Livres
447 094
Membres
387 054

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Joël Dicker

4 586 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par 21la 2013-03-03T21:16:44+01:00
de

Biographie

Ecrivain Suisse de langue française, Joël Dicker est né à Genève le 16 juin 1985.

Sa famille est originaire de France et de Russie.

C’est à Genève que Joël effectuera toute sa scolarité. A l’âge de 19 ans, assez peu stimulé par l’école, il s’offre une parenthèse au Cours Florent à Paris, avant d’étudier finalement le droit à l’Université de Genève, d’où il sortira diplômé en 2010.

Depuis son plus jeune âge, Joël se passionne pour la musique et l’écriture. A l’âge de sept ans, il fait ses premières armes de musicien à la batterie. A l’âge de dix ans, il fonde La Gazette des Animaux, une revue sur la nature qu’il dirigera pendant sept années et qui lui vaudra de recevoir le Prix Cunéo pour la protection de la nature et d’être désigné « plus jeune rédacteur en chef de Suisse » par La Tribune de Genève.

Il fait ensuite ses premiers pas d’écrivain. Une première nouvelle, Le Tigre, est primée en 2005 dans le cadre du Prix International des jeunes auteurs et publiée dans le recueil des lauréats, aux éditions de l’Hèbe (Suisse). Le plaisir de voir son travail prendre vie sous la forme d’un livre imprimé lui donne envie de se lancer dans l’écriture d’un roman.

Après quelques essais, il écrit Les derniers jours de nos pères, un roman qui raconte l’histoire véritable et méconnue du SOE, une branche noire des services secrets britanniques qui ont notamment formés les résistants français durant la Seconde guerre mondiale. Le manuscrit, achevé courant 2009 peine à trouver un éditeur. Joël le range alors dans un tiroir. Mais le destin tourne. Courant 2010, il soumet Les derniers jours de nos pères au Prix des écrivains genevois, un important prix décerné tous les quatre ans pour le roman, et qui récompense des manuscrits uniquement. A sa grande surprise, Joël reçoit le prix en décembre 2010. Il est alors contacté par Vladimir Dimitrjevic, monstre sacré de l’édition, directeur des Editions de l’Age d’Homme, à Lausanne, qui propose de l’éditer.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.52/10
Nombre d'évaluations : 1 367

7 Citations 911 Commentaires sur ses livres

Prochain livre
de Joël Dicker

Sortie France/Français : 2019-03-20

Dernier livre
de Joël Dicker

Sortie France/Français : 2018-03-07

Les derniers commentaires sur ses livres

La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert

J'ai classé ce livre en or parce qu'un bon thriller/polar est pour moi un livre dont on ne devine pas la fin avant le dernier moment. De ce côté là, on peut dire que l'auteur a vraiment bien su nous tenir en haleine puisque, comme Marcus, on se perd complètement dans les personnages et on en vient à soupçonner un peu tout le monde... ! Le retournement de fin sur quelques chose qui concerne Quebert est plutôt pas mal, et complètement d'actualité pour Marcus.

Ceci dit, j'ai trouvé quand même des facilités un peu trop grosses qui m'ont fait tiquer : le lieutenant qui décide que Marcus peut faire des interrogatoires avec lui comme ça d'un coup ? (pas très légal !), tout ces gens qui se confient à lui comme ça alors qu'ils savent qu'il cherche à aider Quebert ? (à moins qu'on soit dans une ville de naïfs), et l'éditeur ??! (lui je crois que c'est celui qui m'a le plus sciée !)

Bref, j'ai aimé ce livre, vraiment, mais j'ai trouvé certains aspects un peu trop "gros" pour le classer en diamant. Ceci dit, je lirais quand même la suite par curiosité de retrouver Marcus !

Afficher en entier
La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert

Une histoire bien ficelée autour du monde de l´écriture; et les Etas Unis ... pour moi , de bon ingrédients.

Lecture facile, agréable, suspense et rebondissements..

Un peu trop long, mais j´avoue... je pense que les meilleurs livres ne sont pas les plus longs...

Afficher en entier
La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert

Malgré quelques longueurs, le suspense était très bien mené. L'auteur nous a bien baladé jusqu'à la fin, avec ses pistes...

J'ai adoré la famille Quinn, de vrais beauf de l'Amérique profonde, les dialogues sont hilarants...

Et j'ai été très très touchée par le personnage Spoiler(cliquez pour révéler)de Luther Caleb. Son passé est poignant, il aurait dû avoir une vie extraordinaire mais on lui a tout volé. On lui a tout mis sur le dos, alors que c'était un homme courageux, plein de talent qui voulait juste vivre et être aimé, et peindre aussi...

Citation du livre qui me parle et qui va sûrement vous parler : "Un bon livre Marcus, c'est un livre que l'on regrette d'avoir terminé"

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fabricegrossi 2019-02-02T19:59:10+01:00
Le Livre des Baltimore

C'est à la fois le moins haletant des 3 Dicker que j'ai lu et celui qui tient le mieux la longueur.

Pour Harry Quebert et La disparition de Stéphanie Mailer, j'avais été accroché par l'art du conteur Joël Dicker dosant les mystères de la narration, le suspens et le sens du rebondissement, mais j'avais les deux fois perdu l'intérêt de la lecture pour le dernier tiers du roman, sans toutefois lâcher la lecture car je tenais à en connaître l'aboutissement.

Pour le Baltimore, même si les personnages perdent rapidement de leur promesse d'épaisseur, l'intérêt, quoique moins intense que les autres romans, tient quasiment jusqu'au bout, jusqu'à la dernière page.

Afficher en entier
La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert

Lu dans le cadre de la LC booknode de janvier 2019, je dois dire que j'avais un peu de réticence à lire ce livre, au départ. J'ai tendance à me méfier des livres trop populaires...

Je ne suis pourtant pas déçue de ma lecture ! La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert est un roman policier qui se lit vraiment très bien ! Jusqu'au bout - et surtout à la fin -, j'ai été prise dans ce condensé d'enquêtes et de révélations chocs à chaque chapitre. J'ai d'ailleurs dévoré les 300 dernières pages en quelques heures tant la lecture était haletante au possible !

Joël Dicker a ce talent là, de bien ficeler la trame de son sujet pour mener en bateau ses lecteurs, pour leur plus grand plaisir ! Que de retournements de situations ! Que de soupçons infondés et mis à mal !

Sa plume est par ailleurs très fluide, concise et efficace. Parfait pour tourner les pages sans s'arrêter !

J'ai toutefois quelques bémol à accorder à ce roman. Déjà, j'ai trouvé certains passages complètement capillotractés. Cela me semble vraiment invraisemblable qu'un type déboule dans une ville et récolte les confessions intimes de tous ses habitants sans plus de difficultés que ça. Pis encore ! Ce chef de la police complètement caricaturale qui donne des infos confidentielles sur l'enquête à un gars qu'il a rencontré 10 minutes avant, puis qui le laisse participer aux interrogatoires, à la cool...

Bref, ça m'a laissée sceptique.

De même que les scènes entre Nola et Harry. Mon Dieu que c'était niais ! L'auteur ne maîtrise pas vraiment la romance, apparemment.

Mais je me suis malgré tout laissée prendre au jeu et c'est avec beaucoup de peine que je referme ce roman, parce que je me suis attachée à tous les personnages - ou presque, hem - et qu'ils vont me manquer maintenant ! Je lirai avec plaisir un autre roman de Dicker !

Afficher en entier
La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert

J'ai mis du temps à rentrer dans ce bouquin, notamment parce que les flash-backs explicatifs des origines du "Formidable" m'ont rendu ce cher Goldman proprement insupportable ~.

Passé cette mauvaise impression, je dois reconnaître que le tout est bien ficelé et la fin, haletante. De rebondissements en rebondissements, le dernier tiers du bouquin n'arrête pas et a été avalé en quelques jours.

Globalement, je garde une bonne impression de ce bouquin et aurais tendance à le recommander, mais il ne mérite, à mes yeux, qu'une liste d'argent du fait de Goldman, d'instants trop mièvres et gnan-gnan, et d'autres encore, qui m'ont paru proprement inutiles (en tête desquels viennent les appels de la mère de ce cher Goldman).

Afficher en entier
La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert

J'ai beaucoup aimé ce roman, l'écriture est vraiment fluide donc les pages s'enchainent facilement... Un peu long par moments, beaucoup de détails de toutes sortes mais importants tout de même. Et une fin inimaginable!

Afficher en entier
La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert

Vu son immense succès, j'ai été tenté de le lire (sans avoir vu pour le moment l'adaptation TV avec le Dr. Mammour). J'ai été agréablement surpris et emballé. Plus qu'un simple roman noir, ce livre est puissant. Tout en proposant une intrigue complexe et délicieusement torturée (comme l'esprit du protagoniste principal), c'est à la fois une Ôde à l'Amour véritable, avec un grand A, une critique de ce que devient trop souvent le métier d'écrivain de nos jours et une lettre d'amour à l'Art d'écrire des livres. De retournements de situation en retournements de situations... Renversant. Merci M. Dicker!

Afficher en entier
La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert

J'ai été tentée de lire ce roman après en avoir entendu beaucoup parlé mais c'est à la suite de la sortie de la série TV sur TF1, que je n'ai pas regardée, que je me suis décidée à acheter ce livre. Je ne suis définitivement pas déçue de m'être lancée. C'est le premier livre de Joël Dicker que je lis mais surement pas le dernier. Ce roman est plein de suspens, d'émotion, l'intrigue est complexe. Jusqu'au dernier moment, on doute avec les personnages, on se pose des questions, ... Une très belle découverte.

Afficher en entier
La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert

J'ai adoré ce livre. Au delà du fait qu'il est bien écrit et qu'il y a du suspense, j'ai particulièrement apprécié l'originalité dans la construction du scénario. L'auteur alterne les passages au présent et dans le passé, ainsi que les différents points de vue. Les discussions entre le narrateur et Harry Québert concernant l'écriture ajoutent une touche en plus.

En outre, les personnages sont très humains en ce sens qu'ils ne sont ni bons, ni mauvais : les méchants ne sont jamais complètement méchants et les gentils ne sont pas parfaits non plus. De ce fait, cela les rend plus réels.

Afficher en entier

Dédicaces de Joël Dicker
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Editions de Fallois : 8 livres

L'Age d'Homme : 1 livre

France Loisirs : 1 livre

À vue d'œil : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode