Livres
399 350
Comms
1 404 399
Membres
298 574

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le meurtre d'O'Doul Bridge



Description ajoutée par Elodiebooks 2017-08-30T01:00:46+02:00

Résumé

San Francisco, sa baie, son océan, sa population cosmopolite. C'est dans cette ville de l'Ouest américain que Michael Ballanger a décidé de se reconstruire. Loin de sa famille en lambeaux, loin de la France où un tueur en série mit sa vie en miettes. Le coach de vie à succès renaît avec la difficulté qui suit la perte d'un être cher. Mais le voilà mêlé au meurtre d'un notable. Au moment de mourir, l'homme a composé un numéro, le sien. Alors la tourmente l'emporte. Réveillant les douleurs du passé.

Afficher en entier

Classement en biblio - 11 lecteurs

Or
3 lecteurs
PAL
2 lecteurs

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par marie-nel 2017-12-29T12:09:15+01:00
Argent

Avec un tel titre, je savais tout de suite dans quel genre allait se situer le roman, à voir si après lecture, je penserais la même chose. Eh bien, oui, j'ai été agréablement surprise par Florent Marotta, que je découvre, qui nous livre ici un policier comme je les aime. Son style sans fioritures ni lourdeurs va droit au but, il sait jouer sur la psychologie des personnages, les rendant parfois ambigus. L'action se situe à San Francisco, peu de descriptions sur cette ville, là n'était pas le but recherché, à mon avis, mais on a tous dans la tête quelques images de séries télé qui traînent.

Le livre démarre très fort. Dès le premier chapitre, l'auteur nous plonge dans l'action puisqu'on commence par une course poursuite dans les rues de la ville s'achevant par le meurtre de Calvin près de l'O'Doul Bridge. Nous faisons connaissance par la suite de Michael Ballanger. C'est un exilé Français, venu vivre dans cette ville pour essayer d'oublier un drame familial qui a mis sa vie professionnelle et sentimentale en miettes. Il est « coach de vie », métier qui peut sembler assez bizarre chez nous, mais les Américains sont très friands de ce genre de consultations et de soutien. Justement, il se retrouve mêlé à ce meurtre car il est la dernière personne que Calvin a tenté de joindre avant de mourir. Michael l'avait reçu en consultation, il ne le connait pas plus que cela, Calvin lui avait juste dit qu'il voulait changer de vie. Calvin est marié à une femme d'affaires très importante qui veut comprendre ce qu'il s'est passé. Michael, au début récalcitrant à aider la police, qui, il faut dire, n'est pas tendre avec lui, va donc mener sa propre enquête.

En même temps, il reçoit des nouvelles de sa fille qu'il n'a pas vue depuis très longtemps, elle vient passer des vacances chez lui. Ce qui met dans l'embarras ce père qui ne sait pas comment s'y prendre et qui fait remonter de douloureux souvenirs. Karine va se révéler être une jeune fille très compréhensive envers son père, n'hésitant pas à l'aider, voir à le secouer quand ça ne va pas. Un autre personnage féminin important est Kim, une jeune femme call-girl que Michael côtoie, leur relation est platonique, elle se révèle être un grand soutien pour lui. Autant l'auteur a pu être naturel dans sa façon de faire évoluer ces femmes dans l'univers du héros, autant il a joué avec la caricature en ce qui concerne les policiers, avec le bon et méchant flic, ce dernier ayant une dent contre Michael, voulant à tout prix le rendre responsable du crime, et couvrant outre mesure les riches de la ville.

L'enquête est bien menée, de nombreux rebondissements font changer la donne. On découvre très vite en quoi consistait le changement de vie du mort et tout ce que cela pouvait comporter comme danger pour lui. Le tout est ponctué par des cauchemars de Michael sur son passé, on comprend petit à petit ce qu'il s'est passé, pourquoi il est tellement traumatisé. Avec les indices donnés au fur et à mesure, on devine vite qui est le responsable de ce meurtre, mais il faut le prouver, c'est intéressant de suivre Michael dans les méandres journalistiques et politiques pour y arriver. Par contre, Florent Marotta m'a complètement surprise avec un épilogue donnant à penser qu'il pourrait y avoir une suite. L'enquête est résolue et close, mais un détail final replonge le lecteur dans le suspense.

La lecture est vive, rythmée, pas d'ennui, les personnages sont attachants, leur caractère est bien travaillé, les gentils sont gentils et les méchants de vrais méchants. Le final est surprenant, j'ai passé un moment de lecture sympa. C'est un bon policier comme j'aime en lire. Je ne connaissais pas Florent Marotta avant, il fait partie dorénavant des auteurs que je vais suivre et découvrir ses autres romans.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par manue14 2017-12-11T11:42:43+01:00
Argent

Le roman dans son ensemble est intéressant à lire.

Malheureusement le style de l’auteur et le fait que certaines choses ne soient pas assez mises en avant ont fait que je n’ai pas pleinement apprécié cette lecture.

L’histoire se déroule à San Francisco. Personnellement l’Amérique ne m’a jamais beaucoup attirée (du moins pour y aller en voyage) mais j’aurais vraiment aimé découvrir cette ville, cette culture et ces gens différents de nous. Malheureusement cela n’a pas été le cas et je n’ai pas quitté le lieu où je lisais le livre… Quand je lis un roman en général j’apprécie l’histoire parce qu’elle m’a fait voyager, là ce n’est pas le cas, c’est donc une petite déception pour moi…

Si les idées sont intéressantes elles ne sont, selon moi, pas bien exploitées. Dans ce roman il y a vraiment des clichés qui gâchent un peu l’histoire. Je ne vous dirais pas lesquels pour ne pas vous spoiler mais dès le début de l’histoire on en découvre déjà certains… Cela me gène la plupart du temps lorsque les clichés sont tellement importants que l’on en devine la fin avant même le milieu du roman, et c’est ce qui est malheureusement arrivé… Je n’avais pas tout découvert bien sûr mais j’avais deviné l’essentiel… J’aurais apprécié être surprise et me rendre compte que je m’étais trompée tout le long.

Les descriptions sont peu présentes, il y en a mais malheureusement pas assez pour que j’arrive à m’imaginer le physique des personnages, les lieux ou même ce qu’ils peuvent ressentir.

J’aurais apprécié que Florent Marotta prenne le temps d’approfondir le caractère et le physique de tous les personnages. Ce qui aurait pu être intéressant aussi c’est de changer de point de vue. Ainsi on aurait pu avoir d’autres visions de l’histoire et non pas une seule comme c’est le cas. Certains protagonistes sont, selon moi, mis trop souvent de côté. J’ai eu l’impression que l’auteur les avait ajoutés après avoir terminé son roman… C’est frustrant de ne pas leur avoir donné plus d’importance.

Ce qui est bien c’est que c’est un livre fait pour tout le monde. En effet c’est un policier mais il n’y a pas de scène gore. Même les lecteurs un peu sensibles aux scènes effrayantes que l’on peut trouver dans les polars peuvent lire ce roman. C’est donc une histoire parfaite pour ceux qui ont envie de découvrir ce genre mais qui n’osent pas. Si par contre, comme moi, vous êtes amateur de sensations fortes, et de scènes d’hémoglobine ce livre vous décevra peut-être...

La fin est dans la lignée du roman, sans réelle surprise. Par contre j’ai beaucoup apprécié l’épilogue qui m’a totalement intriguée. Au final il faut arriver à cette scène pour avoir envie d’en savoir plus, c’est un peu dommage.

En résumé, j’ai un avis mitigé de cette lecture. Je n’ai pas envie de rester sur une mauvais impression et si j’en ai l’occasion je lirai tout de même un autre livre de cet auteur pour peut-être avoir un avis plus positif.

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/search/label/affaire%20n°347

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alyssa2410 2017-10-31T14:11:59+01:00
Argent

Malgré le manque de surprises et de rebondissements, Le Meurtre d’O’Doul Bridge est un roman plaisant et captivant, à l’image de la plume de son auteur. Le personnage principal est très attachant et bien construit et porte parfaitement l’enquête qu’il entreprend et surtout la chasse aux preuves, puisque le voile concernant le meurtrier se lève assez rapidement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par arbrevert 2017-10-26T09:51:09+02:00
Bronze

Ce roman policier ne m'a pas vraiment emballé.

L'intrigue est vraiment très maigre et il y a trop de clichés. Pas assez de rythme à mon goût.

Il faut dire que je lis énormément de roman policier ce qui n'est pas un avantage pour celui-ci.

Personnages pas très sympathiques, pas assez de rythme et de suspense.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2017-10-20T21:02:35+02:00
Argent

Je découvre la plume de Florent Marotta pour la première fois avec ce titre très original, et ce que je peux dire c'est que l'écriture est agréable et équilibrée, il y a autant de moments graves, emplis de suspense, que de moments plus légers nous permettant de connaître mieux le fameux French Coach, personnage bourru, borné, abîmé par la vie mais aussi gentil et bienveillant (même s'il ne le montre pas et n'y croit pas lui même).

Rempli de suspense, Le meurtre d'O'Doul Bridge nous traîne dans une histoire de meurtre à démêler dans la communauté gay de San Francisco mais aussi dans le milieu des Skinheads et celui de la bourgeoisie. Un mélange détonnant qui donne tout l'intérêt à l'histoire.

Le French Coach m'a bien plu, il me fait penser dans son caractère à un Franck Sharko (voir les livres de Franck Thilliez) qui ne serait pas flic, un être échoué mais indéniablement bon. Pour les personnages secondaires j'ai littéralement adoré le journaliste, les autres sont plus classiques.

Je clôturerai cette chronique en vous disant que les amateurs de roman policier à suspense y trouveront leur compte !

Voir la chronique sur mon blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2017/10/le-meurtre-d-o-doul-bridge-florent.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par juliesuitsonfil 2017-10-15T11:50:10+02:00
Lu aussi

J’ai eu le plaisir de découvrir la plume de l’auteur avec cet opus au titre évocateur et avec lequel on sait de suite dans quoi le lecteur va être embarqué et cela dès les premières pages, puisque l’on assiste à un assassinat… On entre directement dans le vif du sujet sans perdre de temps.

Je dois dire que l’auteur réussit à faire monter la pression, pour ensuite attaquer un chapitre plus lent avec la présentation de Michael Ballanger, coach de vie… ce qui permet au lecteur de reprendre son souffle… On imagine mal la présence d’un coach de vie dans un thriller, mais l’auteur arrive très bien à construire son personnage. Un homme qui a tout perdu… Et qui pour se reconstruire… Ou se punir… A décidé de partir vivre à San Francisco…

Mais il va se retrouver confronter à ses démons en plongeant dans cette enquête, malgré lui… Au moment de mourir, l’homme a composé un numéro, le sien. C’est plus fort que lui… Il doit comprendre…

C’est un personnage meurtri, très bien construit par l’auteur, mais que j’ai trouvé parfois exaspérant… Tout en étant attachant… L’auteur réussi à l’étoffer et le rendre sympathique… Surtout quand on le voit se démener pour résoudre cette enquête malgré quelques bâtons dans les roues…

Il ira jusqu’au bout… Comme pour exorciser sa culpabilité…

J’ai beaucoup apprécié le personnage du journaliste Sean Pilgrim, complètement parano, et de Kim, call-girl à ses heures qui se destine à devenir psy, qui aimerait bien que leur relation dépasse le stade de l’amitié… Des personnages secondaires construits avec maîtrise, qui étoffent le récit en lui donnant plus de caractère.

Le rythme est dense et avec peu de temps morts… Sauf pour nous livrer les états d’âme de Michael Ballanger, qui se retrouve confronté à ses démons avec l’arrivée de sa fille et cette enquête qui va raviver ses blessures. Ce qui en fin de compte le rend plus humain… Sans cela le personnage m’aurait fait penser à une pub de l’homme parfait…

Le récit se lit vite, bien et avec enthousiasme même si l’on connaît l’identité du tueur bien avant la fin… Ce qui retire quelque peu le suspense que je cherche lorsque je me plonge dans un thriller. Sans retirer, malgré tout, un avis positif lorsque j’ai refermé ce livre en ayant lu un bon bouquin qui regroupe tous les ingrédients pour passer un bon moment : meurtre, mensonges, manipulations…

L’auteur fait succéder le tout avec talent en abordant des sujets qui trouvent écho dans notre quotidien : l’homophobie, les risques d’internet et l’espionnage auquel nous serions confrontés, le racisme….

Je n’ai lu aucun livre de l’auteur, mais j’ai hâte de pouvoir me plonger dans un de ses autres opus.

Je remercie Joël et les Editions Taurnada pour leur confiance et surtout pour m’avoir permis de découvrir un nouvel auteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par emmaelys 2017-10-09T13:59:44+02:00
Argent

190 pages, c'est dur pour approfondir des personnages. Pourtant je me suis totalement attachée au French Coach.

Arrivé à San Francisco pour fuir un passé douloureux, Michael est un personnage solitaire et torturé. Ses cauchemars fréquents nous permettent de découvrir les horreurs qu'il fuit.

Lorsque sa fille arrive pour renouer avec lui, il vient juste de se lancer dans une enquête qui va le traîner dans les quartiers gays de la ville et lui faire découvrir des skins qui vivent tous dans une communauté recluse.

Il m'a été plus difficile de m'attacher à sa fille et à son amie call-girl/étudiante en psychologie car leurs personnages, même si ils participent à l'enquête, restent trop survolés.

Pour ce qui est de l'enquête j'avoue que la curiosité était là. Même si dans le fond elle n'a rien d'original, je l'ai trouvé menée avec brio et surtout résolue de façon magistrale. Certes j'avais rapidement compris qui était le meurtrier mais la manière dont tout cela a été emmené m'a bluffée.

Malgré quelques manques, j'ai tout de même beaucoup aimé cette courte virée dans San Francisco et l'épilogue me laisse espérer que je pourrait y retourner. Peut être l'occasion de mieux connaître ce drôle de coach qui, mine de rien vient de se créer un petit noyau de camarades qu'il me plairait de retrouver!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par stoufnie 2017-10-08T10:01:53+02:00
Argent

Quand un coach se prend pour un flic, cela donne un bon bouquin.

Michael Ballanger est un coach de vie français expatrié en Amérique. il mène une vie agréable, fructueuse malgré un passé lugubre. Tout va pour le mieux jusqu’à cette nuit où un de ses clients se fait tuer. Manque de bol pour lui, il est la dernière personne à qui la victime a passé un coup de fil. Le flic qui mène l’enquête est le représentant du salop par excellence. Détestant les Français, Michael Ballanger est le suspect idéal.

Les premiers clients du matin étaient au nombre de trois. Une famille entière. Quand il les vit. Michael ne put s’empêcher de constater à quel point ils étaient différents. Le père était énorme, nourri aux hamburgers et à la bière. La mère était, à l’opposée, anorexique. Ses os ressortaient sous sa peau et son visage émacié, presque décharné. La fille était dans la phase où la nature hésitait encore de quel côté de ses géniteurs l’envoyer. La pauvre. Et justement, ils venaient pour elle.

Un roman sympathique. L’écriture de Florent Marotta est précise et agréable. Pour ma part, c’est le premier roman que je lis de l’auteur, mais lorsque l’on regarde de plus prêt, on découvre qu’il a un très grand panel puisqu’il passe du thriller à des romans fantasy.

Ici, bien que l’histoire ne soit pas extraordinaire et assez prévisible, il faut reconnaître qu’on se prend au jeu de suivre notre personnage. L’auteur aborde des sujets d’actualité comme l’homosexualité dans la haute société, le cybercriminalité ou l’espionnage par les nouveaux moyens de communication, l’homophobie et le racisme également. Tout se mêle pour donner une toile de fond intéressante.

Je vous laisse juge, essayez ce roman

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SophieSonge 2017-09-21T10:50:09+02:00
Or

Calvin n'a pas envie de rentrer chez lui et de se mentir une fois de plus à lui-même. Il n'aura finalement pas cette occasion, poursuivi par ses assaillants et retrouvé mort quelques heures plus tard... C'est pour Mickael, coach de vie, le début de l'aventure...

C'est un roman périlleux qui va plonger au-delà des apparences, percer l'abcès pour faire exploser la ou les vérités.

Que cache le crime de Calvin, et pourquoi avoir eu recours à un conseiller ? C'est ce que la police va chercher à révéler, tandis que Mickael va de son côté essayer de se substituer à cette enquête. On observe des personnalités multiples qui ont pourtant un dénominateur commun. Tous ont un secret douloureux inavouable ou inavoué qui suinte et les ronge intimement, profondément. On aime ces côtés pile et face qui s'opposent et que l'on doit relier pour comprendre et saisir tous les éléments du récit. Mickael prend des risques, se fait une mission d'honneur de déceler et découvrir les aboutissants de cette affaire.

Mensonges, infidélité font mal et font ressurgir les instincts et les réactions les plus vils. On y parle de réputation, de drame familial. C'est un thriller mouvementé et dans lequel on s'attache progressivement aux personnages, tant ils sont écorchés.

L'écriture est fluide, percutante, bien amenée. On a plaisir à creuser, transpirer, encaisser en lisant ce roman percutant. À découvrir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeMondeDeMarie 2017-09-08T06:27:57+02:00
Or

Un récit qui commence fort avec une course poursuite et un meurtre. Une victime qui va tout faire pour s'en sortir. Juste avant de mourir, elle va tenter un dernier appel et composer un numéro sans pouvoir regarder car il est déjà trop tard. Un malheureux concours de circonstances qui va lier le French Coach à cette sombre affaire.

Les enquêtes de police, il connait. La dernière en date lui a tout pris. Une seconde intrigue au récit qui est très efficace. On a besoin de savoir pourquoi Michael s'est retrouver dans cette ville, loin de sa famille dont il n'a presque plus de nouvelles. Une affaire qui, une fois toute l'histoire dévoilée, m'a beaucoup touchée. Elle donne une réelle profondeur au personnage et en même temps on ne peut que l'admirer dans sa manière de continuer à vivre malgré le drame vécu. Je pense que peu de personne y arriveraient.

L'intrigue principale demande de nombreuses investigations qui sont difficiles à mener. En effet, elle est dirigée par un flic qui a beaucoup d'idées préconçues et qui est surtout raciste et homophobe. Il ne supporte pas ce qui est étranger. Une enquête qui va se mener entre les quartiers gays de San Francisco et la haute bourgeoisie, les intouchables. Bien qu'il n'ait à la base rien à voir avec cette affaire (si ce n'est que la victime été son client), Michael va très vite s'investir et prendre à coeur cette enquête. Encore plus avec le retour de sa fille, il a besoin de prouver quelque chose.

Ils auront du mal à démêler les fils du mystère et j'ai beaucoup aimé la manière dont l'ensemble est construit. Qu'il soit aidé par sa fille et une amie très proche, Kim. Au plus il avance vers la vérité et au plus lui et ses proches deviennent gênants et en danger. Alors que le début de l'enquête démarre lentement, l'histoire va vite prendre un rythme plus soutenu et la tension deviendra plus intense. En même temps que l'on veut connaître toutes les réponses, on a peur de ce qui pourrait arriver. Surtout que Michael est une personne qui n'a pas froid aux yeux et n'hésite pas à se mettre en fâcheuse posture. Il fait toujours confiance à son intuition.

Outre l'intrigue policière, on y relate aussi sa relation avec sa fille. Il ne l'a pas vue depuis plusieurs années et, même si on sent tout l'amour qu'ils se portent, ils ont encore du mal à renouer les liens. C'est beau et très touchant de voir leurs efforts. Mais aussi de les voir unis pour un but commun qui est la résolution du crime.

J'ai beaucoup aimé Kim, une jeune femme qui est plus qu'une amie, comme une seconde fille pour Michael. Elle est devenue une sorte de pilier et, de par ses études pour devenir psy, l'aide énormément à faire face. Aucune forme de romance, une relation très forte.

Un récit dans lequel je me suis directement sentie embarquée. J'ai très vite deviné les grandes lignes de l'intrigue mais je ne me doutais pas de tous les tenants. J'ai adoré la manière dont les évènements s'enchainent, qu'il n'y ait pas de temps mort. Que chacun des personnages principaux nous soit rendu attachant grâce à la vie qu'il a vécu et son présent.

Une enquête captivante et palpitante. J'ai adoré.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Le meurtre d'O'Doul Bridge" est sorti 2017-09-07T00:00:00+02:00
background Layer 1 07 Septembre

Date de sortie

Le meurtre d'O'Doul Bridge

  • France : 2017-09-07 (Français)

Activité récente

Valvaly l'ajoute dans sa biblio or
2018-01-07T23:01:52+01:00

Les chiffres

Lecteurs 11
Commentaires 10
Extraits 0
Evaluations 6
Note globale 6.83 / 10

Évaluations