Livres
540 025
Membres
570 055

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Patrick Rothfuss

Auteur

Etats-Unis Né(e) le 1973-07-06 ( 47 ans )
1 570 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par anonyme 2010-04-07T19:09:41+02:00

Biographie

Patrick Rothfuss est né dans le Wisconsin en 1973. Après avoir abandonné ses études de chimie, puis de psychologie, et continué sans succès dans de nombreuses autres matières (philosophie, histoire médiévale, anthropologie, sociologie, …), il sort finalement de l’université au bout de neuf ans, avec un diplôme d’anglais !

Durant ces nombreuses années, il écrira un très long roman, The Song Of Flame And Thunder, qui ne trouvera un éditeur qu’après avoir gagné, avec une nouvelle tirée de ce roman, le concours « Writers of The Future » en 2002.

Aujourd’hui Patrick enseigne à l’université qu’il a si longtemps foulé en tant qu’étudiant, et il écrit un billet d’humeur satirique dans un journal local.

Il aime les mots, rit souvent, et refuse de danser !

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 840 lecteurs
Or
1 011 lecteurs
Argent
367 lecteurs
Bronze
136 lecteurs
Lu aussi
149 lecteurs
Envies
2 325 lecteurs
En train de lire
118 lecteurs
Pas apprécié
34 lecteurs
PAL
1 120 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.6/10
Nombre d'évaluations : 965

5 Citations 407 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Patrick Rothfuss

Sortie France/Français : 2020-09-23

Les derniers commentaires sur ses livres

Chronique du tueur de Roi - Première Journée : Le Nom du vent

11 / 20

.

Le premier tiers est laborieux. Le personnage principal est écrit assez maladroitement, on partage peu, voire pas du tout, ses émotions. Alors qu'il vit des événements marquants, certains dramatiques.

Au bout de 250 pages, la qualité du roman fait un bond spectaculaire. Le personnage principal arrive à l'université et à partir de là, le récit réussit à nous faire partager ses émotions. L'université est bien décrite, ses rouages s'intègrent habilement dans les défis qu'elle représente pour le héros. En prime, Rothfuss sait donner à l'établissement une vraie personnalité. La mythologie est cohérente (autour d'une magie appelée Sympathisme) et le rythme soutenu.

On s'attache avec plaisir aux pas du héros. Et même la fin bâclée ne parvient pas à effacer cette bonne impression.

.

Mary Sue. Rothfuss gère assez bien le fait - peu crédible - que son personnage soit à la fois un magicien ET un musicien surdoué.

J'ai été gênée par le fait qu'un adolescent gère les conflits, les marchandages et les situations mortelles avec la maturité d'un quadragénaire alors qu'il a des émois de puceau quand il est à 10 cm d'une jolie fille (Pourquoi se comporterait il comme un garçon de son âge uniquement dans cette situation ?) Mais c'est un détail. Je considère que 500 pages de qualité justifie bien ce petit saut de la foi.

En comparaison, les épouvantables 250 premières pages font un peu pièce rapportée. Comme une addition hâtive (d'où sa médiocrité) visant à donner au tome l'épaisseur financièrement adéquate.

.

Je ne lirai pas la suite. Étant convaincue que l'auteur sait écrire par les 500 pages centrales, très agréables, je conclus que la structure bancale (début et fin médiocres) sont des stratégies conscientes - et malhonnêtes - de remplissage. Je pense que les tomes suivants nous referont le coup à plus grande échelle. Donc ce sera sans moi. Toutefois, je recommande ce tome ci à tous ceux qui accepteront de traverser le premier tiers un peu ingrat.

.

Cette image donne mon avis détaillé sur chaque partie :

https://zupimages.net/up/20/45/s5vf.png

Afficher en entier
Chronique du tueur de Roi - Deuxième Journée : La Peur du Sage - Partie 2

Les tomes de cette série me plaisent de moins en moins, autant j'ai adoré le premier tome, autant là, j'y ai trouvé beaucoup moins d'intérêt. C'est peut-être le découpage qui fait ça, l'action est peut-être trop inégale dans ce tome ce qui laisse un goût de "moui, mais encore ?". En tout cas, la conclusion de ce tome m'a laissée perplexe.

Je suis moins attirée par le personnage de Kvothe, en tant que narrateur, il parle beaucoup, ça m'a semblé répétitif. Alors qu'on nous présentait un personnage humble au premier tome, je l'ai trouvé un peu trop prétentieux dans ce tome-ci. Certes, ça fait sans doute partie de l'évolution du personnage, mais j'ai trouvé qu'on ne ressentait pas tellement ses émotions non plus, j'avais l'impression d'une liste d'anecdotes plutôt que d'une vraie narration, genre "Hé, regardez, je fais vraiment des trucs de fou !"

Et je n'ai pas trop aimé le changement de lieu, autant j'aimais beaucoup l'ambiance de l'université, autant j'ai trouvé les voyages de ce tome plutôt plats, alors qu'un voyage, c'est sensé être riche en découvertes. Il y a pourtant beaucoup de choses qui arrivent, mais je n'ai pas été entraînée dans l'action. J'ai aimé l'esprit des Adems, l'idée de "libertinage", mais j'ai trouvé que c'était trop présenté dans le sens "Regardez c'est tellement mieux que nous", dans une légère idée d'utopie, mais sans qu'il y ait vraiment d'argumentation, de dénonciation derrière.

J'attendais aussi plus de choses de ce tome, autant pour la première que la deuxième partie. Spoiler(cliquez pour révéler)Parce qu'on a quand même une série qui s'appelle "Chronique du tueur de roi", et là on n'a toujours pas eu de régicide ou même la moindre idée de régicide. Je n'ai pas vraiment aimé la partie de pistage des bandits au début, j'ai trouvé ça long et j'étais déçue de la conclusion. Je trouve qu'il n'y avait pas vraiment de passages extraordinaires dans ce tome, en fin de compte.

Afficher en entier
Chronique du tueur de Roi - Deuxième Journée : La Peur du Sage - Partie 1

[Lu en VO]

J'ai lu la version anglaise qui, elle, n'est pas découpée en 2 partie. Je pense que la première partie doit s'arrêter juste avant le départ de Kvothe pour débusquer les voleurs du "trésor public" du Maer.

Concernant donc cette première partie, j'ai adoré, du début à la fin. Tout était très bien rythmé, sans aucune longueur pour moi.

On ne progresse pas d'un iota sur les Chandrian mais le scénario est tellement agréable à découvrir que ça n'est pas un obstacle.

Dommage que la 2ème partie aura été plus laborieuse pour moi (trop de longueurs).

Afficher en entier
Chronique du tueur de Roi - Deuxième Journée : La Peur du Sage - Partie 2

[Lu en VO]

Un cran en dessous de la première partie. J'ai commencé à décrocher sur les chapitres de Felurian, trop ésotériques et qui n'apportaient franchement pas grand chose. Et j'ai décroché à nouveau sur l'apprentissage de Kvothe en Ademre, beaucoup, beaucoup trop long pour moi. Et l'intrigue sur les Chandrian et les Amyrs est au point mort :(

Et Denna... Non, je l'aime vraiment pas...

Afficher en entier
Chronique du tueur de Roi : La Musique du silence

[Lu en VO]

Voici un livre peu commun. A lire absolument après avoir lu au moins le tome 1 ou 2 de la série, sinon on risque de jeter cette nouvelle à la poubelle.

Ce livre étrange nous berce dans le monde mystérieux d'Auri, cette jeune femme cachée que l'on apprend à connaître dans cette étrange nouvelle. Si au premier abord, cette lecture nous montre qu'effectivement, elle n'a plus toute sa tête, elle met par contre en lumière une jeune femme douce, aimante, résiliente, humble, poétique.

Je ne dirai pas que j'ai adoré ce livre car trop peu de chose s'y passe et aucun dialogue n'existe. Mais d'un point de vue de l'émotion générale qui se dégage de cette nouvelle et de la poésie qui règne dans la tête et le monde d'Auri, cette nouvelle vaut le détour. Et la magnifique écriture de Patrick Rothfuss est ici admirable. Je ne sait pas si les rimes régulières qu'écrit Rothfuss ont réussi à être correctement traduites mais elles participaient à la magie ésotériques de cet ouvrage.

Afficher en entier
Chronique du tueur de Roi - Première Journée : Le Nom du vent

Ce premier tome nous fait une entrée en la matière spectaculaire.

L’auteur prend tout son temps pour installer l’intrigue, ce qui plonge difficilement dans l’histoire. On sent un souci du détail admirable, bien que parfois peu utile. Mais une fois lancée, l’histoire devient passionnante. On s’attache aux personnages, on est habillement invité à éprouver une flopée d’émotions, et on prend plaisir à découvrir les pérégrinations d’un gamin trop vite grandi. J’ai particulièrement aimé toutes les scènes liées à la musique.

Deux points ont cependant rendu ma lecture moins agréable.

L’histoire manque cruellement de réels périls. Une tragédie sert banalement l’intrigue, mais le reste du temps, seul le caractère de Kvothe lui met des bâtons dans les roues. Tout s’arrange toujours pour lui, parce qu’il est doué en tout. Le héros devient alors moins crédible. Les rares scènes qui m’ont inquiété m’ont déçu par leur résolution.

Mais je croise les doigts pour une révélation qui pourrait expliquer le côté incroyable du personnage.

Le second point est l’avant-dernière partie du roman. Pendant près d’une centaine de pages, il ne se passe rien. Le récit se perd en développement d’une relation et en enquête, pour se conclure sans nous avoir appris grand-chose. L’auteur aurait pu nous en dire autant en deux fois moins de chapitres.

Je peux paraître négatif, mais j’ai vraiment adoré. Et je compte bien poursuivre l’aventure.

Afficher en entier
Chronique du tueur de Roi - Deuxième Journée : La Peur du Sage - Partie 2

Un 3è tome que j'ai trouvé un niveau au dessus des précédents. J'ai lu que beaucoup n'ont pas apprécié le rythme et ont regretté certaines longueurs, je trouve celui ci au contraire très maitrisé. L'histoire progresse bien sans donner l'impression que les différentes aventures sont bâclées.

Les personnages sont (pour la plupart) attachants, dans tous les cas ils sont bien réussis.

L'écriture est fluide et très agréable, l'auteur à l'aise avec l'art de dire les choses sans réellement les dire.

Je ne sais si nous aurons la 3è partie un jour, en attendant c'est sans regret que j'ai entamé cette série (même si elle restait incomplète), qui, même si elle reprend les codes du genre, reste assez créative. Très bonne découverte

Afficher en entier
Chronique du tueur de Roi - Deuxième Journée : La Peur du Sage - Partie 1

J'ai trouvé ce deuxième tome assez longuet dans l'ensemble, ce n'est pas ennuyeux mais je m'attendais à quelque chose de plus dynamique. Espérons que la suite soit un peu plus palpitante !

Afficher en entier
Chronique du tueur de Roi - Deuxième Journée : La Peur du Sage - Partie 2

Patrick Rothfuss est le roi du silence

Quand j’ai découvert Rothfuss il y a deux ans, ça a été une véritable révélation pour moi. J’ai dû relire les premières pages du « Nom du vent » plusieurs fois, tant son écriture m’a transportée.

Je n’ai jamais lu un autre auteur de fantasy aussi doué pour habiller le silence. Rothfuss est un alchimiste des mots, il les enduit d’une substance magique qui leur donne une qualité particulière et laisse une empreinte sur le lecteur.

Il m’a gagnée en quelques lignes, renversée en quelques paragraphes et puis il m’a manipulée pendant des centaines de pages. Alors, forcément, je lui en veux un peu.

Je viens de terminer La peur du sage, 2e partie. 622 pages d’une écriture serrée, un livre à vous donner une tendinite et pourtant vous en seriez encore reconnaissant. La magie Rothfuss. Est-ce que ce 3e opus – qui n’est pas un tome 3, mais la 2e partie du 2e livre – fait avancer les intrigues principales ? Non. L’auteur nous lance quelques miettes sur les Chandrians, avance d’un souffle sur le nom du vent, s’empêtre un peu plus dans la relation Kvothe-Denna. Et pourtant, est-ce que je vais me ruer sur le livre suivant quand Rothfuss le sortira enfin ? Oui. La magie, j’ai dit.

Rothfuss m’a lancé son sort au début du premier livre, et depuis il se permet de se caler dans son fauteuil en se contentant d’en raviver l’effet de temps en temps. Quel auteur peut sortir un tome 2 avec un nombre de pages qui force les maisons d'édition à le couper en 2, avec une intrigue qui piétine et gagner le prix David Gemmell du meilleur roman de fantasy ? Eh bien, lui.

On lui pardonne tout à Rothfuss, et pas seulement parce qu’il aurait pu jouer un nain dans le Hobbit sans maquillage, on lui pardonne tout parce qu’il nous a parlé du silence et du vent, parce qu’il pose des sons sur les mots et quand il n’a plus assez de sons pour exprimer les émotions, il ajoute des gestes. L’apprentissage de Kvothe chez les Adems est une merveille d’imagination. Une langue des signes en guise de ponctuation, d’intonation, n’est-ce pas génial ? Comme je suis conquise, je lui passe ces presque 100 pages chez la Fae Felurian qui m’ont donné l’impression d’être coincée dans un interminable fantasme de l’auteur. Je lui passe toutes ces missions pour le Maer qui sont certes divertissantes, mais dont l’enjeu ne m’a pas intéressée.

Et comme s’il sentait cette possible lassitude, Rothfuss emballe la fin de cette 2e partie de 2e journée d’une nouvelle enveloppe de vent magique. Il nous rappelle qu’on ne sait pas grand-chose de ce qu’on croit savoir et il nous rajoute une couche de silence pour sceller le tout. Et ça marche ! Encore !

Le dernier opus doit être difficile à écrire. La preuve, ça fait neuf ans qu’il a posé les derniers mots que je viens de lire. Quand on a laissé autant de mystères en suspens durant 3 livres, qu’on s’est laissé porter par l’aventure au gré du vent, et qu’on doit commencer à rattacher tous ces fils, ça doit être complexe. Mais même si Rothfuss nous laisse en plan sur quelques intrigues, j’arriverai encore à lui pardonner, parce qu’encore une fois, le vide qu’il laissera aura une qualité de silence inégalée.

Afficher en entier
Chronique du Tueur de Roi, Troisième Journée - Les Portes de pierre

En Mars 2021, cela fera dix ans que la série est sortie.

L'auteur ne sait d'ailleurs toujours pas quand est-ce que cette troisième journée sera publiée.

"Je ne m'impose plus de date butoir" dit-il "pour le rendre aussi parfait que possible."

Écrite dans les années 90, la version publiée et l'original n'ont presque rien à voir, d'où l'éternelle attente. Il veut magnifier ce tome, qui sera le dernier de cette série, mais pas de ce monde.

En effet, il affirme qu'il publiera d'autres livres avec d'autres aventures annexes de Kvoth. [ Entre nous, cela fait déjà 7 ans entre le tome 2 et ce tome, qu'il finisse d'abord celui-là avant de penser à d'autre. Signé une lectrice frustrée]

Donc, prions qu'il reste toujours dans ce monde parmi nous, et que nous restions également.

Je veux savoir la fin.

NB: il assure que ce tome sera plus court que les précédents, et que l'attente vaudra le coup. [ on verra donc]

Afficher en entier

On parle de Patrick Rothfuss ici :

Le meilleur livre du monde selon vous
2013-07-01T13:23:15+02:00

Dédicaces de Patrick Rothfuss
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Bragelonne : 6 livres

Hi Comics : 2 livres

Gollancz : 1 livre

DAW Books, Inc. : 1 livre

DAW Hardcover : 1 livre

DAW : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array