Livres
554 556
Membres
599 669

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Markus Zusak

Auteur

4 685 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Rid-kaat 2014-02-05T20:35:55+01:00

Biographie

Markus Zusak est né à Sydney le 1er janvier 1975. Il est le benjamin de quatre enfants. Ses parents sont d’origine allemande et autrichienne.

Markus Zusak écrit depuis presque toujours. Il a désormais entamé une grande carrière internationale et s’est déjà affirmé comme l’un des romanciers les plus novateurs et les plus poétiques d’aujourd’hui.

La Voleuse de livres est parue en septembre 2005 en Australie et à l’automne 2006 aux Etats-Unis où il figure depuis son lancement sur les listes des meilleures ventes.

Markus vit toujours à Sydney, avec sa femme et sa fille, où il écrit et enseigne l’anglais à l’Université.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 718 lecteurs
Or
1 281 lecteurs
Argent
656 lecteurs
Bronze
366 lecteurs
Lu aussi
494 lecteurs
Envies
3 753 lecteurs
En train de lire
165 lecteurs
Pas apprécié
105 lecteurs
PAL
1 967 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.64/10
Nombre d'évaluations : 1 328

5 Citations 829 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Markus Zusak

Sortie France/Français : 2019-03-06

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Lefeux 2021-04-05T16:08:29+02:00
La Voleuse de livres

Un magnifique livre qui dont les mots s'infiltrent en vous pour prendre la place de votre sang et font battre votre cœur vous rendant addictif , émouvant et merveilleux écrit d'un point de vue très intéressant .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Svane 2021-04-07T19:28:40+02:00
La Voleuse de livres

J'ai bien aimé ce livre. J'ai eu un peu peur au début à cause de la narration un peu particulière, mais je me suis vite immergée dans l'histoire.

Ce livre est intéressant car il raconte la vie d'une fillette allemande pendant la seconde guerre mondiale, ce qui n'est pas si fréquent. Vivre la guerre du point de vue d'une fillette ordinaire est une expérience intéressante. De plus, comme elle n'est qu'une enfant, on se rend compte, tout comme le précise la Mort, de bons nombres d'éléments liés au contexte historique, qui lui échappent.

J'ai trouvé l'histoire un peu lente parfois, mais sinon elle m'a vraiment captivée. Dans un sens cela sert l'histoire : la guerre n'est pas toujours qu'action.

Bref, ce livre est vraiment émouvant et je le conseille. C'est une belle manière d'aborder la guerre, assez nuancée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Papaye44 2021-04-28T14:46:13+02:00
La Voleuse de livres

Wow, ce livre m'a mis une claque...

Nous suivons la mort nous racontant l'histoire de Liesel , petite fille vivant dans l'allemagne nazie. J'ai fermée ce livre avec les larmes roulant sur mes joues. Il m'a hanté pendant plusieurs jours.

Enorme coup de coeur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Melodie-28 2021-05-04T21:34:45+02:00
La Voleuse de livres

D’abord, je fus surprise par la narratrice omnisciente, qui est la Mort. Choix audacieux, certes, mais tout à fait approprié. Présentant les parties avec le titre des chapitres à venir, glissant parmi ces derniers des petites pensées ou parenthèses, la Mort nous accompagne afin d’en connaître plus sur la petite Liesel. Je n’en dis pas plus sur l’histoire, puisqu’elle vaut la peine que vous la découvriez par vous-même.

Au niveau de l’écriture, je l’ai trouvé fluide et les termes allemands m’ont mise dans l’ambiance. Les histoires racontées par Max sont accompagnées de dessins, ce qui ajoute une touche juvénile qui fait du bien. La seule chose qui m’a déplu, c’est de devoir faire le deuil de ce roman que j’ai trouvé trop court malgré ses 500 et quelques pages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jean-Michel-12 2021-05-14T15:39:31+02:00
La Voleuse de livres

Il est plutôt rare que la Mort écrive un roman, pourtant la narratrice est bien la grande faucheuse. Et si la Mort raconte une histoire c’est qu’elle est malheureusement très impliquée dans celle-ci. J’ai acheté ce livre d’occasion car je fus attiré par le titre, et je dois vous avouer que j’ai été happé par les 600 pages d’une intensité peu commune, le destin d’une petite orpheline dans l’Allemagne nazie. Sa fascination pour les mots et les livres lui vaudront le surnom de « Voleuse de livres », sa force de caractère lui fera traverser les pires épreuves et rencontrer les plus belles âmes. Markus Zusak, écrit des chapitres beaux et effrayants dans ce roman qui est un véritable coup de cœur.

Quelques temps avant le début de la seconde guerre mondiale Liesel Meminger et son frère sont emmenés par leur mère dans une famille d’accueil, Rosa et Hans Hubermann. Malheureusement, le petit garçon meurt prématurément dans le train. Lors de son enterrement, Liesel ramasse un livre échappé de la poche d’un des employés des pompes funèbre, le Manuel du Fossoyeur. C’est son premier vol de livre alors qu’elle ne sait pas encore lire.

Arrivée dans la petite ville de Molching, Liesel s’adapte à ses nouveaux parents, sa maison d’accueil, son école et se fait de nouveaux amis dont Rudy. Petit à petit, les horreurs provoquées par Hitler ont des conséquences de plus en plus graves.

En général, je ne suis pas attiré par la seconde guerre mondiale, c’est une période qui a exacerbé les instincts les plus vils et les plus mauvais de l’être humain. Pourtant, il y a aussi eu des gestes nobles, d’empathie, de don de soi de la part de personnes qui l’ont payé au prix fort. L’horreur nazie est dure à admettre mais elle a révélé des « justes », c’est la beauté de ce récit émotionnellement fort. La lecture de tels livres est utile, même si pour ma part j’ai aussi besoin de livres plus légers pendant une certaine période.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Meli-16 2021-05-23T20:45:29+02:00
La Voleuse de livres

C'est un superbe livre, quelque peu triste mais génial. Un livre super original sur le narrateur

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wendy-38 2021-05-24T17:48:05+02:00
La Voleuse de livres

J'ai lu ce livre sur les conseils de quelqu'un et je ne le regrette absolument pas, cette histoire est merveilleuse. Empreint d'humanité et d'une réalité terrifiante, les personnages apportent tous quelque chose au récit même les personnages secondaires, chacun est important dans la vie de Liesel et apporte une morale à chaque personne qui lit ce roman.

J'ai apprécié l'originalité de la narration qui n'est pas faite par un personnage présent mais par quelqu'un d'extérieur à l'histoire. L'auteur a eu une très bonne idée en personnifiant la mort en un personnage à part entière qui a des sentiments et une conscience.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Camstere 2021-05-27T02:52:27+02:00
La Voleuse de livres

dans ce roman la narration est originale, l'histoire bouleversante et l'héroïne vraiment attachante

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cathy2909 2021-06-07T14:45:27+02:00
Le Pont d'argile

Cette odyssée familiale a été un coup de cœur émotionnel !

Une balade bouillonnante dans une famille hors norme, une immersion absolue dans des transports d’amour filial, fraternel, des émois amoureux, qui bouleversent des vies et amorcent un avenir différent, à fleur de peau. Cinq frères s’assument tant bien que mal seuls dans une petite maison de banlieue australienne. Ils se soutiennent avec beaucoup de bruit, de coups, de disputes, entourés d’une ménagerie des plus improbables. Un chat aux ronrons faciles, une chienne fidèle, un poisson rouge, un pigeon, et même un mulet qui s’invite dans la cuisine. Dans une fougueuse pagaille, une marée de jeunesse avance cahin-caha vers l’âge adulte. Une adolescence brisée par la mort d’une mère adorée et l’abandon subit du père qui n’assume plus rien, ni sa vie, ni ses enfants. Pourtant, « l’assassin », surnommé ainsi par ses fils, reviendra avec une requête un peu particulière : il a besoin d’aide pour construire un pont. Seul, un frère prendra cette main tendue.

Un roman initiatique raconté par Matthew Dunbar, l’aîné. Il tape sur une vieille machine à écrire (une MAE) déterrée d’un jardin. Il raconte l’histoire des siens. De ses parents, de ses frères et plus particulièrement de Clay, l’avant-dernier frère : le ciment et la mémoire vivante de sa famille. Le plus sage, silencieux, et quelque peu à part ; celui à qui se confie sa mère ; celui à qui on raconte des histoires de celles du passé qui enchantent toujours les enfants. J’ai bien aimé cette transmission orale des origines familiales parachevée par deux livres : « L’Iliade et l’Odyssée » et une biographie de Michel-Ange.

Le charme a opéré. Un judicieux chassé-croisé entre passé et présent nous dévoile par pans successifs l’histoire un peu désordonnée de cette famille. Pour comprendre les frères Dunbar, il faut découvrir la jeunesse des parents et aussi entrevoir par quelques traits les grands-parents. Au fur et mesure, l’intérêt s’intensifie, chaque personnage, chaque objet et toutes les situations anodines prennent leur importance et construisent pierre à pierre une saga époustouflante !

Une narration un peu particulière qui donne un sens un peu brouillon et qui sert à bon escient le côté vivant, cocasse et tellement vrai d’une vie de famille avec ses joies, ses peines, ses deuils et surtout une marée brute d’amour. C’est juste de réalité, mes yeux quelquefois ont brillé devant l’injustice de la vie avec son lot de souffrances, mais aussi pour ces belles lumières d’espoir. C’est fort, puissant, un vrai beau roman fleuve ! Une famille exceptionnelle qui possède pour seule richesse : l’amour ! Une belle ode à la vie !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sherlocked_666 2021-06-11T19:53:40+02:00
La Voleuse de livres

Des romans tragiques sur le destin de jeunes enfants durant la Seconde Guerre Mondiale, il y en a. Il y en a même de très bons, et "La Voleuse de livres" semble en faire partie. Ne voulant pas passer à côté d'une expérience littéraire extraordinaire, j'ai fini par sortir cet ouvrage de ma PÀL, curieux de ce que je pourrais trouver au fil des pages.

J'ai beaucoup apprécié le fait de suivre l'histoire à travers les souvenirs de la Mort, cette figure qui paraît ici être plus... eh bien, plus humaine que bien des humains ? Peut-être même le personnage le plus humain de ce roman.

J'en suis tout de même vite venu à me demander où l'auteur voulait-il en venir avec tout ça. Certains chapitres étaient assez fades et faisaient office de "meubles meublants" comme diraient les juristes, créant donc quelques longueurs dispensables. Un manque cruel de surprise tout comme de suspens, les drames étant souvent annoncés bien avant qu'ils ne surviennent. Il faut attendre le dernier quart du roman pour recevoir une petite claque dans la figure et enfin ressentir une vague d'émotions nous submerger en même temps qu'elle dévaste la vie des protagonistes. Heureusement que l'attente en valait la peine !

En somme, je suis très mitigé. Je n'ai ni adoré ni détesté ce roman, je ne l'ai ni dévoré ni lu à reculons. Je me suis simplement laissé porter. Peut-être le souvenir d'oeuvres similaires était-il encore trop frais dans mon esprit pour que je puisse apprécier La Voleuse de livres autant que certains et certaines l'ont apprécié...

Toujours est-il qu'il vaut le détour !

Afficher en entier

On parle de Markus Zusak ici :

[Challenge] Les 26 livres (2018)
2018-12-31T16:07:28+01:00
[Challenge] Les 400 points (2018)
2018-05-25T10:13:28+02:00
Trouvez dans votre bibliothèque...
2016-05-02T22:04:20+02:00

Dédicaces de Markus Zusak
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Definitions : 4 livres

Pocket : 3 livres

Black Swan : 3 livres

LGF - Le Livre de Poche : 2 livres

Doubleday : 2 livres

Push : 2 livres

Pocket jeunesse : 1 livre

Edition Orbit books : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array