Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
728 916
Membres
1 068 727

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Molière

Auteur

16 385 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par boubiouch 2017-01-07T14:53:22+01:00

Biographie

Molière

Biographie

 Né à Paris le 15 janvier 1622

 Mort à Paris le 17 février 1873

1622 Naissance à Paris de Jean-Baptiste Poquelin, fils d'un marchand tapissier, fournisseur officiel de la Cour

1632 Mort de sa mère.

1635 Jean-Baptiste entre au collège de Clermont (actuel lycée Louis le Grand). Il a pour condisciple le prince de Conti, qui deviendra l'un de ses protecteurs

1640 Il suit des études de droit pour devenir avocat, titre qui permet alors l’achat d’une charge dans la justice ou l’administration.

1641 Jean-Baptiste est reçu avocat

1643 Il renonce à la possibilité de promotion sociale que lui offre ce diplôme. Il décide, contre l’avis de son père, de devenir comédien. Avec sa maîtresse Madeleine Béjart, une comédienne déjà connue, la famille de celle-ci et quelques autres comédiens, il fonde la compagnie théâtrale l’Illustre-Théâtre.

Il prend le nom de Molière. Les raisons qui l'ont incité à choisir ce pseudonyme n'ont jamais été élucidées.

1645 Au printemps, la troupe l’Illustre-Théâtre fait faillite

Emprisonné pour dettes en Août, Molière est libéré deux jours plus tard, grâce à l'intervention de son père . La même année, il quitte Paris, avec la troupe de Charles Dufresne. Ils vont parcourir l'ouest et le sud de la France pendant plus de treize ans

1650 Molière devient le directeur de la troupe de Charles Dufresne

1653 Le Prince de Conti parraine la troupe de Molière. Il la prendra sous sa protection jusqu'en 1657.

1655 Molière devient auteur dramatique. Il écrit l'Etourdit, qui est joué à Lyon

1656 Il écrit le Dépit amoureux qui est créé à Béziers

1658 Molière a trente-six ans. Il rentre à Paris fort d'une double expérience d'acteur comique et d'auteur dramatique. Il reçoit la protection de Monsieur, le frère du roi. Il joue devant le jeune Louis XIV, au Louvre, le Docteur Amoureux. Cette pièce plaît au roi qui accorde à la troupe de Molière le droit de partager avec les Comédiens-Italiens, la salle du Petit Bourbon.

1659 Molière connaît un grand succès avec les Précieuses ridicules. Cette pièce est créée lors de la même représentation que Cinna de Corneille et fait un triomphe

1660 Sganarelle ou le Cocu imaginaire. Nouveau grand succès pour Molière qui trouve dans Sganarelle l'un de ses rôles fétiches

1661 La troupe de Molière s'installe définitivement au Palais-Royal

L’École des maris et les Fâcheux assoient sa renommée

1662 Il épouse Armande Béjart, la fille de Madeleine Béjart. Ce mariage avec la fille de sa maîtresse, lui vaut d'être accusé de relations incestueuses avec cette personne qui pourrait être sa fille.

Il réussit son coup de maître en écrivant l'Ecole des femmes, la première des comédies de la maturité, en cinq actes et en vers. Cette pièce, qui soulève des questions importantes (l’institution du mariage et l’éducation des filles), tranche nettement avec les thèmes habituels de la farce ou de la comédie à l’italienne. Innovation littéraire en même temps que critique originale de la société du temps, elle irrite certains auteurs concurrents autant qu’elle choque les tenants de la morale traditionnelle.

L'Ecole des femmes connaît un énorme succès, et vaudra à Molière une longue polémique. Cette querelle occupera toute l’actualité littéraire de l’année 1663, avec ses pamphlets, ses textes satiriques et ses quolibets.

1663 Molière répond à ses adversaires en écrivant La Critique de l’École des femmes et l’Impromptu de Versailles. Pièces dans lesquelles il tourne en dérision ses détracteurs (petits marquis, faux vertueux, troupe rivale de l'hôtel de Bourgogne…)

1664 Le Mariage forcé, la Princesse d'Elide

Tartuffe, joué à Versailles, provoque un tollé chez les catholiques. La pièce est interdite à la demande de l’archevêque de Paris.

La bataille de Tartuffe durera près de cinq ans. Remaniée, la pièce sera à nouveau interdite en août 1667. Elle sera cependant jouée, en présence du frère du roi, chez le Grand Condé.

1665 Louis XIV décide de prendre officiellement Molière sous sa protection. Il décerne à ses comédiens le titre de troupe du roi

Dom Juan , pièce dont le personnage principal se sent " un cœur à aimer toute la terre". La pièce connaît un succès de cinq semaines. Puis elle est étouffée avant même que les adversaires de Molière puissent faire paraître leurs pamphlets contre cette pièce , qui selon eux, prône l'athéisme.

L'Amour médecin

1666 Le Misanthrope. Cette pièce conte les mésaventures d'Alceste, un personnage d'une loyauté et d'une probité indéfectibles. Elle connaît un succès mitigé, mais sa dimension morale lui assurera un prestige qui ne fera que croître les siècles suivants

Le Médecin malgré lui, qui est aujourd'hui l'une des plus connues et des plus jouées des pièces de Molière .

Melicerte

1667 La Pastorale comique

Le Sicilien ou l’Amour-peintre

1668 Amphitryon

Georges Dandin

L'Avare : Cléante et Elise, les deux enfants d'Harpagon craignent chacun pour leur amours respectifs. L'avarice de leur père fait obstacle à leur bonheur. Heureusement le vol d'une cassette viendra bouleverser les plans de l'avide vieillard

1669 Monsieur de Pourceaugnac

Tartuffe enfin autorisé connaît un triomphe

1670 Le Bourgeois gentilhomme, une comédie-ballet dont Lully compose la musique et qui fustige le snobisme de Monsieur Jourdain, un piètre imitateur de la noblesse

Les Amants magnifiques

1671 Psyché

la Comtesse d’Escarbagnas

Les Fourberies de Scapin, une comédie d'intrigue qui s'inscrit dans la tradition italienne que Molière avait exploité au début de sa carrière, notamment avec l'Etourdi. Molière jouera, lui-même, le rôle de Scapin, le valet meneur de jeu

1672 Les Femmes savantes (1 672), une sévère condamnation du pédantisme

Cette année-là, Molière est supplanté par Lully, promoteur de l’opéra en France, qui obtient le privilège royal lui accordant l’exclusivité de la représentation des œuvres chantées et dansées.

Par faveur spéciale, le roi autorise toutefois Molière à intégrer des scènes musicales et chorégraphiques dans le Malade imaginaire

1673 Création du Malade imaginaire, au Palais-Royal, le 10 février

Molière tient le rôle d'Argan. Il est pris d'un malaise lors de la quatrième représentation. Il est transporté chez lui, rue de Richelieu. Il meurt d'une hémorragie. N'ayant pas abjuré sa profession de comédien, il ne pourra, malgré son désir, recevoir les derniers sacrements.

Molière échappe de peu à la fosse commune. Il ne put être inhumé que grâce à l’intercession d’Armande Béjart auprès de Louis XIV. Il fut enterré de nuit, suivi dans la brume, par de nombreux amis, sans aucune cérémonie.

Œuvres principales :

 1655 L'Étourdi

 1656 Le Dépit amoureux

 1659 Les Précieuses ridicules

 1660 Sganarelle ou le Cocu imaginaire

 1661 L’École des maris

 Les Fâcheux

 1662 L’École des femmes

 1663 La Critique de l’École des femmes

 L’Impromptu de Versailles

 1664 Le Mariage forcé

 La Princesse d'Elide

 Tartuffe

 1665 Dom Juan

 L'Amour médecin

 1666 Le Misanthrope

 Le Médecin malgré lui

 Melicerte

 1667 La Pastorale comique

 Le Sicilien ou l’Amour-peintre

 1668 Amphitryon

 Georges Dandin

 L’Avare

 1669 Monsieur de Pourceaugnac

 1670 Le Bourgeois gentilhomme

 Les Amants magnifiques

 1671 Psyché

 La Comtesse d’Escarbagnas

 Les Fourberies de Scapin

 1672 Les Femmes savantes

 1673 Le Malade imaginaire

Afficher en entier

Livres de Molière

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 423 lecteurs
Or
4 583 lecteurs
Argent
5 975 lecteurs
Bronze
7 385 lecteurs
Lu aussi
22 960 lecteurs
Envies
1 650 lecteurs
En train de lire
158 lecteurs
Pas apprécié
1 449 lecteurs
PAL
3 257 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.86/10
Nombre d'évaluations : 8 990

35 Citations 4 487 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Molière

Sortie Poche France/Français : 2018-06-07

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par ErosHades 2024-05-10T10:46:18+02:00
Le Bourgeois gentilhomme

Une pièce de théâtre à lire et à voir immédiatement ! C'est MAGIQUE !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ErosHades 2024-05-10T10:48:02+02:00
L'Avare

Un INCONTOURNABLE des pièces de Molière ! À dévorer au plus vite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par juliettelabaguette 2024-05-17T17:23:47+02:00
L'École des femmes

Un très bonne comédie. J'ai absolument adorer détester Arnolphe, ce vieux bouseux..

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kwetch682 2024-05-28T13:51:36+02:00
La Comtesse d'Escarbagnas

Une bonne pièce mais pas la meilleure. Je n'ai pas vraiment compris où l'auteur voulait en venir avec les personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Thais-Caldin 2024-06-04T17:25:38+02:00
Le Malade imaginaire

Etonnamment une bonne découverte, j'ai dû le lire pour les cours et malgré le langage employé, j'ai compris l'histoire et plutôt aimé la touche humoristique et les leçons de vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Liloulitdeslivres 2024-06-05T08:41:27+02:00
L'Avare

Il y aura toujours des personnes qui ont une bourse à la place du cœur, Harpagon en est l'exemple type. J'adore voir ses proches se gausser de lui et lui jouer des tours. Molière avait l'art et la manière de se jouer de nos défauts.

Et puis Louis de Funès lui a donné vie pour notre plus grand plaisir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par severine-1592 2024-06-06T21:40:21+02:00
L'École des femmes

J'aime beaucoup la plume de Molière. Mais j'avais oublié à quel point ce livre rabaisser le femmes.. Mais il faut le lire quand même.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Arayr 2024-06-08T00:39:59+02:00
Dom Juan

Pièce de théâtre lue pour les cours. Un classique que j'avais déjà pu découvrir dans ma scolarité, grâce aux extraits étudiés. Pour avoir maintenant lu une panoplie de pièces de Molière, j'ai trouvé celle-ci un peu plus sympa, car plus drôle pour sa représentation libertine. Par contre, très peu de représentation féminine, et toutes les femmes sont objet de conquête plus que personnage. Plusieurs comiques de situation et de geste m'ont amusée, pour une fois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alos 2024-06-20T08:01:12+02:00
Le Malade imaginaire

Ah, les bons classiques travaillés en cours de français...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MrsPeabody 2024-07-03T15:41:07+02:00
Les Fâcheux

Cette comédie-ballet en trois actes incarne parfaitement l'esprit satirique et l'art théâtral de Molière. La pièce se distingue par son habileté à marier comédie et critique sociale, tout en introduisant une forme de divertissement innovante pour l'époque grâce à l'intégration de ballets et de musique.

L'intrigue est centrée sur le personnage d'Éraste, un homme amoureux de la belle Orphise, qui se trouve constamment interrompu par une série de personnages importuns – les "fâcheux" – à chaque fois qu'il tente de lui parler. Chacun de ces fâcheux incarne une certaine forme de nuisance sociale ou de défaut humain, allant du pédant à l'obsédé de la chasse, offrant ainsi un panorama riche et diversifié des travers de la société du XVIIe siècle.

Molière utilise avec brio le comique de répétition et le ridicule pour critiquer ces comportements importuns. La mise en scène des situations absurdes et l'exagération des caractères soulignent l'ineptie et la vanité des fâcheux, tout en suscitant le rire chez le spectateur.

Le dynamisme de la pièce est accentué par les interludes de danse et de musique, qui non seulement ajoutent une dimension festive et visuelle, mais servent également à rythmer l'action et à souligner les moments clés du récit.

C'est une œuvre qui, tout en divertissant, incite à la réflexion sur les comportements sociaux et les travers humains. La pièce reste une illustration éclatante du génie de Molière à utiliser l'humour et la satire pour éduquer et divertir son public.

Afficher en entier

Dédicaces de Molière
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 53 livres

Larousse : 45 livres

Flammarion : 29 livres

Hachette : 27 livres

LGF - Le Livre de Poche : 22 livres

Pocket : 21 livres

J'ai lu : 19 livres

Hatier : 17 livres