Livres
447 138
Membres
387 184

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Laëtitia Danae

106 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Philla 2018-07-18T14:32:04+02:00

Biographie

Née un certain vingt avril, Laëtitia Danae a grandi en France, bien qu’originaire de cinq pays différents. Sa famille travaillant en majorité dans le milieu médical, c’est tout naturellement qu’elle s’est lancée dans le domaine hospitalier, en intégrant une école de soins infirmiers. Mais son grand amour est et a toujours été l’écriture. Sa plus grande peur ? Les limites de son imagination.

Attirée par l’odeur entêtante des livres vers l’âge de dix ans, elle n’a saisi la plume qu’une fois adolescente. Avant cela, elle se contentait de ses poupées et d’histoires rocambolesques déclamées à voix haute.

Un ordinateur qui plante et plusieurs fictions de perdues plus tard, Pierre de Lune voit le jour, suivi de Rozenn. De modestes projets au premier abord, qui ont fini par envahir son quotidien et ses songes pour ne plus jamais s’en aller. Depuis, elle ne sort jamais de chez elle sans un livre et un bloc-note au fond de son sac, car Moira, Rozenn et les autres s’invitent dans ses pensées à toute heure du jour et de la nuit.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.12/10
Nombre d'évaluations : 62

0 Citations 34 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Laëtitia Danae

Sortie France/Français : 2019-02-14

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Stara 2018-11-22T15:10:52+01:00
Rozenn, Tome 1

J'ai adoré être dans une univers Exotique , dans une ambiance orientale. J'ai aimé le trio des " soeurs donc Odeleen la seoir ainée que j'ai préféré par son calme et sa diplomatie, Rozenn quand à elle a une personnalité explosive et déterminé, Daire, la plus jeune rêve de se marier avec le prince charmant et se laisse mener par le bout du nez par la sultane mère des Princes.

Rozenn fait passé son peuple avant elle, mais j'ai trouvé quelle aurait pu laissé l'amour venir à elle que ce braquer contre les Princes ...Un peu déçu qu'il n'y pas plus d'action et que l'histoire s'arrête à des intrigue de cours au Palais. Mais je lirai la suite volontiers, j'ai fais un belle lecture.

Afficher en entier
Lune pourpre, tome 1 : Initiée

Étant donné que j'ai vu passer ce titre à maintes reprises et que le synopsis me semblait engageant, j'ai sauté sur l'occasion lorsqu'une amie m'a proposé de découvrir l'ouvrage. Sachant qu'il a été écrit par une autrice française, j'étais d'autant plus curieuse. Je ne regrette pas ma découverte, j'ai passé un bon moment pendant une bonne partie du roman, mais je dois avouer que la fin m'a laissée plus que sceptique et que certains éléments m'ont dérangée.

Tout d'abord, je dois reconnaître que j'ai eu un peu de mal à me plonger dans l'histoire. Pour une habituée de la fantasy, c'était un début un peu redondant : un personnage jeune vit sa vie plus ou moins paisible au sein de sa famille dans un petit village, jusqu'à ce qu'arrive un événement qui vient bouleverser son quotidien. A ce moment-là, on fait la connaissance de Lilith, de son père et de leur vie. Aucun élément particulier n'a réussi à me captiver, la personnalité de Lilith me semblait trop lisse : petite fille super jolie, gentille, qui a du mal à s'intégrer et à se faire des amis, mais en est malheureuse... Qui plus est, ses réflexions laissaient entendre qu'elle était beaucoup trop mature pour son âge. Je pense notamment à son avis sur le Père du village ainsi que sur la religion instaurée. Tout cela faisait que j'étais assez spectatrice du récit et non investie. Qui plus est, le style d'écriture de l'autrice est plus descriptif que je le pensais, ce qui a contribué à la lenteur du récit.

C'est resté ainsi jusqu'à la formation de Lilith. La découverte du monde m'a également laissé perplexe. C'est un avis totalement subjectif, parce que c'est typiquement le genre de monde que je n'apprécie guère – avec des elfes (Abels ici), dans un monde reculé féerique, dans la nature, avec tout le monde qui s'apprécie. Par exemple, je pense au monde des Gardiens des Cités Perdues, pour ceux qui connaissent. J'ai du mal à croire à ce type d'univers, ce qui fait qu'encore une fois, je suis restée assez indifférente aux personnages qu'on découvre : Douce, Melhen, Ismelda, Sando. Tout cela me semblait trop... Je ne sais pas décrire autrement que « bisounours », même si le terme n'est pas vraiment approprié. Trop lisse, peut-être. Encore une fois. A partir du moment où on en apprend davantage sur ce qui entoure Lilith – que ce soit les races ou les civilisations, j'ai davantage apprécié. L'autrice est parvenue à créer son univers, en apportant une touche d'originalité (les Amazones ne ressemblent pas tout à fait à ce qu'on pourrait penser).

Quand Lilith en vient à passer une épreuve, j'étais embarquée dans l'histoire. Les années défilent où notre héroïne grandit, aux côtés de son entourage. Malheureusement, elle ne m'est pas devenue sympathique. Ses capacités me semblaient trop importantes. Le personnage en lui-même est beaucoup plus important, tellement que cela rend perplexe. Certes, elle a un rôle particulier, mais ce n'est pas la seule (d'ailleurs, j'ai trouvé que c'était une bonne chose de la part de l'autrice. Seulement cela est gâché par la trop grande importance qu'on accorde à Lilith, au détriment des autres personnages). Certaines de ses réflexions m'ont vraiment fait lever les yeux au ciel. Par exemple, elle reproche à une personne de son entourage, qu'elle n'a pas vu depuis longtemps, d'être devenu lâche, par rapport à une situation délicate. Cela m'a semblé très manichéen, venant d'une enfant et non d'une jeune femme. D'autant plus que la situation était réellement compliquée et qu'elle ne pouvait pas se permettre de juger qui que ce soit.

Cette antipathie s'est accrue jusqu'à la fin. Si je trouvais ma lecture agréable, les deux-cent dernières pages ont été des plus décevantes. Cela s'explique par l'arrivée d'un nouveau personnage.

Spoiler(cliquez pour révéler)Je parle d'Helian, bien entendu.

Je savais déjà qui il était alors que l'autrice ne parlait que de son rang. Ce n'était pas le seul élément que j'ai deviné, loin de là. Aucune surprise n'est venue au cours du récit. Les révélations n'en étaient pas pour moi, j'avais tout anticipé. Toutefois, ce n'est pas un point qui m'a réellement dérangée. Je serais passée outre si le reste m'avait convaincue. L'arrivée dudit personnage a été décisif dans mon appréciation du roman. La réaction de Lilith à son encontre me semblait difficilement compréhensible, malgré l'explication donnée par l'autrice que j'avais deviné dès le début. Lilith finit par prendre position et ses actes, ses réflexions, n'étaient pas compréhensibles à mes yeux. Du moins, pas en aussi peu de temps. La relation qui se développe par la suite a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Lilith me semblait trop proche, trop tactile, avec cette personne – alors qu'ils se connaissent à peine. Ce qui fait que leur relation me semblait incompréhensible.

En parallèle de cette relation, un personnage qu'on suivait depuis longtemps change de comportement. Il passe pour quelqu'un d'intolérant, têtu, jaloux, sans aucune raison. Étant donné que j'étais moi-même sceptique, je me suis dit « D'accord, il va se passer quelque chose qui fait que leur comportement va être expliqué et il va y avoir un retournement de situation ». Quelle monstrueuse... déception. Le retournement de situation que j'attendais désespérément pour expliquer ce que je lisais n'est pas venu. Le récit se termine, sur une platitude, telle que j'en avais rarement lue. Vraiment. Je pèse mes mots. Il n'y avait aucun enjeu, aucun challenge. L'aspect « bisounours » que j'ai déjà évoqué se ressentait clairement : le personnage mystérieux qui dit être gentil est gentil, les personnages méfiants passent juste pour des intolérants égoïstes, tout le monde est gentil. Et l'épilogue... Que dire ? Ce dernier se termine par un rire machiavélique digne d'un méchant de dessin animé. J'exagère à peine. Les personnages qu'on est censé craindre paraissent ridicules. Même les personnages qu'on est censé apprécier. Pour donner un exemple, le fameux personnage dont je préfère rien dévoiler fait un discours lors d'une réunion importante. J'avais l'impression de me retrouver face à un enfant de dix ans. C'était gênant. Je n'ai pas d'autre mot pour décrire mon ressenti en lisant cette scène.

La dernière « surprise » (qui n'en est pas une) concernant le fameux personnage m'a bien fait rire. Sans en dire trop, il fait quelque chose qui est censé être rare. Sauf que cette même chose arrive à TOUTES les personnes de l'entourage de l'héroïne.

Spoiler(cliquez pour révéler)Un loup pour Sando, Melhen... Même Douce ! Et Helian !

Personne d'autre dans le village ne bénéficie du même traitement. Comme par magie. Ce n'est pas la seule chose supposée « rare » qui se produit beaucoup trop souvent, de manière beaucoup trop hasardeuse. Tous ces éléments ont contribué à rendre mon récit difficilement crédible. Les personnages, leurs capacités, leurs réactions, leurs relations, tout cela m'a laissée dubitative. Si on rajoute le manque de surprise et l'intrigue plus que prévisible et plate au possible, on se retrouve avec un roman peu convaincant à mes yeux. J'en suis la première déçue car l'histoire semblait prometteuse, fut un moment. Les deux cent dernières pages ont eu raison de moi. C'est pourquoi je ne lirais pas la suite. Toutefois, l'autre roman publié de l'autrice m'intrigue, je me laisserais sûrement tenter par cette nouvelle histoire, en espérant qu'elle me plaise davantage qu'Initiée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ophelya 2018-11-29T13:40:01+01:00
Rozenn, Tome 1

Cette lecture fut un véritable bonheur! J'ai été directement plongée dans l'univers qu'a créé Laëtitia Danae, un univers oriental mêlant djinns, magie du fluide, ennemis séculaires et intrigues politiques. On retrouver 3 princesses djinns, Odeleen, Rozenn et Daire, contraintes de se rendre en territoire dagnir pour y rencontrer les princes Maddy. Leur éventuel mariage pourrait sceller une union entre leurs peuples, mais c’est sans compter la dure réalité.

L’esclavage est censé avoir été aboli depuis longtemps, mais on se rend très vite compte aux côtés de Rozenn que ce n’est pas le cas. Les djinns sont condamnés à donner leur fluide, leur sang imprégné de pouvoir, au peuple dagnir pour rester en sécurité…ou mourir en tombant entre les mains des Sans Visage !

J’ai adoré cette intrigue, qui ne tombe jamais dans le banal. C’est captivant, intriguant et les pages défilent sans que nous nous en rendions compte !

Le caractère impétueux de Rozenn m’a totalement conquise, elle reste toujours fidèle à elle-même et refuse de fermer les yeux face à la souffrance de son peuple. Quant à la force tranquille d’Odelenn et l’ingénuité de Daire (adorable, mais on a envie de lui mettre des claques), elles ne sont pas en reste, chacune avec son propre caractère. Je peux en dire autant avec les princes qui sont très loin de l’archétype redouté, et voir les différents liens qui se forment entre eux est absolument génial.

Je suis demeurée subjuguée devant le monde qu’a créé Laetitia, sa plume belle et efficace nous plonge dans le livre avec brio. La romance est magnifiquement dosée, les petits frissons sont bel et bien là !

Rozenn nous fait rêver de tapis volants, d’épices, de magie des mille et une nuit, d’amour, de révolte et du pouvoir que la force que peut prendre le désir de vivre libre.

Je n’ai qu’une chose à dire : heureusement que j’étais à Mon’s pour me ruer sur le tome 2, qui promettait tellement d’émotions, d’action et de réponses ! J’ai pu donc éviter de mourir de frustration XD. J’adore, j’adore, j’adore !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ophelya 2018-12-09T22:43:53+01:00
Rozenn, Tome 2

Oh my god, un vrai coup de coeur !!!! J'ai vibré jusqu'à la dernière ligne, jusqu'au dernier mot!

Ce tome est la suite directe du premier et nous plonge directement dans le bain, c'est le moins qu'on puisse dire! L'action prend une part importante dans ce roman et c'est avec beaucoup d'enthousiasme que j'ai découvert les rebelles et leur cité cachée aux côtés de Rozenn. Notre héroïne a gardé son caractère impétueux, ne s'en laisse pas compter et c'est un pur bonheur de la voir évoluer au fil des pages, découvrir quel est son fluide et comment le contrôler, être témoin de ses échanges pour le moins intenses avec Callum...

L'avenir des Djinns repose sur elle et Rozenn ne compte pas les laisser tomber. Les crimes du sultan Callagan sont dévoilés peu à peu, et il y a de quoi coller des frissons.

L'heure n'est clairement plus aux hésitations ni à la douceur, le temps des rendez-vous amoureux est révolu, place à l'action, à la magie et à la conquête de liberté!

Chaque chose est magnifiquement dosé, la plume de Laëtitia est superbe, à en devenir accro. L'histoire nous emporte toujours dans un rêve aux couleurs du désert et des mille et une nuits, nous fait vibrer au rythme des pas de Rozenn qui se bat avec une force d'âme incroyable, et nous fait fondre avec une histoire d'amour subtile, belle et sensuelle. Mon petit coeur s'est parfois brisé (ouiiiiin, l'auteur n'y est pas allée de main morte T_T), puis a fait ''splash'' a de nombreuses occasions. Les dernières phrases étaient comme les ailes d'un papillon: sublimes, intenses et émouvantes.

Merci à Laëtitia pour cette magnifique histoire, je ne voulais pas que ça s'arrête, encore un peu, encore quelques lignes avant ce mot terrible: fin.

Un coup de coeur <3

Afficher en entier
Commentaire ajouté par anne58 2018-12-25T17:42:13+01:00
Rozenn, Tome 1

Cette lecture m'a vraiment beaucoup plu. J'ai lu tout les autres commentaires et il y a du vrai dans tous ... Même les moins positifs. Mais les petits défauts du livre (speed dating court, princes assez superficiels...) n'en sont pas pour moi. Au contraire je trouve qu'ils rendent au final l'histoire et les personnages plus attachants.

L'histoire m'a un peu rebutée au départ, mais finalement je l'ai lu en quelques heures à peine. Le style est vraiment très agréable, on se laisse porter et personnellement je ne me suis pas rendu compte que les pages défilaient si vite.

J'aime beaucoup les personnages de Rozenn et Odeleen, par contre j'avoue que très vite Daire m'a irritée. Elles ont toutes trois des personnalités bien différentes, et des rapports entre sœurs très réalistes. Je suis juste déçue de ne pas pouvoir lire la suite, car finalement on reste pas mal sur notre faim pour beaucoup de choses.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Melanie0704 2018-12-26T16:26:27+01:00
Rozenn, Tome 2

Ce tome 2 reprend exactement là où nous nous étions arrêtés dans le tome 1 et c'est super de retrouver Rozenn et de découvrir la rébellion avec elle.

Dans ce tome, on découvre enfin le fluide de certains personnages (dieu sait que ces moments étaient tant attendus !) *-*

J'ai adoré voir le vrai visage de tout le monde, chacun choisi son camp.

Le fait que Rozenn devienne plus confiante en elle-même et plus forte nous permet d'apprécier d'autant plus son personnage !

Enfin j'ai beaucoup aimé l'approfondissement apporté à certains personnages à peine mentionnés dans le premier tome, Spoiler(cliquez pour révéler)coucou Aziliz, la soeur pas si effacée que ça, même si certaines questions restent en suspens Spoiler(cliquez pour révéler)surtout concernant Karmin qui finalement n'a joué aucun rôle dans la rébellion et de plus, certaines décisions de l'auteur m'ont brisé le coeur...

En résumé une saga au top grâce à ses personnages, aux enjeux qui s'y jouent et bien sûr à son histoire d'amour (C&R 4ever) !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ptitflora92 2018-12-30T23:18:42+01:00
Rozenn, Tome 1

Grosse déception. J'espérai l'aimé, je voulais vraiment qu'il me plaise mais c'est un flop d'autant plus grand que j'en attendais beaucoup.

Positif: l'écriture, très fluide et agréable bien que les dialogues soit parfois un peu niai faute d'autre termes qui me viennent à l'esprit, disons qu'ils font vu et revu.

l'univers: c'est un décors et des créatures peu souvent vu mais intéressant et bien exploité.

l'aspect politique entre dagnir et djinn qui est au cœur de l'histoire et des problème rencontré par l'héroïne, difficile pour elle de changer les choses.

Négatif: l'héroïne Rozenn, pour commencer au début je la voyais jeune 15/16 ans, la trouvant trop immature dans ses actions et paroles et puis on apprend que la plus jeune soeur à 16 ans amenant Rozenn plus vers 18 ans et simplement impulsive au point d'en être irritante. Rozenn est le personnage typique, elle est belle mais s'en fiche/n'y prête pas attention, rebelle, plus d'un personnage masculin tombera sous son charme, elle a une grande rivale, un compagnon animal trop mignon, trop unique, elle n'est pas là pour tomber amoureuse mais bon les hormones jouent et faut dire qu'il est quand même très beau bien qu'énervant et méchant ce prince.

Bref les "romances" ont tout gâché pour moi, les sentiments à mon goût forcé on aurait pu faire sans et avoir une très bonne histoire. Voir Odeleen et Cayden plus aurait été plaisant ils ont su avec leur personnalité trouvé grâce à mes yeux, mais non c'était Rozenn, Rozenn, Rozenn. Je compte pas le nombre de fois où j'ai levé les yeux aux ciel.

Afficher en entier
Lune pourpre, tome 1 : Initiée

Ce livre ne fait pas partie de mes livres préférés certes, mais il faut bien faire des choix de classement, on ne peu pas tous les mettre en première position! Ce livre m'a beaucoup plu, je trouve la plume de l'auteure très fluide et l'histoire originale, j'aime quand il y a des détails, des précisions sur l'histoire et l'état d'esprit des personnages. Le fait est que les "longueurs" reprochées par certains lercteurs pour moi ne le sont pas, je trouve qu'elles apportent un peu de vraisemblance, votre vie à vous est une succession d'évenement extrordinaires? Je ne crois pas. Et au début la personnage principale n'a que 10 ans! On ne va pas nous raconter des batailles épiques! On voit les choses comme le voit Moira. L'intrigue est très prenante et assez énigmatique sans trop l'être, et il n'y a pas ce coté bien d'un coté et mal de l'autre. Tout est assez nuancé et l'incertitude sur les actions des personnages est assez prenante. J'ai grandement aprécié et j'attent le deuxième tome!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesFantasydAmanda 2019-02-05T11:01:21+01:00
Rozenn, Tome 1

Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com/

---------------------------------------------------------

--- Cet achat prévu de longue date ---

Vous l’aurez peut-être remarqué, mais je pioche bon nombre de mes lectures dans le catalogue des éditions Plume Blanche, et ce n’est pas pour rien. En effet, j’y découvre toujours des pépites, comme la série Le Porteur de Mort par exemple. Je ne pouvais donc pas passer à côté de Rozenn lors des Halliennales, ni d’une superbe dédicace.

Qu’on se le dise : je suis rarement rentrée dans un livre aussi vite, aussi facilement. Sans être remplie d’artifices, la plume de Laëtitia Danae est diablement efficace. Dès le premier chapitre, j’étais curieuse de connaître la suite.

--- À la découverte des djinns ---

L’auteure a fait des choix audacieux dans la construction de son monde. Djinns, tapis volants ou encore pégases : il fallait oser, car ce sont des éléments qui auraient pu nuire à la crédibilité du récit, tant ils semblent tirés des contes des Milles et Une Nuits. Mais, en vérité, cela n’a fait que renforcer la richesse de son univers.

Celui-ci se compose d’ailleurs de plusieurs décors, puisque l’histoire débute au sein de la Bulle, un arbre géant qui accueille entre ses branches le clan de Rozenn. Rapidement néanmoins, le lecteur embarque à dos de licorne pour le palais de Pretamia, la résidence du sultan dagnir…

--- Une intrigue de cour palpitante ---

Si ce premier tome démarre sur les chapeaux de roue, le rythme ralentit légèrement une fois les princesses installées à la cour, et heureusement car les nouveaux personnages sont nombreux. J’ai eu un peu de mal à retenir les noms des princes, mais la liste des différentes familles, insérée au début du livre, m’a beaucoup aidée sur ce point.

L’auteure s’est ensuite lancée dans des jeux de pouvoir passionnants à travers son héroïne, et quelle héroïne ! Laëtitia Danae a fait de Rozenn un personnage fort, suffisamment fort pour porter cette histoire jusqu’à son apothéose. Rozenn n’est pas résignée comme Odeleen, son aînée, ou naïve comme Daire, sa benjamine. Elle est, au contraire, bien décidée à ne pas se laisser charmer par les dagnirs, à déjouer les complots de ses ennemis de toujours.

J’ai aimé son caractère, ses accès de fureur, mais également l’amour inconditionnel qu’elle porte à ses proches. Pour autant, elle n’est pas invincible, insensible ou dénuée de faiblesses. Et c’est ce qui fait toute la complexité de ce personnage !

--- Sentiments ou faux-semblants ? ---

Si les princesses ont été invitées au palais du sultan, c’est bien pour s’unir aux princes dagnirs et, ainsi, mettre un terme aux inimitiés qui persistent entre les deux peuples. Enfin, ça, c’est la raison officielle. Je vous laisse toutefois découvrir par vous-même les motivations du sultan qui se cachent derrière cette manoeuvre politique…

Quoi qu’il en soit, Rozenn et ses soeurs n’ont d’autre choix que de côtoyer quotidiennement les princes, tous trois séduisants – je l’admets, on tombe clairement dans le stéréotype, mais ça colle tellement bien avec l’histoire qu’on pardonne aisément l’auteure. Or, dans ce contexte, la romance est incontournable, et je dois dire que je redoutais cet instant. J’ai cependant été rassurée en constatant qu’elle n’était pas prévisible, même si Laëtitia Danae a disséminé quelques indices, ici et là.

Bon, pour être tout à fait honnête avec vous, j’ai trouvé que les choses allaient un peu trop vite et que certaines scènes étaient clichés, mais cela n’a pas terni mon envie de poursuivre cette saga.

--- Ce besoin de tourner la page… ---

…ne me quittait plus ! Rozenn fait partie de ces sagas addictives pour lesquelles on est prêt à passer une nuit blanche. Chaque chapitre apporte son lot de révélations, chaque action son lot de conséquences, et le tout est parfaitement orchestré par Laëtitia Danae. Comme je l’ai déjà souligné, cette dernière maîtrise le rythme de son récit à la perfection. Je n’ai relevé aucun moment inutile !

L’histoire m’a donc tenue en haleine jusqu’à la fin, jusqu’à ce dénouement incroyable… qui m’a donné envie de me jeter sur la suite, ce que j’ai fait sans attendre ! On se retrouve donc dans quelques jours pour la chronique du tome 2.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesFantasydAmanda 2019-02-07T11:10:51+01:00
Rozenn, Tome 2

Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog !

------------------------------------------------------------

--- Quand une histoire vous prend aux tripes ---

Après avoir lu – dévoré, plutôt ! – le premier volet de Rozenn, je n’avais qu’une envie : enchaîner avec le second numéro, ce qui est plutôt rare. En effet, j’ai pris l’habitude de faire des pauses régulières dans mes sagas, d’alterner les genres. Et pourtant, impossible d’attendre !

Heureusement, ayant un bon pressentiment concernant ce diptyque, j’avais déjà acheté la suite en avant-première à Mon’s Livre. Et, je vous le dis sans détour, cette lecture fut un véritable coup de coeur !

--- La révolte, c’est pour maintenant ---

Voilà la thématique de ce deuxième tome. Autant vous dire que l’intrigue prend un nouveau tournant, et quel tournant ! Désormais à la tête de la rébellion djinn, Rozenn a enfin la possibilité d’aider son peuple. Des plans sont élaborés avec ingéniosité, des ruses se construisent dans l’ombre, bien loin du palais du sultan.

Et les décors imaginés par Laëtitia Danae m’ont une fois de plus fait rêver. J’y ai découvert des endroits magiques, féeriques même. Toutefois, cette escapade au coeur du désert ne pouvait pas durer ; il fallait abattre l’ennemi. Définitivement.

Ainsi, si les jeux de pouvoir à la cour se poursuivent, ils s’accompagnent désormais de plans ambitieux. Résultat : le récit se révèle plus sombre, l’atmosphère plus menaçante. Et c’est une vraie réussite !

--- Un défaut ? Où ça ? ---

Souvenez-vous : dans ma chronique précédente, j’avais précisé que la romance ne me convenait pas entièrement. Même si elle n’était pas prévisible, je l’avais trouvée trop rapide et un brin cliché. Mais c’est loin d’être le cas ici.

Avec une plume toujours aussi efficace, Laëtitia Danae offre davantage de profondeur à cette histoire d’amour qui, il faut l’avouer, passe au second plan. Et quoi de plus normal ? La rébellion est la priorité de tous. En résumé, c’est bien dosé et bien tourné !

--- Des personnages qui se dévoilent ---

Si Rozenn a déjà fait ses preuves dans le premier numéro, ce n’était pas le cas de tous. Certains personnages ne m’avaient pas encore convaincue, et j’ai donc été ravie d’assister à leur révélation.

Je me suis enfin attachée à Callum qui laisse peu à peu tomber le masque du prince indifférent et montre avec fierté sa fragilité intérieure. Quant à Odeleen, elle se décide finalement à agir, à prendre des risques, et c’est appréciable de se découvrir une nouvelle alliée au sein du palais.

--- Ce final, cette apothéose ---

Rozenn, c’est avant tout une lente montée en puissance. C’est une intrigue dont on découvre l’apogée lors du dénouement, dénouement qui explose littéralement le coeur du lecteur. Même si l’un des éléments de cette fin m’a semblé invraisemblable – promis, je n’en dirai pas davantage ! -, je dois dire que je ressors conquise de cette lecture incroyable.

Du coup, j’ai très envie de me lancer dans la saga Initiée, également écrite par Laëtitia Danae. Qu’en pensez-vous ?

Afficher en entier

Dédicaces de Laëtitia Danae
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Editions Plume Blanche : 2 livres

Snag : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode