Livres
475 371
Membres
453 102

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Virginia C. Andrews

Etats-Unis Né(e) le 1923-06-06
Etats-Unis 1986-12-19 ( 63 ans )
1 165 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par PimPamPoum 2010-06-23T12:20:14+02:00

Biographie

Virginia Cléo Andrews est née en 1923 à Portsmouth, en Virginie. Un accident survenu à l'âge de 15 ans la condamne à vivre dans un fauteuil roulant.

Portraitiste et dessinatrice de mode, elle publie son premier livre en 1972. Mais c'est en 1979, avec Fleurs Captives, qu'elle connaît le succès.

Virginia C. Andrews meurt en décembre 1986. Elle laisse de nombreuses ébauches de romans, qui ont permis la publication d'œuvres posthumes. Ses romans se sont vendus à plus de 32 millions d'exemplaires et ont été traduits en seize langues.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 010 lecteurs
Or
2 237 lecteurs
Argent
962 lecteurs
Bronze
833 lecteurs
Lu aussi
1 848 lecteurs
Envies
1 027 lecteurs
En train de lire
56 lecteurs
Pas apprécié
49 lecteurs
PAL
1 341 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.94/10
Nombre d'évaluations : 946

0 Citations 484 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Virginia C. Andrews

Sortie Poche France/Français : 2010-10-04

Les derniers commentaires sur ses livres

La Famille Hudson, Tome 4 : Au-delà de l'arc-en-ciel

Un tome qui m'a agréablement surprise et déjoué toutes mes prédictions ! Non, Summer ne se retrouve pas orpheline à 16 ans (c'est un âge critique dans les romans de la franchise), et non, elle ne se retrouve pas à la merci de sa tante folle Alison ou entrainée dans une relation démente avec son oncle Roy (qui a toujours aimé sa mère Rain alors qu'ils ont été élevés comme frères et sœurs). Bizarrement, il n'arrive rien de vraiment grave à Summer, certes, elle se fait violer au camp d'été ( certes, c'est un classique aussi mais toujours efficace) mais elle s'en remet vite (beaucoup trop vite selon moi,pas très crédible mais passons). D'ailleurs, j'aime beaucoup la méthode de sa grand mère Megan pour l'aider à surmonter son traumatisme, d'un point de vue symbolique c'est bien trouvé. Au final, le roman ne se centre pas tant sur Summer mais sur Harley, le beau-fils de Roy. Bon, évidemment Harley et Summer sont amoureux, mais au final, la grande aventure de Summer c'est lorsqu'elle aide Harley à trouver son père biologique. Là encore on retrouve le classique de la franchise, cette fois ils sont enfermés à la cave (tant pis pour le grenier) et empoisonnés. Sauf que c'est le grand père de Harley qui est à l'ouest et que c'est sa nouvelle femme, haïtienne, qui est folle. Du coup, j'ai beaucoup aimé le coté vaudou de l'histoire ainsi que la manière dont la relation entre Harley et Summer évolue, la fin est bonne et crédible.

Ce que j'aime : le vaudou, des surprises et la relation entre Harley et Summer. La manière dont les relations entre Roy et Harley sont décrites

Ce que j'aime moins : Summer surmonte son viol trop vite pour que ce soit crédible

En bref : Un bon tome, qui s'écarte nettement des habitudes de la franchise et est rafraichissant

Ma note

8,5/10

Afficher en entier
La famille Hudson, tome 5 : Gathering Clouds

Un prequel plutôt sympathique qui nous présente Megan, la mère de Rain et ses relations avec sa famille. J'ai beaucoup apprécié le personnage de Megan, qui me semble très sympathique, beaucoup plus que dans les premiers tomes de la saga. Son histoire d'amour avec Larry est bien installée et j'ai aimé la façon dont leur relation se déroule. Les rebondissements sont bien amenés et j'apprécie le fait que Megan, contrairement à Victoria, soit dépourvue de tous préjugés. La décision d'abandon de Rain est touchante et j'ai apprécié l'implication de la grand-mère dans la vie de Megan et de Rain.

Ce que j'aime : le personnage de Megan très attachant, son histoire avec Larry, le fait qu'elle tente de se rapprocher de Victoria

Ce que j'aime moins : beaucoup trop bref

Pour résumer

Un bon prequel qui campe une Megan très sympathique et attachante

Ma note

7,5/10

Afficher en entier
Fleurs captives, Tome 2 : Pétales au vent

Bonjour, les personnages sont attachants. On a envie de les voir grandir, Un second tome aussi fort que le précédent, un roman qui continue dans le tragique mais écrit avec passion, bonne lecture à tous

Afficher en entier
Les fleurs sauvages, tome 5 : Au fond du jardin

Une belle finale pour la série Les fleurs sauvages. Les filles sont très attachantes.

Afficher en entier
Fleurs captives, tome 1 : Fleurs captives

Très bien .

Afficher en entier
Fleurs captives, tome 1 : Fleurs captives

Un roman poignant autour de famille dysfonctionnelle. J'ai apprécié ma lecture. L'écriture est fluide et immersive. Certaines scènes sont difficiles à lire

Afficher en entier
Les Orphelines, tome 1 : Janet

J'étais réticente à lire cette série (trop vieux ?) mais quelle erreur ! Sa simplicité est étonnamment addictive, Janet est juste un personnage à qui l'on peut s'attacher dès les premières lignes, j'ai adoré. Ce roman est impressionnant, comme le reste de la série.

Afficher en entier
Les Orphelines, tome 2 : Crystal

Cette série fait mal au cœur lorsqu'on la lit, et en particulier avec cette pauvre Crystal sur qui la malchance s'acharne encore et encore. Comparé au premier tome, il est un peu plus dur à finir, légèrement trop plat, dans le premier l'angoisse était présente, le malaise, on voulait savoir ce qu'il allait advenir de la pauvre Janet, dans celui-là on suit juste une histoire d'une petite fille malchanceuse jusqu'au bout.

Afficher en entier
Les Orphelines, tome 3 : Brenda

Il ressemble un peu au premier tome dans sa construction (au lieu de la danse c'est les concours de beauté) mais fait froid dans le dos: c'est une réalité brutale que l'auteure nous montre.

Afficher en entier
Les Orphelines, tome 4 : Rebecca

Avec de tome, on est totalement dépaysé: ce n'est plus une orpheline qui se fait adoptée puis ça tourne mal, ici c'est une petite fille qui a encore sa mère, mais en prison, et dont l'oncle chez qui elle est recueillie la brutalise. C'est, comme les autres tomes, très dur à lire, c'est brutal, cruel, et affreusement réaliste. On ne s'étonne malgré tout plus de la fin que prend le roman au bout du 4ème.

Afficher en entier

On parle de Virginia C. Andrews ici :

Dédicaces de Virginia C. Andrews
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

J'ai lu : 48 livres

France Loisirs : 30 livres

Simon & Schuster Children's : 2 livres

- : 1 livre

Flammarion : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array