Livres
637 944
Membres
754 514

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ian R. MacLeod

Auteur

66 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par balooo 2010-07-31T22:40:35+02:00

Biographie

Né en 1956 en Grande-Bretagne, Ian R. MacLeod est une figure de proue de la nouvelle génération d'auteurs britanniques. On lui doit quatre romans et de nombreuses nouvelles récompensées par les plus prestigieux prix littéraires.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
3 lecteurs
Or
27 lecteurs
Argent
16 lecteurs
Bronze
16 lecteurs
Lu aussi
16 lecteurs
Envies
53 lecteurs
En train de lire
2 lecteurs
Pas apprécié
5 lecteurs
PAL
44 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.45/10
Nombre d'évaluations : 33

0 Citations 11 Commentaires sur ses livres

Alias et noms de plume

  • Ian MacLeod

Dernier livre
de Ian R. MacLeod

Sortie France/Français : 2017-04-21

Les derniers commentaires sur ses livres

Bifrost N°60 : Dossier sang pour sang vampires !

4 nouvelles dans ce numéros qui - thème oblige - tournent autour des vampires.

Elles sont dignes d'attention, et m'ont fait sourire.

J'ai particulièrement apprécié les articles concernant l'origine du mythe vampire et son évolution, les vampire dans la nature, et True Blood.

Excellents conseils de lecture pour les inconditionnels, les curieux, ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kid_A 2014-11-15T16:08:57+01:00
Alternative Rock

Ce recueil de nouvelles est sympathique, avec comme point commun des histoires alternatives des stars du rock des années 60/70. J'ai beaucoup aimé le concept et l'originalité, tout comme l'écriture des différents auteurs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Adanson 2015-12-04T21:59:05+01:00
Les îles du Soleil

J'ai découvert Ian R. Macleod en 2007 avec son excellente Uchronie Steampunk "L'Âge des lumières" mais la suite "The House of Storms" n'a jamais été traduite dans notre pays.

Ian R. Macleod est un écrivain de Science-Fiction Anglais d'origine écossaise.

Il est très apprécié par certains (dont moi) pour sa très belle plume et son magnifique style d'écriture.

"Les îles du Soleil" ne déroge pas à la règle et de plus se révèle comme une Uchronie passionnante.

1) Le contexte:

Après la Grande guerre qui a vu la défaite du Royaume-Uni en 1917, La Grande-Bretagne est tombée dans le chaos et s'est repliée sur elle même.

Le traité de Versailles entre Français et Allemands avait réconcilié les deux pays et contribué à la destruction de l'Empire Anglais.

Pourtant un homme du nom de "John Arthur" a réussit à remonter le pays et à crée "La Très Grande-Bretagne".

En réalité ce vétéran de la guerre de 1914 a établi un régime Fasciste avec tout ce que cela comporte.

Les juifs Britanniques sont emmenés dans des camps de concentration et les Homosexuels ne sont pas mieux lotis.

Le narrateur de ce récit "Geoffrey Brook", professeur à Oxford, homosexuel et atteint d'une maladie incurable détient un immense secret.

2) Les principaux protagonistes:

Tout d'abord, il y a le conteur, "Geoffrey Brook" dont je vous ai déjà parlé.

Ensuite, nous trouvons "Francis Eveleigh", ami de Brook qui bien que décédé est présent dans tout le livre.

Enfin il y a bien sur "John Arthur", le "Führer" de La Très Grande-Bretagne.

3) L'histoire:

Comme je l'ai dit dans ma chronique de "Les derniers jours du paradis", c'est à vous de la découvrir maintenant que vous avez tous les éléments en main.

Ce roman de Ian R. Macleod qui au premier abord peut sembler être une banale Uchronie et une sorte de calque du régime nazi est en réalité bien plus que cela.

Il s'agit avant tout d'une réflexion sur les totalitarismes et sur l'histoire.

Magnifique livre extrêmement bien écrit que je vous conseille tout comme "L'Âge des lumières" qui lui, peut paraître plus difficile d'accès.

Adanson Marco.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Adanson 2015-12-06T10:37:45+01:00
L'âge des lumières

En achetant ce livre, j'ai découvert une plume très riche et qui sert à créer une atmosphère très particulière. Le roman (uchronie ou steampunk comme on voudra), semble très complexe mais décrit admirablement bien une société entièrement dominé par cette énergie qu'est l'éther. Ce monde est entièrement figé avec d'une part ses ouvriers et techniciens qui ne vivent que pour et grâce à l'éther et ses guildes toutes puissantes et dominatrices. C'est un livre d'ambiance mais à mon avis il va bien au delà.

La suite "The house of Storm" sera t'elle traduite un jour ?

Adanson Marco.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tolomas 2016-02-01T14:53:41+01:00
L'âge des lumières

Rares sont les livres que je n'ai pas réussi à terminer. D'habitude, même si je n'accroche pas trop, je pousse jusqu'à la fin car on n'est pas l'abri d'être agréablement surpris et c'est tout de même mieux pour se faire un avis définitif.

Impossible ici de dépasser la moitié du bouquin, je n'avais absolument pas envie de m'y replonger...

Pourtant l'univers inventé par MacLeod (dans le genre steam punk) est plutôt chouette et immersif, le héros sympathique... mais qu'est ce que j'ai pu m'ennuyer. Le rythme est lent, l'action plus que discrète et le tout est alourdi de pages entières de descriptions.

Dommage, j'ai vraiment eu envie d'apprécier ce livre mais n'ai pas réussi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Goupilpm 2016-06-06T10:09:42+02:00
L'âge des lumières

Roman initiatique mais très loin de se limiter à cette seule facette, "l'âge des lumières" est assurément un petit bijou de steampunk. Ce roman se savoure malgré l'âpreté "dickensienne" qui peut prévaloir au fil des pages. D'aucun trouveront que le roman est lent, le fil conducteur demeurant volontiers mystérieux, voire vague. Il est vrai que certaines scènes, pour autant travaillées et ciselées qu'elles fussent, laisseront sans doute le lecteur plus circonspect que réellement déçu. Il sera également possible de trouver frustrant le goût de l'auteur pour l'ellipses. Roman à la thématique multiple et à l'ambiance envoûtante, qui mélange les genres, car en plus d'être une oeuvre steampunk, il est tout aussi un roman d'apprentissage, un roman social et une histoire d'amour. Cet entremêlement de différentes thématiques est d'autant plus intéressant que l'auteur réussit à les marier subtilement, de telle sorte qu'elles sont indissociables. Ce livre forme alors un tout cohérent, dont l'intrigue centrale, qui si elle est loin d'être primordiale, est nécessaire pour donner du liant au récit. Toutefois, entrer dans ce livre n'est pas évident : lenteur d'histoire, rigueur stylistique, inaction récurrente, scénario somme toute assez banal, limitent le droit d¿accès à une Angleterre uchronique. L'auteur prend son temps pour poser son univers, le ciseler à sa convenance, même s'il sait accélérer le rythme quand l'intrigue le demande ce qui donne une ambiance toute particulière au roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2017-05-14T20:37:00+02:00
Poumon vert

Un récit intéressant, dans un futur où il n'y a presque plus que des femmes.

Un peu déstabilisant sur l'écriture au début (tous les personnages sont au féminin, même un mâle on le nomme "elle", une fois ce cap passé, l'histoire se révèle intéressante, dépaysante et gracieuse.

L'auteur a développé cet univers d'une manière peu banale, plein de références à l'Afrique du nord, cette région a certainement inspiré Mr MacLeod, que ce soit les prénoms, les lieux ou les consonances, ce qui donne une sensation de beauté indéniable au décor posé ici.

On aborde également divers thèmes tels que la religion, le don de soi à des causes spirituelles, l'appartenance à un groupe, les liens familiaux, les changements physiques à la puberté, mais aussi l'amour, la découverte du sexe opposé lors de l'adolescence ou encore la jalousie, la perte d'êtres chers et l'amitié, le tout en 144 pages, ce qui en fait un texte riche et intense.

Il fait parti de la collection Une heure lumière de chez Le Bélial c'est donc par définition un texte court, je trouve cela tout de même dommage car sur une taille "roman" l'histoire aurait été bien plus développée, surtout sur l'univers abordé, le thème s'y prêtait vraiment et je suis certain que l'auteur aurait pu en faire un superbe récit.

Voir la chronique sur mon blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2017/05/poumon-vert-ian-r-macleod.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par drosan 2017-09-12T17:45:42+02:00
Poumon vert

Je pense que cette novella, on aime ou on aime pas... Perso, j'ai adoré ! Le récit débute en douceur et on se laisse emporter sur cette planète un peu étrange et peuplée essentiellement de femmes. La société y est très bien décrite, l'histoire se déroule tout doucement, l'auteur prend le temps de mettre les choses en place tranquillement. La SF y est saupoudrée très justement sans excès. On se laisse bercer et les pages tournent tranquillement. A déguster sans modération.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nausicaah 2018-03-20T19:57:45+01:00
Poumon vert

La maison d'édition Le Bélial propose une collection très intéressante de nouvelles SF, "Une Heure-Lumière", d'auteurs peu connus ou peu publiés et toujours très intéressante.

Poumon vert, m'a laissé assez mitigée. Si le décors du livre, l'environnement est très beau et très intéressant, l'histoire en elle-même a un peu de mal à se construire.

Tout d'abord, il faut s'habituer à un féminin dominant, même avec les quelques individus masculins. Une question d'habitude, mais, parfois le masculin revient, de manière assez bizarre (et due à la traduction?) ce qui perturbe la lecture. Autre élément qui complique le texte, les nombreux mots inventés ou qui proviennent de la langue arabe, qui parfois se mélangent et nécessitent une vérification dans le dictionnaire. Rien de grave en soit, mais ce sont des éléments qui jouent sur la perception globale de la lecture.

Quand à l'histoire en elle-même, elle s’apparente à la féminité et sa représentation, dans un décors d'inspiration africaine. Poétique, le scénario est intéressant, même si le texte soulève de nombreuses questions, sans réponses. Le "poumon vert" serait alors un équivalent du début de la puberté féminine. Si tout le récit tourne autour des thèmes de la découverte de son corps et de ses envies, de l'amitié et de l'amour, de l'autre, la fin n'a pas grand chose à voir avec le thème général.

Un texte à lire pour le découvrir, mais, pour ma part, il ne s'agit pas de ma nouvelle préférée dans le genre, malgré un bon potentiel, un environnement magnifique, le scénario répond à peine aux questions soulevées et ne permet pas d'en imaginer les réponses.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Parthenia 2019-01-25T12:24:00+01:00
Alternative Rock

Avec ce recueil de 5 nouvelles, Folio rend un hommage au rock'n'roll, et plus particulièrement à 5 figures mythiques, qui sont ressuscitées le temps d'une ou deux nouvelles : Buddy Holly, Elvis Presley, Janis Joplin, Jimi Hendrix & John Lennon...

Nous assistons à la rencontre post-mortem entre Buddy Holly, Janis Joplin & Elvis Presley qui donnent une dernière représentation avant de disparaître, à la virée post-mortem de Jimi Hendrix, décrit comme un prophète halluciné, dans le nord de l'Angleterre, à l'histoire de Presley réécrite à travers le prisme social et anarchiste, à la vie de raté de John Lennon qui a quitté les Beattles avant le succès et qui voue à ses anciens membres une rancune aigrement tenace, à l'écoute du dernier album des Beattles fantasmé car inexistant...

Bref, ces nouvelles mélangent la musique et le fantastique dans des délires assez jubilatoires. Certaines chutes d'ailleurs sont vraiment surprenantes.

Par contre, ce recueil ne s'adresse pas aux néophytes, on ne peut pas se contenter d'aimer simplement les stars mises en scène mais il faut en être de véritables fans sinon la plupart des références ou clins d'oeil ne peuvent que paraître abscons et le lecteur risque de passer à côté du sel de certaines situations, d'autant plus que l'édition comporte trop peu de notes explicatives, que ce soit à propos de la biographie des protagonistes, de leur discographie ou de certaines expressions typiquement anglo-saxonnes...

De plus, sur ces 5 nouvelles, Elvis et les Beattles font l'objet de deux histoires, j'aurais préféré que d'autres mythes du rock'n'roll soient abordés comme Jim Morrison ou Les Rolling Stones ou Led Zep. Mais bon, j'avoue que c'est une appréciation toute personnelle, car la lecture de ce recueil fut vraiment très plaisante, voire déconcertante mais dans le bon sens du terme !

Afficher en entier

Dédicaces de Ian R. MacLeod
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Le Bélial' : 3 livres

Gallimard : 2 livres

Denoël : 2 livres

PS Publishing : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode