects, il s’est comme assagi principalement à cause des responsabilités qui lui incombent en tant que Vaxsar.

Les multiples (oui il y en a plusieurs) retrouvailles sont tellement intenses, je suis sûre qu’Arone, du fin fond d’une galaxie lointaine a ressenti les déchaînements chaotiques de mon rythme cardiaque et pas seulement ! J’ai adoré leur combat, leurs tentatives plus ou moins vaines de résistance qui m’ont fait penser à des préliminaires, tant c’était là aussi, intense.

Sur ce tome, étrangement (ou pas), on est plus du côté d’Arone, contrairement au premier où prédominait ma sympathie pour Amélia, pas à tous les niveaux certes, mais de manière générale. Là je change d’avis, et je deviens team Arone (ok, je l’avoue j’étais déjà conquise avant), comme si avoir son point de vue dès le début légitimait (presque) tout le reste.

Parce que si vous avez aimé le connard qu’était Arone dans le tome 1, bah vous l’aimerez toujours dans le tome 2.

J’ai aimé voir Arone s’ouvrir et donc accepter peu à peu ses sentiments, sa condition, l’inévitable et l’évidence si incisive dans leur relation, l’intensité de leurs sentiments et leurs conséquences pour mon plus grand plaisir. Je me suis bien évidemment sentie désolée pour ce qu’Amélia vivait mais j’ai aussi été prise d’incompréhension sur son état. Ses réactions parfois puériles et ses départs au quart de tour m’ont pas mal agacée.

On découvre également une nouvelle Am, dans un rôle qui prend de l’importance et qui aura un réel impact pour les Natifs et les Ariméens grâce à certaines découvertes. Un petit point négatif avec ses points de vue. Ça va un moment, mais c’est un peu répétitif au niveau de ses pensées, et son manque de confiance.

Frustration, espoir, attente, soulagement, bonheur m’ont accompagnée une bonne partie de ma lecture.

J’ai été enfin pleinement heureuse. Je voulais juste profiter et rien d’autre. Et pour profiter, on peut dire qu’on profite. J’étais à la limite de l’overdose. L‘intensité électrique, la passion dévorante. Divinement chaud. La perte de contrôle. Autant de ressentis qui ont su s’accorder et me faire apprécier plus encore ma lecture.

Je me suis un peu essoufflée à partir du tiers/quart restant, même si il y a quelques rebondissements qui permettent de prendre le dessus. Rebondissements qui je l’avoue m’ont laissée un peu dans l’incompréhension de certaines situations mais qui ont su se marier avec un bel espoir.

Il y a également eu deux révélations dont une que j’ai vu venir depuis le premier tome. J’aurais vraiment préféré ne me douter d’aucune des deux pour être dans une totale surprise, à la limite de l’aploplexie.

J’ai trouvé la plume de l’auteure plus agréable, moins de phrases à rallonge ou en tout cas, je ne m’en suis pas rendu compte. A certains moments, l’écriture était poétique, et même enchanteresse. En revanche je déplore quelques coquilles mais j’ai apprécié le fait que l’auteure le signale en début de livre.

En résumé, je trouve que ce tome 2 prend un virage à 180°. Autant le premier peut être lu par des adolescents, autant celui-ci est tellement chaud qu’on est sur du + 18 ans et quel plaisir ! On passe vraiment à la catégorie supérieure. On retrouve nos deux héros quelques années après, avec leur évolution personnelle, et on va passer par divers états d’âme.

Et cette fin ? Je crois que j’en ai déjà dit pas mal mais je vous assure que mon coeur s’est comprimé dans sa cage thoracique et à la fois il a comme explosé en prenant trop de place. J’étais dans un état.

Afficher en entier
Un nouveau monde, Tome 1 : L'Unification

On suit l’histoire d’Amélia, seize ans et demi, qui intègre le programme d’Unification, une institution qui regroupe des terriens et des ariméens (des extraterrestres qui ont colonisé la Terre). Elle y retrouve Raphaël, son ami d’enfance et rencontre Etena, une ariméenne, qui devient une proche amie, ainsi que son frère, Arone. Avec Arone, c’est intense dès le premier regard, dans tous les sens du terme. Il souffle le chaud et le froid, faisant souffrir Amélia mais derrière son arrogance, il cache une grande souffrance.

On commence par suivre l’histoire uniquement du point de vue d’Amelia, puis, à la suite d’un épisode important entre Amélia et Arone, on poursuit l’histoire du point de vue d’Arone. J’ai bien aimé cette façon de faire car cela permet de bien connaître, comprendre et s’attacher à ces deux personnages. Je pense même que j’ai préféré la partie du point du vue d’Arone. La plume de l’auteure est fluide et devient assez vite addictive. J’avais du mal à m’arrêter à certains moments.

J’ai adoré ma lecture et j’ai envie de lire la suite. Je vous recommande cette histoire.

Afficher en entier
Un nouveau monde, Tome 1 : L'Unification

L'humanité est allée trop loin dans sa perversion.

Elle a menée la Terre à son déclin.

A attaqué des étrangers innocents.

A engagé une guerre perdue d'avance.

Un nouveau monde, de nouvelles règles, de nouvelles chances.

Une paix qui pointe le bout de son nez.

Les ennemis d'hier se rapprochent.

Un Institut qui se prépare à de nouvelles relations.

Un coup de foudre, une attirance instantanée.

Une relation sous le signe de l'inconnu.

Un aura de lumière, une électricité ambiante aussi bleu que ses yeux.

Un rejet, une répugnance.

Un jeux de séduction qui n'est que souffrance.

Des sentiments qui détruisent.

Des émotions qui empoisonnent.

Une marque qui les lie.

Ce qui m'a attiré au premier abord dans ce livre c'est le côté science-fiction/dystopie. On est face à une humanité qui a chuté de son pied d'estral et confrontée à ses échecs environnementaux, tout est raconté sous forme de conte au début de l'histoire ce qui fait qu'on emmagasine des infos sur l'univers mais s'en en avoir trop l'impression.

De nouveaux êtres, les Extras, ont pris possession de la Terre, ils ont des capacités et une technologie impressionnante. On découvre tous ça au compte goutte mais c'est toujours super intéressant, je suis presque un peu déçue qui n'existe pas vraiment !

On apprend aussi ce qui les différencient de nous, leur passé comme leurs secrets. Leur différence et leur non-comptabilité avec les humains ainsi que la rancune ambiante sont particulièrement mis en avant mais je me suis beaucoup amusé à chercher les petits détails qui font qu'ils se ressemblent plus qui ne le voudraient. Les préjugés les uns sur les autres ont la vie dure

Amelia est une jeune humaine, des rêves de liberté et de bonheur plein la tête.

Comme toutes les romances d'adolescence, elle a un gros coup de foudre sur le DonJuan Extras de l'Institut où elle fait ses études : Arone

On est loin de la romance mignonne et sans soucis

Arone est le type détestable par excellence, il ne ménage pas les sentiments d'Amelia ! Il lui fait les pires crasses possibles, il la rends folle en battant le chaud et le froid !

Clairement t'es pas trop tenté de commencer une romance avec lui et sa froideur séductrice et cruelle.

Leur relation c'est un peu celle d'un chat et d'une souris. Ils se tournent autour, ils attaquent, ils succombent, il la détruit et on recommence.

Amelia est quand-même genre beaucoup de paroles pour peu d'actions parfois. On est pas tellement en symbiose sur la façon dont elle gère ses amitiés. Mais j'adore le regard plein de curiosité qu'elle pose sur tous ce qui l'entoure, elle a un coté très observateur

Et Arone bah c'est Arone tombeur de ses dames avec un petit coté émotif qui se dévoile vers la fin...

J'étais pas du tout d'accord avec les agissements et les choix des personnages qui m'ont parfois frustré, mise en colère et dans l'incompregebsion et même fait un peu de peine.

Mais c'est ce qui est bien ! Malgrés le fait que les personnages ne sont pas parfait moralement et qu'on les aime pas toujours. On est impliqués dans leur histoire, on veut absolument qu'elle emprunte un autre chemin, on est complètement happé par notre lecture, emprisonné par le livre dans un tourbillon d'émotions contradictoires.

Ce que j'ai trouvé un peu dommage c'est qu'on a pas vraiment de moment entre Amelia et Arone où ils apprennent à se connaître. Les seuls scènes où ils se parlent, c'est pour s'envoyer des piques, se séduire ou s'envoyer des crasses à la figure... leur lien reste vraiment que physique donc parfois ils partent un peu trop vite en besogne pour moi au vu de leur relation un peu catastrophique.

Même si on ressent quand-méme un alchimie entre les deux, l'auteure nous décrit ça si joliment, c'est si puissant quand tous ce qui ressente l'un pour l'autre nous est étalés ! Perso je suis devenu une véritable fleur bleue dans ses passages.

Ils sont un peu dans une "relation interdite" donc ils peuvent partir vite dans les clichés mais perso moi ça me dérange pas vraiment !

Les personnages secondaires juste mes chouchous, eux je les aime d'amour !

Étena, elle est si mignonne à s'extasier de tout, se sentir mal quand ses proches le sont et surtout elle a une vision tellement positive et optimiste, un vrai rayon de soleil !

Le duo de Pamela et Rikta c'est vraiment le reflet de ce que pourrait être le couple d'Amelia et Arone si on était dans le meilleur des monde.

Je suis impatiente de voir l'évolution de leur relation dans les prochains tomes parce que clairement la fin pour moi se finit sur une grosse bêtise !

Et du côté d'Amelia il se passe des petites choses qui peuvent avoir leur importance.

Je pense que dans le tome 2 on les va les suivre en dehors de l'Institut donc dans un contexte plus "adulte" et moins "adolescent", j'ai hâte de voir un prise de maturité de la part des deux !

Une très belle découverte en auto-édition que je peux que vous conseiller ! J'étais dans une période où j'avais du mal à lire mais cette romance je l'ai dévoré, elle peut paraître basique mais elle a un coté très atypique avec l'ajout d'une présence extraterrestre qui la rends incertaine.

Afficher en entier
Un nouveau monde, Tome 2 : L'Intégration

J’’attendais beaucoup de ce deuxième tome…peut-être trop car malheureusement j’ai été déçue.

Risque de Spoil

Au départ j’ai beaucoup aimé me replonger dans l’univers créé par Tessa Nauvel. Les 150 premières pages m’ont emporté auprès d’Arone et d’Amélia ainsi que de leur groupe d’amis. On en apprend plus sur le déroulement de leur formation de Santaki, leurs méthodes de défense mais aussi sur les secrets et coutumes des Ariméens ; c’est un point que j’ai apprécié. Cependant dès que le couple Arone-Amélia s’officialise j’ai eu l’impression qu’il n’y avait plus qu’eux et que tous les autres « composants » de l’intrigue étaient mis de coté et ce durant à peu près 200 pages. Ces dernières m’ont complètement fait décroché de l’histoire. Ce qui m’a le plus dérangé sont les nombreuses et interminables scènes hot. À peine une scène finissait qu’une nouvelle prenait place. Il y avait seulement entre temps quelques lignes d’informations sur l’intrigue des Lymcos, des R.T ou bien sur les autres personnages.

Bien qu’elle m’ait touché, la relation entre Amélia et Arone m’a également irrité par moment dans leur comportement et leurs réactions : l’un trop possessif et dominant à mon goût et l’autre trop naïve et parfois niaise.

Sur les 100 dernières pages, lorsque l’intrigue des Lymcos s’est déclenchée je n’ai pas réussi à me replonger dans l’histoire (bien qu’elle soit intéressante par la réelle découverte de cette espèce). On y constate également la force de caractère d’Amélia et le lien qui l’unie fortement à Arone. La fin m’a tout de même marqué et touché ; elle donne envie de connaître la suite des événements.

La plume de l’auteure est toujours aussi captivante et malgré les points cités précédemment c’est encore un plaisir de la lire.

Vous l’aurez compris, ce deuxième tome est une petite déception pour moi.

Afficher en entier
Un nouveau monde, Tome 1 : L'Unification

Nous sommes en l'an 2149 et les hommes ne sont plus les seuls habitants sur terre, ils doivent à présent cohabiter avec une forme de vie extraterrestre que l'on nomme les Ariméens.

Amélia, une jeune fille de seize ans, a toujours été fascinée par l'histoire de ses ancêtres et de ces extras. Celle-ci rêve aussi depuis toujours de liberté et souhaite avoir une vie meilleure.

Grâce au programme d'unification instauré par les humains et les aliens, son vœu sera exaucé.

Après son inscription et sa réussite au test, Amélia quittera à contre coeur sa famille et le périmètre des natifs, nom donné à son peuple.

Malheureusement l'intégration sera difficile pour elle, car certains extras et hommes désapprouvent totalement ce nouveau traité de paix.

Celle-ci parviendra tout de même à s'adapter et à se faire de nouveaux amis parmi les extras et les humains, son groupe la soutiendra et lui donnera la force de continuer.

Toutefois les ennuis ne sont jamais très loin, surtout depuis sa rencontre avec Arone, un extra arrogant et dur à la beauté implacable.

Entre amour et haine, leur histoire sera explosive et passionnelle.Ils s'aiment, se détestent mais ne peuvent se passer l'un de l'autre.

L'auteure Tessa Nauvel nous offre un superbe roman SF ❤

Ce premier volet est captivant, et c'est un véritable coup de cœur pour moi ❤

Afficher en entier

Dédicaces de Tessa Nauvel
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array