Livres
520 387
Membres
536 295

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Amélie Nothomb

Belgique Né(e) le 1966-07-09 ( 54 ans )
9 147 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Angel's 2011-03-03T13:44:10+01:00
de

Biographie

Biographie :

« Issue d'une famille de la petite aristocratie où la politique et la littérature ont toujours fait bon ménage, elle a atteint, pratiquement depuis son premier récit, Hygiène de l'assassin (1992), un lectorat que n'ont jamais connu ses ancêtres. Sa production oscille entre les textes à contenu plus ouvertement autobiographiques comme Le Sabotage amoureux (1993) ou Stupeur et tremblements (1999) et des récits plus fictionnels tels Mercure (1998) ou Les Combustibles (1994), une pièce de théâtre. Chez cet écrivain, une forme de cruauté et d'humour se mêle à un romantisme qui plonge dans l'univers actuel. »

— Marc Quaghebeur, Anthologie de la littérature française de Belgique, entre réel et surréel

Les Nothomb font partie de l'aristocratie belge et plusieurs de ses ancêtres se sont illustrés dans la vie politique et culturelle (Charles-Ferdinand Nothomb notamment). Fille du baron Patrick Nothomb, ambassadeur de Belgique, elle séjourne ainsi au Japon, en Chine, aux États-Unis (New York), en Asie du Sud Est (Laos, Bangladesh, Birmanie). Elle ne découvre la Belgique qu'à l'âge de 17 ans. Elle y finit ses humanités à l’Institut Marie Immaculée Montjoie à Uccle pour ensuite entamer des études de philologie romane à l’Université libre de Bruxelles.

Amélie Nothomb lors d'une séance de dédicacesSon premier roman, Hygiène de l'assassin, est un ouvrage presque uniquement composé de dialogue entre un prix Nobel incompris et des journalistes, la discussion virant à l'interrogatoire. Amélie Nothomb y montre un art de plaire et d'interroger, de montrer du doigt à la fois les petits défauts humains et les horreurs dont ils sont capables. Depuis 1992, elle publie aux Éditions Albin Michel un livre par an soit dix-neuf romans à ce jour.« Tous les ans, à la rentrée, il y a deux événements majeurs : les vendanges et la sortie du Nothomb. Cette année, le raisin est en avance, mais l'Amélie est à l'heure ». Ses écrits sont traduits dans trente-sept langues à travers le monde.

Amélie Nothomb suscite la polémique auprès de certains écrivains du fait de son succès de librairie. Certaines décrivent son travail et son excentricité comme des arguments de vente avant toute chose : « C'est que mademoiselle Nothomb n'a pas que des admirateurs, mais aussi quelques détracteurs qui lui reprochent ceci et cela, et notamment sa célébrité. (…) Elle est devenue, par les hasards des interviews, un mythe »[réf. nécessaire]. Mais l'auteur se défend : « Je suis ce que je peux être. Je ne maîtrise pas ce que je suis et encore moins les regards que les autres posent sur moi ».

Le Mont Fuji, symbole du Japon, a un rôle prédominant dans Ni d'Ève, ni d'AdamAmélie Nothomb raconte une partie de son enfance dans ses romans Métaphysique des tubes, Le Sabotage amoureux et Biographie de la faim ainsi que dans Ni d'Eve, ni d'Adam. Fille du diplomate Patrick Nothomb, cette enfance est rythmée par d'incessants déménagements au gré des affectations paternelles. Notamment à cause de sa gouvernante japonaise Nishio-San qu'elle considérait comme sa seconde mère, elle vit son départ du Japon, « pays de la beauté », pour la Chine, « pays de la laideur », comme un exil et vit les autres déplacements familiaux comme autant de déracinements successifs. Mais aussi comme « un nomadisme culturel qui décuple sa curiosité et renforce sa précocité ». Elle raconte dans Biographie de la faim comment elle a plongé, avec sa sœur Juliette, dans les livres, la potomanie, l'alcool infantile et l'anorexie. Adulte, son diplôme de philologie romane en poche, Amélie Nothomb retourne au Japon pour y travailler comme interprète (elle maîtrise le japonais oral) et songe à s'y installer définitivement. Elle entre dans une grande entreprise japonaise et y reste un an. Une expérience malheureuse qu’elle romancera dans Stupeur et tremblements qui sera couronné par l'Académie française. Après cela, elle rentre en Belgique et envoie le manuscrit de son roman Hygiène de l'assassin à de nombreux éditeurs. Albin Michel le publie en 1992.

En 2004, elle en était à son 53e manuscrit. Elle dit écrire près de quatre romans par an pour n’en publier qu’un seul : « J'écris 3,7 romans par an, c'est un rythme, je l'ai constaté après coup. Cela dit, n'allez surtout pas imaginer que tous ces romans sont bons. Il y a une énorme proportion de romans ratés dont il est hors de question que je les publie » « L'immense majorité [de ces manuscrits] restera dans des caisses et n'en sortira pas. Je veillerai à me protéger suffisamment pour cela ». Se disant également « enceinte de ses romans », Amélie Nothomb dit écrire depuis l’âge de dix-sept ans.

Entre 2000 et 2002, elle écrit sept textes pour la chanteuse française RoBERT. Elle romance la vie de la chanteuse dans Robert des noms propres, paru en 2002.

Dans son roman écrit en 2009, Le Voyage d'Hiver, Amélie Nothomb renoue avec ses thèmes favoris : l'autodérision (concernant la condition d'écrivain), le suicide amoureux, l'incohérence de l'existence si on ne s'attache à regarder qu'un seul fait de la vie (ici : l'amour).

En 2010, elle publie son dix-neuvième roman : Une forme de vie.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
3 028 lecteurs
Or
6 422 lecteurs
Argent
6 050 lecteurs
Bronze
5 237 lecteurs
Lu aussi
7 207 lecteurs
Envies
3 947 lecteurs
En train de lire
168 lecteurs
Pas apprécié
1 266 lecteurs
PAL
3 756 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.37/10
Nombre d'évaluations : 6 279

22 Citations 3 625 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Amélie Nothomb

Sortie France/Français : 2020-08-19

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Siki6 2020-09-04T18:18:16+02:00
Mercure

Je vais devoir le lire pour l'école , il parait qu'il est vraiment bien .J'ai hâte de le lire .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EntreDeuxLivres 2020-09-07T11:44:56+02:00
Les Aérostats

✔️Mon ressenti : Je lis tous les ans Amélie Nothomb avec le même plaisir. A chaque fois je découvre une histoire très (trop?) courte, un fragment de la vie d'une personne, qui continue de faire son chemin une fois le roman refermé. Celui ci n'a pas fait exception.

La 4ème de couverture en dit très peu, je vous laisse donc la saveur de la découverte.

J'ai passé une soirée avec ce roman et j'ai eu l'impression d'entrer dans la peau de chaque personnage et notamment dans celle d'Ange, passionnée, un peu en retrait, différente.

Les thèmes abordés sont nombreux et ont su à chaque fois me toucher. Je pense que ceux qui aiment le style de l'auteure devraient se régaler.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SuperNova 2020-09-08T11:40:42+02:00
Les Aérostats

J’ai lu plusieurs livre d’Amélie Nothomb, certains m’ont plu d’autres moyennement. C’est le cas de ce dernier qui met en scène une jeune étudiante en philologie qui pour se faire un peu d’argent décide de donner des cours. Elle est engagée par un père de famille pour venir en aide à son fils de seize ans, dyslexique. Cet ado s’appelle Pi, il n’aime pas lire et n’a jamais lu.

Le texte est court comme toujours chez Amélie Nothomb ; cela a l’avantage d’être lu rapidement et de se concentrer sur l’essentiel mais le désavantage d’aboutir à des analyses moins poussées, expédiées. Très rapidement me vient une réflexion : comment Ange, en proposant ou plutôt imposant un premier livre à son élève, parvient-elle à régler le problème de dyslexie de ce dernier ? Cela ne paraît pas crédible surtout quand le premier livre est « Le rouge et le noir » de Stendhal et que le second est « L’Iliade » d’Homère… rien à voir avec une DB quand même… Donc déjà, je commence à avoir un sérieux a priori.

Seconde interrogation de ma part, comment quelqu’un qui n’a jamais lu de vrais ouvrages littéraires et qui de surcroît ne s’intéresse qu’aux maths est-il dans la capacité de passer son Bac de français ? Bref…

Je poursuis ma lecture en compagnie de Pi et de Ange, décide de me concentrer sur leurs échanges et accepte que c’est la relation de confiance qui se crée entre l’élève et le professeur qui incite Pi à poursuivre des lectures qu’ils n’auraient sans doute jamais choisies. Pi sera capable d’apprécier ce qu’il lit et en parler intelligemment, défendant ses arguments face à son jeune professeur de 19 ans seulement. En cela, le livre est intéressant, intéressant aussi car on y apprend de la littérature, de la lecture, des lecteurs en général et de ce qu’une rencontre entre deux personnes peut libérer d’un certain emprisonnement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FelRose 2020-09-09T13:26:10+02:00
Hygiène de l'assassin

Mon premier Amélie Nothomb, et j'ai adoré !

C'est un roman intense, qui tient le lecteur en haleine tout le long, et je l'ai dévoré, frénétiquement.

Les répliques sont incisives, rapides, et cette forme dialoguée est inhabituelle mais curieusement addictive.

La psychologie de Pretextat se dessine peu à peu : son cynisme, sa laideur, sa perversion sont révélées admirablement, et on entre vraiment dans les méandres de son esprit. Les termes pompeux utilisés servent à merveille l'intrigue et ajoutent une touche de grandiloquence assez drôle.

Et puis il y a une certaine poésie macabre dans la vision de Tach, dans les propos qu'il tient. Ce livre est au final addictif, dérangeant et d'une noirceur délicieuse, et au titre mortellement précis.

Coup de cœur incroyable, donc dans ma liste diamant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chevalerie 2020-09-09T18:40:51+02:00
Mercure

Livre très court!

Je n'aime habituellement pas les livre court, j'estime que quand il y a plaisir, celui-ci doit être prolongé autant que faire ce peut.

Sauf que pour ce roman, tout est dit, sobre, court mais efficace.

il n'y avait pas besoin d'en rajouter.

Très agréable lecture!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par solirame 2020-09-12T11:35:58+02:00
Hygiène de l'assassin

à la fois un Nothomb parmi d'autres et pourtant un livre qui se démarque, comme toujours

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BleuennMoana 2020-09-14T12:23:38+02:00
Stupeur et tremblements

Premier livre de cet auteur que je veux découvrir depuis très longtemps et je me suis laissé emporter par son humour et sa dérision. C'est un régal de lire ces lignes qui relatent son expérience professionnelle au Japon qui de prime abord peut sembler un sujet rébarbatif.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Granny-1 2020-09-20T08:56:55+02:00
Les Aérostats

"Les aérostats" d'Amélie Nothomb (180p)

Ed. Albin Michel

Bonjour les fous de lectures....

D'Amélie Nothomb, on attend chaque année, avec plus ou moins d'impatience, le dernier bébé.

Comme depuis plusieurs années , le livre est court, se lit en quelques heures et nous laisse sur notre faim.

Ce récit est essentiellement un dialogue entre Ange, jeune étudiante en philologie une peu trop sérieuse et solitaire ( référence à l'auteure elle-même) et Pie, un garçon dyslexique et délaissé par ses parent, fan de mathématiques et d'aérostats, à qui elle doit donner l'envie de lire et le goût de la littérature

Petit à petit, une complicité va naitre entre les deux protagonistes.

Il est bien loin le temps de "Hygiène de l'assassin' ou de ' Stupeur et tremblements"

Fan de Nothomb depuis la première heure, ses derniers opus m'ont quelque peu désarçonnée et laissé comme une sensation de devoir bâclé.

Certes l'histoire est encore attirante et donne à réfléchir sur de nombreux points mais beaucoup trop aérée. J'ai ressenti comme un manque de profondeur et déplore une fin qui donne l'impression d'avoir été bâclée.

Certains diront que c'est un de ses meilleurs livres... j'ai du louper quelque chose !

Livre aérien et aéré comme un aérostat.

Quel dommage !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-232 2020-09-20T13:55:39+02:00
Le Crime du comte Neville

Je ne sais pas pourquoi mais je ne lis pas souvent cette autrice et pourtant je garde un excellent souvenir d'un de ces romans " Frappe toi le cœur"

Ici comme souvent avec elle on a un roman très court ( 120 pages) . Du coup j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages même si le point de départ est assez original avec la rencontre avec la voyante.

Les dialogues sont assez savoureux avec une pointe d'humour. J'ai bien aimé la chute certes rapide mais bien pensée.

La plume est efficace, un peu fantaisiste comme elle .

J'ai passé un court mais bon moment avec ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ladydascaly 2020-09-20T15:38:25+02:00
Cosmétique de l'ennemi

Agaçant, irritant, puis inquiétant, affolant et finalement glaçant, ce roman assez court est une lente descente vers l'atroce de l'homme.

Afficher en entier

On parle de Amélie Nothomb ici :

[Jeu] Titres de livres en anagrammes !
2020-05-25T21:02:35+02:00
Dédicaces du jour à Livre Paris
2019-03-15T12:11:46+01:00

Dédicaces de Amélie Nothomb
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

LGF - Le Livre de Poche : 38 livres

Albin Michel : 35 livres

VDB : 3 livres

France Loisirs : 3 livres

Magnard : 3 livres

Audiolib : 3 livres

Reclam : 2 livres

Feryane : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array