Livres
473 283
Membres
446 922

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Patrick Chamoiseau

153 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Galadriel 2010-02-19T19:24:05+01:00

Biographie

Patrick Chamoiseau est né le 3 décembre 1953 à Fort-de-France (Martinique). Après des études de droit et d'économie sociale en France, il devient un travailleur social, d'abord dans l'Hexagone, puis en Martinique. Inspiré par l'ethnographie, il s'intéresse aux formes culturelles disparaissantes de son île natale (les djobeurs du marché de Fort-de-France, et les vieux conteurs) et il redécouvre le dynamisme de sa première langue, le créole, langue qu'il a dû abandonner au moment de ses études primaires.

En 1986 il publie son premier roman, Chronique des sept misères, où il raconte l'expérience collective des djobeurs et étale son invention d'un nouveau style linguistique, un langage hybride accessible aux lecteurs de la Métropole qui contient néanmoins les valeurs socio-symboliques du créole, la provocation et la subversion. Par la suite apparaît son deuxième roman Solibo magnifique (1988), livre qui développe les thèmes de la recherche d'une identité martiniquaise par les pratiques culturelles du passé. Il est par son troisième roman pourtant que Chamoiseau éclate sur la scène internationale. Texaco (1992), grande épopée, raconte les souffrances de trois générations, d'abord sous l'esclavage, puis pendant la première migration vers l'Enville, enfin à l'époque actuelle. Texaco gagne le Prix Goncourt et établit Chamoiseau comme la vedette du mouvement créoliste.

Pendant qu'il produisait ces trois romans, Chamoiseau travaillait aussi à d'autres projets. Avec Jean Bernabé et Raphaël Confiant, il publie en 1989 Éloge de la créolité, le manifeste de la créolité, et par la suite Lettres créoles avec Confiant, un essai sur la littérature antillaise de 1635 à 1975. De plus il écrit une autobiographie (Une enfance créole – 2 volumes), il édite une collection de contes créoles (Au temps de l'antan) et, en collaboration avec le photographe Rodolphe Hammadi, Guyane: Traces-Mémoires du bagne. l'oeuvre récente de Chamoiseau continue à se développer au carrefour de la théorie et la création artistique : un conte de l'époque esclavagiste L'esclave vieil homme et le molosse (1997), un texte à moitié théorique, à moitié autobiographique, Écrire en pays dominé (1997), et son quatrième roman, Biblique des derniers gestes (2002).

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
18 lecteurs
Or
55 lecteurs
Argent
24 lecteurs
Bronze
23 lecteurs
Lu aussi
50 lecteurs
Envies
33 lecteurs
En train de lire
3 lecteurs
Pas apprécié
14 lecteurs
PAL
36 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.72/10
Nombre d'évaluations : 32

0 Citations 26 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Patrick Chamoiseau

Sortie France/Français : 2017-11-02

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par CodeSecret148 2016-07-28T14:40:43+02:00
Solibo magnifique

Magnifique!

Encore une fois Chamoiseau dépasse de loin la moindre de mes espérences.

Ce témoignage est poignant. Ch. a bien raison de se faire appeler "marqueur de paroles"; il ne s'agit que de ce qui s'est réellement passé, et pourtant la volonté jamais assouvie de vouloir consigner la vie entre les lignes, telle qu'elle s'expose devant les yeux, est assumée.

Ce livre est certes rude, car, même s'il se déroule il y a un certain temps, il nous renvoie pleinement à ce qui se passe de nos jours.

En sortant de la lecture, je me sens tout aussi imprégnée d'une histoire, que de mon Histoire, et renvoyée à ce qui s'écrit aujourd'hui.

Très bel ouvrage qui mérite bien plus de lecteurs à sa porte, qui mérite d'être connu, et mieux, de dépasser la frontière métropolitaine dans toute son ampleur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CodeSecret148 2016-07-29T03:01:05+02:00
L'empreinte à Crusoé

Je suis déçue par ce roman. On peut dire que Ch. n'est pas le roi de la fiction, il a besoin d'un monde plus ferme pour assurer sa plume, et même si sa démarche est très bonne, le livre manque d'attractivité. C'est vrai que l'histoire aurait pu être vraiment bien tournée: les considérations d'un homme seul qui se retrouve face à l'apparition d'un possible Autre mais que rien ne forme mis à part une trace de pas dans le sable, c'est une démarche excellente. D'ailleurs rien à dire sur les mises en parallèles qui font presque de ce roman un cas d'école, l'auteur va loin dans cet enchainement de réactions qui paraissent bien plausibles.

Entouré d'extraits qui lient le robinson original aux limbes du pacifiques, il se pose dans une expérience de pensée intéressante.

Malheureusement j'ai lu l'ensemble en diagonale en ayant compris les enjeux, parce que justement il s'agit d'un cas d'école... Sur cette même expérience d'auteur je considère que Nathalie Sarraute passe maître avec ses pseudo pièces de théâtre, et donc que même si L'emprunte à Crusoé arrive pour moi au mauvais moment (certains livres ne peuvent pas être lus après d'autres...) il a au moins le mérite de faire parti d'une branche de tentatives d'écriveurs qui ne reste pas tant explorée que ça pour peu que j'en sache.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Matou-miaou 2016-10-06T11:54:19+02:00
L'empreinte à Crusoé

Un livre intéressant dans l'idée mais qui ne se lit pas facilement, pas d'une traite en tout cas. Il y a de longs passages assez philosophiques, des expériences très abstraites qui demandent réflexion pour leur donner une signification et cela freine la lecture. Ce n'est pas un livre qui se dévore, c'est un livre qui renferme une pensée, une vision des choses. Complexe et pas vraiment passionnant dans le sens où on l'attend habituellement d'un livre mais intéressant pour ceux qui voudraient essayer de comprendre la démarche de P. Chamoiseau.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jeanne1410 2016-11-09T17:25:06+01:00
L'empreinte à Crusoé

J'ai trouvé ce livre vraiment très très ennuyeux et bizarre. Seule les 10 dernières pages rendent le livre intéressant. Mais pas assez pour me dire que j'ai aimé ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Croquignolle 2017-01-06T22:55:01+01:00
Un dimanche au cachot

Lecture dense et complexe dans le monde de l'esclavage, des croyances ancestrales et des relations intergénérationnelles. Plusieurs fois j'ai failli abandonner ce roman, l'écriture ne m'étant pas du tout familière et le croisement des histoires rendant la lecture difficile.

Les époques se croisent, les destins se chevauchent, les rencontres appellent l'angoisse ou l'apaisement, le suspense s'installe petit à petit.

Dans ce cachot en cette journée de dimanche, on a envie de soulager Caroline ou l'Oubliée, de chasser la bête-longue et les fantômes, de panser les plaies et d'ouvrir les coeur.

Patrick Chamoiseau, dont c'est ma première lecture, n'hésite pas à mélanger art littéraire, psychologie et passé traumatisant d'un peuple.

Il choisit d'entrer lui-même comme personnage dans son roman pour devenir tour à tour écrivain, observateur, lecteur, éducateur, témoin ou encore passeur d'Histoire avec un grand H.

Je n'ai certainement pas pu apprécier ce texte à sa juste valeur mais je pressens dans ces mots un grand roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nikita63 2017-02-11T23:27:12+01:00
Un dimanche au cachot

En toute simplicité, je trouve que les livres de Chamoiseau (Texaco, Biblique des derniers jours.....) et surtout celui-ci devrait être une lecture proposée dans tous les collgèes de France, de Navarre, et d'Outre Mer.

Et je milite pour que le Prix Nobel de Littérature soit attribué à Chamoiseau, pour son écriture et son humanités uniques!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Benjy47 2017-07-30T15:22:14+02:00
Le goût de la martinique

Magnifique recueil "collectif" de textes parlant en divers points de vues, choisis par Rafaël Confiant, qui y a lui-même contribué dans un de ceux-ci.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Benjy47 2017-08-25T15:42:18+02:00
Le goût de la martinique

Je ne pourrais trop en dire, puisqu'il s'agit d'extraits, mise à part un point très important… L'introduction en dit déjà bien assez

Afficher en entier
J'ai toujours aimé la nuit

Un roman noir entre huis clos et odyssée nocturne, servi par l'écriture foisonnante et truculente de Chamoiseau. Le discours fleuve d'Hypérion peut décourager, mais l'intrigue s'installe pour révéler une histoire sombre et violente. Entre le tueur et le flic, peu de points communs apparents, et pourtant... Un regard désabusé sur la Martinique dans la mondialisation et le décalage entre générations.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2017/11/larchange-et-le-kolboko.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jpkobal 2019-03-07T04:59:17+01:00
Texaco

Texaco est un roman-fleuve qui nous fait traverser une partie de l'histoire de la Martinique dans un langage extrêmement riche et coloré. J'ai été personnellement gêné voire irrité par le foisonnement langagier extrême qui m'a perdu plusieurs fois. Un grand livre sûrement mais que je n'ai probablement pas su apprécier à sa juste valeur.

Afficher en entier

On parle de Patrick Chamoiseau ici :

Dédicaces de Patrick Chamoiseau
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 17 livres

Seuil : 2 livres

Hazan : 2 livres

Gallimard Jeunesse : 1 livre

Editions du Patrimoine : 1 livre

Editions Galaade : 1 livre

Delcourt : 1 livre

Philippe Rey : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array