Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Dédicaces de Frédéric Beigbeder et autres évènements

Ajouter une dédicace ou un évènement pour Frédéric Beigbeder
Auteurs aux thèmes similaires
Evaluations moyenne de ses livres
Critère Note Visuel
Globale 6.8
Scénario 6.2
Ecriture 6.9
Suspense 5.1
Originalité 6.6
Addictivité 6.2
Pédagogie 5.6
Créativité 6.2
Personnages 6.5
Humour 6.5

Frédéric Beigbeder

Nom de naissance

Prix et distinctions

Naissance

  • Date : ( ans)
  • Lieu : Non disponible

Décès

  • Date : (à ans)
  • Lieu : Non disponible

Editeurs

Grasset : 13 livres
Gallimard : 8 livres

Les chiffres

Présent dans : 2 309 biblio
Note moyenne : 6.77 / 10
Nombre d'évaluations : 528
Position top auteur : 663

Dans les biblio des Booknautes

Liste

Dans le top auteur

Position
[["14 nov","663"],["21 nov","663"]]

Ajouts par semaine

Ajout
[["Sem 36",12],["Sem 37",16],["Sem 38",6],["Sem 39",15],["Sem 40",13],["Sem 41",14],["Sem 42",5],["Sem 43",13],["Sem 44",6],["Sem 45",9],["Sem 46",20]]

Evaluation moyenne

Note
[["jan",6.4],["f\u00e9v",6.857],["mar",6.556],["avr",6.25],["mai",7.125],["jui",7],["jui",6.75],["ao\u00fb",6.4],["sep",5.333],["oct",6.667],["nov",7]]

Biographie de Frédéric Beigbeder

Ajouté par schting le 24 Février 2010
Frédéric Beigbeder naît dans une famille d'origine béarnaise. Sa mère, Christine de Chasteigner de La Rocheposay, est traductrice (elle traduit entre autre les romans de Barbara Cartland) et son père, Jean-Michel Beigbeder, est recruteur (« chasseur de têtes »). Son frère, Charles, est le fondateur de la société de courtage en ligne Selftrade, puis de la société Poweo. Leurs parents divorcent rapidement (vers 1970) et les deux enfants vivent entre deux maisons, essentiellement chez leur mère qui refait sa vie, en 1974, avec le baron Pierre de Soultrait1.
En avril 1979, âgé alors de treize ans, il fait une apparition sur TF1, interviewé sur la science-fiction lors de l'émission Temps X des frères Igor et Grichka Bogdanoff qui fréquentent la maison paternelle et lui demandent de participer1.
Il effectue sa scolarité aux lycées Montaigne et Louis-le-Grand à Paris. Diplômé de Sciences Po Paris (section service public), il achève ses études par un DESS en marketing – publicité au Celsa.
En 1990, âgé de vingt-cinq ans, il publie son premier roman, Mémoires d'un jeune homme dérangé. Il devient ensuite concepteur-rédacteur dans l'agence de publicité CLM/BBDO tout en étant critique littéraire ou chroniqueur nocturne dans les magazines Elle, Paris Match, Voici ou encore VSD. Il fait également partie de l'équipe des critiques littéraires de l'émission Le Masque et la Plume et de Rive droite / Rive gauche sur la chaîne câblée Paris Première.
En mai 1991, il épouse Diane de Mac Mahon avant de divorcer en mars 19962.


Frédéric Beigbeder à Cracovie, en octobre 2004.
En 1994, paraît son deuxième roman, Vacances dans le coma puis, en 1997, L'amour dure trois ans, qui clôt la trilogie de Marc Marronnier. Suit un recueil de nouvelles chez Gallimard en 1999, Nouvelles sous ecstasy.
L'année suivante, Beigbeder est licencié pour faute grave de chez Young & Rubicam, peu après la parution de son roman satirique 99 francs (depuis réintitulé 14,99 €) qui se vend à 380 000 exemplaires[réf. nécessaire] (ce qui en fait le roman contemporain français le plus vendu à l'étranger), roman qui épingle les travers de la publicité. Le roman est adapté au cinéma par Jan Kounen, dans un film sorti le 26 septembre 2007. L'écrivain, qui a participé activement à l'écriture du film et au tournage, y joue également un petit rôle.
Entre-temps, Frédéric Beigbeder obtient sa propre émission littéraire, Des livres et moi, sur Paris Première. En 2002, durant la campagne présidentielle, il s'occupe de la campagne médiatique du candidat du Parti communiste, Robert Hue. La même année, il accepte de co-animer avec Jonathan Lambert une émission quotidienne d'access prime-time sur Canal+, l'Hypershow, qui compte moins de 500 000 téléspectateurs en moyenne et dure moins de trois mois3.
En 1999 naît sa fille Chloé de son union avec Delphine Vallette.
En janvier 2003, Flammarion propose à l'écrivain de passer « de l'autre côté du miroir » et de devenir éditeur. Le premier roman qu'il choisit s'appelle Une fièvre impossible à négocier de Lola Lafon, sur son engagement alter-mondialiste et son appartenance au groupe anarchiste des « Black Blocs ». En trois ans, il publie environ vingt-cinq livres pour le compte de Flammarion, avant de quitter ses fonctions en 2006.
Son roman Windows on the World, qui se déroule dans les tours jumelles du World Trade Center durant les attentats du 11 septembre 2001, reçoit le prix Interallié en 2003, et sa traduction anglaise (par Frank Wynne) est récompensée de l'Independent Foreign Fiction Award en 2005. Il publie en 2005 L'Égoïste romantique et, en 2007, Au secours pardon (suite des aventures d'Octave, le héros de 99 francs).
Entre septembre 2005 et mai 2007, il est chroniqueur dans Le Grand Journal, présenté par Michel Denisot.
Frédéric Beigbeder est également animateur de l'émission hebdomadaire de critique littéraire et cinématographique Le Cercle sur Canal+ Cinéma et est par ailleurs chroniqueur à Lire et intervieweur pour GQ.
Le 28 janvier 2008 à Paris, Frédéric Beigbeder et un ami, sont surpris, penchés sur le capot d'une voiture, par une patrouille de police peu après 3 heures du matin dans le VIIIe arrondissement de Paris. Dans les poches de l'écrivain, la police trouve deux sachets contenant l'équivalent de 2,6 grammes de cocaïne4. Ils sont relachés le surlendemain5. Cet épisode est à l'origine d'une polémique impliquant le procureur de la République de Paris : Jean-Claude Marin est, en effet, placé « en détention non provisoire » au chapitre 27 de Un roman français de Frédéric Beigbeder, paru le 18 août 2009 chez Grasset. Invoquant la peur des conséquences judiciaires, l'éditeur demande à l'écrivain de retirer certains passages du livre6,7.
Récompensé du prix Renaudot le 2 novembre 2009, Frédéric Beigbeder remercie ironiquement Jean-Claude Marin « pour l'avoir mis en garde à vue »[réf. nécessaire].
Frédéric Beigbeder fonde le Prix de Flore en 1994 et préside son jury depuis lors. Ce prix a couronné notamment Michel Houellebecq, Virginie Despentes, Amélie Nothomb, Christine Angot et Guillaume Dustan. Il crée également le Prix Sade en 2001 avec Lionel Aracil et siège dans le jury du Prix Décembre.
Voir les biographies de Frédéric Beigbeder

Interviews de Frédéric Beigbeder


Citations de Frédéric Beigbeder

Ajouté par miracl le 24 Novembre 2009
Cesse donc de blâmer les autres et le monde. En tant que Zola des riches, il est temps que j'écrive : << Je m'accuse >>.

Je m'accuse de complaisance dans le narcissisme.
Je m'accuse de séduction maladive.
Je m'accuse de gauchisme de Park Avenue.
Je m'accuse d'arrivisme et de vénalité.
Je m'accuse de jalousie et de frustration.
Je m'accuse de feinte sincérité.
Je m'accuse de chercher encore à plaire par cette auto-mise en accusation destinée à parer les coups à venir.
Je m'accuse de lucidité à deux vitesses.
Je m'accuse d'être allé sur Canal + pour me venger de ne pas être une star.
Je m'accuse de paresse orgueilleuse.
Je m'accuse d'écrire des autobiographies pudiques.
Je m'accuse de ne pas être le Hervé Guibert hétéro.
Je m'accuse de sombrer dans la facilité à 9h36.
Je m'accuse d'être l'unique responsable de ma neurasthénie.
Je m'accuse d'absence totale de courage.
Je m'accuse d'abandon d'enfant.
Je m'accuse de ne rien faire pour changer ce qui ne va pas chez moi.
Je m'accuse d'adorer tout ce que je critique, en particulier l'argent et la notoriété.
Je m'accuse de ne pas voir plus loin que le bout de mes deux nez.
Je m'accuse d'autosatisfaction déguisée en auto-dénigrement.
Je m'accuse de ne pas savoir aimer.
Je m'accuse de ne chercher que l'approbation des femmes, sans jamais m'intéresser à leurs problèmes.
Je m'accuse d'esthétique sans éthique.
Je m'accuse de branlette intellectuelle (et physique).
Je m'accuse d'onanisme mental (et physique).
Je m'accuse d'imputer à ma génération des défauts qui me sont propres.
Je m'accuse de confondre désamour et superficialité (il n'y a pas de désamour quand on est incapable d'amour).
Je m'accuse de chercher la femme parfaite tout en sachant que la perfection n'existe pas, ceci afin de n'être jamais satisfait et de pouvoir me vautrer dans une confortable plainte geignarde.
Je m'accuse de racisme antimoches.
Je m'accuse de me foutre de tout sauf de moi.
Je m'accuse d'accuser les autres parce que je les envie.
Je m'accuse de vouloir le meilleur mais de me contenter de peu.
Je m'accuse de n'avoir rien de commun avec la ville de New York si ce n'est l'individualisme et la mégalomanie.
Je m'accuse de brûler tous mes vaisseaux, de fuir mon passé, c'est-à-dire moi-même, et de ne pas avoir d'amis.
Je m'accuse de stagnation bruyante et paternité malhabile.
Je m'accuse d'irresponsabilité chronique, c'est-à-dire de lâcheté ontologique.
Je m'accuse de laver mon linge sale en public depuis 1990.
Je m'accuse de ne laisser derrière moi qu'un champ de ruines.
Je m'accuse d'être attiré par les ruines parce que <<Qui se ressemble s'assemble>>.
Et maintenant, le verdict :
Je me condamne à la solitude à perpétuité.

Extrait de "Windows on the World", chapitre 9h36
Ajouté par lolipop le 2 Août 2013
" Les deuxièmes romans s'écrivent dans un état second. "
Ajouté par zenpoete60 le 5 Mai 2013
"Tout bon livre doit savoir provoquer l'attente : lire, c'est attendre la suite !"
Voir les citations de Frédéric Beigbeder

Informations diverses

Ajouter / Voir plus