Livres
528 423
Membres
548 482

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Émile Zola

Auteur

France Né(e) le 1840-04-02
France 1902-09-29 ( 62 ans )
11 421 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Miss Naboo 2009-08-18T17:19:39+02:00

Biographie

Premier grand écrivain issu de l’immigration, Émile Zola (1840-1902), orphelin à sept ans, rencontre au collège d’Aix-en-Provence le futur peintre Cézanne, puis monte à Paris. Il se passionne pour la littérature romantique, mais échoue au baccalauréat.

Il entre, en 1862, comme chef de publicité aux éditions Hachette. Il y rencontre des écrivains célèbres (Lamartine, Michelet, Sainte-Beuve, etc.) et publie des écrits encore marqués par le romantisme, tels les Contes à Ninon (1864). Avec Thérèse Raquin (1867), il s’engage dans le naturalisme qu’il définira en 1880, dans Le Roman expérimental. L’Introduction à l’étude de la médecine expérimentale de Claude Bernard (1865) l’aide à théoriser sa conception littéraire. Ses romans montreront comment les phénomènes humains sont déterminés par l’hérédité et le milieu. Comme Balzac avec La Comédie humaine, il les regroupe sous un titre générique : Les Rougon-Macquart : histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire. Malgré sa création prolifique, Zola ne rencontre qu’un maigre succès.

En 1877, il triomphe avec L’Assommoir. Le « maître » a ses disciples (Huysmans, Maupassant, etc.) avec lesquels il compose Les Soirées de Médan. Nana (1880) le fait renouer avec le succès… et le scandale. Les misères des courtisanes choquent autant que celles des ouvriers, d’autant que Zola stigmatise la bourgeoisie. De 1882 à 1884, parallèlement à son œuvre théorique (Le Roman expérimental ; Écrits sur l’art), Zola s’intéresse au petit commerce menacé par le capitalisme avec Pot-Bouille et Au Bonheur des dames. Son ancienne pauvreté, son athéisme, ses idées républicaines et son scientisme lui font concevoir le déterminisme économique comme moteur de l’existence, destructeur des valeurs humaines. En 1885, Germinal révèle le milieu méconnu des mines et semble justifier la révolte des damnés de la terre : Zola est consacré. La Bête humaine (1890), dont l’intrigue rappelle Thérèse Raquin, marque l’apogée des Rougon-Macquart. En vingt-quatre ans, Zola a publié vingt romans, avec plus de 1200 personnages. Cependant, lassé d’une critique qui lui reproche constamment sa noirceur, il envisage de nouveaux romans, proposant des remèdes aux maladies de la société.

Dès 1894, Zola projette une trilogie – Les Trois Villes : Lourdes, Rome, Paris – dont le héros passe du séminaire à un athéisme serein et fécond. Mais, quand il apprend, fin 1897, que le capitaine Dreyfus est condamné à la déportation, Zola analyse les minutes du procès et se convainc de son innocence. Sa lettre au président Félix Faure, J’accuse, publiée en janvier 1898 dans L’Aurore, fait basculer l’opinion, mais Zola est condamné à un an de prison. Pourtant la justice triomphe : Dreyfus est gracié (1899), puis réhabilité (1906).

Zola envisage une suite aux Trois Villes : Les Quatre Évangiles, mais il meurt asphyxié en septembre 1902. Parmi une foule immense, une délégation de mineurs scande ses obsèques d’un solennel « Germinal » et Anatole France prononce son éloge funèbre. En 1908, les cendres de Zola sont transférées au Panthéon.

Afficher en entier

Livres de Émile Zola

Classement dans les bibliothèques

Diamant
2 052 lecteurs
Or
3 863 lecteurs
Argent
3 691 lecteurs
Bronze
3 272 lecteurs
Lu aussi
7 581 lecteurs
Envies
2 784 lecteurs
En train de lire
369 lecteurs
Pas apprécié
1 557 lecteurs
PAL
4 869 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.09/10
Nombre d'évaluations : 4 569

10 Citations 2 573 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Émile Zola

Sortie France/Français : 2018-03-01

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Duconne 2020-10-26T10:26:56+01:00
L'Œuvre

Claude Lantier. Waouh... Je ne sais pas vraiment quoi dire d'autre. Ce roman est génial.

Vous rêviez de connaître les joies (bon là va falloir choisir un autre bouquin) et les peines (là oui, c'est bon, c'est ce livre-là, y a beaucoup de peine) qui accompagnent la création artistique ? Lisez.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fanny-135 2020-10-27T21:47:31+01:00
Germinal

Avec un peu d'appréhension au début (j'avais un peu peur de le trouver barbant), je me suis vite rendue compte qu'il se lisait plutôt bien finalement. J'avais mis Zola dans le même panier que Flaubert, c'est-à-dire genre 90% de description pour seulement 10% d'action, je m'étais en fait complètement trompée.

Alors oui, il y a pas mal de descriptif, mais c'est ce qu'il faut pour nous plonger dedans et comprendre le quotidien des "charbonniers". L'action est elle aussi bien présente.

J'aurais en fait passé un agréable moment, l'histoire et le contexte dans lequel elle se déroule sont fort intéressants, et l'écriture est plutôt plaisante.

C'est un classique qui se lit très bien et qui est assez prenant. J'en suis étonnée moi-même, je ne m'y attendais pas tellement. Je me force à lire un livre dit "classique" par trimestre, car même si j'en ai quand même lus pas mal quand j'étais plus jeune, il m'en reste encore beaucoup à découvrir. Et j'avais donc choisi "Germinal" dès le début de l'année pour un défi, que j'ai repoussé ces trois derniers trimestres ; mais maintenant qu'il ne me reste plus que deux catégories à valider et que la fin de l'année approche, il a bien fallu que je m'y colle... Et pourtant, là maintenant, je ne le regrette absolument pas !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cogite78 2020-11-05T09:01:00+01:00
J'accuse

L'évaluation sur ce type de texte est compliqué. Je ne pouvais pas le mettre ailleurs qu'en liste de diamant. C'est un texte bref, incisif et criant de vérité. Ca me donne envie de lire du Zola et surtout de lire des livres historiques sur l'affaire Dreyfus !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CarlaB1609 2020-11-07T14:25:14+01:00
Germinal

Germinal a été le premier livre de Zola que je lisais. Et j'ai clairement aimé cette lecture. J'ai été très surprise d'aimé ce livre. C'est vrai il est long mais il se lit assez facilement grâce aux personnages qui sont assez attachants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par migaju 2020-11-07T18:05:57+01:00
Au Bonheur des Dames

Très actuel, ce thème de la déchéance des petits commerces au profit du monopole des "grands magasins"...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gute 2020-11-08T14:26:59+01:00
Au Bonheur des Dames

Mode et créativité

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MlleViolette 2020-11-09T12:31:03+01:00
La Fortune des Rougon

Que de bonheur dans cette lecture ! Retrouver Zola me promet toujours d'incroyables lectures, et ce premier tome des Rougon Macquart ne fait pas exception à la règle ! J'ai voulu reprendre les tomes dans l'ordre après m'être un peu éparpillée, et comme il est incroyable de tout recommencer par les origines, le tout début, les premières touches de pinceaux de la splendide et arachnéenne toile de sa trépidante saga. On voit bien les liens faits par la suite avec les protagonistes des prochains tomes, les origines des maux qui troublent cette grande famille, suivant la thèse d'hérédité de Zola.

C'est également un décor historique qui est planté ici, celui du début du Second Empire, durant les Révolutions de 1848. Les mots me manquent pour exprimer le délice qui me traverse lorsque je lis ces scènes de réalisme de Zola qui nous transportent deux siècles plus tôt, en ces périodes de troubles, de contestation populaire, de masse. C'est d'une justesse qu'est celles des contemporains impliqués, comme l'était Zola vis-à-vis de la République.

Par ailleurs, la plume de Zola doit bien être une de mes préférées au monde ! Il n'est pas question de descriptions longues et monotones, mais de peintures qui explosent et ruissellent de détails signifiants. Chaque mot est soigné et le mordant, le sarcasme des phrases de l'auteur et de ses prouesse stylistiques m'ébranlent ; souvent j'ai dû fermer mon livre pour me répéter des passages tout bonnement splendides qui m'avaient été offerts.

Enfin, je ne peux pas commenter un Zola sans qu'il ne soit question de ses personnages. Et ici, encore une fois, c'est un bonheur que de découvrir cette famille friponne, presque infecte des Rougon-Macquart, mais qui me régale tant. Ce que j'apprécie énormément chez cet auteur, c'est la palette incroyable de protagonistes qu'il nous propose, tous avec du sens, du caractère, des traits qui ne laissent pas indifférents. Alors oui, grand nombre d'entre eux sont exécrables, mais c'est ce qui rend le roman si captivant, de vouloir savoir jusqu'où leur vice va être poussé, jusqu'à quel point leur ascension pourra les conduire à leur chute. Les classes sociales également sont variées, et le seront encore plus à travers les différents ouvrages. Zola met à l'honneur des personnages féminins, égales aux hommes dans leur importance, qu'elles soient perfides et rusées comme Félicité, ou bien idéaliste et naïve comme Miette, peu importe, il n'y a pas de traitement de second fond pour ces personnages, et je ne peux que m'en réjouir.

Du grand Zola.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Belami77 2020-11-10T13:58:02+01:00
La Fortune des Rougon

Quelle erreur, parce qu’ils sont les œuvres phares, les œuvres plus connues d’Emile Zola, que de se lancer, la tête la première, dans les Rougon-Macquart en commençant par la lecture de Germinal ou de l’Assommoir ou de Nana ou de La Bête Humaine….

Il faut, je répète, il faut absolument commencer la lecture de cette saga par La Fortune des Rougon. Combien je regrette que nul professeur de français ne m’ait donné ce conseil ô combien judicieux et essentiel. Ainsi, j’aurais eu les clés de cette saga avec les racines de l’arbre généalogique de cette famille et assimilé une bonne fois le fondement de la démarche de Zola s’attachant à démontrer les incidences de la génétique et de l’influence du milieu sur la nature des hommes…. Toutes les pièces essentielles du puzzle !!

Et en lisant la Fortune des Rougon, vous aurez, comme moi, parce que je ne me lasse pas de Zola, son style, sa précision, son perfectionnisme, ses personnages, ses tableaux, ses analyses, ses scénari, ses mises en scène, envie de continuer, dans l’ordre, par La Curée, puis le Ventre de Paris, puis La faute de l’abbé Mouret….. Une immersion au ras du sol dans le Second Empire !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lila11 2020-11-15T19:01:27+01:00
L'Attaque du moulin

Deux nouvelles extrêmement fortes, reliées entre elles par l'invasion des Prussiens.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Raymond30 2020-11-17T00:07:36+01:00
L'Œuvre

L’œuvre de Zola est un roman remarquable. Pour ceux qui connaissent la vie de Cézanne, ils retrouvent cette complicité réelle et les tentions entre les deux amis que furent Zola et Cézanne. On comprend que Cézanne n'a pas apprécié la parution de ce livre..L'oeuvre raconte le parcours d'artiste du fils de Germaine. Alors inscrit dans la mouvance impressionniste, il cherche à créer le tableau parfait, en dépit de sa vie affective. Une parfaite déchéance des arts !

Afficher en entier

Dédicaces de Émile Zola
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

LGF - Le Livre de Poche : 118 livres

Gallimard : 63 livres

Flammarion : 50 livres

Pocket : 32 livres

Editions Famot : 20 livres

Hatier : 12 livres

Editions Fasquelle : 11 livres

Hachette : 7 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array