Livres
483 308
Membres
470 623

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Kerstin Gier

Allemagne Né(e) le 1966-10-08 ( 53 ans )
12 512 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par MissNaais 2013-06-30T20:25:21+02:00

Biographie

Nationalité : Allemagne

Né(e) à : Bergisch-Gladbach , 1966

Biographie : Kerstin Gier est une auteure très populaire dans son pays, célèbre pour ses romans d’humour et d’amour pour jeunes adultes et adolescents.

Source : /www.editionsmilan.com

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
9 301 lecteurs
Or
10 465 lecteurs
Argent
5 791 lecteurs
Bronze
2 853 lecteurs
Lu aussi
2 759 lecteurs
Envies
10 542 lecteurs
En train de lire
294 lecteurs
Pas apprécié
236 lecteurs
PAL
4 871 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.51/10
Nombre d'évaluations : 7 765

6 Citations 4 271 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Kerstin Gier

Sortie France/Français : 2018-11-07

Sortie USA/English : 2017-10-09

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Gloutonne 2020-01-20T14:47:01+01:00
Silver, Tome 1

J'ai A-DO-RE !!! C'est clairement l'un de mes livres préférés. L'histoire est originale et le personnage principal n'est absolument pas cliché ou niais. Comme son nom l'indique, l'intrigue est intrigante et est super addictive. e n'ai pas pu m'arrêter jusqu'à la dernière page, c'était incroyable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gloutonne 2020-01-20T15:15:41+01:00
Silver, Tome 2

Ce tome est superbe. Encore plus de mystères. Encore plus de découvertes. Et Mia HIIIIIIIIII !!! Elle est géniale. Pareil pour Liv, Henry et les autres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gloutonne 2020-01-20T15:25:00+01:00
Silver, Tome 3

Ce fut une aventure incroyable. J'ai adoré cette série, encore plus que Rouge Rubis. Et je pourrai la relire sans hésiter et avec tout autant de plaisir. Les personnages sont bien construits, et Mia a su nous surprendre par sa perspicacité. Et malgré tout que vous pouvez dire, j'ai aussi beaucoup aimé Arthur. La psychologie des personnages est bien construite et je le répète, je pense que cette série est meilleure que la trilogie des gemmes.

L'auteure a d'ailleurs avoué qu'elle était fascinée par les sectes/organisations secrètes, et elle nous le fait bien savoir, d'autant plus que c'est très bien abordé et mené.

Afficher en entier
La Trilogie des gemmes, Tome 2 : Bleu saphir

J'ai lu ce tome directement après le premier (le binge reading ça existe ?). Ce livre est à la hauteur du premier tome, je n'ai pas été déçue. Une bonne lecture de vacances pour passer un bon moment et s'évader. Petit bonus avec le suspens qui ne gâche rien (j'avais le dernier tome dans la valise donc tout va bien).

Afficher en entier
La Trilogie des gemmes, Tome 3 : Vert émeraude

Ce livre clos la série des Gemmes. Dans cet ultime tome, on suite les deux personnages principaux qui tentent de mener à bien leur mission. On en apprend plus sur leur histoire familiale respective, les pièces du puzzle ce mettent en place. La romance reprend le dessus (plus que dans le second tome).

Afficher en entier
La Trilogie des gemmes, Tome 1 : Rouge rubis

J'ai trop adoré. Hâte de lire le suivant

Afficher en entier
La Trilogie des gemmes, Tome 1 : Rouge rubis

L’année dernière après avoir découvert les trois films adaptés de la série de roman de Kerstin Gier, La trilogie des gemmes, j’ai eu envie de prolonger un peu le temps passé en compagnie de Gwendolyn et Gideon en me plongeant dans les romans à l’origine de l’adaptation. C’est ainsi que j’ai lu le premier tome de la trilogie, Rouge Rubis.

À seize ans, Gwendolyn est une lycéenne tout ce qu’il y a de plus normal. Ce qui n’est pas vraiment le cas de sa cousine Charlotte, promise à un grand avenir au sein d’une société secrète dont fait partie leur famille. En effet, Charlotte est porteuse d’un gène qui lui permettra bientôt de voyager dans le temps. Mais lorsque Gwendolyn se retrouve subitement projetée dans le passé et qu’un secret de famille est révélé, la jeune fille découvre qu’elle n’est pas celle qu’elle croit. Et la voilà contrainte de remplacer Charlotte au sein de l’ordre des Veilleurs du temps et de faire équipe avec Gideon, aussi odieux qu’arrogant. Mais l’adolescente n’est pas au bout de ses surprises.

Comme avec le film j’ai vraiment passé un très bon moment avec ce premier roman qui met en place l’histoire de Gwendolyn et Gideon. Bien sûr je mentirais si je disais que le film respecte scrupuleusement le livre mais j’ai trouvé que l’adoption était plutôt fidèle et cette lecture après visionnage m’a permis d’approfondir un peu plus mes connaissances sur les Veilleurs du temps et de découvrir de nombreux détails sur Gwendolyn et compagnie qui sont éclipsés dans l’adaptation.

Bien sûr je me suis une nouvelle fois attachée à Gwendolyn qui voit du jour au lendemain sa vie totalement bouleversé aussi bien parce qu’elle se découvre des pouvoirs insoupçonnés et des devoirs allant avec ses pouvoirs mais également parce que cette découverte s’accompagne de nombreuses révélations sur la vie qui ont franchement de quoi bouleverser tout le monde. Pourtant l’adolescente fait preuve de beaucoup de courage et de détermination. J’ai également aimé le fait qu’elle n’obéisse pas aveuglement aux ordres et quelle sache se rebeller et manifester son ras le bol si nécessaire, ce qui la rend d’autant plus réaliste et attachante.

Concernant les autres personnages mon avis est mitigé : j’ai trouvé l’oncle de Gideon beaucoup plus sympathique dans le roman que dans le film et il en est de même pour le médecin des Veilleurs. En revanche Charlotte est toujours aussi odieuse et sa mère pire encore. Quant à Gideon il se révèle aussi tête à claque mais séduisant que dans le film. J’ai également retrouvé avec bonheurs familles, meilleure amie et fantôme de l’entourage de l’héroïne qui l’aident tant bien que mal à se sortir des situations complexes dans lesquelles elle se retrouve bien trop souvent.

Parlons maintenant un peu plus en détail de l’univers créé par l’autrice. Le roman nous permet de mieux saisir le fonctionnement des voyages dans le temps et de la création des Veilleurs du temps ainsi que les différents arbres généalogiques présents au sein de l’organisation. Quant aux moments qui se déroulent dans le passé ils sont très bien documentés et évitent un maximum d’anachronismes ce qui les rends d’autant plus réalistes.

Quant à l’histoire en elle-même elle est très rythmée et comportes plusieurs arcs narratifs dans le passé et dans le présent dont certains ne concernent pas directement Gideon et Gwendolyn, ce qui soulève bon nombre de questions et nous maintient dans le suspens du début à la fin de l’histoire. Histoire qui en raison des deux tomes suivants se clôt bien évidement sur un énième cliffhanger qui ne nous donne qu’une envie : découvrir la suite immédiatement.

En bref, j’ai passé un tout aussi agréable moment à lire ce roman que celui que j’avais passé à regarder son adaptation. Si comme toujours le roman est plus fourni en détail, l’histoire n’en reste pas moins passionnante dans un cas comme dans l’autre. Il me tarde à présent de retrouver Gwendolyn et Gideon ainsi que le reste des personnages dans la suite de leurs aventures.

Afficher en entier
La Trilogie des gemmes, Tome 2 : Bleu saphir

Après avoir vu les trois films adaptés de La trilogie des gemmes de Kerstin Gier et lu le premier volet des romans à l’origine de cette adaptation il me tardait de retrouver Gwendolyn et Gideon dans la suite de leurs aventures en tant que voyageurs dans le temps et d’en apprendre un peu plus sur les différents complots et prophéties qui régissent l’ordre des Veilleurs du temps. J’ai donc plongé dans le second volume de la saga.

La vie de Gwendolyn a bien changé depuis qu’elle a découvert qu’elle était porteuse du gène des voyageurs dans le temps. La voici à présent obligée en plus de gérer sa vie de lycéenne de faire régulièrement des sauts dans le passé pour une obscure mission à laquelle elle ne comprend rien, encaisser les secrets de famille qui régissent sa vie et éviter d’être assassinée par un compte du xviiie siècle particulièrement flippant. Et le tout s’il vous plait en compagnie de Gideon, le garçon qui fait battre son cœur un peu plus vite et qui n’a de cesse de souffler le chaud et le froid.

Une nouvelle fois j’ai retrouvé avec beaucoup de joie à la fois l’univers des voyageurs dans le temps et les personnages qui le peuplent. Comme pour le premier tome j’ai retrouvé énormément d’éléments que j’avais déjà découvert dans le film, qui reste à mon sens une adaptation assez fidèle, tout en découvrant grâce à ma lecture de nombreux éléments et détails oubliés dans la version filmique qui m’ont permis de mieux comprendre certains moments de l’intrigue.

Gwendolyn est plus courageuse encore, si cela est possible, dans ce tome que dans le précédent. Elle encaisse avec une force de caractère incroyable les différents problèmes quotidiens ou liés à ses aptitudes qui lui tombent dessus. Mais ce que je préfère chez elle c’est son refus d’obéir aux règles aveuglément, son refus d’obtempérer sans comprendre et sa capacité à poser les questions qui dérangent, qui font souffler un petit vent de rébellion dans la quasi-secte que sont les veilleurs.

Gideon évolue également dans ce tome parce qu’au contact de Gwendolyn lui-même arrête d’être le bon petit soldat qu’il était jusque-là pour remettre à son tour en question le bien-fondé de la mission qui lui est confiée. Je l’ai trouvé moins odieux mais toujours aussi séduisant également dans ce tome. Et les moments où il se détend un peu et décide de jouer les charmeurs le rendent carrément irrésistible.

On aime toujours autant également les autres personnages : la famille de Gwendolyn dans le passé et le présent qui tente de l’aider comme ils peuvent à gérer tous les changements dans sa vie ; la meilleure amie de la jeune fille qui se révèle d’une aide précieuse ; Xemerius, nouveau personnage qui devient rapidement la mascotte de l’histoire. Mention spéciale à Lucie et Paul dont je ne peux vous révéler l’identité sans vous spoiler une partie de l’histoire mais qui sont mes personnages préférés.

L’histoire en elle-même est également toujours aussi géniale. Kerstin Gier a l’art et la manière d’introduire de petits éléments dans les scènes de sauts dans le temps qui rendent les époques et les événements qui s’y passent d’autant plus réalistes. Quant au rythme narratif il est très soutenu et nous maintient en haleine d’un bout à l’autre de ce roman émaillé de différents arcs narratifs et d’autant de mystères que nous voudrions résoudre presque autant que les personnages.

Et ce n’est pas la fin qui nous aide à y voir plus clair, bien au contraire. Une fin qui a pour seul et unique but de nous donner terriblement envie de retrouver Gwendolyn et Gideon dans le troisième et ultime tome de leurs aventures.

Afficher en entier
La Trilogie des gemmes, Tome 3 : Vert émeraude

Parce que jamais deux sans trois et parce que j’avais visionné les trois films quasiment d’affilé, j’ai dévoré les trois tomes de La trilogie des gemmes de Kerstin Gier pratiquement à la suite les uns des autres. Et après deux premiers tomes vraiment géniaux j’avais hâte de me plonger dans l’ultime volume des aventures dans le temps de Gwendolyn et Gideon.

Y a-t-il pire qu’un chagrin d’amour ? Oui ! Avoir un chagrin d’amour et être malgré tout obligée de faire équipe pour des voyages dans le temps avec celui qui vous a brisé le cœur. Le tout en luttant contre un vieux comte terrifiant qui pourrait bien attenter à la vie de Gwendolyn même depuis le fin fond de son xviiie siècle. La jeune fille va avoir besoin de tout son courage et du plus d’aide possible, y compris la plus inattendu, pour parvenir à déjouer les plans du comte.

Des trois tomes celui-ci est celui qui dans les événements racontés diffère le plus entre la version papier et celle portée à l’écran, notamment dans la seconde partie de l’histoire. Je ne saurais cependant pas dire quelle version j’ai préféré tant les deux sont à la fois différentes et complémentaires.

Une nouvelle fois j’ai aimé retrouver Gwendolyn, son courage, son indépendance et sa capacité à encaisser les coups durs de la vie sans jamais se laisser abattre ou montrer qu’elle est blessée. Dans cet ultime tome elle se révèle plus brave encore qu’elle ne l’était déjà et fait preuve d’un sens du sacrifice et de la débrouillardise qui la rende terriblement attachante. Quant aux épreuves qu’elle traverse émotionnellement dans sa vie « normale », elle la rende plus réaliste encore et donc d’autant plus touchante.

On aime toujours les autres personnages également, Gideon en tête, qui bien qu’il se comporte parfois comme un parfait crétin n’en reste pas moins un gentil en réalité, et très attaché à Gwendolyn. Je suis pour ma part toujours aussi fan de la famille de Gwendolyn, à commencer par Lucie et Paul que je regrette de ne pas plus voir. Kerstin si vous me lisez j’adorerais un roman juste sur ces deux là ! Même Charlotte se révèle sympa dans ce tome, une grande première, mais après tout il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Dans cet ultime tome l’histoire est plus dense encore que dans les deux précédents parce que Kerstin Gier dénoue un a un tous les fils de toutes les intrigues qu’elle a patiemment noué dans les tomes précédents. Ce qui nous fait à de nombreuses reprises pousser des exclamations surprises et repenser notre interprétation des événements qui se sont passés dans les tomes précédents.

On alterne énormément entre moment de révélation et moment d’action ce qui donne au livre un rythme vraiment intéressant. Quant aux sauts dans le passé ils sont comme toujours éclairés par les connaissances historiques de l’autrice qui tente de gommer au maximum les anachronismes, ne laissant que ceux qui sont nécessaires à l’histoire ou qui pourront amuser le lecteur.

J’ai particulièrement aimé la fin de cette trilogie dont l’ultime chapitre se clôt sur une énième et toute dernière révélation qui chamboule tout à nouveau. Cela a été une très belle découverte que cette trilogie qui m’a permis de lire pour la première fois la plume de Kerstin Gier que j’ai déjà hâte de retrouver dans ses autres textes.

Afficher en entier
La Trilogie des gemmes, Tome 2 : Bleu saphir

Ce livre m'a un peu déçu.N'ayant pas vu le film avant , j'ai eu du mal à m'imaginer les scènes. J'ai aussi trouvé que certains passages étaient trop longs.

J'ai quand même lu Bleu Saphir en une journée (je voulais absolument connaître la fin de roman).

Afficher en entier

Dédicaces de Kerstin Gier
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Milan : 7 livres

ARENA : 6 livres

Fischer FJB : 4 livres

Hachette Jeunesse : 2 livres

Bastei Entertainment : 2 livres

Le Livre de Poche Jeunesse : 1 livre

Henry Holt & Co : 1 livre

Milan Jeunesse : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array