Livres
615 785
Membres
714 082

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Jérôme Ferrari

Auteur

197 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Lilou 2010-07-23T18:46:03+02:00

Biographie

Ecrivain français

[Littérature française]

Né à Paris en 1968

Agrégé de philosophie, Jérôme Ferrari enseigne pendant plusieurs années sa discipline au lycée international d'Alger. Il débute une carrière d'écrivain en 2001 avec un recueil de nouvelles, 'Variété de la mort' et un roman, 'Aleph Zero'. Auteur à la plume corrosive, Jérôme Ferrari s'inspire de la Corse, son lieu de résidence, pour écrire 'Balco Atlantico', paru chez Actes Sud en 2008. Avec son cinquième roman, 'Un dieu un animal' l'écrivain évoque la guerre et le monde de 'l' après 11 septembre'.

Evene.fr

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
20 lecteurs
Or
50 lecteurs
Argent
49 lecteurs
Bronze
48 lecteurs
Lu aussi
58 lecteurs
Envies
42 lecteurs
En train de lire
3 lecteurs
Pas apprécié
16 lecteurs
PAL
49 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.66/10
Nombre d'évaluations : 70

1 Citations 42 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Jérôme Ferrari

Sortie France/Français : 2018-08-22

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Plassans 2020-03-24T00:18:08+01:00
À son image

Texte ciselé, rythme magnifique. Jerome Ferrari fait preuve d’un immense talent et fait vivre les images.au cours d’une messe de funérailles qu’il a accepté de présider, un prêtre évoque le souvenir de la défunte, sa nièce, décédée accidentellement. Où il est question de photographie, de journalisme, de guerre, de deuil, du temps et de mélancolie. Le style est lumineux. L’idée de faire progresser le récit avec l’office des morts est remarquable et permet une réflexion croisée qui mélange art de la photographie, conceptions religieuses, et réalité, parfois violente et cruelle, de la mort. C'est beau mais un peu ennuyeux ,il faut s'accrocher pour aller jusqu'au bout. Vraiment belle écriture plutôt pour spécialiste !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TIBERE48 2020-05-29T18:44:53+02:00
À son image

Le mélange des époques me perturbent toujours un peu.

Afficher en entier
Le Sermon sur la chute de Rome

J'ai relu ce livre récemment, je n'ai pas trop aimé le style de l'auteur que je trouve parfois pompeux. Néanmoins, j'ai bien aimé l'histoire, on y retrouve des traits de caractère et des façon de parler ou d'agir très Corses, c'est très bien représenté et (malheureusement ?) assez réaliste.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mayoune 2020-09-24T10:13:55+02:00
Un dieu un animal

Je n'ai pas vraiment accroché à ce livre. Il est entièrement écrit à la 2e personne du singulier, ce qui est très original, mais ne comporte pas de chapitres et très peu de paragraphes. On est emportés par le flot des longues phrases mais j'ai trouvé difficile d'apprécier les personnages, qu'on connait au final très peu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Berna139 2021-10-15T10:09:31+02:00
À son image

L'héroïne possède un regard sur la futilité de la vie, sur le désastre de la vie et la fragilité de l'homme qui s'exprime à travers ses photos, qui font écho à d'autres prises à d'autres époques et dans d'autres lieux. Elle interrogent sur le rapport entre l'œuvre et la mort ou à travers son décès accidentel, entre la vie et la mort. C'est une réflexion quasi philosophique sur le sens de la vie auquel nous invite l'auteur qui n'épargne pas au passage le FLNC de son île natale.

Afficher en entier
Le Sermon sur la chute de Rome

Lu en 2017. Je découvrais alors un auteur indéniablement brillant. Un récit philosophique construit sur une intrigue plutôt simpliste à la base, mais dont la force émotionnelle repose sur une réflexion intimiste et universelle.

La décadence et la périclité du monde, son inexorabilité, la fragilité des hommes, leur impuissance face à un impossible mythe et un insondable abîme : l'homme, maître de sa destinée mais également responsable de son bonheur, est l'artisan depuis son origine de sa propre destruction, en "péchant" par excès, d'orgueil, d'égoïsme et de corruption...

Spoiler(cliquez pour révéler) Amis depuis toujours, Libero et Matthieu abandonnent leurs études prometteuses de philosophie à Paris, pour revenir en Corse reprendre la gérance d'un bar et, ainsi, "reconquérir" la terre de leur enfance, de leurs ancêtres. Ce sera sans compter avec la propension des êtres à la faiblesse et la querelle... Un texte prégnant qui raconte un exemple de notre tragédie humaine, sous fond de prédiction / malédiction divine (sermon de Saint Augustin) et d'héritage (familial, historique, sociétal).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Steph_P 2021-11-10T12:51:50+01:00
À son image

Ce roman prend pour prétexte l'histoire d'Antonia, jeune femme corse qui grandit au coeur d'un village, en pleine expansion du FLNC, afin de dérouler une histoire de la photographie.

C'est son parrain qui lui offre son premier appareil photo, et elle se prend de passion pour cet art, au point d'en faire son métier.

Je n'ai pas accroché au style, les phrases sans fin, et les digressions historiques ne m'ont pas enthousiasmée, et pourtant, ce roman avait tout pour me plaire sur le papier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rabanne73 2021-11-14T15:27:22+01:00
À son image

Lu en 2019. Un roman exigeant, à l'image de la plume de l'auteur, exigeante. Une écriture imposante dans sa force, comme un bien nécessaire. Comme pour le "Le sermon sur la chute de Rome", j'étais sortie de ma lecture subjuguée, envahie par tant de sentiments mêlés.

C'est un récit qui parle d'identité, de tradition, de combat, d'abandon, de culpabilité, de liberté et de mort. L'image, comme un "reflet de soi", est au coeur de ce roman, au centre de nos questionnements humains, intimes et universels : foi, doutes, justice, impunité, résignation, impuissance...

Spoiler(cliquez pour révéler) Les chapitres se déclinent autour d'un enterrement, celui d'Antonia, une femme d'origine corse, fauchée brutalement à l'âge de 38 ans. L'on assiste à son interminable oraison funèbre, que son oncle de prêtre n'est pas prêt d'expédier facilement. Antonia est dans l'esprit de toute l'assistance, mais pas forcément dans le coeur de chacun... Par son poids et son impact, l'image est au centre de ce récit, à travers la passion de l'héroïne pour la photographie dès son adolescence. De la photo familiale au reportage de guerre, de l'individuel au collectif, de l'esthétisme à la séduction, du trucage au détournement, c'est toute une interrogation sur notre monde qui se pose : son humanisme et sa loyauté n'ayant d'égal que sa violence et son obscénité (son "péché", dit le parrain-prêtre).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rabanne73 2022-03-10T16:26:53+01:00
Un dieu un animal

Lu en 2020. Je n'avais pas été entièrement convaincue par cet ouvrage publié en 2009. Une oeuvre qui m'avait paru complexe à décortiquer et également un peu sombre, se voulant à la fois exutoire, humaniste et mystique. Sinon, je suis une adepte de la plume affûtée de l'auteur.

L'intrigue, assez déroutante, est faite de nombreux allers et venues, d'incursions plus précisément dans la vie d'un homme qui rentre chez lui, complètement traumatisé par son expérience de "mercenaire" à la solde de l'armée (conflit en Afghanistan, suite aux attentats de septembre 2001) et qui recherche désespérément une consolation sous les traits d'une jeune femme qu'il a aimé adolescent...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jean-Daniel21 2022-08-05T23:36:25+02:00
À son image

Prix Goncourt 2012 avec « le Sermon sur la chute de Rome », Jérôme Ferrari propose un roman sur la violence et les rapports entre la réalité et la photographie.

« A son image » est construit autour des étapes de la messe des funérailles d'Antonia, une jeune femme corse dont la voiture est tombée dans un ravin en août 2003. C'est son oncle, parrain et prêtre, qui se charge de célébrer ses obsèques, entre peine et souvenirs. Il lui a offert son premier appareil photo lors de ses quatorze ans. Alors que sa foi vacille sous le chagrin, c'est l'occasion de revenir sur la vie d'Antonia, celle d'une reporter-photographe de presse locale, compagne d'un militant nationaliste corse, partie couvrir la guerre de l'ex-Yougoslavie et ses massacres car usée et frustrée d'être cantonnée à sa couverture des fêtes locales, d'immortaliser les incendies de forêts ou accablée par l'envers du décor du FNLC, son terrorisme et ses batailles d'ego sanglantes, et de voir ses amis militants se déchirer. Toutefois elle ne divulguera jamais ses reportages construits à partir d'images de guerre.

Jérôme Ferrari documente son roman d'une iconographie sans images, confiant leur reproduction au pouvoir des mots. Il interroge sur la pertinence et le message de la photographie de guerre. Alors même qu'une photographie est la trace sensible d'un instant éphémère, celui qui la regarde ajoute toujours son interprétation et tente de donner un sens, fréquemment en se trompant. Antonia cherche à lever ses incertitudes sur son propre talent et se retrouve toujours un peu décalée face à l'évènement car elle s'interroge sur la fonction et l'utilité du photoreportage de guerre et le risque de voyeurisme qu'il peut entrainer. Il est difficile de déterminer la limite entre une image « honnête et une image « obscène », entre ce qui reste futile et ce qui est insupportable.

La thématique religieuse est très forte, alors que Jérôme Ferrari affirme ne pas être croyant, il adopte une « écriture croyante », comme l'appelait le prêtre philosophe Michel de Certeau, et accorde une grande importance au thème de la représentation du réel. Son personnage principal est une photographe et le titre du livre renvoie à ce Dieu qui, pour les chrétiens, a créé l'homme à son image.

Ce roman puissant, et à la construction originale, nous donne l'occasion de nous poser des questions sur le pouvoir de l'image, alors que celle-ci s'affiche partout, régulièrement détournée. Peut-on tout montrer, tout représenter, au prétexte que c'est notre liberté qui est en jeu ?

Afficher en entier

Dédicaces de Jérôme Ferrari
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Actes Sud : 11 livres

Flammarion : 1 livre

Babel : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode