Livres
429 050
Membres
350 531

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Christian Laborie

Activité et points forts

ajouté par 21la 2013-06-03T21:29:01+02:00

Biographie

Biographie :

Christian Laborie est né en 1948 dans le Nord, à Tourcoing. Après des études d’histoire-géographie et une maîtrise de géographie rurale, il a enseigné dans le Pas de Calais pendant six ans, successivement au lycée de Carvin et au collège de Billy-Montigny, puis il s’est installé dans le Gard en 1978.

Cévenol d’adoption, il vit depuis cette date à Saint Jean du Pin entre Alès et Anduze, où il écrit depuis 1995. Ses deux premiers romans (Les Naufragés du déluge, et Dieu est toujours quelque part édité depuis sous le titre Le Brouillard de l’aube) ont été récompensés en 1997 et 1998 par une médaille d’argent et une médaille d’or de l’Académie internationale de Lutèce (Paris).

Aimant mêler son goût pour l’Histoire et pour la société des XIXe et XXe siècles, à sa façon de ressentir les Cévennes, il s’efforce à travers ses romans de faire découvrir à ses lecteurs ce qui fait l’authenticité de cette région.

À ce jour, il a écrit quinze romans dont l’Arbre à palabres qui a obtenu le troisième prix d’Arts et Lettres de France de Bordeaux et la médaille de bronze de la ville de Toulouse en 2000. En 2001, il a été lauréat, pour ce même roman, du Prix Découverte décerné par la Poste-France Télécom, et du Prix Mémoire d’Oc décerné par la CRAM de Midi Pyrénées en 2004, pour Le Chemin des larmes.

Depuis cette date, Christian Laborie s’est lancé dans le roman régionaliste. Il est publié par les Éditions De Borée, où il connaît un vif succès, avec quelques grandes sagas qui ont fait de lui un auteur reconnu du roman populaire : L’Arbre à pain, Le Chemin des larmes, L’Appel des drailles (2004), L’Arbre d’or (2007), Les Sarments de la colère (2009)…

Il est actuellement sociétaire de la SOFIA et se consacre uniquement à l’écriture depuis maintenant sept ans. Douze de ses romans sont actuellement publiés, deux sont en cours d’édition.

Christian Laborie se passionne pour l'histoire et les habitants de sa province d'adoption : les Cévennes. Ses romans sonnent comme autant d'hommages humbles et sincères. Le succès de la saga L'Appel des drailles et Les Drailles oubliées l'a hissé au rang des auteurs incontournables de la littérature de terroir.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
18 ajouts
Or
30 ajouts
Argent
28 ajouts
Bronze
29 ajouts
Lu aussi
22 ajouts
Envies
42 ajouts
PAL
62 ajouts

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.78/10
Nombre d'évaluations : 28

0 Citations 26 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Christian Laborie

Sortie France/Français : 2018-08-23

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Marie-60 2017-07-01T21:11:19+02:00

Première partie du livre un peu lente. Par contre le sacré de famille est vraiment génial, de plus il est relié à des faits historiques de la 2eme GM. J'ai trouvé ça passionnant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SARA81 2017-07-04T16:52:20+02:00

J'adore les livres du terroir et celui-ci est magnifique....

On se laisse emporter par l'histoire des Pérols et plus particulièrement par l'histoire de Cléménce

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SARA81 2017-07-14T13:57:06+02:00

De l'aventure dans le cadre naturel des Cévennes. Une enquête sur des morts mystérieuses dans une région pétrie de légendes anciennes.

A lire absolument..........

Afficher en entier
Commentaire ajouté par antoine18 2017-08-31T12:36:54+02:00

Une très belle histoire sur la petite Elise ou l'auteure nous dévoile petit à petit son histoire. Je recommande ce livre à tous les fans de roman historiques et les fans de la seconde guerre mondiale. avis complet sur mon blog : myreadbooks.over-blog.com

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cecile-48 2017-11-24T07:04:18+01:00

très belle histoire où l'on s'attache vite à la petite Elise et à ce lien qui l'unit à sa maitresse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par veroche62 2017-11-25T07:36:58+01:00

Adèle Gensac, prend son premier poste d'institutrice dans les années 50 et a dans sa classe une petite fille muette, elle va s'intéresser à elle et par le biais de l'écrit va découvrir les années de douleur qu'Elise a subit jusqu'à en perdre la parole, elle a été abandonnée bébé dans une famille de paysans, sa mère la retrouvera 7 ans plus tard mais qui est son père, sa mère aussi a un secret qu'elle tient bien enfermé en elle. peu à peu Adèle les amènera à parler. une fin super heureuse pour tout le monde et Adèle peu à peu devient un personnage secondaire alors qu'elle est à l'origine des confidences qui aideront Elise et sa mère.

un bouquin que l'on dévore, qui nous fait découvrir l'horreur qu'a pu être la seconde guerre mondiale et les injustices commises aussi par certains "résistants" de dernière seconde qui se sont découverts une vocation quand on ne craint plus rien pratiquement ... une belle histoire où le mot amour va gagner. se lit facilement, avec un bon rythme, suspense tout le long, on se pose beaucoup de questions du coup on a envie de connaître le dénouement qui est heureux

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilipuces 2018-01-03T21:13:43+01:00

Ce n'est pas vraiment mon genre de lecture mais j'ai apprécié ce livre. L'histoire est touchante et on s'attache facilement aux personnages.

L'écriture est fluide et même si parfois les descriptions sont trop détaillées on se laisse prendre au jeu et on a hâte de découvrir les aventures de Raphael.

L'histoire s'étale sur plusieurs dizaines d'années, on ne reste pas coincé à un moment donné. J'aurai aimé avoir plus de nouvelles de certains personnages mais l'imagination fera le reste.

Ce livre me fut agréable, je le recommande donc sans hésitation.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gael_leboeuf 2018-01-11T08:50:53+01:00

Un excellent roman, des personnages bien construits, une histoire très intéressante... Ma plus grande peur était de tomber sur une copie de "Germinal" se déroulant dans les Cévennes mais je me suis trompé... Même si, chronologiquement, l'histoire se déroule après le roman de Zola, les conditions des mineurs n'ont pas beaucoup évolué... L'auteur fait même une référence à Zola... Il nous donne une image des conditions de vie des paysans sous le jonc des gros propriétaires terriens puis celles des mineurs sous celui des propriétaires des compagnies minières... Un très bon moment à passer...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aryia 2018-02-10T18:08:27+01:00

Je pense que vous l’aurez compris au vue de mes autres chroniques, je ne lis quasiment que des livres adolescents ou jeunes adultes. J’ai cependant sur mes étagères quelques romans de littérature « pour adultes » qui attendent depuis des années d’être lus. Cette semaine, n’ayant pas particulièrement d’envie particulière sur le plan de la lecture, j’ai été fouillé un peu parmi ces oubliés de la pile à lire. C’est d’abord le regard du gamin de la couverture qui m’a fait choisir ce livre : quelle profondeur ! Puisque le résumé m’intriguait également, j’ai cessé de me poser des questions et me suis embarquée dans cette lecture qui sortait de ma zone de confort. Et je suis bien contente de l’avoir fait !

Dans la première partie, nous suivons donc Adèle, une jeune fille de dix-sept ans qui a passé son adolescence à travailler dur pour le compte d’un couple de fermiers qui l’a recueillie suite au décès de ses parents, cinq ans plus tôt. Secrètement amoureuse du pasteur du village, Adèle se voit cependant contrainte de fuir cette maisonnée et rejoint la ville dans l’espoir d’échapper aux avances fébriles du fils ainé de la famille. Perdue dans cette vaste cité, elle va devoir trouver un travail tout en affrontant l’horrible réalité : elle est enceinte. Après des mois de misère et d’angoisse, elle va donner naissance à un petit garçon, qu’elle nommera Raphaël et qu’elle confiera à un orphelinat tenu par des sœurs dans l’espoir que son fils aura une vie meilleure que la sienne.

C’est ensuite l’enfance de Raphaël que l’auteur nous invite à suivre. Adopté quelques jours après son arrivée à l’orphelinat par un couple de paysans qui ne peuvent avoir d’enfants, le nourrisson ne va cependant pas être couvert d’amour et d’affection. Bien au contraire : à partir du moment où il eut l’âge de marcher, l’enfant va trimer dur aux champs, à l’étable et à la ferme. Suite à une punition digne du bagne, Raphaël, alors âgé de treize ans, va fuguer et tenter de rejoindre cette jeune femme qui, deux années plus tôt, est venu lui parler pour lui annoncer qu’elle était sa mère. Cependant, les choses ne sont pas aussi évidentes qu’elles n’en ont l’air, et un secret, celui que garde précieusement la mère supérieure de l’orphelinat, risque bien de bouleverser toute son existence …

Adèle et Raphaël sont deux personnages très attachants : leur vie a beau être remplie de malheurs, ils continuent de se battre pour affronter dignement leur avenir. Tous deux vont faire l’expérience de la misère et de la solitude, de la pauvreté et de la crainte permanente d’être choppé par la gendarmerie. Adèle est une jeune femme déterminée mais très naïve, qui ne sait pas choisir prudemment les personnes auxquelles elle donne sa confiance. Sa fragilité va attirer les intentions mauvaises de certains individus, mais va également lui permettre d’engendrer la compassion des personnes honnêtes et généreuses. Raphaël, lui, est plus sombre : il porte en lui une haine et une violence dont il ne connait pas véritablement l’origine. Plus débrouillard, il vogue cependant de malchances en mésaventures et ne sera pas mieux loti qu’Adèle.

L’intrigue en elle-même est bien menée : si le lecteur apprend assez rapidement le « terrible secret » dont parle le résumé, il est quasiment impossible de deviner le dénouement de l’histoire à l’avance. Plusieurs fois au cours du roman, on a le sentiment que la révélation ne pourra jamais avoir lieu, que le nœud de ce secret ne pourra jamais être démêlé. Le roman tout entier est construit autour de secrets, de non-dits, de découvertes jamais partagées, et pour le lecteur qui a quant à lui toutes les informations réunies, c’est assez intéressant de constater à quel point le cours d’une vie peut se jouer à un renseignement prêt. J’ai été vraiment surprise du dénouement final : je ne m’attendais absolument pas à cette éventualité !

L’écriture de monsieur Laborie est très jolie, très agréable à lire. Il nous transporte au cœur des Cévennes, une région qu’il semble aimer profondément : les descriptions des paysages et des villages sont de véritables invitations au voyage. Le roman est une jolie brique de cinq-cents pages, l’histoire s’étale sur plusieurs décennies, mais je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Le récit est très fluide : les descriptions succèdent aux actions, les introspections côtoient les conversations. Le seul bémol que j’ai à apporter concernent les ellipses temporelles : elles sont très nombreuses et j’avais parfois un peu de mal à me situer dans le temps, je ne savais plus quel âge était censé avoir Raphaël, ni à me situer par rapport aux événements historiques.

Car l’histoire a une importance capitale ici : nous suivons tout d’abord la naissance du syndicalisme, puis la première guerre mondiale et enfin les retombées de la crise économique de 1929. Les personnages évoluent au milieu de ses événements, qui conditionnent leur situation et leurs choix. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié ce côté « roman historique » qui n’était absolument pas annoncé dans le résumé : je suis passionnée d’histoire, pas pour apprendre des dates mais pour en savoir plus sur les conditions de vie au cours des époques. Et ici, nous avons un aperçu de cela : nous en apprenons plus sur l’éducation des enfants dans les familles paysannes du début du dix-neuvième siècle, nous suivons les soldats au cœur des tranchées et des combats, puis nous assistons aux prises de décisions des patrons industriels face à la crise.

L’enfant rebelle a donc été une très bonne lecture et une très bonne découverte. Il s’agit d’un roman porté par des personnages marquants, d’une intrigue au dénouement inattendu et d’un cadre joliment décrit par un auteur talentueux. Je compte d’ailleurs chercher ses autres romans lors des prochaines bourses aux livres que je visiterai. Je suis vraiment heureuse d’avoir dépassé mes préjugés sur la littérature « pour adulte » et je pense que je réitérerai l’expérience assez rapidement car c’est parfois positif de sortir de sa zone de confort ! La preuve en est cette très belle surprise littéraire.

http://lesmotsetaientlivres.blogspot.fr/2016/06/lenfant-rebelle-christian-laborie.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Clarisseb42 2018-02-18T13:40:53+01:00

Une très belle histoire. On s'attache très vite au personnage d'Elise et à la relation qu'elle entretient avec son institutrice Adèle.

Le récit est rythmé par les évènements de la Seconde Guerre Mondiale, ce qui le rend d'autant plus intéressant.

Afficher en entier

Dédicaces de Christian Laborie
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Editions de Borée : 15 livres

France Loisirs : 6 livres

Presses de la Cité : 5 livres

Pocket : 3 livres

Edition A vue d'oeil : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode