Livres
493 170
Membres
489 920

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Wally Lamb

107 lecteurs

Activité et points forts

Biographie

Né en 1950, Wally Lamb s'est imposé sur la scène littéraire internationale avec ses deux premiers romans : Le Chant de Dolorès (Belfond, 1999 ; 2010) et La Puissance des vaincus (Belfond, 2000 ; 2010), tous deux numéro 1 de la liste de best-sellers du New York Times, sélectionnés par l'Oprah Winfrey's Book Club et traduits dans plus de vingt pays. Après avoir été professeur d'anglais, Wally Lamb anime bénévolement depuis neuf ans des ateliers d'écriture dans une prison pour femmes du Connecticut et il a édité deux recueils de textes issus de leurs travaux. Après un long silence, il nous livre son nouveau roman, très attendu, Le Chagrin et la Grâce (Belfond, 2010). Marié, père de trois fils, Wally Lamb vit dans le Connecticut.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
17 lecteurs
Or
42 lecteurs
Argent
20 lecteurs
Bronze
21 lecteurs
Lu aussi
31 lecteurs
Envies
64 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
2 lecteurs
PAL
53 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.62/10
Nombre d'évaluations : 34

0 Citations 21 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Wally Lamb

Sortie France/Français : 2016-09-01

Sortie Poche France/Français : 2018-05-30

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par julie84 2013-04-07T13:17:39+02:00
La Puissance des vaincus

Je dois dire que j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'univers de ce livre les changements permanents et sans préambule entre passé et présent mon parfois désorienté et mon gâché une partie du plaisir de cette histoire riche.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mietje 2013-10-04T14:01:34+02:00
Le chagrin et la grâce

J'ai prêté ce livre à une amie , il y a plus d'un an. Il vient de me revenir; je ne l'avais toujours pas répertorié en Booknode et il m'est donc difficile d'en faire un commentaire aussi longtemps après une lecture. Tout ce que je peux dire, c'est que j'ai beaucoup insisté pour ravoir ce livre car il m'avait laissé à l'époque un véritable enchantement. Même après un an, je ne peux que conseiller de lire ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par duduV 2014-09-24T13:01:23+02:00
Le Chant de Dolorès

Un livre fascinant, sur une femme qui a vécu une vie semée d'embûches mais qui reste forte ! Sans oublier quelques touches d'humour. J'ai souffert avec elle mais j'ai également dégusté les moments de joie...un livre qui écrit la vie tout simplement. A ne pas mettre entre toutes les mains ! Le seul bémol...la traduction

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mietje 2014-10-07T16:42:47+02:00
Nous sommes l'eau

Il est rare que je lise trois ou quatre bouquins d'un même auteur; les déceptions ne manquent pas. Ici pourtant je me suis laissée séduire et j'en ai rertiré une grande satisfaction. Il s'agit d'un sujet à la mode, mais très bien amené. La vie d'avant, d'Annie Oh, nous est contée tout en douceur mais avec un certain suspens, pour nous amener au fait du jour. Son mariage avec sa meilleure amie. Les réactions: de son mari dont elle est divorcée et celles de ses trois enfants adultes, décrites et analysées avec beaucoup de brio. Peut-être une petite déception: le livre se temine assez platement par rapport aux évènements qui laissaient augurer une autre fin concernant surtout l'"après" de ce mariage. Peut-être aurons nous une suite, un second tome ?Comme d'habitude pour moi, je n'ai pas perdu mon temps comme cela arrive de plus en plus souvent, en se laissant séduire par des critiques, même de gand renom.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dianelangevin 2014-12-17T00:26:55+01:00
Le Chant de Dolorès

Un très beau roman. C'est un livre plein d'émotions, l'histoire d'une jeune fille qui réussit à refaire sa vie après une adolescence pleine d'embuche.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fredmerck 2016-01-19T10:56:24+01:00
Le Chant de Dolorès

Pour tout dire, je m'attendais à mieux, notamment en me référant à tous les commentaires flatteurs qui fleurissent ça et là sur ce livre...

Dolorès est née dans une famille un peu particulière: un père violent, une mère "cassée". Elle est violée à l'âge de 13 ans par un voisin. Sa vie sociale est réduite au néant. Elle se réfugie dans la nourriture, devient obèse.

Il y a une touchante scène de suicide raté, où Dolorès essaie de se noyer aux côtés d'une baleine échouée. A mon sens, c'est le plus beau et le plus symbolique passage du livre. Difficile de retenir ses larmes à ce moment là...

Pourquoi "seulement" un classement en catégorie bronze me direz vous?

J'ai aimé "Le chant de Dolorès", mais je l'ai aussi trouvé trop "pathos", trop mélo, "trop".

Il se lit vite, facilement, Wally Lamb écrit très bien, l'histoire est consruite, maîtrisée, il y a une vraie sensibilité qui se dégage des lignes. Le fait est pourtant que, dans ce domaine, je reste scotchée à Pat Conroy, avec son "Beach Musci" et son ""Prince des Marées", où le dramatique se lie à de l'humour noir.

Comme pour "La Puissance des Vaincus" de Wally Lamb, je trouve que "Le Chant de Dolorès" reste un cran en dessous d'un Pat Conroy.

Cependant, je ne saurais que recommander la lecture des quatre ouvrages cités...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fredmerck 2016-01-19T11:42:49+01:00
La Puissance des vaincus

Il y a du Pat Conroy dans 'La Puissance des Vaincus': même souffle épique, même thématiques entremélées de folie, de violences familiales, d'enfances meurtries et à la fois teintées de nostalgie...

L'histoire parallèle de Thomas et Dominick rappelle beaucoup celle de Tom et Savannah dans 'Le Prince des Marées', eux-aussi jumeaux, l'un "normal", l'autre schizophrène.

'La Puissance des Vaincus' est un pavé, l'intrigue est fouillée, travaillée, les pages se lisent rapidement... C'est le genre d'histoire qu'on est triste de devoir quitter à la dernière page, non pas parce qu'on est triste que "les aventures" s'achèvent, elles sont là plus en "decorum" d'un sujet autrement plus vaste, à mon sens: le lien que tissent entre eux deux frères, la puissance (justement) de ce qu'il y "avant", de ce que nos parents et grands-parents ont vécu et que les enfants portent... 'La Puissance des Vaincus', c'est un de ces livres qui ouvre au lecteur les portes d'un autre monde, et donne à ses personnages une force qui les fait devenir quasi réels, partie intégrante de la vie de celui qui les découvre à travers les lignes... Pour atteindre la magie de Pat Conroy, il manque un peu cet humour noir et féroce et une certaine force d'écriture, mais, n'empèche, Wally Lamb offre là un très très beau roman, qui gagnerait à être plus connu!

A ce stade, je pense qu'il est inutile de dire que j'ai beaucoup aimé ce livre et que je le conseille vivement!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par septune 2016-05-07T18:31:55+02:00
Le Chant de Dolorès

J'ai adoré ce livre. Un des premiers livre de ce genre que j'ai lu. Une histoire très bien écrite, suivre le parcours de l'enfance à la vie adulte d'une personne qui a rencontré de multiple difficulté.

Spoiler(cliquez pour révéler)Et une fin assez magnifique j'ai trouvé pour le coup qui n'en dit pas plus sur la suite de sa vie mais qui pourrait laisser présager la fin des complications.

Afficher en entier
Felix Funicello et le miracle des nichons

Si vous avez envie d’une petite récréation au milieu des récits de guerre, de drames à répétition ou encore de descriptions de la misère sociale, alors je ne peux que vous conseiller de suivre le jeune Felix.

D’abord parce que après Nous sommes l’eau (disponible au Livre de Poche), Wally Lamb prouve une nouvelle fois l’étendue de son talent, même si cette fois nous sommes dans un registre beaucoup plus intimiste et après parce que le point de vue d’un jeune Américain de dix ans sur la vie au Connecticut sous la présidence de Lyndon Johnson est un régal d’humour, empreint de charmante naïveté.

Nous voici donc sur les bancs d’une école privée catholique au de début de l’année scolaire 1964-1965. Felix y affronte la « Dymphnette », surnom donné à la religieuse chargée de leur éducation.

Mais pour l’heure, ce sont surtout les prestations médiatiques qui excitent le jeune garçon : « Ma mère venait d’apprendre que sa recette de « Shepherd’s Pie Italiano » l’avait propulsée en finale du concours de cuisine Pillsbury dans la catégorie « plat principal » et elle allait passer à la télévision. Ce qui serait bientôt mon cas aussi puisque, avec mes camarades des midshipmen, nous étions invités au Randy Andy Show, une émission régionale de la troisième chaîne. Deux faits d’armes donc, le troisième étant que ma cousine au troisième degré du côté de mon père était une vedette. »

Je vous laisse apprécier le récit de cette double prestation familiale qui va virer au fiasco, le temps de souligner que les épisodes loufoques vont dès lors s’enchaîner pour le plus grand plaisir du lecteur.

Car voici que l’équilibre psychique de sœur Dymphna vacille. Certes, les sœurs aînées de Felix, Simone et Frances, ont déjà pu mettre leur frère en garde, ayant chacune déjà dû subir les foudres de l’enseignante. Mais quand une chauve-souris fait irruption dans la classe, elle perd définitivement la tête et doit finir en maison de repos.

Du coup, un nouveau personnage haut en couleur va faire leur apparition : la remplaçante canadienne et laïque de sœur Dymphna qu’il faut appeler Madame Fréchette et qui, entre autres atouts, offre son tour de poitrine généreux à ses élèves. De quoi motiver un jeune pré-pubère à se lever tous les matins.

D’autant qu’une nouvelle surprise l’attend, une nouvelle élève d’origine russe. « Zhenya Kabakova a d’emblée conquis Mme Fréchette, sans doute en raison de leurs points communs : toutes deux bizarres, toutes deux étrangères, toutes deux incroyablement joyeuses malgré le statut de seconde classe que leur milieu leur avait attribué – dans le cas de Zhenya, ses « comrades » de classe et dans celui de Madame, les sœurs de la Charité. »

Sa nouvelle camarade de classe, exotique et délurée, n’a pas sa langue dans sa poche. Certes, il faut un peu de gymnastique intellectuelle pour la comprendre. Mais du coup, elle réussit à faire rire même avec un serment d’allégeance : « Je jure la ligeance au chapeau des Tas Zunis d’Amérique »

Le récit va culminer en apothéose avec le spectacle de Noël qui, on s’en doute, ne ressemblera pas au traditionnel – et ennuyeux – spectacle offert aux parents d’élèves. Mais n’en disons pas plus, sinon que vous allez, là encore, beaucoup vous amuser.

http://urlz.fr/47uZ

Afficher en entier
Felix Funicello et le miracle des nichons

Un roman pour passer le temps, qui occupe entre deux polars. Heuresement qu'il y a l'humour pour reussir à finir ce livre sans quoi je n'aurai pas dépassé le premier (long et ennuyeux) chapitre

Afficher en entier

On parle de Wally Lamb ici :

Dédicaces de Wally Lamb
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Belfond : 9 livres

LGF - Le Livre de Poche : 5 livres

Pocket : 2 livres

HarperCollins : 1 livre

New edition : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array