Livres
443 718
Membres
379 660

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Amélie Nothomb

Belgique Né(e) le 1966-07-09 ( 52 ans )
8 220 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Angel's 2011-03-03T13:44:10+01:00
de

Biographie

Biographie :

« Issue d'une famille de la petite aristocratie où la politique et la littérature ont toujours fait bon ménage, elle a atteint, pratiquement depuis son premier récit, Hygiène de l'assassin (1992), un lectorat que n'ont jamais connu ses ancêtres. Sa production oscille entre les textes à contenu plus ouvertement autobiographiques comme Le Sabotage amoureux (1993) ou Stupeur et tremblements (1999) et des récits plus fictionnels tels Mercure (1998) ou Les Combustibles (1994), une pièce de théâtre. Chez cet écrivain, une forme de cruauté et d'humour se mêle à un romantisme qui plonge dans l'univers actuel. »

— Marc Quaghebeur, Anthologie de la littérature française de Belgique, entre réel et surréel

Les Nothomb font partie de l'aristocratie belge et plusieurs de ses ancêtres se sont illustrés dans la vie politique et culturelle (Charles-Ferdinand Nothomb notamment). Fille du baron Patrick Nothomb, ambassadeur de Belgique, elle séjourne ainsi au Japon, en Chine, aux États-Unis (New York), en Asie du Sud Est (Laos, Bangladesh, Birmanie). Elle ne découvre la Belgique qu'à l'âge de 17 ans. Elle y finit ses humanités à l’Institut Marie Immaculée Montjoie à Uccle pour ensuite entamer des études de philologie romane à l’Université libre de Bruxelles.

Amélie Nothomb lors d'une séance de dédicacesSon premier roman, Hygiène de l'assassin, est un ouvrage presque uniquement composé de dialogue entre un prix Nobel incompris et des journalistes, la discussion virant à l'interrogatoire. Amélie Nothomb y montre un art de plaire et d'interroger, de montrer du doigt à la fois les petits défauts humains et les horreurs dont ils sont capables. Depuis 1992, elle publie aux Éditions Albin Michel un livre par an soit dix-neuf romans à ce jour.« Tous les ans, à la rentrée, il y a deux événements majeurs : les vendanges et la sortie du Nothomb. Cette année, le raisin est en avance, mais l'Amélie est à l'heure ». Ses écrits sont traduits dans trente-sept langues à travers le monde.

Amélie Nothomb suscite la polémique auprès de certains écrivains du fait de son succès de librairie. Certaines décrivent son travail et son excentricité comme des arguments de vente avant toute chose : « C'est que mademoiselle Nothomb n'a pas que des admirateurs, mais aussi quelques détracteurs qui lui reprochent ceci et cela, et notamment sa célébrité. (…) Elle est devenue, par les hasards des interviews, un mythe »[réf. nécessaire]. Mais l'auteur se défend : « Je suis ce que je peux être. Je ne maîtrise pas ce que je suis et encore moins les regards que les autres posent sur moi ».

Le Mont Fuji, symbole du Japon, a un rôle prédominant dans Ni d'Ève, ni d'AdamAmélie Nothomb raconte une partie de son enfance dans ses romans Métaphysique des tubes, Le Sabotage amoureux et Biographie de la faim ainsi que dans Ni d'Eve, ni d'Adam. Fille du diplomate Patrick Nothomb, cette enfance est rythmée par d'incessants déménagements au gré des affectations paternelles. Notamment à cause de sa gouvernante japonaise Nishio-San qu'elle considérait comme sa seconde mère, elle vit son départ du Japon, « pays de la beauté », pour la Chine, « pays de la laideur », comme un exil et vit les autres déplacements familiaux comme autant de déracinements successifs. Mais aussi comme « un nomadisme culturel qui décuple sa curiosité et renforce sa précocité ». Elle raconte dans Biographie de la faim comment elle a plongé, avec sa sœur Juliette, dans les livres, la potomanie, l'alcool infantile et l'anorexie. Adulte, son diplôme de philologie romane en poche, Amélie Nothomb retourne au Japon pour y travailler comme interprète (elle maîtrise le japonais oral) et songe à s'y installer définitivement. Elle entre dans une grande entreprise japonaise et y reste un an. Une expérience malheureuse qu’elle romancera dans Stupeur et tremblements qui sera couronné par l'Académie française. Après cela, elle rentre en Belgique et envoie le manuscrit de son roman Hygiène de l'assassin à de nombreux éditeurs. Albin Michel le publie en 1992.

En 2004, elle en était à son 53e manuscrit. Elle dit écrire près de quatre romans par an pour n’en publier qu’un seul : « J'écris 3,7 romans par an, c'est un rythme, je l'ai constaté après coup. Cela dit, n'allez surtout pas imaginer que tous ces romans sont bons. Il y a une énorme proportion de romans ratés dont il est hors de question que je les publie » « L'immense majorité [de ces manuscrits] restera dans des caisses et n'en sortira pas. Je veillerai à me protéger suffisamment pour cela ». Se disant également « enceinte de ses romans », Amélie Nothomb dit écrire depuis l’âge de dix-sept ans.

Entre 2000 et 2002, elle écrit sept textes pour la chanteuse française RoBERT. Elle romance la vie de la chanteuse dans Robert des noms propres, paru en 2002.

Dans son roman écrit en 2009, Le Voyage d'Hiver, Amélie Nothomb renoue avec ses thèmes favoris : l'autodérision (concernant la condition d'écrivain), le suicide amoureux, l'incohérence de l'existence si on ne s'attache à regarder qu'un seul fait de la vie (ici : l'amour).

En 2010, elle publie son dix-neuvième roman : Une forme de vie.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.42/10
Nombre d'évaluations : 2 035

21 Citations 3 196 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Amélie Nothomb

Sortie France/Français : 2018-08-22

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par sorcieregarou 2019-01-11T01:28:52+01:00
Tuer le père

Ce bouquin porte si bien son nom, Tuer le père. Je ne sais pas vraiment quoi en penser, ni même si je l’aime ou non, mais je suis sur d’une chose c’est que ce livre m’a surprise voir choquée. Je ne m’attendais pas à ce genre de retournement de situation ! Bravo.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Braise 2019-01-13T01:18:19+01:00
Stupeur et tremblements

Très bon livre ! Amélie Nothomb retrace avec beaucoup d'humour cette expérience professionnelle assez particulière.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Victarion-117 2019-01-14T10:48:16+01:00
Stupeur et tremblements

Étrangement flippant comme livre. C'est le premier de cette auteure, que je lis. Et en fait, j'aurais du me fier à la couverture, où on la voit avec des yeux exorbités.

J'ai trouvé le roman, assez malsain dans les pensées de la narratrice. On la voit se soumettre mentalement et s'y complaire. C'est une sorte de relation sado-masochiste qu'elle entretien avec les personnes pour qui elle travaille.

Mais du coup, c'est un livre assez prenant, qui se dévore en quelque heures à peine.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vincent-laurent 2019-01-14T11:34:33+01:00
Frappe-toi le cœur

Roman court et assez original sur les relations et les jalousies (ainsi que ses conséquences) entre une mère et sa fille, à travers le temps.

Ce roman de l’auteure belge, que j’apprécie, m’a moins transporté que d’autres et est, je trouve, moins bien écrit. Dommage, car je pense que le sujet est, lui, assez original et peu exploité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par valy 2019-01-16T20:50:17+01:00
Le Fait du prince

C'est bien écrit, ça démarre plutôt bien, originalité et suspens à l'appui et au fil de la lecture on commence à s'asphixier entre les bulles de champagne et l'atmosphère confiné du lieu où déroulé l'intrigue... Heureusement l'écriture sauve la situation et donne envie de le terminer mais la fin n'est nullement à la hauteur de ce que l'on voudrait

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fee-Bleue 2019-01-18T10:14:29+01:00
Frappe-toi le cœur

Avec ce court roman, je renoue avec Amélie Nothomb. Après Stupeur et tremblements et Métaphysique des tubes que je n'avais que moyennement apprécié, là c'est la révélation si je puis dire.

Un très bon roman, même si je trouve la fin extrêmement rapide.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Florence-79 2019-01-18T20:07:54+01:00
La Nostalgie heureuse

le japon au printemps et les cerisiers en fleurs doivent etre un regal avec un verre de saké...... que du bonheur comme l'histoire ....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ninim 2019-01-19T20:21:01+01:00
Une forme de vie

Je crois que je n'ai pas trop compris la pensée de l'auteure.

L'histoire est... bien belle? Non, pas spécialement. C'est bien écrit, comme toujours chez madame Nothomb, mais ni l'histoire, ni les personnages ne m'ont parus intéressant.

Je ne demande pas à ce que la littérature serve à quelque chose, mais là, je me demande juste à quel moment dans une vie quelqu'un se dit qu'il va écrire une histoire... comme ça. Ce n'est pas forcément péjoratif ni mauvais, c'est juste que clairement, ce roman n'était pas fait pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par m4r13 2019-01-21T03:33:24+01:00
Stupeur et tremblements

J'ai bien aimé le style d'écriture de l'auteure qui explique de façon créative les divergences culturelles entre l'occident et les habitants du Japon. Plusieurs portes s'ouvrent sur de nombreuses réflexions en lisant ce livre. On veut en savoir davantage sur le Japon et ses coutumes aussitôt le livre terminé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Loulou120109 2019-01-22T19:33:10+01:00
Barbe bleue

J'avais déjàà lu un roman d'Amélie Nothomb. Celui-ci est super bien écrit et elle a réussi à me donner envie de lire le conte original.

Afficher en entier

On parle de Amélie Nothomb ici :

Dédicaces de Amélie Nothomb
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

LGF - Le Livre de Poche : 36 livres

Albin Michel : 31 livres

France Loisirs : 3 livres

Magnard : 3 livres

VDB : 3 livres

Audiolib : 2 livres

Feryane : 2 livres

Reclam : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode