Livres
451 126
Membres
396 302

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Benoît Minville

124 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par dadotiste 2014-11-14T13:19:12+01:00
de

Biographie

Benoit Minville est né en 1978 à Paris et vit à Sartrouville (Yvelines). Il doit à sa mère libraire de lui avoir inoculé le doux virus : il est entré en librairie pour un été et y est toujours, treize ans plus tard. Libraire fana d’échanges et de conseils, lecteur passionné de tout bouquin qui transporte une énergie (de Dumas à Pennac, de Ellroy à Lansdale, de Twain à Axl Cendres), son amour de la culture est sans limite et « encré » jusqu’au bout des bras.

[© Notice établie par les éditions Sarbacane]

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.12/10
Nombre d'évaluations : 40

0 Citations 37 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Benoît Minville

Sortie Poche France/Français : 2016-10-05

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par jta91 2017-05-17T13:51:13+02:00
Les belles vies

J'ai adoré ce roman.

Vasco et Djib sont deux personnages plus qu'attachants. On les voit évoluer au fil de l'été, gagner en maturité et en assurance. A leurs côtés, trois ados: Dylan empêtré dans sa colère, sa sœur Jessica, un peu perdue, et leur calme et sage amie Chloé. Dans la maison se trouvent des plus petits, notamment les jumeaux Gwen et Gaëtan, qui vous font fondre le cœur. Tout ce petit monde loge chez "Tata" et "Tonton", couple passionné et débordant d'amour.

Ces personnages forment une drôle de famille, mais une famille néanmoins, et soudée, et touchante. Et qu'on adore.

Tous semble, ils vont devoir faire face au racisme, aux préjugés, pour finalement en ressortir grandis.

L'écriture de Benoît Minville est magique. J'avais, encore plus que de coutume, toutes les physionomies, tous les paysages en tête, (y compris une géographie qui n'est certainement pas la bonne x) ). De plus, avec les grosses températures que nous avons eues ces derniers jours, j'avais vraiment l'impression d'être avec eux et elles. Ces paysages sont calmes, doux, le cadre parfait pour nos deux héros.

(Comme quoi, la campagne peut vraiment être un bon cadre pour un roman! Je vous renvoie à l'article de Clémentine Beauvais pour plus d'information ;) )

Très bon livre donc, pour Benoît Minville. Un livre porteur d'espoir et de joie, qui vous donnera une furieuse envie de vous rendre en pleine cambrousse française ;) chronique complète sur amidemots.blogspot.fr ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rose-epanouie 2017-06-17T12:45:19+02:00
Les belles vies

C'est un livre surprenant, le genre auquel on ne s'attend pas. Mais ça fait plaisir. La joie d'un roman simple, mais compliqué sans en avoir l'air...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par page blanche 2017-09-24T09:04:23+02:00
Rural noir

Ce livre avait tout pour me plaire, auteur français, polar rural. Pourtant je n'ai pas été emballée comme je le souhaitais. Je n'ai pas aimé l'écriture, saccadée, les phrases courtes qui en général donne au lecteur le sentiment d'être en insécurité n'ont pas remplies leur rôle, me donnant l'impression d'être essoufflée et m'obligeant à faire des pauses de lecture. Note moyenne, malheureusement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rowena77 2017-11-10T17:31:28+01:00
Les belles vies

Après une énième bagarre, deux jeunes banlieusards parisiens sont envoyés à la campagne chez un vieux couple qui fait office de famille d'accueil.

Chez "Tata" et "Tonton", des gamins aux parents démissionnaires voires tortionnaires, apprennent à se défaire de leur chagrin et de leur colère pour laisser entrer la joie et l'amour dans leur vie.

Djib et Vasco vont s'intégrer à cette petite bande, gagner en maturité, et vivre un été qu'ils ne sont pas prêts d'oublier.

Nous non plus d'ailleurs. Un très beau roman ado, lumineux et plein d'optimisme qui aura su me faire verser quelques larmes...

Afficher en entier
Victor Tombe-Dedans sur l’Île au trésor

Un livre très agréable à lire pour les 9-12 ans, seul ou en famille avec une bonne dose d'humour, une pincée d'aventures et une cuillerée d'action. Les enfants rient beaucoup et sont très friands des aventures de ce héros qui plonge littéralement dans ses romans...

L'idée est très plaisante et des bonus sont insérés parmi les chapitres. Ils sont composés de jeux, d'informations ou d'activités à faire :)

La collection Pepix des Editions Sarbacane est coutumière de ce fait. Les livres sont parfaitement adaptés aux jeunes lecteurs. Des chapitres de longueur raisonnable agrémentés d'illustrations, des textes compréhensibles, des péripéties drôles et rythmées. Ils ne s'ennuient pas une seconde, quoi de mieux pour les amener à la lecture de façon ludique.

Une bien belle série que nous complèteront prochainement par l'autre roman de la saga où Victor plongera dans l'aventure des mousquetaires...

J'avais découvert Benoît Minville dans un registre plus adulte avec Rural Noir, ce fut une belle surprise de découvrir une autre facette de sa plume dans un registre beaucoup plus léger :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Loouuiise 2018-03-07T15:02:16+01:00
Les géants

La côte Basque, de jeunes surfeurs, un secret qui refait surface, une lecture ensoleillée pour s'évader!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marshoo 2018-06-01T12:30:20+02:00
Les belles vies

Deux banlieusards, qui se retrouvent à devoir "bosser" tout un été chez une famille d'accueil de la DDASS, de quoi filer des sueurs froides avant de commencer la lecture.

C'était un très bon roman, qui raconte des vies plus ou moins brisées en toute simplicité.

Simple dans le style, le choix des mots. C'était très naturel en fait. Chaque mot était à sa place. Quand le passage était "dur", les mots étaient durs. Et inversement. C'était un peu l'ascenseur émotionnel. Au fond, ce n'est pas vraiment un roman pleins de rebondissements, enfin, pas comme il est coutumier dans les livres pour ados, mais c'est vraiment un livre décrivant la vie, belle ou pas, avec son lot de haine, de colère, d'injustice, de joie, d'amour, de rire, de partage et d'échange.

Un mélange d'émotion qui m'a beaucoup plu, avec des personnages vraiment intéressant. De quoi, finalement, redonner espoir en l'humanité et la vie. Après tout, nous pouvons faire des choix, tachons de faire les bons malgré la difficulté parfois...

C'était un très bon moment de lecture, très agréable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-08-07T20:18:11+02:00
Rural noir

Rural Noir, ce pourrait être le nom donné à une nouvelle série qui explorerait le Roman Noir dans ce qu'il a de "rural". Une collection rien que sur la cambrousse, la vraie…

Parce que si la banlieue c'est pas rose, la banlieue c'est morose, faut pas se leurrer non plus, la campagne n'est pas toujours aussi bucolique que les citadins pourraient le croire.

Ce Roman Noir explore deux périodes d'une bande de copains, sorte de Club des Cinq sans le chien et dans sa version un peu moins sage puisque nos ados de 14 ans picolent un peu, fument et ont, pour certains, déjà fourré leurs doigts là où il ne fallait pas… enfin, si, c'est là qu'il fallait les mettre… Bref, vous voyez ce que je veux dire.

La première période correspond bien entendu à une époque où Romain, Vlad, Julie avaient 14 ans et Chris, le plus jeune, 12 ans. Ils forment une bande, un "gang" et cet été là, un événement viendra foutre en l'air leurs vacances.

Mais avant que l'on apprenne ce qu'il s'est passé, nous aurons droit aux bêtises d'une bande d'ados, à leurs chamailleries, leurs bagarres, les petites jalousies, les premiers émois amoureux, les doigts qui vont là où…

On se retrouve dans cette bande de gamins… Surtout si l'on a grandi à la campagne et que l'on occupait ses mois de vacances à sillonner la région en pédalant ferme sur des vélos qui n'avaient rien de moderne.

L'autre période, c'est maintenant. Romain, quand il avait 19 ans, avait planté un beau matin son jeune frère, Chris, 3 mois après la mort de leurs parents et 10 ans après, il fait son grand retour dans le bled où tout à bien changé.

Beaucoup de tensions et de secrets, dans ces 245 pages qu'on ne lâche pas avant de les avoir toutes avalées.

Si les deux frères sont heureux de se retrouver, il y a de la colère dans le cadet, colère qu'il aimerait diriger vers son aîné, mais qu'il garde en lui. Il a morflé, le cadet, lorsque son aîné est parti sans un mot, sans une parole.

Quant à leur copain Vlad, le Captain du gang, il a bien changé et pas dans le bon sens.

Toute la ruralité est exprimée dans ce roman : plus aucune industries à fermer, les agriculteurs qui comment à manquer d'air, les commerces qui ont fermés, les cafés aussi et la drogue qui circule de plus en plus. Au moins une petite entreprise qui ne connait pas la crise.

Une ambiance lourde dans ce récit, oppressante, comme un soir d'été caniculaire où l'orage menace d'éclater dans le ciel. On aimerait que ça éclate, mais on sait que lorsque cela arrivera, des mots seront dit et ils feront mal à la chair, à l'âme, au coeur.

Heureusement qu'il y a les passages dans le passé pour adoucir un peu tout ça, même si on sait que l'on va au devant de révélations terribles pour que tout ait éclaté de la sorte ensuite.

Si les personnages principaux sont bien esquissés et que l'on peut se retrouver dans cette bande de gamins, leurs portraits adultes sont tout aussi réussis et les personnages secondaires ne sont pas en reste non plus.

L'écriture de l'auteur est bien dosée, ni trop dure, ni trop douce, pas coupée avec de la mauvaise encre ou du marshmallow. C'est du brut noir de noir que tu avales.

Un roman noir avec une sacrée dose d'amitié, de fraternité, l'histoire d'un gars qui est parti du mauvais côté, mais que ses amis ne renient pas, même si les aléas de la vie les ont séparé.

C'est rempli de valeurs qui me sont chères, ce sont mes racines, c'est bourré de violence larvée à laquelle on lâche la bride de temps en temps. Il y a de la nostalgie, des regrets, des pardons qui ne viennent pas, des vieilles rancoeurs, des vengeances…

Rural Noir, c'est à la vie, à la mort, à l'amitié, à la fraternité. C'est la cambrousse mais tu évites la bouse de vache à tes chaussures. Quoique, on marche bien dedans, mais c'est une autre merde. C'est la Blanche…

Bon sang, vous êtes encore à me lire alors qu'il faudrait plutôt allez lire ce roman !! Filez l'acheter !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-232 2018-08-12T09:15:31+02:00
Rural noir

L'intrigue alterne entre le passé ( adolescence de Chris , Romain , Vlad et Julie) et le présent ( leurs retrouvailles à l'âge adulte).

Ils ont forcément changé, sont passés de l'insouciance à la réalité de la vie avec son lot de souffrances.

Ce roman noir parle donc d'amitié mais aussi de rancoeur, de vengeance et de pardon.

Le style est percutant , direct.

Ce fut une bonne lecture.

Je garde un excellent souvenir de ma rencontre avec Benoît Minville qui en plus d'être un auteur de talent exerce un merveilleux métier ( libraire)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Saturna 2018-10-07T11:43:26+02:00
Héros, Tome 1 : Le Réveil

Dès sa sortie, "Héros" est un roman qui m'a intriguée. La couverture et le résumé me plaisaient bien et surtout, il s'agissait d'un roman français. Non pas que je sois chauvine, mais je trouve que les romans fantastiques français en ado/young adult manquent un peu. Je me suis donc précipitée dessus. Finalement c'est une lecture en demi-teinte. Je dirais même que j'ai du mal à me prononcer sur ce roman tant je ne sais pas trop ce qu'il m'a inspiré.

Au départ, j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'univers mais les personnages m'étaient sympathiques et l'action arrivait vite alors je me suis accrochée et j'ai fini par totalement m'imerger dans le monde de "Héros" qui est, je trouve, un bel hommage au comics. On y trouve tous les ingrédients qui ont fait le succès de ces BD Américaines que ce soit l'ado looser qui se découvre des super-pouvoirs, l'amitié et l'héroïsme et bien sûr un super-vilain avec des sbires bien flippants.

Mais voilà, "Héros" n'a pas continué sur cette lancée. Peu à peu, ça s'est transformé en un truc ésotérique avec des adeptes d'un culte bizarroïde auquel je n'ai pas compris grand chose. (Qu'est ce que les romans de Lovercraft viennent faire là-dedans ?!). Même les protagonistes ont commencé à devenir casse pied. J'avais aussi du mal à visualiser les scènes de combat, un peu trop brouillonnes pour moi. Bref, j'ai commencé à décrocher petit à petit. J'avais l'impression de ne plus en avancer dans ma lecture et même de lire le texte sans vraiment le retenir tout en ayant toutefois envie de connaître le mot de la fin. Les 30 dernières pages m'ont paru interminables...

"Héros" est donc un livre qui m'a emballée et déçue en même temps. Il reste addictif sinon j'aurais abandonné ma lecture alors que là je voulais vraiment savoir comment les choses allaient se terminer. Mais l'histoire est trop partie dans tous les sens à mon goût et je ne suis pas certaine d'avoir tout compris...Lirais-je le tome 2 ? Peut-être.

Afficher en entier

Dédicaces de Benoît Minville
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Sarbacane : 6 livres

Gallimard : 2 livres

Points : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode