Livres
443 590
Membres
379 338

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Robin Hobb

Né(e) le 1952-03-05 ( 66 ans )
5 008 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par lady-chat 2018-04-22T15:14:17+02:00

Biographie

Megan Lindholm alias Robin Hobb est née en 1952.

Dans la tradition des grands romanciers de l’aventure tel J.R.R. Tolkien, elle est considérée comme l’un des maîtres du genre dans les pays anglo-saxons. Au milieu des années 90, elle publie les premiers tomes d’un nouveau cycle sous le nom de plume de Robin Hobb. Les trois volumes de cette saga, La Citadelle des Ombres (L’Assassin royal), la propulse au sommet des ventes. Elle a également publié chez Pygmalion L’Arche des Ombres (Les Aventuriers de la mer) et le Soldat Chamane. Elle figure désormais régulièrement sur les listes des best-sellers en France, aux États-Unis, en Angleterre et en Allemagne.

Dragons et serpents est le premier tome de sa nouvelle série, Les Cités des Anciens.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.26/10
Nombre d'évaluations : 1 096

4 Citations 2 469 Commentaires sur ses livres

Alias et noms de plume

  • Megan Lindholm

Dernier livre
de Robin Hobb

Sortie France/Français : 2019-01-02

Sortie Poche France/Français : 2019-01-02

Les derniers commentaires sur ses livres

Les Cités des Anciens, Intégrale 2

Ma fois, ce deuxième tome confirme exactement ce que je pensais qu'allait être Les Cités des Anciens. Le début est long à en mourir, et les 250 premières pages sont absolument vide de toute évolution concernant la situation de n'importe quel personnage. Le milieu du roman est dynamique et bien construit, et je me suis surpris à vraiment m'y intéresser, mais la fin est bien trop étirée, et on sent de nouveau des longueurs dans le rythme, une impression renforcée par l'aspect convenu et dénué de rebondissement de cette conclusion. Les mauvaises langues diront que Robin Hobb rallonge ses séries parce qu'elle en vie, mais je pense surtout que c'est son style caractéristique, qui ne me plait pas vraiment.

Les personnages, quand à eux, paraissent variés au premier coup d’œil, mais l'on se rend vite compte qu'il s'agit plus pour la majorité d'entre eux de vulgaires clichés, et ce même pour des personnages importants à l'histoire, tels que Hest, Jerd, Tatou, le Duc de Chalcède et bien d'autres.

Cependant, si l'on prend un peu de recul, tout ce qui nous est donné est vraiment intéressant,et l'univers est riche et complexe dans sa globalité. De plus, c'est aussi important de l'inscrire en parallèle aux autres série de Robin Hobb se déroulant dans le même monde, et on est alors spectateur d'une histoire, qui, si elle ne brille pas par nombre de ses aspects, est tout de même vraiment impressionnante.

Pour conclure, je dirais que pour moi, ce livre est l'incarnation parfaite du 7/10, avec ses forces et ses faiblesses, mais surtout moyen dans sa globalité.

Afficher en entier
Les Cités des Anciens, Tome 8 : Le Puits d'argent

Une fin vraiment décevante pour cette série. Le tomes 6 et 7 avaient su relever le niveau, et j'attendais un final explosif et haletant. A la place, tout ce que j'ai trouvé était une conclusion plate, fade, sans aucun suspens ni rebondissement. L'aboutissement de chaque personnage est plutôt plaisant, mais on aurait pu le deviner dès le tome 1, tellement tout ce qui se déroule est évident. De plus, alors que l'action devrait battre son plein, le rythme se relâche, et on y observe des descriptions inutilement longues, qui finalement ne font qu'insister sur ce qui transparaît déjà dans les dialogues. Finalement, ce livre n'a une valeur qu'au sein d'un univers beaucoup plus vaste, mais il lui manque beaucoup pour exister par lui même, et je blâme entre autre le découpage des éditions françaises,qui nous servent un tome incomplet.

Afficher en entier
L'Assassin royal, Tome 6 : La Reine solitaire

FitzChevalerie et ses compagnons d’infortune poursuivent leur avancée dans les montagnes à la recherche de Vérité. Le Bâtard au Vif va faire de nouvelles expériences par le biais de l’Art, expériences qui vont le mettre sur la piste de son Roi. Découvrant d’anciennes cités, des statues qui lui semblent vivantes, Fitz va aussi devoir échapper aux sbires de Royal, ce dernier n’ayant pas renoncé à l’éliminer. La tension est palpable, et le lecteur sent que la fin est proche.

La fin de quoi, de qui? Comment? Pourquoi? Ce roman répond à bon nombre de ces questions. Ce volume est celui des révélations. On apprend qui sont les Anciens, on en apprend plus sur le pouvoir de l’Art, on découvre les horribles desseins de Royal, et on découvre, si l’on en doutait encore, ce que Fitz est capable d’accomplir. Il reste tel qu’il a toujours été, quelqu’un d’une grande abnégation, pour le bien du plus grand nombre, pour le bien de celles et ceux qui comptent pour lui. Ce récit clôture les aventures de Fitz. Ou plutôt, pourrait très bien les clôturer. Le lecteur pourrait très bien arrêter cette série sur ce volume, puisque l’essentiel des questions ont trouvé réponse. Je dis l’essentiel, parce que pour ma part, ce « final » a soulevé d’autres interrogations.

Heureusement, je sais que les aventures de FitzChevalerie ne s’arrêtent pas là! Mais je vais poursuivre ce cycle en adoptant l’ordre de parution et donc chronologique des événements, et ainsi continuer avec Les Aventuriers de la Mer.

J’avoue que ça fait un petit quelque chose de laisser ce héros si attachant, avec ses défauts et ses faiblesses. Robin Hobb m’a rendue complètement accro au personnage de Fitz, à l’univers dans lequel il évolue. Même si l’action n’est pas toujours au rendez-vous, l’autrice parvient tout de même à nous tenir en haleine. J’ai cependant trouvé ce roman un peu en dessous des autres, avec une sensation que certaines choses ont été bâclées, que j’aurais aimé voir plus développées, bien que le choix de Robin Hobb fonctionne très bien. Mais je crois que quand on aime quelque chose, on en veut toujours plus!

Afficher en entier
L'Assassin royal, Tome 5 : La Voie magique

Un tome intéressant où il est bon de retrouver certains de nos anciens personnages! Encore une fois, Fitz vit son lot d'épreuves dans ce tome. La première partie est plutôt solitaire pour notre bâtard, mais par la suite, des alliés inattendus croiserons sa route.

Afficher en entier
L'Assassin royal, Tome 1 : L'Apprenti Assassin

Ce n'est pas ma première lecture de ce tome, mais je suis replongé dans ce livre avec un énorme plaisir.

Robin Hobb a créé un monde tellement époustouflant, où chaque personnage est adroitement développé et complexe. Les décors sont considérablement précis et vaste et on peut parfaitement les imaginer.

https://leslecturesdemiliie.wordpress.com/2019/01/14/lassassin-royal-t1-robin-hobb/

Afficher en entier
L'Assassin Royal - Première époque, tome 2

Malgré un gros pavé (1114 pages tout de même), et des moments parfois un peu longs, le rythme est quand même plus rapide que le premier tome.

On suit donc Fitz, après qu'il a été résuscité grâce à la magie du Vif. Il n'a alors qu'une seule idée en tête, se venger de Royal qui l'a tué.

Après la mort du roi Subtil, et la disparition du prince héritier Vérité, parti en quête des Anciens afin d'affronter les Pirates rouge qui mettent à feu et à sang le royaume de Castlecerf, Royal s'autoproclame roi et fait régner la terreur.

C'est dans ce contexte que Fitz part bille en tête avec pour objectif d'assassiner son oncle. D'abord uniquement accompagné de son fidèle Oeil-de-Nuit, notre héros croisera le long de son périple, divers personnages, plus ou moins intéressants.

Je regrette pour ma part, que l'auteur ne se soit pas attardé davantage sur la rencontre avec Rolf le noir, qui aurait permis à Fitz d'apprendre à maîtriser le Vif. Surtout qu'on nous fait bien comprendre que la marge de progression de notre héros dans ce domaine est énorme ! Mais ce sera peut être le cas dans les tomes suivants.

Même chose en ce qui concerne l'Art. Tout au long de ces deux premiers tomes, on est presque frustré de voir que Fitz ne maîtrise jamais l'Art. C'est quelque chose qui offre d'énormes possibilités, mais notre héros ne parvient jamais à le contrôler. Rageant.

Pour ma part j'ai trouvé l'histoire satisfaisante, quoique pas forcément originale. Comme je l'ai dit plus haut, le livre n'est pas dénué de certaines longueurs. Heureusement, ça s'accélère à la fin, et le dénouement de l'intrigue est bien pensé.

Robin Hobb parvient avec ses deux premiers tome à poser les bases d'un univers solide, avec des personnages attachants et des magies intéressantes. Elle laisse, volontairement ou non, des trous (passé des Loinvoyants, histoire des Anciens et de leur cité, histoire des clans d'Art) qu'elle pourra combler par la suite. Et c'est ce qui finalement rend cette oeuvre profondément riche.

Afficher en entier
Le Fou et l'Assassin, Tome 6 : Le Destin de l'assassin

Comme beaucoup de fans, je suis très triste de finir cette série !

Chaque jour je serais tentée d'aller retrouver Fitz chevalerie...en vain ! Notre fil d'art s'est rompu. ...

Adieu , tu vas me manquer,, toi et tous les tiens .

Afficher en entier
Le Soldat chamane, Tome 1 : La déchirure

Contrairement aux autres séries de Robin Hobb, ce livre m'a donné une impression étrange une fois terminé.

L'intrigue est parfois un peu longue car il s'agit d'une introduction, mais on arrive néanmoins à se plonger dedans et à apprécier les personnages.

En fait mon sentiment vient surtout de la fin, car dans les dernières pages l'auteur nous avertit bien que l'histoire va prendre un tournant inattendu pour le héros. Une telle affirmation m'a donné froid dans le dos pour Jamère. À voir ce que donnera la suite !

Afficher en entier
L'Assassin Royal, tome 8 : Astérie Chant-d'Oiseau (Bd)

Le personnage d’Astérie la ménestrelle est l’un des personnages de cette fin de la saga qui prend de plus en plus d’importance. Elle suit Fitz persuadée qu’elle pourra assister à des événements qui lui permettront de chanter les plus grands moments du héros que va devenir le bâtard. Le récit est bien construit, avec des scènes violentes mais surtout nous avons droit à beaucoup d’explications sur ces éléments qu’on ne comprenait pas trop bien. Fitz est toujours poursuivi par les sbires de Royal. Graphiquement, la bande dessinée est vraiment réalisée avec justesse. Les personnages sont réalistes et les décors sont fournis sans être fouillis.

En somme, un très bon album qui est l’un des meilleurs de la saga.

Afficher en entier
La Citadelle des Ombres, Prélude : Le Prince Bâtard

Un prélude génial et qui prends aux tripes. C'est toujours un immense plaisir de lire un livre de Robin Hobb et de retrouver l'univers des Anciens.

Afficher en entier

On parle de Robin Hobb ici :

Index des fanfictions
2014-07-25T12:56:00+02:00
Les Imaginales fêtent leurs 10 ans
2011-05-04T14:41:13+02:00

Dédicaces de Robin Hobb
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

J'ai lu : 106 livres

Pygmalion : 61 livres

France Loisirs : 44 livres

Soleil Productions : 8 livres

Mnémos : 7 livres

Pocket : 5 livres

Le Pré aux Clercs : 4 livres

Del Rey : 3 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode