Livres
550 068
Membres
590 311

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Albert Camus

Auteur

10 490 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par uniore 2015-06-03T20:37:29+02:00

Biographie

Camus naît en 1913 à Alger. Il grandit sans avoir connu son père, mort durant la Première Guerre Mondiale. Après l'obtention de sa licence de philosophie, il devient journaliste engagé en 1938 à Alger-Républicain (journal). Mais la situation internationale se tend et le journal cesse sa parution. Camus part pour Paris et devient militant dans un mouvement de résistance en 1942. Il publie des articles dans un journal de libération par exemple puis, la même année, il publie "l'Etranger" et "Le Mythe de Sisyphe"; il accède alors à la notoriété. Durant cette période, il rencontre Sartre avec qui il développe la philosophie de l'existentialisme et de l'absurde. Il met également à son profit l'écriture pour diffuser ses idées et sa philosophie: le roman symbolique et les œuvres théâtrales y contribuent, notamment "La Peste" (publié en 1947). Il est prix Nobel de littérature en 1957.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 434 lecteurs
Or
2 667 lecteurs
Argent
2 458 lecteurs
Bronze
2 256 lecteurs
Lu aussi
5 146 lecteurs
Envies
1 865 lecteurs
En train de lire
250 lecteurs
Pas apprécié
866 lecteurs
PAL
2 198 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.06/10
Nombre d'évaluations : 2 972

22 Citations 1 441 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Albert Camus

Sortie France/Français : 2017-11-09

Interview

Vidéo ajoutée par Virgile 2017-08-23T20:14:23+02:00

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par girasolgirasol 2021-03-25T02:34:07+01:00
La Chute

Un livre intéressant à lire.

Je l'ai beaucoup apprécié.

Ce n'est pas le récit d'Albert Camus que j'ai le plus apprécié mais elle reste malgré tous intéressant avec un personnage vraiment particulier.

La narration ma interloqué au début, elle est assez différents des autres romans que j'ai pu lire, on peut ( et c'est fait un peu pour je pense) facilement imaginé que le personnage principale s'adresse directement à nous que nous somme ce "Monsieur ".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par corinne18 2021-04-01T19:38:54+02:00
Le Malentendu

Cette histoire noire, comme un polar ou un drame antique. Cette absurdité de la vie et du destin. Ne l'auraient-elle pas tué le frère, le fils même si elles l'avaient reconnu ? d'ailleurs on peut s'interroger... Avides et démunies dans leur trou glauque où elles vivent. Où rien ne semble bouger. Ces êtres révoltés et bâillonnés par la fatalité qui se cognent à leur destin comme des papillons de nuit à une lampe à pétrole.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Camille83500 2021-04-03T23:46:41+02:00
Les Justes

Une très bonne pièce de théâtre de Camus qui questionne l'idée et l'engagement. Une bonne lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Blandine1 2021-04-04T23:33:02+02:00
L'Étranger (BD)

Un roman valorisé en grand format illustré par les dessins en noir et blanc de José Muñoz, dessinateur argentin aux nombreuses distinctions. Ma précédente lecture était en format poche. L'histoire est connue de cet homme qui, sous pulsion, a tué un arabe sur une plage d'Alger peu après l'enterrement de sa mère. C'est là-dessus qu'il sera jugé pour ne pas avoir montré d'émotion envers celle qui lui a donné la vie. Pas agréable le bonhomme : égocentrique, ne pensant qu'à dormir, manger, se distraire. Une construction implacable. Roman illustré et non BD comme inscrit.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Arendya 2021-04-08T13:35:03+02:00
L'Étranger

Livre moyen, je n'ai pas réussi à bien accrocher à l'histoire et son époque. Certains passages m'ont déplu mais l'écriture et l'enchainement des événements restent bien et agréables à lire. C'était un des "classiques" que je voulais lire depuis un moment, un peu déçue du coup, mais au moins je l'ai fait :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Douce_lecture 2021-04-09T06:30:45+02:00
L'Étranger

Le meurtre d'un Arabe après qu'il est ressorti sa lame, d'une lame déjà servie pour lacérer le visage d'un ami de Meursault, et que tout va ressurgir de l'accusé par le manque d'empathie pour sa mère, l'amour pour Marie par des jours douloureux, l'aide pour son ami et voisin et que tout en devient malsain...

Tout est fait pour montrer l'insensibilité de Meursault, de fil en aiguille, un acharnement né de ses fautes morales au delà de l'acte meurtrié, devenant un monstre accablé par l'avocat général, d'un homme qui refoule simplement ses sentiments, comme mort de sentiments. Sans le revolver, l'arabe aurait-il tué meursault ?

Je n'avais sans doute pas ressenti la profondeur de l'étranger pour ma première lecture mais c'est bon a lire 15/20

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-100 2021-04-09T16:32:46+02:00
L'Étranger

La mère de Meursault vient de mourir.

Le jeune homme se rend aux funérailles mais se sent étrangement insensible à la cérémonie qui s'organise tout autour de lui.

Quelques jours plus tard, alors qu'il passe le week end chez des amis, Meursault tue un jeune Arabe. le soleil et la chaleur l'ont rendu "étranger" à ses faits et gestes et il a commis ce meurtre presque sans se rendre compte de ce qu'il faisait.

Ce n'est pas l'avis du Procureur qui plaide pour le Ministère public lors du procès de Meursault. le magistrat réclame la peine capitale...

"L'Etranger" porte bien son titre.

Meursault est étranger à tout. Il ne se sent pas très concerné par le décès de sa mère. Il ne regrette pas d'avoir tué un homme. Ces deux événements dramatiques sont, selon lui, des choses qui arrivent, voilà tout. Meursault ne parle pas beaucoup et réagit encore moins. Il est étranger à sa propre vie et, plus tard, à son procès et à la sentence qui y est prononcée.

Ce jeune homme me donne l'impression de vivre dans l'instant présent uniquement (et encore !) : le passé ne l'intéresse pas, l'avenir encore moins. Ce qui importe, c'est ce qu'il a sous les yeux, ce qui se passe lorsqu'il est présent pour y assister. Ainsi, sa vieille mère placée en maison de retraite (un "asile", comme on l'appelle dans ce roman) ne l'intéresse plus beaucoup ; il n'a même plus été lui rendre visite pendant sa dernière année de vie, le trajet en autobus lui semblant trop long et pénible. La vieille dame ne vivant plus avec lui, Meursault ne semble plus beaucoup penser à elle.

Même chose avec sa petite amie, Marie. Meursault aime la fréquenter et la trouve belle, mais il lui dit plusieurs fois qu'il ne l'aime pas. Lorsque Meursault se retrouve en prison pour le meurtre du jeune Arabe, sa relation avec Marie s'étiole : les deux amants ne se voient presque plus et Meursault s'en fiche. Loin des yeux, loin du coeur.

Cet homme profondément indifférent est mené à sa perte par ce que l'on pourrait qualifier de manque de réaction face à la vie courante. S'il tue le jeune Arabe, c'est, au départ, un peu à cause de sa relation avec son voisin de palier, Raymond. Souteneur notoire, ce dernier propose à Meursault de devenir son copain. Trop indifférent pour refuser, Meursault accepte (il n'en a pas spécialement envie, mais s'il refusait, il faudrait donner des explications. Trop long et trop fatigant) et se retrouve à rédiger, pour Raymond, une lettre de menace qui sera en partie à la source du drame.

Si je précise "en partie", c'est parce qu'il me semble qu'une autre raison, plus obscure et plus personnelle, pousse Meursault à commettre un meurtre : son hypersensibilité aux éléments extérieurs. Trop de soleil, trop de chaleur, trop de luminosité et ça y est : Meursault se sent fatigué et ne sait plus trop ce qu'il fait. Il est alors dépassé par le grand cirque de la vie qui est mis en scène autour de lui, devient totalement "étranger" au reste de l'humanité. Son cerveau semble se déconnecter, ne plus être en phase avec ses actes. Or, le jour du meurtre était particulièrement chaud et lumineux...

Meursault est en réalité vite dérangé par tout ce qui est excessif. C'est certainement cela qui le pousse à aimer voir les autres vivre (il s'assied sur son balcon et observe les passants) alors qu'il ne vit pas réellement lui-même. Meursault refuse de vivre. Etre humain passif et désoeuvré, il subit son existence au lieu d'y participer activement...

J'avais découvert ce roman d'Albert Camus en secondaire (=lycée) mais je ne me souvenais pas vraiment du déroulement du récit. Je m'attendais donc à un roman lourd malgré sa brièveté, à un texte qui met son lecteur mal à l'aise. Finalement, je l'ai dévoré en une après-midi. Car, si L'Etranger ne traite pas d'un sujet facile et dérange plus d'une fois son lecteur, il est aussi profondément fascinant. Camus parvient à mettre en scène la déchéance de Meursault d'une façon passionnante. Peut-être les premières phrases du roman y sont-elles pour quelque chose : " Aujourd'hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. " C'est accrocheur, non ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Velarisbooks 2021-04-19T16:54:04+02:00
L'Étranger

Un livre où le personnage est totalement absurde... je n'ai pas du tout accroché à cette histoire mais ça reste c'est un classique à découvrir ^^ On aime ou on aime pas !^

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Callliope 2021-04-27T01:22:04+02:00
La Peste

Découvert et lu pour la première fois cet été 2020, comme sûrement beaucoup de monde en réalité ; bien sûr, dans le contexte actuel, l'écriture de Camus paraît encore plus intelligente, plus réfléchie... et on a surtout l'impression que cette littérature a désespérément un goût d'intemporel.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AmandineStuart 2021-04-27T16:16:41+02:00
L'Étranger

J'avoue que la semaine dernière, quand ma prof de linguistique à étudiée le passé composé dans ce livre et que tout mes camarades semblaient l'avoir lu, je me suis sentie un peu bête... Donc me voilà en train de le commencer le soir même !⠀

Et surprise, c'était vraiment bien !⠀

Je ne n'ai pas dû me forcer pour le prendre est avancer dans l'histoire. D'ailleurs, le style m'a un peu fait penser à celui de Gary dans "La vie devant soi", avec ce petit quelque chose d'irrévérencieux dans l'écriture.⠀

J'ai surtout beaucoup aimé Meursault, le personnage principal, qui a une psychologie très particulière, parfaitement amoral, de sorte qu'il ne porte jamais de jugement sur rien et qui "ne parle pas pour ne rien dire". Sa façon d'agir et de penser m'ont apparu comme ce que l'on apparenterait aujourd'hui à une forme d'autisme. ⠀

Et je trouve ce point de vue intéressant pour cette histoire puisqu'elle va nous permettre de nous interroger sur des sujets comme : la morale, le jugement, le libre-arbitre, ...⠀

En somme "L'Etranger" de Camus est une sorte de critique et de mise en relief de notre société que j'ai beaucoup appréciée dans ce qu'elle a de ne pas être commune aux autres œuvres da ce genre.⠀

Mais Sartre le dit bien mieux que moi : "L’étranger qu[e Camus] veut peindre, c’est justement un de ces terribles ⠀ innocents qui font le scandale d’une société parce qu’ils n’acceptent pas les règles de son jeu."⠀

C'est donc pour toutes ces raisons que je te recommande chaleureusement la lecture de ce classique, de même pas 200 pages, qui a obtenu le Prix Nobel 1957.

Mon post Instagram : https://www.instagram.com/p/CKQ23kVA45b/

Afficher en entier

Dédicaces de Albert Camus
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 79 livres

France Loisirs : 2 livres

LGF - Le Livre de Poche : 2 livres

Feryane : 1 livre

Afrikaanse Pers-Boekhandel : 1 livre

Editions Zirem Bgayet : 1 livre

Hatier : 1 livre

Penguin Books Ltd : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array