Livres
443 316
Membres
378 613

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Peter May

375 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Globule54 2018-05-09T19:26:42+02:00

Biographie

Né en 1951 à Glasgow, Peter May a été journaliste, puis brillant et prolifique scénariste de la télévision écossaise. Il vit depuis une dizaine d’années dans le Lot où il se consacre à l’écriture. Sa trilogie écossaise – L’Île des chasseurs d’oiseaux, L’Homme de Lewis et Le Braconnier du lac perdu –, initialement publiée en français par les Éditions du Rouergue, a conquis le monde entier. Saluée par de nombreux prix littéraires, toute son œuvre est disponible aux Éditions du Rouergue.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.86/10
Nombre d'évaluations : 99

0 Citations 138 Commentaires sur ses livres

Prochain livre
de Peter May

Sortie France/Français : 2019-10-02

Dernier livre
de Peter May

Sortie France/Français : 2018-10-03

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par bloodymarie 2018-07-28T12:19:41+02:00
L'Île des chasseurs d'oiseaux

Un soupçon de mélo , mais une intrigue très bien menée et une écriture très plaisante rendent la lecture très addictive . J'ai apprécié le cadre où se déroule l'action et la construction alternant récit à la troisième personne pour la période contemporaine et à la première personne pour tout ce qui concerne les souvenirs d'enfance /adolescence. Cet agencement permet de maintenir un suspense permanent en levant très progressivement le voile sur les liens entre les différents personnages , tout en ouvrant au fur et à mesure de nouvelles pistes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-08-09T21:09:10+02:00
L'Eventreur De Pekin

Peter May, grand fan de la culture chinoise, nous fait découvrir les rouages de la police chinoise et je dois dire que j'ai tout simplement adoré cette enquête menée de mains de maître par Li Yan, le policier de Pékin et sa relation parfois chaotique avec son épouse, les tracasseries administratives (sa femme n'est pas reconnue comme son épouse car pas chinoise). On y apprend beaucoup sur la Chine, sur la culture chinoise et surtout l'énorme difficulté de deux êtres qui s'aiment, mais qui n'ont pas la même culture.

Les crimes sont assez gore et nous avons droit à une partie des comptes rendus du légiste de l'époque de L'éventreur, avec ses détails sordides.

Sans oublier un détecteur de mensonges infaillibles car basé sur des photos que l'on vous montre. D'abord celle que l'on sait que vous réagirez « positivement » car elles vous sont familières et des autres, mélangées... Si on vous montre une scène de crime et que votre cerveau réagit comme pour une photo « connue » et que vous juriez n'avoir jamais été sur la scène, paf, vous êtes fichu !

Pour le reste, encore un final qui m'a coupé le souffle. Je l'ai lu durant les beaux jours du mois d'avril 2011 et je n'arrivais plus à décoller !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MademoiselleMaeve 2018-08-27T14:58:37+02:00
Je te protégerai

https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2018/07/18/je-te-protegerai-peter-may/

J’ai découvert Peter May à travers sa trilogie écossaise (L’île du chasseur d’oiseaux, L’homme de Lewis et Le braconnier du lac perdu), Une série de romans passionnants ancrés sur les îles des Hébrides, au nord de l’Écosse. J’ai toujours rêvé de visiter l’Écosse et d’admirer de mes propres yeux la beauté des paysages. J’ai donc adoré me plonger dans les romans de Peter May – un Écossais qui vit en France depuis de nombreuses années (et qui a d’ailleurs été naturalisé en 2016) – j’avais un peu l’impression d’y être.

Je te protégerai, le tout dernier roman de Peter May démarre à Paris. Niahm et Ruairidh y sont pour le travail, ils ont une entreprise de textile, Ranish Tweed, qui n’est pas sans rappeler le Harris Tweed. La loi britannique définit elle-même le Harris Tweed : « Le Harris Tweed est un tweed qui a été tissé à la main par des insulaires, à domicile, dans le périmètre très précis des îles Hébrides Extérieures, et plus précisément dans les îles de Harris, Lewis, North Uist, Benbecula, South Uist et Barra. Le tweed y est ainsi fabriqué à partir de pure laine vierge teinte et filée dans cette même région d’Ecosse. »

La voiture dans laquelle monte Ruairidh explose. La jeune femme est totalement sonnée. Qui a bien pu faire sauter la voiture ? Et surtout qui en voulait à ce point à son mari ?

Je vais tout vous avouer, j’étais un tout petit peu déçue au début de ma lecture. Moi je voulais l’Écosse et pas un commissariat parisien et des flics français. Heureusement, Niahm rentre vite chez elle et se replonge dans son histoire avec Ruairidh. Comment ils se sont rencontrés, comment ils ont créé leur entreprise, rencontré de grands stylistes, affronté leurs familles tels des Capulet et des Montaigu… Leur histoire est vraiment jolie, elle m’a complètement captivée et j’étais inconsolable que Ruairidh ne soit plus là pour soutenir Niahm. L’intrigue est, elle aussi, assez passionnante et si j’avais des doutes, je ne m’attendais pas à ça. À cette fin.

Si vous ne connaissez pas Peter May, je vous invite à vous plonger tout de suite dans l’un de ses romans. Soit Je te protégerai, soit L’île du chasseur d’oiseaux ou L’île du serment, trois romans qui vous transporteront en Écosse. Et vous ne le regretterez pas à mon avis.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bloodymarie 2018-10-08T18:16:54+02:00
L'homme de Lewis

Bien que la lecture soit parfois rendue difficile par les nombreux noms propres (lieux en particulier ) en gaélique , difficiles à mémoriser, j'ai cependant apprécié cette longue enquête dans la mémoire enfouie d'un vieil homme et dans la mémoire cachée de l'Histoire écossaise.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anne2702 2018-10-21T17:50:28+02:00
L'homme de Lewis

On a l'impression de voyager avec cet auteur.

J'aime ces descriptions et sa narration qui mêle présent et passé grâce au souvenirs enfouis de Tormod.

Un très bon roman mais ce n'est que mon avis...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anne2702 2018-10-21T17:58:15+02:00
Le braconnier du lac perdu

Fin de la trilogie écossaise et j'avoue que pour moi c'est le meilleur. J'ai aimé découvrir la jeunesse de Fin et je suis un peu déçu de ne plus le suivre.

Mais je lirai avec un grand plaisir d'autres livres de l'auteur mais ce n'est que mon avis...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sandycot 2018-11-07T20:48:49+01:00
L'île au Rebus

On passe un bon moment et la chute est interessante, l'ecriture de l'auteur est toujours aussi agréable

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bridget 2018-11-25T09:45:34+01:00
L'Eventreur De Pekin

C'est hélas la dernière aventure de Li Yan et Margaret Campbell. J'aurai bien aimé continué à suivre encore un peu ce policier et cette médecin légiste... Dommage qu'il n'y ait pas de suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bloodymarie 2018-12-03T09:39:29+01:00
Le braconnier du lac perdu

Toujours aussi addictif, mais néanmoins une petite pointe de déception : la description des îles Hébrides, la rudesse de son climat et de ses paysages est magnifique; l'évolution des rapports d'amour et d'amitié des différents protagonistes est analysée de façon très juste , mais l'intrigue elle même est beaucoup moins plausible que dans les épisodes précédents .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaxN 2019-01-03T20:41:15+01:00
Le braconnier du lac perdu

Quel soulagement de lire un auteur capable de concevoir une intrigue policière autre que celle basée sur un autantième tueur en série, dont l'originalité ne reposerait que sur une manière encore plus atroce de faire mourir ses victimes.

Dans la série "Nouvelles Hébrides" de Peter May, chaque enquète, bien ficelée par ailleurs, ne m'apparaît que comme le support à l'évocation de paysages, de caractères, de mentalités et de coutumes qui me transportent AILEURS. J'adore... Au point que j'irais bien me balader sur ces îles malgré un soleil trop avare de ses rayons et le regret de ne rien connaître du Gaélique.

Dans un style différent, mais tout aussi "émotionnant", j'avais énormément aimé "les Déferlantes" de Claudie Gallay avec ses phrases brèves, percutantes, évocatrices, qui vous séduisent dès les premiéres lignes.

Afficher en entier

On parle de Peter May ici :

Quelques uns de mes dessins
2017-01-01T19:18:01+01:00

Dédicaces de Peter May
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Editions du Rouergue : 20 livres

Actes Sud : 10 livres

À vue d'œil : 3 livres

France Loisirs : 2 livres

Quercus : 1 livre

Didier : 1 livre

Babel : 1 livre

Rouergue : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode