Livres
540 134
Membres
570 276

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Peter Watts

Auteur

60 lecteurs

Activité et points forts

Classement dans les bibliothèques

Diamant
9 lecteurs
Or
30 lecteurs
Argent
30 lecteurs
Bronze
10 lecteurs
Lu aussi
21 lecteurs
Envies
41 lecteurs
En train de lire
1 lecteurs
Pas apprécié
11 lecteurs
PAL
66 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.13/10
Nombre d'évaluations : 38

0 Citations 19 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Peter Watts

Sortie France/Français : 2020-09-17

Sortie USA/English : 2018-06-12

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Jean-Bernard 2016-10-10T23:54:25+02:00
Échopraxie

Pas vraiment accroché, le début d'un livre c'est important et là cela me semblait vraiment confus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jean-Bernard 2016-12-24T10:11:57+01:00
Vision aveugle

Que c'est compliqué, l'auteur mélange science pure et fiction ; c'est bien dommage, car au niveau clarté du récit, c'est très en dessous de ce que l'on est en droit d'attendre.

En terme de création et d'idées nouvelles, je me suis régalé et c'est bien pour cela que j'ai été jusqu'au bout. Mais pour le reste, scénario, écriture j'ai vraiment souffert parce que bien souvent on ne comprend pas vraiment tout. Et c'est bien là que le bât blesse, vouloir raconter une histoire et ne pas être compris de ces lecteurs... Bcp d'auteurs on déjà fait des récits de premiers contacts, ce n'est pas nouveau comme thème, et la puissance créatrice ce doit d'être la plus simple pour nous faire passer des émotions. Là c'est complétement raté, c'est touffu,truffé de non dit... Bon, ça ne m’empêchera pas de reprendre un de ses livres à l'occasion.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par drosan 2016-12-28T23:19:14+01:00
Bifrost 61

Deux nouvelles intéressantes et agréables à lire. En ce qui concerne le dossier sur les perspectives de la science-fiction, la revue nous propose un historique de cette littérature, ainsi que des interviews d'auteurs ou éditeurs sur l'état et les futurs de ce genre. La revue datant de 2011, on sent déjà un écart avec la situation d'aujourd'hui. Intéressant cependant de constater que ce genre littéraire fait encore débat surtout dans sa classification.

Très bonne revue comme toujours avec les critiques de livres toujours très intéressantes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jean-Bernard 2017-03-14T14:19:41+01:00
[Rifteurs] - Tome 1 - Starfish

Dur, dur car pas vraiment emballé. Vraiment pas intéressé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Celiska 2017-06-12T16:59:17+02:00
Au-delà du gouffre

Peter Watts est immense par son talent. Il faut le lire pour le comprendre : le style, les thèmes, le rythme des short stories, la dureté ou le soyeux des mots sont excellemment maîtrisés.

Mais ce n’est pas parce que les nouvelles de Peter Watts sont remarquables et devraient être lues par tout amateur de science-fiction qu’elles sont d’un abord facile. Elles ne vous mâchent pas le travail. Si, dans la plupart des cas, les termes scientifiques de physique ou de biologie servent l’ambiance ou permettent de décrire avec précision l’environnement, une nouvelle vous demandera d'essayer de comprendre la physique quantique. Dans d’autres cas, ce ne sera pas la science qui se mettra sur le chemin de votre compréhension, mais la narration de Peter Watts lui-même. Il vous arrivera de relire une nouvelle pour saisir véritablement sa chute et son message, parce que Peter Watts ne donne pas toujours dans l'explicite et dans l'évident. Et tant mieux!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Henri-1 2018-01-11T13:29:12+01:00
[Rifteurs] - Tome 1 - Starfish

Starfish de Peter watts paru aux éditions Fleuve noir dans leur collection Rendez Vous Ailleurs.

Il s'agit de son premier roman.

L'action se déroule dans les abysses proches de la dorsale Juan de Fuca dans le pacifique nord. Une petite équipe gère et entretien une station de production d'energie géothermique. Des individus dont le métabolisme a été altéré afin qu'ils puissent plonger à cette profondeur sans équipement.

Des individus soigneusement sélectionnés pour leur psychologie déviante :criminel, violeur, pédophile, victime d'inceste, ... Des individus qui vont devoir cohabiter pendant un an dans une toute petite station perdue au fond de l'océan.

Pour la suite lisez ce roman. D'ailleurs lisez "vision aveugle" aussi. Peter Watts écrit très bien, il ne prend pas ses lecteurs pour des débiles, il mélange hard science et sciences sociales avec talent. J'attends la suite avec impatience.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Henri-1 2018-01-28T15:31:31+01:00
[Rifteurs] - Tome 2 - Rifteurs

Encore une fois c'est un livre très bien documenté, comme en attestent les multiples références en fin d'ouvrage, desquelles l'auteur semble puiser une inspiration sans limite. C'est vraiment quelque chose que j'aime beaucoup dans la SF : emmener des concepts plus ou moins connus mais réalistes dans leurs retranchements, et laisser aller son imagination pour voir où cela peut mener. Que ce soit avec "Rifteurs", "Starfish", "Vision aveugle" ou encore ses multiples nouvelles, Peter Watts nous montre l'étendue de son talent dans ce domaine. Il se laisse parfois un peu emporter, en témoignent certains chapitres que j'ai trouvé un peu moins "lisibles". C'est cependant toujours un régal à lire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Henri-1 2018-02-15T15:49:28+01:00
[Rifteurs] - Tome 3 - Béhémoth

Peter Watts surprend par certains virages à cent quatre-vingt degrés qu’il prend dans cette conclusion. Son héroïne Lénie Clarke, soudain fragile et émotive, est si différente qu’elle en parait un autre personnage. Tout comme Achille, plutôt sympathique jusque-là, qui devient carrément abject. Un choix qui permet cependant de conférer un nouveau souffle à la série, qui prenait le risque de tourner en rond avec des descriptions en eau profonde superbes mais déjà lues. βehemoth c’est aussi de l’action délibérément exagérée. L’invulnérable Ken Lubin qui joue les tarzans sur les grues, ou qui, une fois totalement aveugle, parvient à poser un hélicoptère en panne et à massacrer ses ennemis, est à la limite de l’excès. Même chose pour l’ambulance et ses armes si perfectionnées qu’on n’en voit pas vraiment la nécessité, ou Achille Desjardins en super-méchant sadique. Bref, Peter Watts veut en mettre plein la vue, et prend le risque de verser dans le récit pop corn. Au chapitre des regrets, cette frontière trop nette entre les deux parties du récit. Une fois Lénie et Ken à la surface, la station Atlantis est ignorée, alors que l’on aurait apprécié de continuer un moment avec ceux qui restent sous la surface. Même chose pour cet internet pensant du futur, le Maelström, trop peu développé.

Malgré tout, et comme à son habitude, Peter Watts nous pousse à la réflexion. Jusqu’où la seule logique comptable pourra justifier le sacrifice d’humains pour en sauver d’autres ? Peut-on absoudre le mal passé en réparant le futur ? Que serions vraiment sans empathie ? Un Ken Lubin ou un Achille Desjardins ? Bref au-delà d’un bon moment de lecture avec une aventure presque page-turner, Watts continue de nous promener dans ses doutes. Un auteur qu’on ne va pas lâcher.

Cette critique est extraite du site "ImaginR".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fnitter 2020-02-15T17:45:38+01:00
Vision aveugle

L'histoire en elle-même est très simple.

Elle est écrite sur le thème du contact ou de la rencontre de 3ième type.

4 hybrides optimisés (par génie génétique, opérations chirurgicales ou autre) ayant plus ou moins dépassé le seuil de la simple humanité et un prédateur éteint (mais ressuscité par une compagnie commerciale) qui a choisi de les commander plutôt que les dévorer vivant, vont à la rencontre, dans un vaisseau propulsé par moteur à télématière (anti-matière et théorie de la téléportation quantique), d'un BDO (Big Dump Objet ou GTS (grand truc stupide) en français, en clair un gigantesque et mystérieux artefact ou entité extra-terrestre).

La condition vampirique du commandant n'est qu'un élément secondaire de l'histoire. On découvre quelques éléments sur le vampires (comme pourquoi ils n'aiment pas les crucifix) mais je dirais qu'on est à mille lieux de la littérature Bit-lit habituelle.

Le véritable héros (humain bien sur, puisque sinon c'est le BDO) c'est Siri Keeton (le seul dont le nom est mentionné dans le quatrième de couv). C'est lui qui raconte l'histoire et on va apprendre à le connaitre également par quelques flasback sur sa vie et sa condition de synesthésiste (ou l'art de faire comprendre aux gens "simples" les idées des gens "compliqués" sans pour autant les comprendre soi-même.

On a donc à faire à un véritable roman de Sf de type Hard-science. Pas de place pour l'imaginaire ou la magie. Une bonne culture de ce type de Sf ou une petite culture scientifique est nécessaire pour pleinement apprécier le livre. (Sinon, on pourra toujours se reporter en fin d'ouvrage aux notes et remarques de l'auteur et aux références (très nombreuses).

Un début un peu lent, "très scientifique", mais rapidement, bien que le vocabulaire soit toujours recherché, il passe au service de l'histoire avec de nombreux dialogues très vivant sur l'histoire de siri, la rencontre et la vie à bord du thésée (le vaisseau), les interactions entre les pesonnages et la visite du BDO.

Conclusion : Pour les amateurs de hard-sf, un bon moment, cérébral, mais un bon moment quand même....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Celineo 2020-09-09T17:39:43+02:00
Vision aveugle

Vision aveugle est un livre qui ne s'offre pas. Soit vous avez vraiment envie de le lire et vous êtes prêts à faire les recherches nécessaires pour le comprendre ou vous êtes d'accord pour rester dans le flou... Soit vous allez sans doute le refermer assez vite. Si j'ai classé le livre en "argent", alors qu'il mériterait d'être en diamant, c'est parce que j'ai fais le choix d'accepter de ne pas comprendre des parties entières (même si j'ai ouvert plusieurs fois le dictionnaire...). Le problème ne vient pas du livre, mais de mon manque de compétence pour ce type de SF.

A savoir, l'auteur a choisi de mêler des choses qui peuvent paraître inconciliable tel que de la science-fiction particulièrement "raide" avec le concept des vampires qui ont du mal avec des croix. Ce n'est pas une erreur en soit, c'est un parti pris qui réussi avec brio pour ma part, mais je pense que ça peut bloquer certaines personnes.

Enfin, les personnages secondaires sont... remplaçables et c'est pas bien grave car ce n'est pas vraiment leur histoire que l'on suit.

Afficher en entier

Dédicaces de Peter Watts
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Le Bélial' : 6 livres

Fleuve Noir : 5 livres

Pocket : 3 livres

Fleuve Éditions : 1 livre

Tachyon Publications : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array