Livres
554 106
Membres
598 964

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Lian Hearn

Auteur

1 845 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Lilou 2009-10-11T21:24:29+02:00

Biographie

Ecrivain anglais

[Littérature jeunesse

Lian Hearn est le pseudonyme de Gillian Rubinstein, un auteur pour la jeunesse célèbre en Australie où elle vit avec son mari et leurs trois enfants. D'origine anglaise, elle est diplômée en littérature de l'université d'Oxford et a travaillé comme critique de cinéma et éditeur d'art à Londres, avant de s'installer en Australie. Son intérêt de toujours pour la civilisation et la poésie japonaise, pour le japonais qu'elle a appris, a trouvé son apogée dans l'écriture du 'Clan des Otori'. Elle y dépeint un univers imaginaire nourri d'alliances secrètes, de guerres, de clans, d'honneur exacerbé, d'amour, de désir et de courage.

Evene.fr

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 281 lecteurs
Or
1 790 lecteurs
Argent
1 131 lecteurs
Bronze
673 lecteurs
Lu aussi
748 lecteurs
Envies
1 033 lecteurs
En train de lire
65 lecteurs
Pas apprécié
100 lecteurs
PAL
980 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.08/10
Nombre d'évaluations : 1 036

0 Citations 519 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Lian Hearn

Sortie France/Français : 2021-03-04

Les derniers commentaires sur ses livres

Le Clan des Otori, Tome 3 : La Clarté de la lune

Troisième tome de la sage du clan des Otori (et dernier pour moi car il clôt parfaitement cette série et je ne vois pas l'utilité d'une suite).

Tout comme les tomes précédents, on retrouve de l'action, de l'aventure, des intrigues politiques, des stratégies de guerre, de la cruauté, de l'amitié et de la loyauté.

Le lien qui unit Takeo et Kaede est fort et beau. En plus de la guerre, de la jalousie et de la trahison, ils devront faire face aux caprices de la nature et de ses ravages.

L'atmosphère est sombre tout en gardant un style poétique. Quelques inégalités entre les différents chapitres sont à noté. Cela casse un peu le rythme du récit, mais les péripéties s'enchaînent assez vite donc on ne s'ennuie pas.

J'ai trouvé que les batailles n'étaient pas assez décrites contrairement à d'autres passages qui auraient pu être moins développé.

Dès le début de ce tome, on connaît les aboutissants et la finalité du récit car ils ne sont révélés. Cela enlève l'effet de surprise et ne laisse pas trop de place à l'imagination.

Une suite que j'ai trouvé en dessous des précédents tomes mais qui reste agréable à lire et intéressante.

Afficher en entier
Le Clan des Otori, Tome 1 : Le Silence du Rossignol

Quel bonheur cette lecture... J'ai été touchée par la narration, la beauté des mots et des descriptions. Tout est dans le détail. Magnifique et bouleversant !

Afficher en entier
Les Enfants des Otori, Tome 1 : Les Guerriers orphelins

Il faut avouer que j'ai vite perdu le fil. J'ai lu Le Clan des Otori il y a tellement longtemps que j'avais oublié pas mal de choses et même certains personnages. C'était vraiment très perturbant et je devais sans cesse aller à la fin du livre où se trouve une liste qui présente les liens entre les différents personnages. J'aurais bien aimé que l'auteur ou l'éditeur glisse un résumé au début de l'ouvrage.

Le récit nous fait rapidement voyagé dans cet univers extrêmement riche et magnifié par la plume de Lian Hearn. L'histoire des protagonistes est très rapidement mise en place et on s'attache très rapidement à Kasho et Masao. Malgré cela, j'avais l'impression que l'histoire se répétait. C'est un peu toujours la même chose avec Lian Hearn. Pour sa défense, elle a essayé de rajouter plus de magie mais pour moi, cela ne fonctionne absolument pas. Le surnaturel est bien trop présent et vole même la vedette à tout le reste. Ce qui faisait le charme du Clan des Otori a disparu.

Mais alors quel est l'intérêt de créer une nouvelle saga ? Je vais paraître froid et tyrannique voire même cruel : on essaye de jouer sur la corde sensible du fan ! Et cela fonctionne puisque j'ai acheté le livre en ayant qu'une envie : replonger dans cet univers qui m'a tant marqué et qui m'a aidé à me construire. Ce roman ne peut se lire que si on a déjà lu tous les autres tomes auparavant, cela reste plutôt accessible puisque Gallimard Jeunesse les a tous sortis en format poche mais tout de même.

Que faut-il retenir de ce roman ? L'auteure pose ici les bases d'une nouvelle saga. J'ai beaucoup d'attentes par rapport au tome 2 en espérant que je serai moins déçu que pour celui-ci. J'ai été ravi de retrouver certains personnages. Lian Hearn a fait le choix plutôt appréciable de moins les mettre en avant car ils devaient avant tout laisser la place à de nouveaux héros.

Afficher en entier
Le Clan des Otori, Tome 3 : La Clarté de la lune

Le deuxième tome m'ayant un tantinet déçu, j'avais un peu peur de commencer le troisième tome de la série. J'ai finalement beaucoup aimé et n'ai pas regretté d'avoir continué ma lecture.

Étrangement, ce qui m'a le plus plu était de découvrir le monde au dehors des Huit Iles. C'est vrai que, dans les deux premiers tomes, Lian Hearn ne parlait pas du tout du pays et de ses alentours (pensez-vous, il a fallu attendre le tome trois pour connaître le nom de l'île). Découvrir une arme à feu, une longue vue et tout autre objet de navigation m'a permis de projeter le merveilleux monde du "Clan des Otori" hors de ce coin de terre feutré, et ce petit dépaysement était très plaisant.

Sans compter toutes ces batailles, ce sang, ces morts ! Un livre dur à lâcher une fois bien commencé, malgré quelques difficultés de ma part à avancer au début (allez savoir pourquoi).

La fin promet un quatrième tome intéressant, surtout si le point de vue est différent !

Afficher en entier
Les Enfants des Otori, Tome 1 : Les Guerriers orphelins

Chronique complète à retrouver sur mon blog lapageinattendue.com ^^

"Les Enfants des Otori" se situe dans la continuité de la célèbre saga "Le Clan des Otori" écrite par Lian Hearn, mais peut se lire indépendamment, comme je l’ai moi-même fait.

Lian Hearn nous offre un dépaysement fabuleux au cœur d’un Japon féodal d’une incroyable beauté. Le récit est constitué de nombreuses descriptions merveilleuses qui nous font voyager au sein d’un univers riche et complexe qu’il est fascinant de découvrir. Ajoutez-y une touche fantastique et une plume onirique et détaillée, vous voici transportés entre les pages des "Enfants de Otori" !

Ce premier volet des aventures du jeune Sunaomi nous propose un très beau récit dans lequel se mélangent avec subtilité magie, passions, complots, violence, amitié et dévouement; soit les thèmes des plus grands mythes japonais !

L’autrice détaille chaque aspect, chaque sensation, ce qui crée une immersion totale dans l’univers ! Son écriture est douce et riche, ses tournures de phrases magiques. Elle a su reprendre les codes du mythe pour faire de son histoire une véritable légende nippone !

Néanmoins, la plus grande richesse de ce roman est ses personnages. Au début, n’ayant pas lu "Le Clan des Otori", j’étais complètement perdue ! Je me suis aperçue de la véritable profondeur des personnages, tous plus complexes les uns que les autres. Tous possèdent une véritable personnalité, une histoire personnelle souvent tragique, et un comportement singulier. Cependant, une chose les relie : ils sont tous profondément brisés, la vie n’a épargné (Suite...)

Afficher en entier
Les Enfants des Otori, Tome 1 : Les Guerriers orphelins

Je n ai jamais eu l occasion de plonger dans l univers de Lian Hearn et de découvrir ses écrits. Mais il y a peu de temps, j ai lu le clan des Otori : le silence du rossignol une bande dessinée de Stéphane Melchior et Benjamin Bachelier qui reprend le premier tome de la saga culte. Juste après, et sans avoir acheté la suite des (més)aventures de Kaede, j ai dévoré les enfants des Otori : les guerriers orphelins. J ai donc sauté quelques étapes importantes et pas mal de moments clés pour comprendre l intrigue, vous l aurez compris.. Fort heureusement, les éditions Gallimard Jeunesse ont pensé à tout : à la fin de l ouvrage, on peut retrouver des résumés de chaque opus ainsi qu une liste des personnages (noms, liens de parenté..). De cette manière, on peut s y retrouver. À peu près.

Je ne vous le cache pas : ma lecture a été plutôt laborieuse. Surtout au début, parce que je ne comprenais rien. Je n arrivais pas à situer les personnages, à définir le contexte, à visualiser une intrigue sans me noyer sous les informations et descriptions. Pourtant, au bout d un moment, j ai fini par y voir plus clair. Dès lors, j ai apprécié (et surtout savouré) ce que j avais sous les yeux.

J ai beaucoup aimé le héros et narrateur, Sunaomi (autrement appelé « Kasho »), fils de traître que l on a épargné à l unique condition qu il vive au temple de Terayama et ne le quitte jamais. C est quelqu un de calme, de discret, qui est contre la violence et qui, surtout, m a surprise : malgré l environnement dans lequel il évolue, je l ai trouvé incroyablement rusé, noble et courageux. Il y a également Hisao, jeune homme au tempérament de feu. Je n ai pas approuvé chacune de ses pensées ou actions, néanmoins, j ai adoré son côté fonceur. Il sait ce qu il veut et rien ni personne ne pourra l arrêter. Pour ce qui est des autres personnages, ils ont beau être nombreux, certains se sont démarqués et ont réussi à sortir du lot.

Grâce à la plume fluide et entraînante de l autrice, j ai voyagé dans un univers riche, complexe et travaillé. Quant à son Japon féodal, il m a émerveillée autant qu il m a effrayée. En effet, ce nouveau cycle nous apporte son lot d intrigues, de complots, de batailles, de rebondissements et de tragédies ; tout en étant porté par une touche de magie que j ai pris plaisir à découvrir. Le début a été compliqué, je le répète, parce que je n avais pas les bases du récit mais au bout du compte, les enfants des Otori est une bonne surprise. Si vous souhaitez plonger dans une histoire aussi poétique que tragique, je vous conseille celle-ci. Merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour l envoi de ce livre et pour la confiance qui m a été accordée.

Afficher en entier
Le Clan des Otori, Tome 1 : Le Silence du Rossignol

Le Clan des Otori est une saga qui me tentait depuis de nombreuses années mais pour diverses raisons, je n avais pas encore eu la chance de me plonger dedans Jusqu à aujourd hui ! Car c est désormais chose faite, j ai enfin craqué et je suis partie en voyage jusqu aux confins des Terres du Milieu.

La vie de Takeo est bouleversée du jour au lendemain. Lui qui ne connaissait point la violence va voir tout son village détruit et ses proches assassinés. Il n en réchappera que de peu et devra la vie sauve au seigneur Shigeru, du Clan des Otori. Celui-ci lui apprendra alors l identité de ceux qui s en sont pris au village et lui offrira une chance de se venger. Jusqu au jour où il rencontrera Kaede et devra choisir entre l amour et la vengeance Quel choix fera-t-il ?

Dès les premières pages, le lecteur se fait happer par le récit et se retrouve plongé en plein cœur d un Japon médiéval imaginaire aux côtés de Takeo, un jeune paysan issu d une communauté pacifiste. Dans un pays gouverné par les Clans, la violence rythme le quotidien de ses habitants, en particulier depuis que le Clan des Tohan a étendu sa domination des Terres de l Est vers les Terres du Milieu Pacifistes et altruistes, les villageois de Mino vont malheureusement payer de leur vie leurs convictions. Seul Tomasu en réchappera in extremis grâce à l aide du sire Shigeru, du Clan des Otori. Fervent ennemi des Tohan et vouant une haine farouche à leur chef, le sire Iida, Shigeru va recueillir Tomasu au sein de son clan et le protéger coûte que coûte. Mais pour cela, Tomasu va devoir abandonner toutes ses attaches à son ancienne vie. Tomasu est mort, Takeo est né. Pourquoi le seigneur l a-t-il adopté ? Takeo sera-t-il l instrument de la vengeance des Otori ? Pourquoi Shigeru tient-il tant à le protéger ? Quels projets réserve-t-il au jeune homme ? Le jeune homme ne cesse de se poser des questions face auxquelles il devra se montrer patient pour obtenir des réponses. En attendant, commence pour lui le difficile apprentissage de la vie de seigneur : leçons de calligraphie, de peinture, d histoire et de combats Une mission pratiquement impossible pour qui n a pas suivi cette éducation depuis son plus jeune âge. Takeo va pourtant montrer des dons prodigieux et apprendra à une vitesse fulgurante. Qui est-il vraiment ? Shigeru, son père adoptif, ne cessera lui aussi de se poser des questions à son sujet tout en poursuivant son apprentissage. Takeo apprendra ainsi que le pays est organisé en Clans qui font et défont le pays à leur guise, au rythme de leurs guerres et de leurs trahisons. Mais il existe également un Clan, simplement mû par son propre intérêt et qui, lui, n a prêté aucune allégeance : la Tribu. Commerçants, artistes, difficile de savoir qui appartient à ce Clan. Seule certitude : tous ses membres sont de redoutables espions et assassins. Aux côtés de qui se rangeront-ils dans la guerre qui s annonce ?

Unis dans leur désir de vengeance, Shigeru et Takeo se découvriront de nombreux points communs et développeront des liens très forts. Mais la Tribu pourrait bien s en mêler et décider d influencer le cours des évènements. Takeo devra se rendre jusqu au Parquet du Rossignol pour mener à bien ses projets de vengeance. Mais il lui faudra être patient et ne jamais hésiter. C est ce que le jeune homme fera, jusqu au jour où il rencontrera Kaede, dont il tombera éperdument amoureux. Cet amour l empêchera-t-il d aller jusqu au bout de sa vengeance ?

Lian Hearn nous livre une histoire de vengeances sanglantes servie par une plume pleine de poésie. Ce contraste entre la cruauté des évènements et l écriture étonnamment douce et fluide est saisissant et donne au récit toute sa force. La violence sous-tend le récit et même lorsqu elle n est pas directement présente, le lecteur la sent, comme un serpent tapis dans l ombre, prête à ressurgir au moindre instant. Lian Hearn sait faire douter ses lecteurs et entretenir le suspens. Si quelques évènements semblent prévisibles, ce n est que pour mieux être détrompé. Jusqu à la dernière page, le lecteur ne peut savoir ce que l auteur a décidé de faire vivre à ses personnages, qui réussit à nous tenir en haleine avec une incroyable facilité.

Conclusion

Le Silence du Rossignol, une lecture épique aux saveurs d Asie où la vengeance et l amour se mêlent et défient tous les obstacles qui se présentent devant eux, un récit où la violence et la poésie se cachent derrière chaque mot. Bref, un roman addictif que vous ne pourrez qu aimer. Oserez-vous aller écouter le Chant du Rossignol ?

https://flowerpanda04.wixsite.com/pandaflower/single-post/le-clan-des-otori-tome-1-le-silence-du-rossignol-de-lian-hearn

Afficher en entier
Le Clan des Otori, Tome 2 : Les Neiges de l'exil

près avoir eu un coup de cœur pour Le Silence du Rossignol (chronique ici), j avais hâte de me plonger dans la suite des aventures de Takeo et Kaede et je n ai pas été déçue ! Les Neiges de l Exil nous emporte directement après la chute du terrible seigneur Iida. Takeo a fait son choix : il poursuivra son entraînement auprès de la Tribu et abandonnera toute prétention à l héritage Otori. Kaede, quant à elle, se retrouvera plus seule que jamais dans un monde où la force des hommes domine. Mais elle ne peut oublier son amour pour Takeo et attend malgré tout son retour. Entre complots et guerres sanglantes, Takeo et Kaede pourront-ils être réunis un jour et vivre leur amour ? Rien n est plus incertain dans ce monde cruel où les sentiments n ont point leur place.

Si j ai beaucoup apprécié ce deuxième tome, je lui ai tout de même préféré le premier et ce, pour une raison qui ne tient qu à ma préférence pour certains personnages. Les Neiges de l Exil est davantage axé sur le point de vue de Kaede. Or, si elle reste un personnage que j apprécie, représentant une femme forte et courageuse, consciente de ses faiblesses et de sa force, ma préférence va à Takeo.

Tiraillé entre ses différents héritages, Takeo peine à trouver sa voie : sa part d Invisible l enjoint à ne pas avoir recours à la violence. Pourtant, il ne peut ignorer ses dons issus de la Tribu. Trahissant sans cesse l un au profit de l autre, Takeo n en oublie pas moins son troisième héritage : celui de son père adoptif et du clan des Otori. Comment parvenir à concilier ces différentes facettes sans jamais y renoncer ? La Tribu l a contraint à faire un choix cruel en exigeant de lui qu il lui soit totalement dévoué. N était-ce pas une erreur que d accepter de la servir ? Takeo ne peut s empêcher de se révolter face aux cruautés perpétrées par la Tribu, qui n agit que dans son propre intérêt à elle. En apprenant davantage les règles qui gouvernent cette société secrète, le jeune homme sent à quel point il est différent et ne peut que s interroger quant au rôle qu elle souhaite lui confier. Sentant sa résolution vaciller, est-il encore tant de revenir en arrière ? Son amour pour Kaede n a point faibli. Or, la Tribu a exigé qu il renonce à toutes ses attaches. Aller à l encontre de sa volonté reviendrait à signer son arrêt de mort et celui de sa bien-aimée. Certaines de ses erreurs auront des conséquences dramatiques. Osera-t-il braver l interdit ?

De son côté, Kaede comprend que seul le pouvoir compte dans ce monde d hommes cruels. Il n y a pas de place pour les sentiments et il lui faudra faire preuve d une très grande force afin d imposer son nom et celui de sa famille. Sa beauté, qu elle considère comme une malédiction, ainsi que sa réputation de femme apportant la mort sur quiconque ose la contempler, pourraient s avérer être des armes redoutables. Saura-t-elle les mettre à profit ? N oubliant pas son amour pour Takeo, elle attend désespérément son retour. Mais reviendra-t-il un jour ? Les Neiges de l Exil est l histoire d un amour impossible. Taeko, tenu par ses engagements auprès de la Tribu, ne peut s échapper sous peine de se condamner à une mort certaine. Kaede ne peut ignorer également ses devoirs. Entre alliances, haines ancestrales et passion, comment les deux amoureux parviendront-ils à se retrouver ?

Lian Hearn nous plonge de nouveau dans un univers enchanteur et captivant duquel on ne peut s échapper tant que la dernière page n est pas tournée. Je n ai pas pu rester insensible à la douleur de Takeo et aux malheurs qui touchaient Kaede tout en étant émerveillée par les descriptions des lieux que l auteur nous faisait partager. L hiver et le froid qui approchent sous un manteau de neige, les grondements des tambours de guerre qui se font entendre encore et toujours plus, les alliances qui se dénouent face aux trahisons Tous ces obstacles auront-ils raison de nos deux héros ?

Conclusion

Bien que ma préférence aille au Chant du Rossignol, ce deuxième tome du Clan des Otori n en est pas moins un coup de cœur. Takeo et Kaede se sont engagés sur des voies opposées. Malgré tous les obstacles, réussiront-ils à vivre un jour leur amour ? Les Neiges de l Exil est un roman où l amour et la haine s opposent sur fond de guerre et de trahisons. Plus que l histoire d un amour impossible, Lian Hearn nous propose une fresque palpitante où se déchaînent les passions.

https://flowerpanda04.wixsite.com/pandaflower/single-post/le-clan-des-otori-tome-2-les-neiges-de-l-exil-de-lian-hearn

Afficher en entier
Le Clan des Otori, Tome 3 : La Clarté de la lune

Ce troisième tome est normalement le dernier du Clan des Otori qui devait être à l origine une trilogie. C est pourquoi il prend bien la forme d une conclusion. Mais l auteur a écrit quelques temps plus tard deux autres tomes dont l un est la suite de La Clarté de la Lune, donc il ne s agit plus vraiment d une conclusion.

Takeo et Kaede sont enfin unis par les liens du mariage mais ils ne vont pas encore pouvoir vivre leur amour pleinement. Non, en effet, il leur faut auparavant unir les Trois Pays et apporter la paix. Seuls, ils ne pourront y arriver. Il leur faut donc conclure des alliances. Mais à quel prix ?

Sans surprise, j ai beaucoup apprécié ce troisième tome. À peine commencé, difficile de m arrêter tant j étais prise dans l histoire et tant j avais envie de découvrir son fin mot. Takeo et Kaede auront-ils enfin la possibilité de profiter pleinement de leur amour ? Quelle sera l issue de tous ces combats ? Selon la prophétie, le jeune homme obtiendra quatre victoires mais également une défaite. Réussira-t-il à conquérir la paix et à unifier les Trois Pays ?

Encore une fois, je n ai pas été déçue par la plume de Lian Hearn qui continue de nous plonger plus avant dans son Japon médiéval. Les alliances vont et se défont et il revient aux deux amoureux de tirer leur épingle du jeu. Malheureusement pour eux, ce n est pas ensemble qu ils pourront mener leurs combats. Contraints de se séparer, chacun sera mené jusqu au bout de ses limites. Kaede, victime d un terrible chantage, paiera un prix particulièrement élevé. Certes, leur amour est plus fort que jamais mais pourra-t-il résister aux terribles machinations des hommes ? La jalousie, l envie, l ambition conduiront à maintes trahisons et il apparaît difficile à nos deux héros de pouvoir s en sortir dans ces terribles situations.

Si je trouvais le précédent tome beaucoup trop centré sur Kaede, personnage que j apprécie certes, mais moins que Takeo, cela n a pas été le cas pour La Clarté de la Lune. D ailleurs, j ai même été surprise d attendre avec autant d impatience les chapitres consacrés à Kaede tant cette fois je trouvais le suspense insoutenable. C est à croire que je ne suis jamais contente ! Mais bon, l auteur a su rendre ses parties aussi intéressantes que celles de Takeo donc je ne vais absolument pas m en plaindre ! Les deux personnages gagnent énormément en maturité et s affirment complètement. Embrassant pleinement leur rôle de dirigeants malgré leur jeunesse, ils vont montrer de nouveau une force de caractère incroyable et un grand courage. Heureusement, dans leur aventure ils sauront s accompagner des bonnes personnes. Si d anciens ennemis deviennent de nouveaux amis, les anciens amis peuvent se révéler les pires ennemis. Certains périront, d autres survivront, déchirant tour à tour le cœur de nos héros ou les remplissant de satisfaction à l idée d être vengés.

Takeo doit quant à lui une nouvelle fois faire face à ses différents héritages. Gagnant en sagesse, il se fait néanmoins un terrible ennemi : la Tribu. Même s il parvient à unifier les Trois Pays, le jeune homme sait qu il ne pourra jamais trouver la paix, la Tribu ne lui pardonnant pas sa trahison. Pourra-t-il survivre malgré tout ? Ce troisième tome apporte de nombreuses réponses mais en laisse également énormément en suspens. Heureusement que l auteur a écrit une suite car j aurais eu beaucoup de mal à rester sur cette fin !

Conclusion

Le Clan des Otori est vraiment une saga coup de cœur et chaque tome ne m a jusqu ici absolument pas déçue. Plein de rebondissements et de révélations, La Clarté de la Lune est un avant-dernier tome (le cinquième étant une préquelle) qui ne me donne qu une seule envie : continuer avec la suite rapidement, même si je n ai pas envie de quitter trop rapidement ces personnages !

https://flowerpanda04.wixsite.com/pandaflower/single-post/le-clan-des-otori-tome-3-la-clart%C3%A9-de-la-lune-de-lian-hearn

Afficher en entier
Le Clan des Otori, Tome 4 : Le Vol du Héron

Alors que tout semblait aller pour le mieux pour Takeo et Kaede, il semblerait que les ombres du passé ressurgissent plus de seize ans après. Mais ne nous leurrons pas. Les drames à venir ont déjà été annoncés avec les prophéties du précédent tome. On ne peut donc s'attendre qu'au pire. Et il faudra bien s'y préparer car l'ambiance ici y est vraiment sombre.

Page après page, nous nous dirigeons vers ce qui semble être inéluctable. Pourtant, on se prend à espérer. Peut-être que la dernière partie de la prophétie ne s'accomplira pas, peut-être que Takeo ne mourra pas de la main de son fils... ?

Mais voilà, encore une fois, Takeo et Kaede vont devoir faire face aux complots de leurs ennemis. Et ceux-ci sont bien plus proches que ce qu'ils pensaient. Les membres de la Tribu ont un talent indéniable pour passer inaperçus. Or, comment contrer un ennemi que l'on ne voit pas ? Comment contrer un ennemi que l'on ne soupçonne pas ? Hana et Zenko, aigris et prêts à tout pour plus de pouvoir vont eux aussi être de la partie. L'Empereur, avide de pouvoir, n'attend qu'une occasion. Au moindre faux-pas, la paix si chèrement acquise, pourrait voler en éclats. Mais c'est sans compter également sur la menace extérieure. Qui sont ces étrangers si différents qui apportent une nouvelle croyance ainsi que des armes à feu ? Leur présence pourrait bien faire basculer l'équilibre. Mais au profit de qui ?

Hisao a été élevé par Akio dans la haine de Takeo. Celui qui est l'un de ses pires ennemis a ainsi entre ses mains le pire instrument possible. Si Takeo n'ignore rien de la prophétie, Kaede, elle, ignore complètement l'existence de cet enfant... Elle, qui a déjà du mal à accepter ses jumelles, signe de malheur selon les croyances populaires. Un jour, elle finira par apprendre l'existence de Hisao, c'est certain. Mais sera-t-elle prête à l'accepter ? Son amour pour Takeo y survivra-t-il ou bien l'existence de Hisao la poussera-t-elle à la pire des trahisons ?

Initialement prévu en trilogie, Le Clan des Otori s'est vu accorder une suite avec Le Vol du Héron. Si certaines séries ne gagnent rien à être inutilement prolongées, il n'en est rien du Clan des Otori. Lian Hearn clôture l'histoire de Kaede et Takeo avec brio et ce tome est tout aussi indispensable que les précédents. Pourtant, il n'est pas facile à lire. Non pas en raison de sa longueur mais parce que nous ne sommes en rien épargnés. Des personnages auxquels j'étais particulièrement attachée trouveront ici une triste fin. Alors qu'a contrario, on y voit l'ascension de personnages que j'aurais aimé ne plus voir nuire. D'autres nous décevront et certains nous surprendront. On passe ainsi par tout un panel d'émotions fortes mais sans jamais pouvoir renoncer à arrêter la lecture. Non, cela est impossible tant Lian Hearn nous tient en haleine jusqu'à la dernière page, jusqu'au dernier mot.

Conclusion

Le Vol du Héron clôture l'histoire de Takeo et Kaede. Bien que lue il y a plusieurs années, cette série m'a énormément marquée par sa beauté et sa complexité. Ce dernier tome nous mène ainsi à un dénouement magistralement orchestré dont on ne peut ressortir indemne !

https://flowerpanda04.wixsite.com/pandaflower/single-post/le-clan-des-otori-tome-4-le-vol-du-h%C3%A9ron-de-lian-hearn

Afficher en entier

On parle de Lian Hearn ici :

Dédicaces de Lian Hearn
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 13 livres

Gallimard Jeunesse : 13 livres

Folio : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array