Livres
540 392
Membres
570 899

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Émile Zola

Auteur

France Né(e) le 1840-04-02
France 1902-09-29 ( 62 ans )
11 564 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Miss Naboo 2009-08-18T17:19:39+02:00

Biographie

Premier grand écrivain issu de l’immigration, Émile Zola (1840-1902), orphelin à sept ans, rencontre au collège d’Aix-en-Provence le futur peintre Cézanne, puis monte à Paris. Il se passionne pour la littérature romantique, mais échoue au baccalauréat.

Il entre, en 1862, comme chef de publicité aux éditions Hachette. Il y rencontre des écrivains célèbres (Lamartine, Michelet, Sainte-Beuve, etc.) et publie des écrits encore marqués par le romantisme, tels les Contes à Ninon (1864). Avec Thérèse Raquin (1867), il s’engage dans le naturalisme qu’il définira en 1880, dans Le Roman expérimental. L’Introduction à l’étude de la médecine expérimentale de Claude Bernard (1865) l’aide à théoriser sa conception littéraire. Ses romans montreront comment les phénomènes humains sont déterminés par l’hérédité et le milieu. Comme Balzac avec La Comédie humaine, il les regroupe sous un titre générique : Les Rougon-Macquart : histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire. Malgré sa création prolifique, Zola ne rencontre qu’un maigre succès.

En 1877, il triomphe avec L’Assommoir. Le « maître » a ses disciples (Huysmans, Maupassant, etc.) avec lesquels il compose Les Soirées de Médan. Nana (1880) le fait renouer avec le succès… et le scandale. Les misères des courtisanes choquent autant que celles des ouvriers, d’autant que Zola stigmatise la bourgeoisie. De 1882 à 1884, parallèlement à son œuvre théorique (Le Roman expérimental ; Écrits sur l’art), Zola s’intéresse au petit commerce menacé par le capitalisme avec Pot-Bouille et Au Bonheur des dames. Son ancienne pauvreté, son athéisme, ses idées républicaines et son scientisme lui font concevoir le déterminisme économique comme moteur de l’existence, destructeur des valeurs humaines. En 1885, Germinal révèle le milieu méconnu des mines et semble justifier la révolte des damnés de la terre : Zola est consacré. La Bête humaine (1890), dont l’intrigue rappelle Thérèse Raquin, marque l’apogée des Rougon-Macquart. En vingt-quatre ans, Zola a publié vingt romans, avec plus de 1200 personnages. Cependant, lassé d’une critique qui lui reproche constamment sa noirceur, il envisage de nouveaux romans, proposant des remèdes aux maladies de la société.

Dès 1894, Zola projette une trilogie – Les Trois Villes : Lourdes, Rome, Paris – dont le héros passe du séminaire à un athéisme serein et fécond. Mais, quand il apprend, fin 1897, que le capitaine Dreyfus est condamné à la déportation, Zola analyse les minutes du procès et se convainc de son innocence. Sa lettre au président Félix Faure, J’accuse, publiée en janvier 1898 dans L’Aurore, fait basculer l’opinion, mais Zola est condamné à un an de prison. Pourtant la justice triomphe : Dreyfus est gracié (1899), puis réhabilité (1906).

Zola envisage une suite aux Trois Villes : Les Quatre Évangiles, mais il meurt asphyxié en septembre 1902. Parmi une foule immense, une délégation de mineurs scande ses obsèques d’un solennel « Germinal » et Anatole France prononce son éloge funèbre. En 1908, les cendres de Zola sont transférées au Panthéon.

Afficher en entier

Livres de Émile Zola

Classement dans les bibliothèques

Diamant
2 107 lecteurs
Or
3 926 lecteurs
Argent
3 735 lecteurs
Bronze
3 313 lecteurs
Lu aussi
7 667 lecteurs
Envies
2 805 lecteurs
En train de lire
377 lecteurs
Pas apprécié
1 573 lecteurs
PAL
4 960 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.09/10
Nombre d'évaluations : 4 645

10 Citations 2 613 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Émile Zola

Sortie France/Français : 2018-03-01

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Anais39 2021-02-15T13:53:05+01:00
L'Assommoir

Même si j'ai aimé tous les livres de Zola, ce doit être un de mes préférés et sûrement celui qui m'a le plus rendue addicte et que j'ai fini le plus facilement et rapidement. Je le conseille très fortement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anais39 2021-02-15T13:56:19+01:00
Nana

Ah la la ! Nana et ses hommes, ses richesses et sa fourberie ! Magnifique et humoristique roman que j'ai dévoré !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anais39 2021-02-16T15:34:24+01:00
Au Bonheur des Dames

C'est un très beau livre qui dépeint magnifiquement bien une société de consommation croissante et les déboires que cela apporte. Les personnages sont recherchés et il est facile de s'attacher à eux. Nous trouvons dans ce livre autant de l'amour, que de la tristesse, ce qui régale tout un chacun. Tout ça pour dire que j'ai particulièrement apprécié ce livre, mais comment peut-il en être autrement lorsqu'il s'agit de Zola ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeaComo 2021-02-18T00:51:33+01:00
La Joie de vivre

J'ai commencé à lire Zola avec "Thérèse Raquin", oeuvre qui ne m'avait plue que très modérément. Aussi, en me jetant dans cette nouvelle lecture, j'étais accablée de méfiance et d'a priori. Pourtant, j'ai adoré. Je me suis plongée dans le roman dès le début et je n'y suis ressortie qu'à la fin, un sourire ironique de vigueur plaqué sur les lèvres. Je le conseille, il est génial !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kura-kura 2021-02-19T19:12:31+01:00
La Curée

Voilà, je referme le 2ème opus de la série des Rougon-Macquart. La vie d’Aristide dépeinte dans le Paris sous le second empire. Que dire pour ne pas spolier mes petits camarades ? Qu’il n’est pas le meilleur de la famille, roublard, faux, menteur, il trempe dans l’argent tantôt, dans la manipulation sinon. Vraiment pas une belle personne. Mais on veut savoir, sa vie et celle de ceux qui gravitent autour de lui. Comme toujours Zola décrit ce luxe à outrance qu’il n’aime pas, ces bourgeois qui se vautrent dans l’argent et les vilaines combines. Effectivement, ce monde est sale et les personnages ne sont pas attachants et ont tendance à énerver. On en vient à se dire qu’ils n’ont que ce qu’ils méritent et encore pas tout à fait.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maxime1086 2021-02-19T21:11:15+01:00
La Fortune des Rougon

Une relecture en demi-teinte. Certains passages (l'idylle entre Silvère et Miette, les combats) sont longs et lourds. Le style de Zola est toujours agréable mais il a tendance à se répéter avec des mots différents, ce qui accentue la lourdeur des chapitres.

Les manigances du salon jaune, l'historique de la famille Rougon-Macquart sont une chouette redécouverte. Il y a des personnages plus nuancés que d'autres et leur relation dans la toile familiale est plus complexe qu'il n'en a l'air.

La satire et la critique de la société bourgeoise qui s'enrichie sur le dos de la république est un leitmotiv qu'on retrouve dans toute son oeuvre. J'ai particulièrement apprécié les dernières pages, cruelles et sublimes, riches en symboles, construites en miroir, menant aux triomphes des uns, à la défaites des autres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Belami77 2021-02-19T23:28:58+01:00
Une page d'amour

En rupture avec les 7 précédents, ce 8ème opus des Rougon Macquart se veut très intimiste. Zola y exalte les mécanismes de la passion amoureuse dans tout ce qu’elle contient de puissant, de fragile, d’imprudent, d’éphémère, d’inexplicable, de magique, de diabolique ou de tragique.

Celui qui a pu ressentir ces émotions ne pourra qu’y revivre les interrogations, les incompréhensions, les désarrois, les instants de plénitude, les pertes de repères, les instants hors du temps, les imprudences, la folie, les désespoirs d’Hélène et Henri.

Le roman le moins connu de Zola et, pourtant, d’un point de vue humain, sûrement le plus beau et le plus touchant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anartiste 2021-02-20T17:59:17+01:00
Le Ventre de Paris

Finalement agréablement surprise par ce chef d’œuvre de la littérature française, à lire absolument (aussi bien pour le plaisir que pour la culture g !)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Na09 2021-02-20T18:31:19+01:00
L'Œuvre

Ce roman retrace les déboires artistique de Claude Lantier et qui chercher a créer son oeuvre parfaite. Tout au long du roman on découvre une société qui évoluent artistiquement tout en ayant des apriorie sur les nouveaux genre artistiques. J'ai bien aimé ce roman qui est très interressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nathaliTay 2021-02-25T04:10:26+01:00
L'Œuvre

Découvert il y a plus de vingt ans, je l’ai relu car c’est ce que je fais quand je tombe sur un ouvrage de grande qualité. Nous sommes plongés dans le monde des débuts de l’impressionnisme, pour les friands de l’histoire de l’art comme moi, ce roman est un vrai bijou. Ayant déjà été critique d’art à cette époque, Zola savait de quoi il parlait et ce fait est perceptible au fil du récit. De plus, nous reconnaissons aisément l’auteur dans le personnage de Sandoz, l’ami écrivain qui élabore un projet d’envergure mettant en scène une famille sous l’empire de Napoléon III… On y distingue également l’influence balzacienne avec les nombreux descriptifs qui nous donnent l’impression réelle d’être devant des tableaux ou en compagnie des personnes vivantes. Sans compter les principaux protagonistes qui deviennent victimes de leurs passions : l’un par l’art, l’autre par amour. J’ai autant adoré que la première fois et ça m’a fait prendre conscience à quel point notre mémoire retient vraiment 10% du contenu à la première lecture.

Afficher en entier

Dédicaces de Émile Zola
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

LGF - Le Livre de Poche : 118 livres

Gallimard : 64 livres

Flammarion : 51 livres

Pocket : 32 livres

Editions Famot : 20 livres

Hatier : 12 livres

Editions Fasquelle : 12 livres

Hachette : 7 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array