Livres
520 185
Membres
535 984

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Becky Albertalli

1 791 lecteurs

Activité et points forts

Classement dans les bibliothèques

Diamant
505 lecteurs
Or
619 lecteurs
Argent
473 lecteurs
Bronze
264 lecteurs
Lu aussi
255 lecteurs
Envies
1 570 lecteurs
En train de lire
41 lecteurs
Pas apprécié
34 lecteurs
PAL
518 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.07/10
Nombre d'évaluations : 905

0 Citations 377 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Becky Albertalli

Sortie France/Français : 2020-08-26

Sortie USA/English : 2020-02-04

Les derniers commentaires sur ses livres

Moi, Simon, 16 ans, Homo sapiens

Quand même déçu mais histoire mignonne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par I_Meliodas 2020-08-06T14:54:04+02:00
Love, Simon

Ce livre nous plonge en plein cœur de la vie de Simon, un adolescent de 17 ans. Simon a une vie tranquille, mais il cache un secret : il est gay. Par hasard, sous le pseudonyme de Jacques il va commencer à envoyer des messages à Blue, un autre élève gay de son lycée dont il ne connaît pas l'identité. Ils vont discuter de leur vie respective. Simon va en vouloir toujours plus et vouloir savoir qui se cache derrière ce pseudo et ces mails grammaticalement au point. Va t-il y arriver ?

J'ai beaucoup aimé cette histoire, et surtout les échanges entre Blue et Simon. Ils sont tellement touchant et drôle, un peu comme le reste de l'histoire. L'auteur arrive à nous parler d'un sujet qui peut être sensible : le coming-out tout en mêlant de l'humour avec une pointe de sérieux. L'histoire peut paraître simple, mais cache des sujets importants.

Les personnages sont attachants et il est tellement facile de se retrouver et de s'identifier aux personnages. De plus, l'auteur écrit cette histoire à la 1Ps, ce que donne encore plus l'impression de s'engouffrer dans la vie de Simon et de sa famille.

L'auteur à une écriture fluide et sans chichi qui rend la lecture encore plus agréable.

Bref, on a affaire à une romance légère et pleine d'humour qui peut remonter le moral après une lecture plus dure.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sarah_books 2020-08-10T11:32:48+02:00
Love, Simon

J'ai passé un super moment en lisant ce livre

Je ne sais pas quoi dire de plus

Les personnages était assez attachant, les répliques drôle

Il est super bien écrit, de façon très juste

Afficher en entier
Moi, Simon, 16 ans, Homo sapiens

Cela fait longtemps que je voulais le lire.

Cela a été une histoire sympathique, drôle, touchante à certain moment. Un bon roman feel good avec des questions qui reste malgré tous important, Comment accepté qui l'ont est dans un monde qui nous dis que ce n'est pas "normal"? Je l'ai lu assez rapidement, la lecture n'était pas compliqué puisque la narration se fait dans un style assez simple et sans prise de tête.

Les personnages sont tous attachants et l'ambiance décrite ressemble bien au lycée américain ( j'aurais bien aimé avoir certains de ces avantages ici, j'ai l'impression qu'il ont une vie extra scolaire bien plus rythmé qu'en France). Cela dit c'était une très bonne lecture, j'ai ris, j'ai douté, et pris plaisir à suivre Simon, pour savoir qui était ce mystérieux Blue.

Je vous conseil sans hésiter ce livre, surtout si vous souhaitez une petite histoire toute douce et sans prise de tête.

Je n'ai pas grand chose d'autres à dire, c'était une très bonne lecture, mais elle ne ma pas plus marquée que cela. Mais je comprend l'engouement qu'il y a eu autour. Je pense aussi voir le film un de ces quatre.

Afficher en entier
Moi, Simon, 16 ans, Homo sapiens

Je ressors un peu déçue de cette lecture. Premièrement j'avais le livre des éditions France Loisir et il y avait pas mal de fautes dedans, assez décevant. Ensuite concernant le reste je n'ai pas accroché à l'écriture que je trouvais trop enfantine et molle disons. Les personnages n'étaient pas à la hauteur de mes attentes, je les trouvais un peu ennuyants, le personnage de Martin était vraiment insupportable. Autrement dit j'ai bien aimé celui de la professeure de théâtre et j'aurais aimé la voir tenir un rôle plus important. Concernant l'identité du personnage de Blue je m'en suis rendue compte bien avant la révélation mais cela ne m'a pas dérangée. Au delà de ces aspects cela reste une lecture sympa à lire avec un bon scénario !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LuCioLe79 2020-09-01T18:04:07+02:00
Un peu malgré eux

Je tiens tout d’abord à remercier Hachette Romans et NetGalley France pour l’envoi de ce roman. J’ai déjà lu plusieurs romans de Becky Albertalli (Love Simon, Leah à Contretemps, Pourquoi pas nous?) et c’est vrai qu’ils sont tous militants et qu’il essaye de montrer les travers de la société envers des sujets importants. C’est le cas ici avec Un peu malgré eux. C’est l’histoire de Jamie et Maya, ils se sont connus il y a plusieurs années et se sont perdus de vue avant de se retrouver de nouveau. Jamie est très timide en présence d’autres personnes et sa mère espère qu’il portera le toast à la Bar mistva de sa sœur donc elle essaye de le motiver à faire du porte à porte pour la campagne d’un homme politique qui pourrait tout changer pour le pays et les communautés qui y vivent. Maya, elle, voit son monde s’effondrer, ses parents se séparent et sa meilleure amie est sur le point de changer de ville. Sa mère veut aussi lui faire faire autre chose, et elle lui propose de faire aussi ce fameux porte à porte avec à la clé une voiture ! Bien entendu il est prévu qu’il le fasse tous les deux vu que ce sont de vieux amis et que ça les aidera tous les deux. Ils se rapprochent alors dans cette quête. Il faut dire que leur communauté est plutôt bousculé depuis que le Président Trump est au pouvoir et certains états prennent des décisions compliquées pour, entre autres les musulmans et les juifs. Entre cette histoire d’amitié (et vite d’amour) naissante il y a sa relation avec sa meilleure amie qui se détériore jusqu’à y mettre un terme à cause d’un manque de communication. Et puis, il y a aussi les réseaux sociaux qui ne sont pas toujours ce que l’on croit comme Jamie qui l’invite en tant qu’amie alors qu’il est sous le compte de sa grand-mère ou encore des photos volées et postées sans aucun consentement. Ca les met tous les deux à mal et ça aurait pu tout détruire. Le roman montre surtout leur volonté de se battre malgré leur âge ne leur permettant pas de voter. Il montre surtout l’importance de voter pour les personnes pouvant le faire et surtout de réfléchir aux conséquences que peuvent donner un mauvais choix. C’est plutôt intérressant de voir aborder la politique dans un roman young adult. Ce n’est pas un thème très abordé et j’ai plutôt apprécié. Les deux personnages principaux ont leur conviction et vont au bout de leurs idées. Et puis c’est assez mignon comment ils se rapprochent tous les deux et même si Maya a des parents qui espèrent qu’elle n’ait pas de petit ami, elle va au delà de ça et prend ses propres décisions.

En résumé, Un peu malgré eux est un romanà 4 mains sur le thème de la politique, du racisme et deux communautés juive et musulmane mais aussi une histoire d’amitié. C’est aussi l’histoire d’amour naissante de deux adolescents pendant toute une campagne visant à essayer de changer les choses aux USA. C’est plutôt intéressant cette histoire de fond avec les travers des réseaux sociaux pour arriver à leur fin. Bref pas mal de sujets abordés qui sont tous pertinents et qui montrent la détresse des communautés habitant aux USA depuis le passage de Trump à la présidence. Un bon roman militant qui fait réfléchir et espère ouvrir les yeux à certaines personnes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lisly 2020-09-04T10:07:17+02:00
Un peu malgré eux

http://lislysworld.fr/un-peu-malgre-eux-de-becky-albertalli-et-aisha-saeed/

Merci à Hachette Romans et à Netgalley de m’avoir permis de lire ce titre.

De la diversité

Comme je le disais dans l’introduction de cette chronique, Un peu malgré eux est un joli roman qui se trouve contenir une belle diversité. En effet, on compte deux personnages principaux qui appartiennent à des religions (juif et musulmane) et de couleur, plusieurs personnages secondaire homosexuels…

Côté politique

J’en vois d’ici certains fuir à la mention de ce fameux mot en « p ». Alors rassurez-vous : il n’y a rien de complexe ou de long à suivre dans Un peu malgré eux, pas de discours interminable ni de campagne électorale qui vire au bourrage de crâne.

D’ailleurs, dans ce roman où on suite à la fois les points de vue de Jamie et Maya, on découvre que si Jamie s’intéresse d’jà un peu à la politique, ce n’est absolument pas le cas de Maya. Les auteures prennent donc le soin d’expliquer simplement et clairement la politique américaine. Au fur et à mesure du récit, Jamie et Maya s’impliquent de plus en plus dans cette campagne électorale et tout comme eux, on commence à vraiment s’intéresser aux conséquences de ce futur changement politique.

C’est un roman qui donne envie de s’investir, de se renseigner sur les lois ou les projets à côté desquels on a tendance à passer. L’exemple pris dans le roman est une interdiction du port du voile qui, sous couvert « d’améliorer la sécurité de l’état », est évidemment raciste et discriminatoire.

L’histoire d’amour

Au-delà de l’aspect politique (encore une fois vraiment intéressant) et de la diversité de l’histoire, Un peu malgré eux est avant tout une jolie histoire d’amour.

Je dois avouer que j’ai adoré le couple formé par Maya et Jamie. Il sonne tellement juste ! On voit leur relation évoluer peu à peu, de simples connaissances à bon amis jusqu’à quelque chose de plus romantique. Et surtout, il n’y a pas de drama. Pas de rebondissements invraisemblables, de personnages qui agissent de façon étrange et illogique ou même qui refusent de pardonner de petits mensonges. Juste deux personnes qui se découvrent de nombreux points communs, de belles qualités et, petit à petit, une attirance mutuelle.

Un incursion dans le quotidien façon Becky Albertalli

Comme dans les autres romans de l’auteure, et même dans celui-ci écrit à quatre mains, on retrouve tous ces petits détails du quotidien qui rendent le roman attachant, et ces personnages secondaires qui apportent tous quelque chose.

J’ai adoré la grand-mère de Jamie. Elle est pleine d’humour, de bon conseil et juste géniale. Elle joue les stars d’insta avec son chien tout en dirigeant à la baguette le clan familial, et apporte un peu de douceur au récit. Ajoutez à cela la bar-mitsva de la petite sœur de Jamie, Sophie, ainsi que la mère qui stresse et veut que l’évènement soit parfait et on se retrouve avec une ambiance familiale joyeuse bien qu’en bazar, que même le désagréable cousin Gabe n’arrive pas à gâcher.

Chez Maya, c’est moins la fête. Elle traverse avec difficulté le divorce de ses parents qu’elle n’arrive pas à accepter, tout en se sentant abandonnée par sa meilleure amie qui rentre à l’université. Mais c’est justement trop chou de voir sa rencontre avec Jamie changer les choses et lui apporter du positif !

En conclusion

Une jolie histoire d’amour, pleine de douceur avec une toile de fond politique qui apporte beaucoup au récit. Entre tout ça et une belle diversité qui fait plaisir, Un peu malgré eux est un roman agréable à lire et apporte une réflexion chez son lecteur, ce qui ne gâche évidemment rien !

Afficher en entier
Moi, Simon, 16 ans, Homo sapiens

Vraiment génial! J'ai adoré du début à la fin, je ne trouve rien à redire à ce roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par themusik 2020-09-10T16:48:42+02:00
Un peu malgré eux

Diversité : Pp juif, pp pakistano-musulmane, ownvoice, ps gay, ps lesbien

/!\ Islamophobie, Antisémitisme

Merci à Netgalley et à Hachette de m'avoir permis de lire ce roman.

Je pense ne pas trop m'avancer en disant que ce roman fait parti de mon Top 10 de mes meilleures lectures de l'année. J'ai absolument tout aimé de ce roman, de la première à la dernière ligne et je n'ai trouvé aucun défaut à ce roman.

Première chose à souligner, ce roman met en avant un sujet habituellement absent des romans YA, la politique et plus particulièrement le déroulement d'une campagne électorale. Je ne vous spoile rien, c'est clairement la toile de fond de l'histoire et j'ai été agréablement surprise de voir que ça ne passait pas en second plan après la romance, tout est incroyablement bien dosé. Cette partie politique est donc présente mais vraiment intéressante sans être lourde croyez-moi. Ca reste une romance donc on ne nous bassine pas avec des termes politiques à toutes les pages, mais à mon sens, elle sert surtout à nous sensibiliser sur l'importance de voter, sur la portée que peut avoir notre voix, notre capacité à faire changer les choses, et ça c'est important.

Un autre point que j'ai beaucoup aimé, la diversité présente dans le roman. Je ne m'y attendais pas du tout donc ce fut une très très bonne surprise. On a des personnages secondaires gay et lesbien mais surtout, nos deux protagonistes principaux sont juifs et musulmans. J'ai beaucoup aimé que les autrices intègrent dans leur roman des aspects de ces deux cultures. En effet, au cours du récit, on va nous parler par exemple de la Bat Mitsva, qui est une fête religieuse juive ou encore du ramadan et l'Aïd et c'était très intéressant cette immersion dans la culture juive et musulmane, j'ai adoré surtout que je ne connaissais vraiment pas grand chose dessus.

Mais ce qui fait de ce roman un coup de cœur, ce sont ses personnages qui m'ont touché en plein cœur. J'ai énormément aimé suivre Maya et Jamie et l'évolution de leur relation, c'était hyper cute et touchant. J'ai vraiment eu un énorme crush pour Jamie qui est absolument adorable, drôle, mignon, il m'a fait tellement rire et fondre en même temps, je vous jure, vous pouvez lire ce roman rien que pour rencontrer Jamie, vous ne serez pas déçus. Maya n'est pas en reste et c'est un personnage plus complexe que Jamie car elle traverse une période difficile et essaye de gérer ça au mieux. J'ai aimé également qu'on nous parle de sa foi, que ça fasse partie intégrante d'elle et que malgré l'amour qu'elle ressent pour Jamie, elle ne s'en détourne pas et essaye de concilier les deux. Seule chose sur laquelle je peux chipoter, c'est que contrairement à Jamie où ses sentiments sont présents assez tôt et plutôt bien retranscrit, je trouve que ceux de Maya arrivent très tard dans le roman et ça fait presque comme s'ils venaient de nul part, mais ça reste assez crédible, c'est juste que l'accent est davantage mis sur les sentiments de Jamie que ceux de Maya.

Un tout petit mot sur les personnages secondaires qui ont une vraie identité dans ce roman et qui ont une importance sur nos héros, que ce soit les amis de Jamie (qui sont géniaux, je veux une histoire sur eux !), ou sa famille (sa sœur et sa grand mère, top) ou l'entourage de Maya, ils ont tous un rôle dans l'histoire et je trouve ça vraiment bien.

L'histoire m'a beaucoup plu, j'ai aimé cette romance sur fond de campagne politique, parce que malgré le fait que ce soit une romance, les autrices dénoncent beaucoup de choses comme l'antisémitisme et l'islamophobie par exemple, et ça prend tout son sens lorsqu'on lit la note des autrices à la fin et qu'on apprend qu'elles sont juives et musulmanes, qu'elles dénoncent des choses qu'elles ont vécu et que certains événements du livre sont bien réels et ont existé (comme la loi interdisant le port du hijab en public déposée dans l'état de Géorgie). C'est un texte engagé et on ne peut pas ne pas se sentir révolté en lisant certains passages. C'est une lecture qui m'a pris aux trippes et j'ai voulu la savourer autant que possible tant je l'ai aimé. Je ne m'explique pas forcément le coup de cœur, mais je pense que c'était la lecture qu'il me fallait à ce moment-là et elle m'a fait un bien fou, comme un baume au cœur.

En bref, à ce jour, il s'agit de mon ouvrage préféré de Becky Albertalli, c'est un roman puissant et engagé avec une romance à faire fondre les cœurs les plus froids. Si vous n'avez pas le moral, c'est un peu la lecture parfaite, Jamie va vous remonter le moral en un rien de temps. Je vous le recommande plus que vivement parce que cette pépite mérite d'être lue par le plus grand nombre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par just2iine 2020-09-13T15:09:36+02:00
Un peu malgré eux

http://lire-une-passion.weebly.com/contemporain/un-peu-malgre-eux-becky-albertalli-aisha-saeed

"En résumé, c'est avant tout un roman d'amitié. Mais également un roman politique, qui aborde des sujets importants, d'actualité qu'il ne faut pas oublier. Qu'on ne peut pas oublier. Jamie et Maya nous emportent dans leurs aventures avec bonheur, parfois un peu d'irritation face à ce qu'ils vivent mais aussi beaucoup d'amour et de tendresse. Bref, un roman qui m'a percutée et dont je ressors touchée."

Afficher en entier

Dédicaces de Becky Albertalli
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Balzer & Bray : 5 livres

Hachette : 4 livres

Penguin Books Ltd : 3 livres

Hachette Romans : 2 livres

Le Livre de Poche Jeunesse : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array