Livres
520 323
Membres
536 207

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Roger Leloup

1 255 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Lilou 2010-06-06T12:46:54+02:00

Biographie

Né le 17/11/33 à Verviers (en Belgique) Roger Leloup fit ses études d'arts décoratifs et de dessin publicitaire aux Instituts St Luc de Verviers et de Liège.

Il aborda la bande dessinée en 1950 devenant l'assistant de Jacques Martin en 1950 (pour la mise en couleurs et les décors d'Alix). Il entra aux studios Hergé le 15 février 1953 pour y travailler aux aventures de Tintin.

On lui doit en particulier le dessin et les aménagements du jet du milliardaire Carreidas dans Vol 714 pour Sydney et la modernisation des véhicules dans l'Ile Noire. Continuant à assister Jacques Martin, il dessine à cette même époque les décors d'Alix (le jeune et blond héros gaulois) et de Lefranc (l'également jeune et blond journaliste aventurier).

Parallèlement, de 1954 à 1957, il conçoit de nombreuses planches techniques dans l'hebdomadaire Tintin, auxquelles on pourrait ajouter la fiche technique du Carreidas 160 Jet, parue en décembre 1966, ainsi que quelques chroniques sur le modélisme, proposées dans la version belge de l'hebdomadaire.

Leloup travaillait alors depuis 15 ans chez Hergé. Fin des années 60, ce dernier ne produisait plus beaucoup. Leloup dessinait mais s'occupait également des relations publiques et préparait des dossiers de presse pour Hergé. Il sentit peu à peu le besoin, un peu comme un enfant voulant voler de ses propres ailes, de s'exprimer à travers ses propres histoires.

Il chercha à travailler pour d'autres auteurs, notamment avec Francis pour lequel il joua les "décoristes" dans les "Aventures de M. Bouffu" et "Les Penseurs de Rodin" de 1966 à 1968 (dans J 2 Jeunes, le Soir Illustré et Spirou). Il collabore également à "Jacky et Célestin", série créée par Peyo ainsi qu'à une histoire des Schtroumpfs.

Peyo lui proposa ensuite de reprendre "Jacky et Célestin" sous son propre nom. Dans cette histoire se trouvait une petite fille qu'il avait créée pour qu'elle joue la charnière entre ses héros et un Japonais pas très sympathique. Il lui avait adjoint une petite soeur qui s'appelait Yoko... C'est en dessinant ce personnage féminin que Leloup se rendit compte qu'il l'intéressait. Il remplaça donc Jacky et Célestin par Vic et Pol, dans l'intention de créer des aventures fantastiques. Il comptait adjoindre Yoko à la série pour lui donner un côté charme.

Mais petit à petit, il s'est attaché au personnage de Yoko...

Il lui donna un métier, électronicienne, et un nom, Tsuno (au début, il comptait l'appeler Yoko Shirushi, mais ça sonnait moins bien)... Il quitte les studios Hergé le 31 décembre 1969.

Peyo, le "père" des Schtroumpfs, l'encouragea et le présenta à un autre "vieux loup" de la bande dessinée, Maurice Tillieux. Ce dernier le poussa à voler de ses propres ailes avec une histoire de Yoko Tsuno comme héroïne (cette fois dans Spirou, en 1973) à laquelle il se consacre entièrement depuis lors.

Leloup, en s'inspirant de la réalité scientifique actuelle et d'avant-garde, travaille avec une rigueur et une précision sans pareilles. Sa documentation est particulièrement soignée et étudiée au préalable : consultation d'ouvrages ou de personnalités du monde scientifique, déplacements personnels dans des décors naturels et réels. Tout ce qu'il décrit est du domaine du réel ou du possible... Mais tout est "étudié" au préalable... sur des bases existantes... Il ajoute à cela une note de fantastique que lui inspire l'histoire ou la légende. Il est marqué par l'école réaliste de Hergé, pour lequel Leloup a une admiration sans borne (il dessine Yoko d'abord nue, l'habille ensuite comme quand il dessine une carlingue d'avion...). "J'ai pris à Hergé son plus gros défaut : la maniaquerie. Mais également le fait de croire en son personnage. Je crois en Yoko comme lui croyait en Tintin. C'est ce qui fait que le lecteur peut y croire aussi".

Bedetheque.com

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 798 lecteurs
Or
4 288 lecteurs
Argent
3 480 lecteurs
Bronze
3 103 lecteurs
Lu aussi
5 351 lecteurs
Envies
376 lecteurs
En train de lire
3 lecteurs
Pas apprécié
48 lecteurs
PAL
224 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.68/10
Nombre d'évaluations : 2 678

0 Citations 899 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Roger Leloup

Sortie France/Français : 2019-09-27

Les derniers commentaires sur ses livres

Yoko Tsuno, Tome 22 : La Jonque céleste

Un chouette tome, avec de l'aventure, et des intrigues politiques de la Chine du 12e siècle. Une petite fille se retrouve prise dans ces intrigues, ce qui met sa vie en danger, et Yoko cherche à la sauver. On se retrouve dans une histoire de paradoxe temporel, c'est assez intéressant.

Afficher en entier
Yoko Tsuno, Tome 23 : La Pagode des brumes

La suite du tome précédent, on retourne dans la chine du 12e siècle pour satisfaire un caprice de la princesse Sin-Yi, et on se retrouve embarqué dans un conte chinois que racontait la grand-mère de Yoko, avec un vrai dragon, et son esprit qui veut le tuer (ou pas). Ce qui me frustre un peu, c'est de ne jamais savoir d'où venait vraiment le dragon et ce qu'il faisait sur terre, mais l'épisode est vachement cool.

Afficher en entier
Yoko Tsuno, Tome 21 : La Porte des âmes

Une histoire de transfert d'âme impliquant des vinéens, mais exceptionnellement Khâny ne s'en mêle pas. Un nouveau personnage assez intéressant, que l'on quitte trop vite en espérant revoir.

Afficher en entier
Yoko Tsuno, Tome 26 : Le Maléfice de l'améthyste

J'aime beaucoup ces épisodes avec Émilie, elle ajoute du peps et de l'impertinence (même si Yoko en a déjà pas mal). Cette fois-ci on retourne dans le passé, y retrouver des ancêtres d'Émilie, mais pas avec Monya, avec une mystérieuse machine à voyager dans le temps maison. Et on se retrouve pris dans une intrigue politique russe avec la princesse Anastasia, parce que ça serait trop simple sinon. Un chouette épisode !

Afficher en entier
Yoko Tsuno, Tome 25 : La Servante de Lucifer

Pas mon épisode préféré... Ça partait bien pourtant, avec l'histoire de la servante du diable qui est en fait un automate, mais j'ai trouvé que ça allait trop vite et qu'on avait pas assez de réponses à la fin. Par example, on ne sait pas comment les vinéens qui ont été envoyés sur Terre avec des armes ont évolué de cette façon... ou alors j'ai loupé une explication.

Afficher en entier
Yoko Tsuno, Tome 3 : La Forge de Vulcain

Un des rares que je n'avait pas dans la bibliothèque ! Je découvre enfin comment Karpan a disparu, et comment Yoko a retrouvé Khâny. Vraiment très cool.

Afficher en entier
Yoko Tsuno, Tome 14 : Le Feu de Wotan

Un tome assez technique, puisqu'il concerne une arme de destruction mortelle. Yoko et ses amis mettent comme d'habitude les pieds dans une intrigue complexe et dangereuse, qu'il font tout pour résoudre, quitte à y laisser sa vie dans le cas de Yoko.

Afficher en entier
Yoko Tsuno, Tome 17 : Le Matin du monde

Monya a encore fait des bêtises dans le passé et appelle Yoko pour qu'elle l'aide à réparer ! Un tome assez intéressant, qui explique le lien de Yoko avec la fameuse jeune fille du temple en ruine de Bornéo. Mais personnellement, je n'ai pas du tout compris d'où sortaient ptéranodons... j'aurais bien aimé le savoir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par al61 2020-06-30T07:56:12+02:00
Yoko Tsuno, Tome 19 : L'Or du Rhin

Dans un décor urbain contemporain l'auteur nous présente une histoire plus d'espionnage que fantastique.Un scénario complexe sur un dessin toujours aussi attractif. Un plaisir à lire.

Afficher en entier
Yoko Tsuno, Tome 3 : La Forge de Vulcain

Encore une très bonne aventure. J'ai trouvé les idées et la technologie des Vinéens pour Spoiler(cliquez pour révéler)préparer leur vie sur Terre très ingénieuses, et l'aventure dans laquelle s'embarquent nos héros pour parer la catastrophe qui menace de se produire est vraiment palpitante. Par contre je n'ai pas trop compris pourquoi Khâni est allé chercher Yoko. En quoi est-ce qu'elle est indispensable dans cette histoire, qu'est-ce qu'elle fait que n'aurait pas pu faire un Vinéen ?

Afficher en entier

On parle de Roger Leloup ici :

Dédicaces de Roger Leloup
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Dupuis : 132 livres

J'ai lu : 5 livres

Casterman : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array