Livres
528 286
Membres
548 282

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sophie Audouin-Mamikonian

Auteur

France Né(e) le 1961-08-24 ( 59 ans )
11 431 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par TheDarkWords 2013-07-23T14:59:43+02:00

Biographie

Biographie (source : http://www.taraduncan.com/sophie.php)

J’ai commencé à écrire à l’âge de douze ans. Maman tentait désespérément de m’intéresser à Rousseau, Voltaire ou Descartes, alors que je n’aimais qu’Asimov, Tolkien et Homère (dès qu’elle était là je l’assommais avec mes créations, je crois que c’est la raison pour laquelle elle a développé une sérieuse allergie à tout ce qui est elfe ou lutin !).

Fidèle reflet de cet amour pour la Fantasy, mon premier livre s’intitulait : Chanteclair le petit phénix d’or. C’était l’histoire d’un petit phénix d’or, dont les parents et toute la tribu étaient des phénix d’argent. Dans un pays où l’or n’existait pas, il était poursuivit par d’horribles charbonniers qui voulaient le transformer en lingots. Ce qui évidemment, mettait sa tribu en danger, bref, il lui arrivait des tas d’aventures centrées sur son exclusion et sa différence.

Puis j’ai découvert Alexandre Dumas.

Et là je suis devenue dingue.

Quel talent, quel fougue, quel débordement d’énergie ! Mes livres de fantasy se sont enrichis de faits historiques, de princesses et de sombres traîtres et la géopolitique a commencé à m’intéresser.

Puis j’ai lu Agatha Christie. Impossible de trouver qui était le coupable (la vache, qu’est ce que ça m’énerve !), j’étais confondue de stupeur devant son talent. Et c’est là que j’ai commencé à mettre des histoires policières complexes dans mes créations.

Ensuite, Anne Mac Caffrey m’a donné le goût des Dragons et Homère celui des pégases, des cerbères et des cyclopes, David Brin celui des interactions entre les galaxies, Terry Pratchett m’a entraîné dans son univers délirant du Disque Monde et David Eddings m’a démontré que la magie pouvait être passionnante pendant au moins dix palpitants volumes . Après avoir passé mes deux bacs (en Français j’avais eu Voltaire, Microméga, merci maman !) j’ai travaillé dans la pub, pour Jacques Séguéla, comme rédactrice conceptrice. Puis je me suis mariée avec le prince de ma vie, Philippe. Nous avons eu notre première fille, Diane et c’est là que j’ai commencé à écrire sur AutreMonde. Ce qui est amusant, c’est que j’ai créé la planète, puis la faune et la flore, puis les peuples, et enfin les personnages, en dernier.

L’idée de la magie m’avait été inspirée par Shakespeare. Dans Songe D’une Nuit d’Eté, d’où venaient ces elfes et ces lutins, ces fées et ces créatures magiques ? Pas de la Terre, ce n’était pas possible. Alors c’est ainsi qu’est née la planète AutreMonde.

J’ai envoyé mon manuscrit aux éditeurs en 1991. « Trop gros » m’ont ils répondu « trop touffu » « trop magique ». Les Presses de la Cité voulaient que je le coupe en trois tomes. Comme j’avais prévu dix tomes, cela multipliait par trois et donnait trente tomes ! Pffff ! J’ai refusé et j’ai attendu…

Attendu…

Attendu… que les éditeurs comprennent que les adolescents aiment lire les gros livres aussi et que la magie intéresse tout le monde. Celui-qui-a-une-cicatrice-sur-le-front, Vous-savez-qui est apparu et a fait un succès incroyable. Mes filles m’ont conseillé d’envoyer mon manuscrit et…magique ! Après dix-sept ans d’attente, j’ai été publiée tout d’abord par les Editions du Seuil pour Les Sortceliers et Le Livre Interdit, puis lorsque le succès de Tara est devenu international, par Flammarion pour Le Sceptre Maudit, le Dragon Renégat et le Continent Interdit. Puis, parce que je suis plus fidèle à mon mari qu’à mes éditeurs, je suis partie chez XO qui a publié Le Piège de Magister, L’Impératrice Maléfique et la Reine Noire, les autres sont à venir, là j’écris le tome 10.

Qui eut cru, il y a dix ans que Tara aurait une telle longévité ? C’est extraordinaire. Et je suis infiniment reconnaissante à mes lecteurs et lectrices de cette patiente loyauté.

Grâce à cette fidélité, Moonscoop a réalisé et produit avec M6 et Disney un Dessin animé de 26 épisodes de 26 minutes qui est sorti fin 2010. Pour un budget de 7 millions d’Euros et qui a fait travailler 1500 personnes pendant trois ans. Puis le DA a entrainé la création d’un jeu en ligne, www.taraduncan-lejeu.com qui compte, en dix mois, déjà 314 000 joueurs. Dans les deux cas, je me suis beaucoup impliquée et j’ai eu la joie de voir mes créations bizarres s’animer. Les conversations avec les graphistes et les dessinateurs ont été surréalistes mais incroyablement amusantes et productives. Au point que nous avons été nominés deux fois pour l’Award du meilleur dessin Animé 2010 et que nous avons gagné celui d’Animland. Youpeeeeh !

L’écriture étant une passion dévorante qui me bloque quinze heures par jour devant mon ordinateur, je ne pouvais pas en rester là. On n’arrêtait pas de dire de moi « c’est un auteur jeunesse » argh, j’ai horreur qu’on me mette dans une petite case (ok même si je suis effectivement petite). J’ai donc publié chez Robert Laffont, le plus horrifique de mes livres, La Danse des Obèses, un thriller bien dégoulinant de sang et de mauvais sentiments, histoire de montrer que j’étais capable d’écrire n’importe quelle histoire namého !

Et puis parce que vingt quatre heures par jour, c’est finalement beaucoup de temps, j'ai également écrit et produit avec un super compositeur, Christophe Balency, un disque, Clara Chocolat, interprété par Marine, ma fille, qui s’est retrouvée piégée dans ce projet pour enfant alors qu’elle chante du Jazz (pardon pardon !) et nous en sortons deux autres cette année en 2012 !

Marine est même programmée pour plusieurs premières parties à l’Olympia et une tournée et je trouve cela…magique ! Et ce d’autant qu’elle poursuit ses brillantes études à l’ISG en même temps après avoir terminé sa prépa ! Comme sa mère, elle est dingue et hyperactive, elle trouve donc très amusant de jongler avec tous ces projets.

J’ai également écrit une série sur les loups Garous, Indiana Teller, Lune de Printemps, qui est sortie en mars 2011. Le second tome, Lune d’Eté est publié en Mars 2012.

Enfin, un projet très important vient de voir le jour : La Couleur de l’Ame des Anges qui est paru depuis le 5 Janvier chez Robert Laffont. Ma conception de ce que sont les Anges, ce qui se passe après la mort, une histoire d’amour mais surtout l’idée que c’est l’homme qui a créé Dieu et non pas le contraire (aie pas taper !).

Les réactions à ce nouveau projet sont assez inouïes. J’avoue que je ne m’attendais pas du tout à ce que lecteurs et journalistes soient aussi touchés. Merci à Stephen Hawking pour m’avoir guidée sur ce long chemin, tout autant que Jean Fouquet dont le tableau, la Madone à l’enfant est directement la cause de tout ceci. Peindre des anges en plastique bleus et rouges au 15ème siècle, c’est complètement dingue… et cela m’a totalement inspirée.

Bref, j’écris, j’écris et j’écris. Trois livres et deux disques en 2012 plus la sortie, enfin du premier tome de Tara Duncan aux Etats Unis, je crois que je peux abandonner l’idée de dormir pendant un an au moins ! Lol !

On me pose également une autre question : pourquoi suis-je devenue écrivain ? Je pense que l'hérédité joue pas mal dans mon cas. Il y en a déjà quinze dans la famille ! Nous devrions être dans le livre des records !

De mon arrière-grand-oncle Tristan Bernard (L'Anglais tel qu'on le parle…) à mon oncle Francis Veber (Le Dîner de cons…) en passant par mon grand-père Pierre Gilles Veber (Fanfan la Tulipe) et ma grand-mère Catherine Veber (Neige, Mademoiselle Fanny), tout le monde écrit dans la famille ! Faire de l'humour, chez nous, c'est… quasiment génétique… et parfois assez fatigant pour les autres. Enfin surtout pour mon entourage !

Enfin et pour terminer, on me demande souvent si le fait d’avoir un titre d’Altesse Royale, Princesse héritière du Trône d’Arménie a eu une influence sur la publication de Tara. Ben non, hein, sinon ça ferait depuis longtemps que j’aurais été publiée ! La seule chose qui intéresse les éditeurs c’est la qualité du texte.

Ils se fichent bien que vous soyez le roi des zoulous, tant que vous écrivez bien, c’est le principal. De plus, n'étant qu'une princesse parfaitement classique et sans aucun intérêt (non je n'ai pas de longue chevelure à la Rapunzel, et ne sachant pas tricoter, je ne cours pas le risque de me piquer à une quenouille), et n'ayant aucun dragon dans mes relations, je ne présentais aucune visibilité « people ». Ouais, je sais, je devrais sortir plus souvent. Mais le plan « bouteille de champagne, string envolé, micro robe et tête défoncée » n’est pas trop mon style. Moi c’est plutôt : Ordinateur, soirée soupe et câlin mari. Oui, je sais, c’est pathétique…

Voilà à peu près ce que je peux dire sur moi, le reste n'a aucun intérêt, alors je ne vous l'infligerai pas.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
18 649 lecteurs
Or
25 819 lecteurs
Argent
13 846 lecteurs
Bronze
8 735 lecteurs
Lu aussi
9 469 lecteurs
Envies
10 760 lecteurs
En train de lire
493 lecteurs
Pas apprécié
1 159 lecteurs
PAL
6 299 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.42/10
Nombre d'évaluations : 13 981

19 Citations 7 589 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Sophie Audouin-Mamikonian

Sortie France/Français : 2018-10-18

Les derniers commentaires sur ses livres

Tara Duncan, Tome 4 : Le Dragon renégat

Spoiler(cliquez pour révéler)...tara...est...

Afficher en entier
Indiana Teller, Tome 4 : Lune d'Hiver

Ok j'ai eu du mal à finir ce dernier tome, et surtout à le digérer. J'avais lu les deux premiers au lycée et n'avait pas prêté plus d'attention que ça au "style", adolescent que j'étais. Mais les deux derniers tomes lus presque 10 ans après ont laissé un goût amer de déception et dépit. J'ai trouvé ça bien plus sexiste que dans mes souvenirs. Il y a une phrase en particulier qui m'a choqué, Spoiler(cliquez pour révéler)c'est Indiana qui dit "je veux pas contrôler le monde, je peux à peine contrôler ma femme" genre pardon ? what ? et c'est une femme qui écrit ça ? "c'est du pdv d'un homme" c'est pas une excuse je pense pas ce genre de trucs moi.

Deuxièmement l'hétérosexualité hyper poussée d'Indy, mais genre à outrance, comme si le narrateur avait peur qu'on oublie le temps d'une page qu'il aime les femmes, hein, les seins et les courbes, surtout pas les hommes, beurk beurk beurk. Ce qui est trèèèès paradoxal quand il passe autant de temps à reluquer les muscles d'Axel, mais ok. No homo, on te croit.

Bref le scénario était très intéressant et pourtant ma lecture a été gâchée par ces deux "détails", ce qui prouve qu'au final c'est assez présent dans l'écriture, quand on y porte attention, ce que j'ai appris à faire au cours des ans.

A lire quand on est immature...

Afficher en entier
Tara Duncan, Tome 9 : Tara Duncan contre la Reine Noire

Alors là, si je m'attendais... C'est pour moi le meilleur tome jusqu'à présent (oui, je sais, j'ai déjà dit ça pour le tome d'avant, mais je n'avais pas encore lu celui-là, je ne pouvais pas savoir...)

Au menu: des personnages plus attachants, tordants, fous, complètement dingues, hyper puissants, carrément tarés, astucieux, malins, suicidaires... Les uns que les autres.

Et que de rebondissements! Ohlala, que ce soit au niveau de l'intrigue du tome, ou des intrigues amoureuses, j'ai été happée par l'histoire dans ce tome-ci. D'autant plus qu'on découvre (encore) de nouveaux lieux, on redécouvre de nouveaux personnages (notamment les Gardiens et Demiderus, qui étaient des entités vraiment intéressantes et qu'on n'avait pas encore vues exploitées à leur juste valeur jusqu'à présent). On retrouve également l'importance de Magister, qui vraiment m'avait manqué, son esprit tordu de méchant et sa puissance... Un vilain comme on adore les détester (ou pas, moi vraiment j'ai dû mal, je l'aime au moins autant que les membres du Magicgang).

Enfin, on voit que les personnages ont vraiment grandi, sont plus mûrs, surtout Tara, qui assument ses responsabilités comme une adulte.. J'en oublie presqu'ils ne sont que des adolescents des fois -heureusement Robin est là pour le rappeler.

Le tout saupoudré d'un peu (beaucoup) d'humour à la Sophie Audouin Mamikonian, j'achète comme dirait l'autre!

J'ai l'impression, après des tomes qui se traînaient un peu en longueur, des dénouements bâclés en un chapitre, que l'on arrive à un point de maturité, pas seulement des personnages, mais de l'écriture de Sophie Audouin Mamikonian. Avec ses rebondissements, ses conclusions bien ficelées, on voit qu'elle sait où elle veut nous amener, ce dont on pouvait peut-être un peu douter dans les tout premiers tomes de la série. J'espère que cela continuera jusqu'à la fin.

En tout cas, vu le cliffhanger à la fin, et l'évolution des relations amoureuses, une chose est sûre, je vais me ruer sur le tome 10 sans attendre!

Afficher en entier
Indiana Teller, Tome 2 : Lune d'Été

Bonjour !!!! Bon on est certainement pas là pour blablater xD !!! Ce livre est super !! Beaucoup de personnes disent qu ils n ont pas aimé ce tome et qu ils préféraient largement le tome 3. Je les comprends. Dans ce tome, Katerina est beaucoup plus naïve fragile et ce livre est quand même beaucoup moins bien que le tome 1 et 3, surtout 3... Après je pense que pour avoir eu un tome 3 aussi bluffant il fallait mettre un tome plus calme, plus introductif... Car Oui, ce tome est assez lent. Mais n en reste pas moins bien ! L addictivité est plus que là, elle nous empêche de parler, de respirer, tellement on est pris dans l histoire... J admire Sophie Audouin. Sa plume est incroyable, elle peut nous faire péter de rire comme des tarés ou au contraire nous faire pleurer jusqu'à ce que nos yeux soient secs comme le désert du Sahara ! Ce que j essaye de dire c est que sa plume est vraiment unique, fluide, superbe, incroyable, magnifique, bluffante, atypique, original... Indiana n est peut-être pas le plus avantagé... Il est juste écoeurant d amour et de naïveté, c est ça que je n ai pas trop aimé, les personnages. Trop parfaits, trop "je m en sors à chaque fois mais jsp comment je fais", trop naïfs... Et sérieux,le gars qui dit que lui appartiens,il se prend un crochet du droit direct ! Un peu de respect quand même les mecs... Après l histoire est imprévisible donc ça compense un peu... Voilà un tome géniale, moins bien que le tome 3 (oui je sais vous en êtes que au tome 2 (; xD) mais qui reste tout de même agréable à lire et addictif.

Afficher en entier
Tara Duncan, Tome 10 : Dragons contre démons

J'avais tellement apprécié le tome 9, que celui-ci n'est pas à la hauteur pour moi... Mais reste cependant bien meilleur que les tome 6-7!

En effet, on retrouve bien Tara dans ce tome, accompagné du Magicgang presque au complet (et honnêtement, j'ai à peine vu la différence avec le personnage absent). On retrouve également Maître Chem, mais dans une toute autre optique: lui qui était si protecteur, si bienveillant, bref, un adulte quoi, apparaît comme... Un ado. Oui, il n'a pas réussi à maîtriser son calme, se faisait manipuler à tout bout de champ... c'était très étrange de le voir comme ça, t j'avoue que le bon vieux Maître Chem m'a manqué. Par contre, on retrouve également Archange, le beau démon, gentil démon... Euh? Gentil?

Oui, parce qu'une fois de plus ce tome est plein de rebondissements, même si le premier quart du livre traîne un peu trop en longueur et que, malheureusement, l'auteure renoue avec ses vieux démons( c'est le cas de le dire) en précipitant les intrigues/les actions. On en apprend pas assez sur Gabriel je trouve, et alors la résolution de l'intrigue.. Je n'ai absolument pas compris comment on était passé de match de polo "amical" à fuite de Tadix sur un vaisseau spatial. Enfin, bien sûr j'ai compris, mais ce n'est pas assez développé pour moi.

Idem, l'intrigue autour de Magister est de moins en moins présente, et alors le nombre de fâcheuses/incroyables coïncidences dans ce tome est tout simplement hallucinant: les gens qui se réveillent soudainement, les gens qui sont en colère et veulent se venger de leur amour perdu sans savoir bien ce qu'ils font, les gens qui reçoivent un curieux message comme par hasard... A ce niveau là, je n'ai pas trouvé ce tome très réaliste non plus, et alors la fin! je n'en parle même pas! J'espère qu'elle nous expliquera plus en détail par la suite comment une telle chose est possible parce que nous balancer ça, comme ça, sans prévenir, sans rien développer, en nous laissant dans un suspens monstre... C'est vraiment pas gentil.

Heureusement, on retrouve de bons côtés, notamment la relation entreTara et Cal qui évolue en bien, très bien même (même si je trouve dommage que l'auteure fasse du personnage le plus brillant de la série, un assoiffé sexuel; j'ai l'impression que ses seules réparties ont tourné autour du sexe ou de l'amour, alors que Cal vaut bien mieux que ça). Idem, l'humour que l'on affectionne tant est toujours présent... Et on (re)découvre de nouveaux peuples ainsi que de nouveaux pays (magiques ou non), de nouvelles façons de vivres, de nouvelles coutumes.. C'est vraiment très intéressant, j'ai vraiment été transporté dans cet univers rempli de magie qu'est Tadix!

Vous l'aurez compris, ça n'en reste pas moins un très bon tome, malheureusement, il vient juste après ce qui est, jusqu'à présent, mon tome préféré, aussi j'ai été beaucoup plus critique avec lui; mais vous pouvez foncer les yeux fermés!

Afficher en entier
Tara Duncan, Tome 11 : La Guerre des planètes

Un tome très bon, encore une fois.

Au bout du onzième tome, je pense que vous aurez compris ce que j'aime/n'aime pas, aussi j'essaierai d'être brève.

Points positifs: l'intrigue sur Archange/Gabriel qui nous a bien tenu en haleine, et est pleine de rebondissements. La relation Tara/cal qui évolue pour mon plus grand plaisir, même si des obstacles se dressent sur leur chemin. Le retour de personnages qu'on avait presque oublier (je ne dis pas que j'apprécie ceux qui sont de retour, mais un peu de fraîcheur, et de changement ne font pas de mal!). La découverte de la planète de Xénophrodie et de leurs habitants, ma foi pour une fois que c'est des fourmis et pas des araignées géantes, moi j'approuve hein! La relation Tara/Cal (mais ça je l'ai déjà dit non?) L'humour, même si je reconnais que l'auteure en fait parfois un peu trop dans ce tome; certains passages qui se veulent comiques, échouent lamentablement.. Mais à côté, certains passages sont tellement tordants que je lui pardonne bien volontiers. Mara qui se retrouve au centre de l'histoire (j'ai toujours trouvé que les frères/soeurs de Tara jouait un rôle secondaire alors que ce sont des personnages intéressants à exploiter puisque élevés par le méchant suprême!) Le nouveau méchant, je ne sais pas où elle va puiser son imagination, mais c'est très réussi.

Passons à ce qui fâche: Magister est bien trop absent, et puis bon, lui qui apparaît comme le méchant numéro 1 depuis le 1e tome, son rôle de gentil ne lui va pas du tout... Rendez-nous notre méchant préféré enfin! Et l'intrigue générale qui s'éparpille peut-être un peu trop, quand on repense au tout premier tome (oui, bah à un tome de la fin, forcément, je me sens nostalgique...) Je veux dire, avant dernier tome, et c'est comme si la découverte de l'identité de Magister avait été reléguée au second plan, comme si ce n'était plus important... Je n'apprécie pas tellement ça, j'espère vraiment qu'on se reconcentrera sur cette intrigue une fois la nouvelle menace éliminée (même si 500pages me paraissent bien courtes pour tout faire... nous verrons bien!)

Afficher en entier
Tara Duncan, Tome 2 : Mes Meilleurs Amis (BD)

Ce livre ne vaut certainement pas un roman de la même héroïne, mais les situations sont plus logiques que dans l'animé dont cette nouvelle est tirée.

Tara est cependant trop naïve, bien que décrite comme étant puissante (pas autant que dans les romans, certes.) Cal a beaucoup moins d'humour drôle que dans les romans et Moineau n'est nullement timide. Isabella Duncan et Manitou sont presque absent, mais ont droit à une ou deux pages de présence.

Les personnages Nonsos sont niais et l'antagoniste du jour est mieux travaillée que dans l'animé.

Spoiler(cliquez pour révéler)Les références à Autremonde (le Lancovit) et à certains personnages du roman (Selena Duncan) enrichissent légèrement l'univers des nouvelles et tentent de se rapprocher des romans sur certains évènements.

Malgré quelques défauts, j'ai passé un bon moment de lecture.

Afficher en entier
Indiana Teller, Tome 3 : Lune d'Automne

MON DIEU !!! OMG !!!! Mais quesque c est que ce livre !!! Je n ai presque jamais vu un livre aussi incroyable !!! Le tome 3 est clairement et largement le meilleur des tomes ! Heu.. Eh bah... Il est superbe... Cela met tout de même du temps à commencer et Indiana est légèrement nan vraiment gnangnan... Après c est sur que qu'en ta copine va devenir un gros monstre poilu affamé d humains bah tu dis que "oh ma pauvre, courage, courage... C est vrai que au début je ne comprenais vraiment pas pourquoi tout le monde disait qu'il était incroyable et tout... Mais quand l action commence on n arrive même plus à respirer tellement l action est prenante. Ce livre est truffée de révélations, de suspense, d action... Magnifique. Sublime. Pas de mots plus élevé pour ce tome. Incroyable. Magique. Ce sont vraiment ces mots qui le décrivent tellement il est bluffant. J ai vraiment adoré la transformation de Katerina, cela à vraiment renforcé son caractère et sa romance avec Indiana est devenu légèrement moins naïve. Mordred est un personnage aussi vraiment très complexe et joue à merveille le rôle du méchant-fou-gentil-mais me provoquait pas trop quand même XD ! L écriture est toujours aussi captivante. Beaucoup de rires je trouve. Les idées d Indiana sont toujours drôles !!! C est à dire que tu peux te taper des barres à 1 h du mat, toute seule, comme une taré puis en mettant ta main sur ta bouche juste après que tu te rendes compte que t es cencé dormir à cette heure là tellement c est passé trop et que ce livre est addictif à un truc de malade. Les passages du livre s enchaîne à une vitesse ahurissante ! Tu ne respires plus, tu n est plus là, tu es Indiana, tu es captivé tellement tu as l impression que c est ta vie qui en jeu, tu est plus que depassé par les événements, les yeux injectés de sang, le coeur qui bat là chamade, ce livre te stresse, te ronge, te possède tellement il est sublime. Sophie Audoin sait nous transporter comme jamais à des milliers de km de là dans un monde fantastique et incroyable !

Afficher en entier
Tara Duncan, Tome 12 : L'Ultime Combat

Et voilà, c’est la fin… Ou pas.

Eh oui, ou pas, car précisément, à la fin de ce tome 12, je n’ai pas l’impression d’avoir terminé la saga. Et j’en garde un goût amer, car je considérais le tome 13 comme un bonus, ‘ouverture d’un nouveau cycle, pas centré sur les mêmes personnages.. Or vu la fin, j’espère qu’on retrouvera tous les personnages de Tara Duncan car pour moi l’intrigue est loin d’être bouclée…

Tout d’abord, on se concentre presque uniquement sur l’intrigue de la comète/vache. Pourquoi en réalité, c’est vrai que c’était un tome très sympathique, qui nous a permis d’en apprendre davantage sur des parties de l’univers encore inexploitées, de voir sous un autre œil les démons et les dragons… Mais est-ce réellement ce que j’aurais aimé avoir dans le dernier tome de cette saga ? Pas spécialement. On a débuté ce cycle avec l’intrigue de Magister, il m’aurait donc semblé normal qu’on le conclut de la même façon, en sachant enfin qui il est réellement… Or là, on a seulement un semblant de piste évoquée par Xandiar, aucune garantie, et laissez-moi vous dire, si c’est cela, que je suis vraiment dégoûtée car on suspecte un personnage qui fait son apparition… au tome 12. Oui, oui.

Enfin, s’il n’y avait eu que ça, je n’aurais rien dit, il nous reste encore un tome « bonus » pour le découvrir après tout. Malheureusement, la conclusion du tome ne me satisfait pas non plus. Etant entendu que l’intrigue du tome suivant se concentre sur Tara, Cal, Magister et Selenba (cf la quatrième de couverture), j’aurais plus qu’apprécié qu’on assiste à un véritable happy ending sur le reste du Magicgang, qui est tout aussi important que les autres personnages, si ce n’est plus, puisqu’ils sont là depuis les toutes premières pages. On les a vu grandir, évoluer, changer, mûrir.. Ils méritaient qu’on leur accorde un chapitre pour expliquer un peu ce qu’ils deviennent. Ou à la limite, qu’on ait droit à un chapitre à la « Harry Potter », avec X année après, une avancée dans leur vie pour voir ce qu’ils sont devenus. Parce que Robin, est-il avec Vala ? Quelqu’un d’autre ? Moineau et Fabrice, qui avaient des problèmes, ont-ils réussi à survivre avec le temps ? Fafnir et Sylver ont-ils réussi à faire admettre leur relation à leur entourage ? Qu’ont-ils fait, tous, une fois après avoir sauvé le monde et conclu leurs études ? Quels sont les métiers possibles sur ce monde magique en dehors de Voleur Patenté et espion ? Bref, j’aurais encore bien des questions en stock, questions auxquelles, à la fin de ce tome, je n’ai malheureusement pas de réponses…

Par ailleurs, la fin, comme toutes les résolutions d’intrigue, comme je n’ai cessé de m’en plaindre, est bien trop bâclée. Comment ça, on passe 500pages à nous montrer à quel point tout espoir est perdu, la comète est trop forte, va tout détruire, pour que soudainement, à la page 501 il se passe quelque chose, et qu’à la page 502 tout soit fini ? D’où sort cette intrigue avec la Pierre Vivante ? Mais qu’est-ce que c’est que ce brolk ??

Non, ce tome est pour moi une véritable déception, et cela m’écorche d’écrire ça, c’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai mis trois jours à écrire ce commentaire, mais vraiment, cette saga qui a fait chaviré mon cœur d’enfant, m’a faite rêver adolescente et m’a fait voyager à présent en tant que jeune adulte méritait bien mieux qu’une fin comme cela. J’ai été tentée de me jeter directement sur le tome suivant, pour obtenir enfin des réponses à mes questions, mais les attentes sont d’autant plus grandes qu’il n’y aura aucun tome pour rattraper ma déception par la suite… Je vais faire une petite pause, peut-être lire une autre saga entre temps, pour digérer ma déception, qui est à la hauteur de mon amour pour le reste de la saga : immense.

Afficher en entier
Indiana Teller, Tome 4 : Lune d'Hiver

J adore cette série... Je trouve que bizzarement le tome 4 est un peu... Répétitif... Oui c est le vrai problème. L histoire est toujours aussi bien construite et interressante. Mais sinon cela s arrête là. Cet opus m a bien déçu et on va dire que défois... Il y a des scènes très très chaudes si vous voyez ce que je veux dire (;... Par contre l écriture est toujours aussi sublime, le passage qui m a le plus fait éclater de rire c est quand "on a demandé à Indiana Spoiler(cliquez pour révéler)de se transformer en loup donc de se déshabiller et là il pense mais attend il est de quelle couleur mon froc, j espere que ç est pas avec les petits mickeys. " Mais p*tain dans ce passage y m a tué XD !!! Je kiffe tellement la plume de l auteur ! Ah oui et quand je veux dire que c est répétitif je veux surtout parler de l élément principal. Dans le tome 2, c est le père d Annabelle (js pu du tout comment il s appelle XD et flemme de chercher), dans le tome 3 c est Mordred, dans le tome 4 c est Sylvia et tout ces éléments sont reliés à Tyler... Bref je trouve ça redondant, on a l impression de recommencer l action à l infini ce qui peut devenir ennuyant... C est pour ça que le tome 3 est mon pref... Alors là... Sur l amour entre Katerina et Indiana... C est tellement melangé. Ils m ont perdu à la moitié du livre... Je pensai que leur amour était indestructible (tu sais les trucs cucu la praline) mais pas du tout... Bon après j avoue que si mon mec se trouve avec une fille nue sur lui eh bah ça va chauffer pour sa joue... Mais vu que nous avons que le point de vue d Indiana on peut pas vraiment se rendre compte ce que pense Katerina mais enfin (alelujah, alelujah jsp du tout comment ça s écrit XD !) Indiana se dit qu elle doute trop sérieusement, il est en colère contre elle mais en même temps un énorme désir...

Bref dans leur histoire soit disant à l eau de rose ils m ont vraiment perdu.

Ce livre je le mettrais en or et pas en diamant mais j etais aussi en train de noter la saga qui est excellente ! Bah Voilou la saga est magique et original mais (oui, tjs des mais je sais) certains des tomes (dont le 2 et le 4) sont peut être moins bien fait que les tomes 1 et 3. Surtout 3... Cette saga est à lire.

Afficher en entier

On parle de Sophie Audouin-Mamikonian ici :

Un petit bac littéraire
2017-11-11T22:49:03+01:00
Les titres des livres en alphabet
2015-08-29T10:33:49+02:00
Les livres les plus attendus 2014
2014-08-29T14:11:44+02:00
Liste de romans à visée humoristique
2013-06-15T17:52:36+02:00

Dédicaces de Sophie Audouin-Mamikonian
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Flammarion : 13 livres

XO Editions : 11 livres

Michel Lafon : 9 livres

Pocket jeunesse : 7 livres

Editions XO : 3 livres

Robert Laffont : 3 livres

Seuil Jeunesse : 2 livres

sky pony press : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array