Livres
568 734
Membres
623 930

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Amélie Nothomb

Auteur

Belgique Né(e) le 1966-07-09 ( 55 ans )
9 077 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par angels_1 2011-03-03T13:44:10+01:00
de

Biographie

Biographie :

« Issue d'une famille de la petite aristocratie où la politique et la littérature ont toujours fait bon ménage, elle a atteint, pratiquement depuis son premier récit, Hygiène de l'assassin (1992), un lectorat que n'ont jamais connu ses ancêtres. Sa production oscille entre les textes à contenu plus ouvertement autobiographiques comme Le Sabotage amoureux (1993) ou Stupeur et tremblements (1999) et des récits plus fictionnels tels Mercure (1998) ou Les Combustibles (1994), une pièce de théâtre. Chez cet écrivain, une forme de cruauté et d'humour se mêle à un romantisme qui plonge dans l'univers actuel. »

— Marc Quaghebeur, Anthologie de la littérature française de Belgique, entre réel et surréel

Les Nothomb font partie de l'aristocratie belge et plusieurs de ses ancêtres se sont illustrés dans la vie politique et culturelle (Charles-Ferdinand Nothomb notamment). Fille du baron Patrick Nothomb, ambassadeur de Belgique, elle séjourne ainsi au Japon, en Chine, aux États-Unis (New York), en Asie du Sud Est (Laos, Bangladesh, Birmanie). Elle ne découvre la Belgique qu'à l'âge de 17 ans. Elle y finit ses humanités à l’Institut Marie Immaculée Montjoie à Uccle pour ensuite entamer des études de philologie romane à l’Université libre de Bruxelles.

Amélie Nothomb lors d'une séance de dédicacesSon premier roman, Hygiène de l'assassin, est un ouvrage presque uniquement composé de dialogue entre un prix Nobel incompris et des journalistes, la discussion virant à l'interrogatoire. Amélie Nothomb y montre un art de plaire et d'interroger, de montrer du doigt à la fois les petits défauts humains et les horreurs dont ils sont capables. Depuis 1992, elle publie aux Éditions Albin Michel un livre par an soit dix-neuf romans à ce jour.« Tous les ans, à la rentrée, il y a deux événements majeurs : les vendanges et la sortie du Nothomb. Cette année, le raisin est en avance, mais l'Amélie est à l'heure ». Ses écrits sont traduits dans trente-sept langues à travers le monde.

Amélie Nothomb suscite la polémique auprès de certains écrivains du fait de son succès de librairie. Certaines décrivent son travail et son excentricité comme des arguments de vente avant toute chose : « C'est que mademoiselle Nothomb n'a pas que des admirateurs, mais aussi quelques détracteurs qui lui reprochent ceci et cela, et notamment sa célébrité. (…) Elle est devenue, par les hasards des interviews, un mythe »[réf. nécessaire]. Mais l'auteur se défend : « Je suis ce que je peux être. Je ne maîtrise pas ce que je suis et encore moins les regards que les autres posent sur moi ».

Le Mont Fuji, symbole du Japon, a un rôle prédominant dans Ni d'Ève, ni d'AdamAmélie Nothomb raconte une partie de son enfance dans ses romans Métaphysique des tubes, Le Sabotage amoureux et Biographie de la faim ainsi que dans Ni d'Eve, ni d'Adam. Fille du diplomate Patrick Nothomb, cette enfance est rythmée par d'incessants déménagements au gré des affectations paternelles. Notamment à cause de sa gouvernante japonaise Nishio-San qu'elle considérait comme sa seconde mère, elle vit son départ du Japon, « pays de la beauté », pour la Chine, « pays de la laideur », comme un exil et vit les autres déplacements familiaux comme autant de déracinements successifs. Mais aussi comme « un nomadisme culturel qui décuple sa curiosité et renforce sa précocité ». Elle raconte dans Biographie de la faim comment elle a plongé, avec sa sœur Juliette, dans les livres, la potomanie, l'alcool infantile et l'anorexie. Adulte, son diplôme de philologie romane en poche, Amélie Nothomb retourne au Japon pour y travailler comme interprète (elle maîtrise le japonais oral) et songe à s'y installer définitivement. Elle entre dans une grande entreprise japonaise et y reste un an. Une expérience malheureuse qu’elle romancera dans Stupeur et tremblements qui sera couronné par l'Académie française. Après cela, elle rentre en Belgique et envoie le manuscrit de son roman Hygiène de l'assassin à de nombreux éditeurs. Albin Michel le publie en 1992.

En 2004, elle en était à son 53e manuscrit. Elle dit écrire près de quatre romans par an pour n’en publier qu’un seul : « J'écris 3,7 romans par an, c'est un rythme, je l'ai constaté après coup. Cela dit, n'allez surtout pas imaginer que tous ces romans sont bons. Il y a une énorme proportion de romans ratés dont il est hors de question que je les publie » « L'immense majorité [de ces manuscrits] restera dans des caisses et n'en sortira pas. Je veillerai à me protéger suffisamment pour cela ». Se disant également « enceinte de ses romans », Amélie Nothomb dit écrire depuis l’âge de dix-sept ans.

Entre 2000 et 2002, elle écrit sept textes pour la chanteuse française RoBERT. Elle romance la vie de la chanteuse dans Robert des noms propres, paru en 2002.

Dans son roman écrit en 2009, Le Voyage d'Hiver, Amélie Nothomb renoue avec ses thèmes favoris : l'autodérision (concernant la condition d'écrivain), le suicide amoureux, l'incohérence de l'existence si on ne s'attache à regarder qu'un seul fait de la vie (ici : l'amour).

En 2010, elle publie son dix-neuvième roman : Une forme de vie.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
3 165 lecteurs
Or
6 664 lecteurs
Argent
6 387 lecteurs
Bronze
5 568 lecteurs
Lu aussi
7 787 lecteurs
Envies
4 034 lecteurs
En train de lire
170 lecteurs
Pas apprécié
1 323 lecteurs
PAL
3 931 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.34/10
Nombre d'évaluations : 6 707

22 Citations 3 836 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Amélie Nothomb

Sortie France/Français : 2021-08-18

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par dididoune 2021-10-03T13:16:26+02:00
Barbe bleue

J'avais toujours eu peur de lire du Amélie Nothomb car j'avais entendu dire que c'était bizarre... Je pensais donc que ce serait difficile a lire mais bien au contraire je trouve tous ces livres faciles à lire et rapide. Certes tous ses personnages sont toujours bien barrés mais j'aime les personnes originales dans la vie alors pourquoi que je n'aimerais pas mes livre de la même façon 😅

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Valentin-10 2021-10-04T15:10:36+02:00
Schwarzy

alors il est très difficile de parler de cet essaie, il y a en effet tres peu a en dire, c'est très court, et impossible a juger mais ce n'est pas mauvais en somme juste extrêmement court.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par veronique6 2021-10-04T17:03:59+02:00
Frappe-toi le cœur

Cette histoire ne m'a pas convaincue. J'ai apprécié l'écriture de l'auteure, la psychologie des personnages, mais je n'ai pas adhéré à l'histoire.

Ce fut une lecture sympa mais sans plus parce que le timbre de la jalousie ne m'a pas transportée.

N'étant pas de nature jalouse. Je ne comprends pas comment une mère peut être jalouse de sa fille.

Du coup, je reste perplexe sur ce type de lecture, est-elle vraiment faite pour moi?

J'essaierai peut être un autre roman, mais pas tout de suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ajcerise 2021-10-06T09:55:40+02:00
Premier sang

Un livre que j’ai une fois de plus dévoré, À.Nothomb a le pouvoir de nous subjuguer en peu de mots.

L’histoire est très prenante et le lien avec les personnes de sa famille est génial.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Clemence1980 2021-10-11T14:32:22+02:00
Mercure

Une passion démoniaque lie un vieillard de 72 ans à une jeune fille qu'il séquestre dans son manoir où tout objet réfléchissant à été banni: la jeune femme n'a pas la permission de voir son visage sous prétexte qu'elle a été défigurée dans un bombardement. Une jeune infirmière est engagée puis également séquestrée pour soigner la jeune fille et va percer la relation ambigue entretenue par ces deux êtres qui vivent isolés du monde. La relation du vieux marin et de sa pupille est captivante: les mystères se dévoilent au fil des pages et A. Nothomb a su justifier le cynisme, le sadisme de cette relation au nom de l'amour. L'écriture est simple dans ce huit-clos mais les passions, les obsessions atteignent leur paroxysme.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Reader391 2021-10-14T17:23:01+02:00
Journal d'Hirondelle

En vérité, on passe son temps à lutter contre la terreur du vivant. On s'invente des définitions pour y échapper : je m'appelle machin, je bosse chez chose, mon métier consiste à faire ci et ça.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LN-12 2021-10-19T00:27:24+02:00
Schwarzy

Pas vraiment une nouvelle, cet écrit est plutôt un article, une tribune, un plaidoyer sur la colère.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LN-12 2021-10-19T22:34:34+02:00
Les Champignons de Paris

Ce bouquin avait bien commencé mais j'ai moins aimé le reste même si c'était rigolo.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LN-12 2021-10-21T14:38:29+02:00
Sans nom

J'ai trouvé cette histoire vraiment excellente, c'était loufoque, empreint de mystère et super drôle et prenant!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RazKiss 2021-10-24T15:06:25+02:00
Premier sang

"Premier sang" est un roman d'Amélie Nothomb qui sort de l'ordinaire. Habituellement, elle invente des histoires totalement fantasques ou alors elle écrit des romans contenant des éléments biographiques, en se basant sur son vécu. Ici, l'autrice ne s'inspire pas de sa propre expérience mais de celle de son père, Patrick Nothomb. Ce qui ne l'empêche pas d'utiliser le "je".

Clairement, il y a matière à raconter concernant Patrick Nothomb. Son père décède alors qu'il est bébé, la Seconde guerre mondiale éclate quelques années plus tard et, devenu adulte, il exerce le métier de diplomate qui n'est pas toujours synonyme de célébrations et dîners mondains. Dans son cas, c'était plutôt otage en danger de mort au Congo.

Bien que la carrière de son père soit très intéressante, j'ai apprécié qu'Amélie Nothomb s'attarde sur son enfance. Notamment, ses vacances au Pont d'Oye, propriété de la famille Nothomb. J'aime le décalage entre le baron poète et ses plus jeunes enfants, une petite bande de sauvageons crève-la-faim. Ce fut un vrai retour en enfance de voir tout cela par les yeux du petit Patrick, à la fois terrifié et émerveillé. La plume de l'autrice est toujours aussi succulente et, comme d'habitude, j'aime la fantaisie et l'humour qui règnent entre les pages.

Je ne sais pas si c'est "un bon cru" ou "son meilleur", mais "Premier sang" est en tout cas assez différent des autres romans d'Amélie Nothomb.

Afficher en entier

On parle de Amélie Nothomb ici :

[Jeu] Titres de livres en anagrammes !
2020-05-25T21:02:35+02:00
Dédicaces du jour à Livre Paris
2019-03-15T12:11:46+01:00

Dédicaces de Amélie Nothomb
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

LGF - Le Livre de Poche : 39 livres

Albin Michel : 36 livres

VDB : 3 livres

France Loisirs : 3 livres

Magnard : 3 livres

Audiolib : 3 livres

Feryane : 2 livres

Le Livre de Poche : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array