Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
705 532
Membres
967 669

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sophie Audouin-Mamikonian

Auteur

France Né(e) le 1961-08-24 ( 62 ans )
12 594 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par TheDarkWords 2013-07-23T14:59:43+02:00

Biographie

Biographie (source : http://www.taraduncan.com/sophie.php)

J’ai commencé à écrire à l’âge de douze ans. Maman tentait désespérément de m’intéresser à Rousseau, Voltaire ou Descartes, alors que je n’aimais qu’Asimov, Tolkien et Homère (dès qu’elle était là je l’assommais avec mes créations, je crois que c’est la raison pour laquelle elle a développé une sérieuse allergie à tout ce qui est elfe ou lutin !).

Fidèle reflet de cet amour pour la Fantasy, mon premier livre s’intitulait : Chanteclair le petit phénix d’or. C’était l’histoire d’un petit phénix d’or, dont les parents et toute la tribu étaient des phénix d’argent. Dans un pays où l’or n’existait pas, il était poursuivit par d’horribles charbonniers qui voulaient le transformer en lingots. Ce qui évidemment, mettait sa tribu en danger, bref, il lui arrivait des tas d’aventures centrées sur son exclusion et sa différence.

Puis j’ai découvert Alexandre Dumas.

Et là je suis devenue dingue.

Quel talent, quel fougue, quel débordement d’énergie ! Mes livres de fantasy se sont enrichis de faits historiques, de princesses et de sombres traîtres et la géopolitique a commencé à m’intéresser.

Puis j’ai lu Agatha Christie. Impossible de trouver qui était le coupable (la vache, qu’est ce que ça m’énerve !), j’étais confondue de stupeur devant son talent. Et c’est là que j’ai commencé à mettre des histoires policières complexes dans mes créations.

Ensuite, Anne Mac Caffrey m’a donné le goût des Dragons et Homère celui des pégases, des cerbères et des cyclopes, David Brin celui des interactions entre les galaxies, Terry Pratchett m’a entraîné dans son univers délirant du Disque Monde et David Eddings m’a démontré que la magie pouvait être passionnante pendant au moins dix palpitants volumes . Après avoir passé mes deux bacs (en Français j’avais eu Voltaire, Microméga, merci maman !) j’ai travaillé dans la pub, pour Jacques Séguéla, comme rédactrice conceptrice. Puis je me suis mariée avec le prince de ma vie, Philippe. Nous avons eu notre première fille, Diane et c’est là que j’ai commencé à écrire sur AutreMonde. Ce qui est amusant, c’est que j’ai créé la planète, puis la faune et la flore, puis les peuples, et enfin les personnages, en dernier.

L’idée de la magie m’avait été inspirée par Shakespeare. Dans Songe D’une Nuit d’Eté, d’où venaient ces elfes et ces lutins, ces fées et ces créatures magiques ? Pas de la Terre, ce n’était pas possible. Alors c’est ainsi qu’est née la planète AutreMonde.

J’ai envoyé mon manuscrit aux éditeurs en 1991. « Trop gros » m’ont ils répondu « trop touffu » « trop magique ». Les Presses de la Cité voulaient que je le coupe en trois tomes. Comme j’avais prévu dix tomes, cela multipliait par trois et donnait trente tomes ! Pffff ! J’ai refusé et j’ai attendu…

Attendu…

Attendu… que les éditeurs comprennent que les adolescents aiment lire les gros livres aussi et que la magie intéresse tout le monde. Celui-qui-a-une-cicatrice-sur-le-front, Vous-savez-qui est apparu et a fait un succès incroyable. Mes filles m’ont conseillé d’envoyer mon manuscrit et…magique ! Après dix-sept ans d’attente, j’ai été publiée tout d’abord par les Editions du Seuil pour Les Sortceliers et Le Livre Interdit, puis lorsque le succès de Tara est devenu international, par Flammarion pour Le Sceptre Maudit, le Dragon Renégat et le Continent Interdit. Puis, parce que je suis plus fidèle à mon mari qu’à mes éditeurs, je suis partie chez XO qui a publié Le Piège de Magister, L’Impératrice Maléfique et la Reine Noire, les autres sont à venir, là j’écris le tome 10.

Qui eut cru, il y a dix ans que Tara aurait une telle longévité ? C’est extraordinaire. Et je suis infiniment reconnaissante à mes lecteurs et lectrices de cette patiente loyauté.

Grâce à cette fidélité, Moonscoop a réalisé et produit avec M6 et Disney un Dessin animé de 26 épisodes de 26 minutes qui est sorti fin 2010. Pour un budget de 7 millions d’Euros et qui a fait travailler 1500 personnes pendant trois ans. Puis le DA a entrainé la création d’un jeu en ligne, www.taraduncan-lejeu.com qui compte, en dix mois, déjà 314 000 joueurs. Dans les deux cas, je me suis beaucoup impliquée et j’ai eu la joie de voir mes créations bizarres s’animer. Les conversations avec les graphistes et les dessinateurs ont été surréalistes mais incroyablement amusantes et productives. Au point que nous avons été nominés deux fois pour l’Award du meilleur dessin Animé 2010 et que nous avons gagné celui d’Animland. Youpeeeeh !

L’écriture étant une passion dévorante qui me bloque quinze heures par jour devant mon ordinateur, je ne pouvais pas en rester là. On n’arrêtait pas de dire de moi « c’est un auteur jeunesse » argh, j’ai horreur qu’on me mette dans une petite case (ok même si je suis effectivement petite). J’ai donc publié chez Robert Laffont, le plus horrifique de mes livres, La Danse des Obèses, un thriller bien dégoulinant de sang et de mauvais sentiments, histoire de montrer que j’étais capable d’écrire n’importe quelle histoire namého !

Et puis parce que vingt quatre heures par jour, c’est finalement beaucoup de temps, j'ai également écrit et produit avec un super compositeur, Christophe Balency, un disque, Clara Chocolat, interprété par Marine, ma fille, qui s’est retrouvée piégée dans ce projet pour enfant alors qu’elle chante du Jazz (pardon pardon !) et nous en sortons deux autres cette année en 2012 !

Marine est même programmée pour plusieurs premières parties à l’Olympia et une tournée et je trouve cela…magique ! Et ce d’autant qu’elle poursuit ses brillantes études à l’ISG en même temps après avoir terminé sa prépa ! Comme sa mère, elle est dingue et hyperactive, elle trouve donc très amusant de jongler avec tous ces projets.

J’ai également écrit une série sur les loups Garous, Indiana Teller, Lune de Printemps, qui est sortie en mars 2011. Le second tome, Lune d’Eté est publié en Mars 2012.

Enfin, un projet très important vient de voir le jour : La Couleur de l’Ame des Anges qui est paru depuis le 5 Janvier chez Robert Laffont. Ma conception de ce que sont les Anges, ce qui se passe après la mort, une histoire d’amour mais surtout l’idée que c’est l’homme qui a créé Dieu et non pas le contraire (aie pas taper !).

Les réactions à ce nouveau projet sont assez inouïes. J’avoue que je ne m’attendais pas du tout à ce que lecteurs et journalistes soient aussi touchés. Merci à Stephen Hawking pour m’avoir guidée sur ce long chemin, tout autant que Jean Fouquet dont le tableau, la Madone à l’enfant est directement la cause de tout ceci. Peindre des anges en plastique bleus et rouges au 15ème siècle, c’est complètement dingue… et cela m’a totalement inspirée.

Bref, j’écris, j’écris et j’écris. Trois livres et deux disques en 2012 plus la sortie, enfin du premier tome de Tara Duncan aux Etats Unis, je crois que je peux abandonner l’idée de dormir pendant un an au moins ! Lol !

On me pose également une autre question : pourquoi suis-je devenue écrivain ? Je pense que l'hérédité joue pas mal dans mon cas. Il y en a déjà quinze dans la famille ! Nous devrions être dans le livre des records !

De mon arrière-grand-oncle Tristan Bernard (L'Anglais tel qu'on le parle…) à mon oncle Francis Veber (Le Dîner de cons…) en passant par mon grand-père Pierre Gilles Veber (Fanfan la Tulipe) et ma grand-mère Catherine Veber (Neige, Mademoiselle Fanny), tout le monde écrit dans la famille ! Faire de l'humour, chez nous, c'est… quasiment génétique… et parfois assez fatigant pour les autres. Enfin surtout pour mon entourage !

Enfin et pour terminer, on me demande souvent si le fait d’avoir un titre d’Altesse Royale, Princesse héritière du Trône d’Arménie a eu une influence sur la publication de Tara. Ben non, hein, sinon ça ferait depuis longtemps que j’aurais été publiée ! La seule chose qui intéresse les éditeurs c’est la qualité du texte.

Ils se fichent bien que vous soyez le roi des zoulous, tant que vous écrivez bien, c’est le principal. De plus, n'étant qu'une princesse parfaitement classique et sans aucun intérêt (non je n'ai pas de longue chevelure à la Rapunzel, et ne sachant pas tricoter, je ne cours pas le risque de me piquer à une quenouille), et n'ayant aucun dragon dans mes relations, je ne présentais aucune visibilité « people ». Ouais, je sais, je devrais sortir plus souvent. Mais le plan « bouteille de champagne, string envolé, micro robe et tête défoncée » n’est pas trop mon style. Moi c’est plutôt : Ordinateur, soirée soupe et câlin mari. Oui, je sais, c’est pathétique…

Voilà à peu près ce que je peux dire sur moi, le reste n'a aucun intérêt, alors je ne vous l'infligerai pas.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
19 889 lecteurs
Or
27 384 lecteurs
Argent
15 098 lecteurs
Bronze
9 586 lecteurs
Lu aussi
11 502 lecteurs
Envies
11 175 lecteurs
En train de lire
560 lecteurs
Pas apprécié
1 214 lecteurs
PAL
7 273 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.41/10
Nombre d'évaluations : 14 575

19 Citations 7 642 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Sophie Audouin-Mamikonian

Sortie France/Français : 2018-10-18

Les derniers commentaires sur ses livres

La Couleur de l'âme des anges

Un roman sympa qui m'a permis de découvrir un nouvel auteur. Le lecteur est rapidement mis dans l'ambiance.

Les personnages sont quand même peu approfondis et disposent de leurs pouvoirs un peu facilement et rapidement à mon goût.

Afficher en entier
Tara Duncan, Tome 1 : Les Sortceliers

Très bon roman, l'auteur a su me captiver dès le premier chapitre et je n'ai pas arrêté de rire tout le long du roman.

On suit les aventure de Tara, qui pour une fois ne veut pas être sorcelière "celle qui lie les sort" son plus chère souhait est de retrouvé sa vie normal sans ses pouvoir. Dans ce roman, les actions s'enchaînent à une vitesse surprenante, enchainant les unes aux autres, on pourrai se croire lassé mais l'autrice à su doser le suspense pour avoir envie de continuer son livre.

En tout cas, je le conseille et je vous souhaite une bonne lecture !

Afficher en entier
La Couleur de l'âme des anges

Je suis heureuse d'être retombée sur ce livre ! Je l'ai lu il y a bien des années, et voilà que je tombe sur la couverture en ajoutant un autre livre à ma bibliothèque ! Je ne me rappelle pas de beaucoup de choses de son histoire, hormis plusieurs scènes Spoiler(cliquez pour révéler)la tête coupée si je me souviens bien et une scène d'amour il me semble pour lesquelles j'étais probablement un peu jeune. Ce que je n'ai pas oublié par contre, c'est l'originalité et les fortes émotions que j'avais ressenties en le lisant ! Vraiment une pépite !!

Afficher en entier
Tara Duncan, Tome 1 : Les Sortceliers

J’aime la littérature jeunesse. Ce premier tome de Tara Duncan est recommandé pour les 10-13 ans, j’en ai apprécié la lecture à plus de 52 ans. J’aime les mondes inventés par l’auteur ainsi que sa plume, qui m’a fait beaucoup voyager. L’humour et les noms étranges sont légion dans ce livre. Je me suis essayée à prononcer à voix haute le prénom de Maître Chem, le dragon, mais je n’y suis jamais arrivée… Cette histoire se lit facilement mais je m’y suis vraiment intéressée qu’une fois que Tara et ses amis étaient sur AutreMonde. Je pense que les personnages prennent en épaisseur tout au long des tomes que je vais apprécier découvrir.

Afficher en entier
Tara Duncan, Tome 1 : Les Sortceliers

Une saga que j'ai adorée en tout point, elle a été ma première saga que j'ai lue quand j'avais 14 ans. Et même avec mon regard d'adulte elle es toujours aussi génial.

Une belle écriture, des rebondissements à plus avoir quand faire. Un univers magique et c'est tellement faciles à s'y plonger. L'univers est tellement riche. Et puis la facilité qu'on a de rentrée dans le livre et l'additivité sont impressionnant.

Les personnages sont tellement attachants qu'on a l'impression de faire partie de leur petit groupe. Et puis je suis en amour total devant Cal, ce personnage, je l'adore, il m'a fait tellement rire.

Et puis ce mystérieux ennemi dont on ne sait rien et hyper mystérieux.

Afficher en entier
Tara Duncan, Tome 1 : Les Sortceliers

J'ai commencé cette série au collège, j'y suis vite devenue addicte !!

Afficher en entier
Tara Duncan, Tome 7 : L'Invasion fantôme

Ce tome marque pour moi un réel tournant dans la saga. Je l'avais lu il y a un bon moment et étant en train de relire tous les tomes, j'ai dû repasser par celui-ci.

Dans mes souvenirs, ce tome était particulièrement long et ennuyeux, avec peu d'action et des moments de vide. Finalement, après relecture, l'intrigue est assez rythmée et les passages à vide se font très peu ressentir. Il n'est malgré tout pas mon préféré de la saga car tout le récit tourne autour de Tara, on a très peu de nouvelles des autres membres de MagicGang (à part de Cal de temps en temps) et je trouve ça dommage car ils apportent un réel plus à la saga.

Le nouveau personnage que nous découvrons Spoiler(cliquez pour révéler)(Sylver) est sympa mais un peu creux pour le moment. Et l'omniprésence Spoiler(cliquez pour révéler)d'Angelica m'a honnêtement beaucoup gonflée. On peut certes découvrir que sa personnalité est plus complexe que ce que nous pensions mais elle reste particulièrement reloue et je ne comprends pas pourquoi l'auteure s'est sentie obligée d'en faire un des personnages principaux de ce tome.

Enfin bref, le récit reste captivant, même si je trouve que Tara Spoiler(cliquez pour révéler)remonte la pente de son deuil un peu trop rapidement, mais bon.

Niveau écriture, je ne suis jamais déçue par la plume de Sophie Audouin-Mamikonian qui sait autant manier l'humour que la gravité dans n'importes quelles situations.

Je recommande vivement toute la saga !

Afficher en entier
Indiana Teller, Tome 1 : Lune de Printemps

J'ai beaucoup aimé ce premier tome. Le pp change de ce dont on a l'habitude. Déjà il est masculin.

Par contre le love interest m'a laissé de marbre.

Afficher en entier
Indiana Teller, Tome 1 : Lune de Printemps

Renouer avec le bit-lit jeunesse de mon époque m'a fait un bien fou ! Ca ne rajeunit pas tout ça...

Aujourd'hui, je vous propose une saga écrite par l'autrice de Tara Duncan. Elle est certes un peu vieillissante, rien de neuf sous les tropiques, mais j'ai passé un bon moment. On va suivre l'histoire du point de vue d'Indiana, le petit-fils de l'alpha d'une meute, qui est malheureusement sans pouvoir. Il va devoir faire sa place par ses propres moyens. Et tout se compliquera lorsqu'il partira à l'université. Il se retrouvera au milieu d'un dangereux complot, découvrira ses pouvoirs et croisera un amour interdit en chemin.

Déjà, parlons de la plume. Elle est simple. J'ai noté quelques répétitions mais elle reste facile à lire, parfaitement adaptée au jeune public et l'humour est présent.

Sinon, tout les codes du bit-lit sont réunis donc, même si j'avais deviné les PT, j'étais contente car j'adore ce genre. On a des créatures magiques comme les loups-garous mais l'originalité de ce livre est l'apparition des rebrousse-temps. Au début, j'ai trouvé leurs pouvoirs durs à appréhender. Ces histoires spatio-temporelles me perdaient. Puis, je me suis habituée et j'ai hâte de voir comment Indiana gèrera ses nouvelles capacités.

Enfin, pour moi, les persos sont le gros point fort. J'adore quand le narrateur est masculin car il apporte un petit peps. Et l'évolution d'Indiana est dingue. Il est clairement badass et inspire le respect. Puis j'ai beaucoup aimé la romance. Il est respectueux et trop chou envers Katerina. Et puis, elle aussi a du caractère et son côté "plus têtue qu'un troupeau de mules" selon les dires d'Indiana m'a séduite.

Donc voilà, pas de coup de cœur mais la fin m'a donné envie de continuer l'aventure. Et j'avoue, je me suis revue à mes 15ans, dans ma petite chambre où je dévorais déjà les livres et ça, ça n'a pas de prix !

Afficher en entier
La Couleur de l'âme des anges

J'avais commencé ce livre plusieurs années avant de l'avoir finit

Je déteste ne pas terminer une histoire.

Je l'ai terminé, il a été divertissant mais il ne me laisse pas un souvenir profond

Afficher en entier

On parle de Sophie Audouin-Mamikonian ici :

Un petit bac littéraire
2017-11-11T22:49:03+01:00
Les titres des livres en alphabet
2015-08-29T10:33:49+02:00
Les livres les plus attendus 2014
2014-08-29T14:11:44+02:00
Liste de romans à visée humoristique
2013-06-15T17:52:36+02:00

Dédicaces de Sophie Audouin-Mamikonian
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Flammarion : 13 livres

Michel Lafon : 11 livres

XO Editions : 11 livres

Pocket jeunesse : 7 livres

Robert Laffont : 3 livres

Editions XO : 3 livres

Seuil Jeunesse : 2 livres

sky pony press : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode