Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
713 152
Membres
1 004 489

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Linda Saint Jalmes

Auteur

1 061 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par 21la 2012-05-09T21:52:11+02:00

Biographie

Linda Saint Jalmes est une romancière française née en 1971.

Les mots et les dessins ont toujours fait partie de son univers.

Bercée par les contes celtiques de sa grand-mère molènaise, son imagination s’est enrichie au point de nous livrer une passionnante trilogie : La saga des Enfants des Dieux.

Son premier roman, Terrible Awena, a été édité aux éditions BoD en novembre 2010 et a tout de suite rencontré le succès en touchant au coeur les lecteurs.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
548 lecteurs
Or
624 lecteurs
Argent
342 lecteurs
Bronze
237 lecteurs
Lu aussi
214 lecteurs
Envies
1 166 lecteurs
En train de lire
25 lecteurs
Pas apprécié
91 lecteurs
PAL
714 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.05/10
Nombre d'évaluations : 603

0 Citations 334 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Linda Saint Jalmes

Sortie Poche France/Français : 2018-03-24

Sortie France/Français : 2019-04-01

Les derniers commentaires sur ses livres

La saga des enfants des dieux, Tome 1 : Terrible Awena

Je trouve que ce livre est pas mal . l'histoire change de ce que je lis

Afficher en entier
Les Croz, Tome 2 : Le Collier ensorcelé

Cette saga qui se déroule entre deux univers, avec ce brin d'humour est vraiment excellente

Afficher en entier
Les Croz, Tome 1 : La Malédiction de Kalaan

On retrouve ici une suite des enfants des dieux d'une autre saga du même auteur. Les personnages sont attachants, écrit avec une certaine dose d'humour, un vrai régal

Afficher en entier
La saga des enfants des dieux, Tome 1 : Terrible Awena

Je viens tout juste de terminer ce livre, et je dois dire que je l'ai dévoré. Malgré une petite frayeur au début, du à la vitesse de mise en place de l'intrigue (page 10 Awena est déjà dans le passé et page 40 Darren lui saute dessus), je me suis finalement dit que ça n'était pas plus mal pour pas que le livre dure 1000 pages. Car il s'en passe pleins d'aventures ! Qu'est-ce que j'ai pu rire avec les bêtises d'Awena et rêver avec les magnifiques paysages des highlands ou avec la magie. On voyage avec elle et on se retrouve emporter par l'histoire. La plume de l'auteur est fluide et les personnages sont tous attachants.

Une lecture que je recommande vivement. Je vais vite attaquer le tome 2.

Afficher en entier
La saga des enfants des Dieux, Tome 2 : Sophie-Élisa

Déçue !

J'avais adoré le premier tome et je trouve que celui-ci n'est pas à la hauteur. Rien ni fait, je ne trouve vraiment aucune alchimie entre Logan et Sophie-Élisa, ni aucune raison pour qu'ils tombent amoureux, si ce n'est que l'auteur nous l'a dit car ils sont âme sœur. J'ai aussi eu du mal avec les réactions de Sophie-Élisa, qui malgré le fait qu'elle a 22 ans réagit comme une jeune fille de 15 ans ... Avec tout cela l'histoire commence à devenir intéressante qu'au deux tiers du livre, ce qui est long ...

Mais l'on prend plaisir à voir ce que sont devenus les personnages du premier tome, et l'humour est toujours présent, ce qui facilite la lecture.

Afficher en entier
La saga des enfants des Dieux, tome 3 : Cameron

Ce tome est top ! Après le deuxième un peu moins bon il est bienvenu. Tout ce que j'aime. De l'amour, une aventure équipe et de la fantaisie. Sans oublier l'humour (Barabal, merci d'être là). Cette saga nous aura bien fait rêver, et je comprends les fans qui ont poussé pour une suite.

Afficher en entier
La Saga des enfants des dieux, Tome 4 : Diane

J'ai adoré ce quatrième opus ! Il se centre sur la rencontre de Diane et Iain, les grands parents. Pour une fois les personnages prennent leur temps et ça fait du bien. L'histoire est toute mignonne. Elle nous fait rêver et pas que à cause de la magie. C'est certainement le tome de la saga que je préfére pour l'instant !

Afficher en entier
La saga des enfants des Dieux, Tome 5 : Eloïra

Ce tome conclut la saga des enfants des Dieux. J'ai passé un très bon moment avec toute cette famille complétement déjantée et je suis triste de les quitter.

Ici nous suivons les aventures d'Eloïra, la petite dernière, qui retourne dans le passé pour sauvé Larkin et Barabal d'une malédiction. Ce tome change des précédent et on en apprend plus sur les origines des divinités. Retourner dans le passé nous amène a un changement de décors qui nous fait toujours plus rêver. Une belle conclusion.

Afficher en entier
Les Croz, Tome 3 : Val'Aka

toujours aussi prenant, les aventures sont fortes en émotions

Afficher en entier
Bhampair, Tome 1 : Aaron Dorsey

Un grand merci à Linda pour sa confiance renouvelée. J'avais commencé la première saga saga des enfants des dieux et honte à moi, il m'en reste encore deux je crois bien à lire que j'avais acheté il y a pas mal d'années déjà et en ayant terminé ce premier tome de cette nouvelle saga, je n'ai qu'une envie y replonger. Ce premier tome des Bhampair (dont le BH se dit V) avec Aaron est surprenant. Nous sommes en 2236 (autant vous dire que dans ces années là je mangerais les pissenlits par la racine, quoi que, si je suis comme Brivaëlle... Bref, 2236, une ère de plus où le Mal arrive encore à rester sur Terre et à éradiquer de plus en plus d'humains. Une poignée d'hommes et de femmes se battent avec les dons qu'ils ont (avec ou sans magie entendez par là) pour défendre les derniers vivants. De plus de 8 milliards, seule une poignée de 500 000 êtres ont survécu (j'enrobe les chiffres bien entendus) et tout cela dure depuis des diazines d'années le résumé fait très bien son taf !) Le Chaos est passé par là, pas comme le furet qui repassera un jour, no, ce Chaos est passé, il a vu, il a vaincu et il est resté dans de sombres tours au nom imprononçables ! Dès le début nous suivons une Brivaëlle qui vient d'ailleurs (portail, j'adore ce système de transport) et nous découvrons avec elle des "cercueils" où repose des êtres à part. Sauf que la demoiselle ne sait pas qui ils sont et que sa chère "mère" va lui en faire revenir au moins un. Le fameux Aaron, qui après des péripéties, va ramener tout le monde au bercail (enfin bercail c'est vite dis vu qu'il n'existe plus de lieux connus en état) Un Bhampair dans toute sa splendeur, une jeune femme qui n'est pas ce qu'elle est, une mère particulière, des secrets par centaines, des créatures de l'enfer que Linda a su nous concocter et tout ça en si peu de pages ? Bah voyons, attendez-vous à ce que le voyage soit mouvementé et sans ceinture, merci !

Je ne sais pas trop par où commencer tellement il y a de choses à dire et que du bon. L'intrigue "suit" la saga des enfants des Dieux, sans pour autant avoir besoin d'avoir tout lu, ni même lu un seul épisode, mais c'est plus sympa d'avoir des notions, après si vous démarrez par lui, vous aurez forcément envie de dévorer le restant. Déjà le livre en lui-même est superbe, une couverture sombre qui montre toute l'ampleur de la dark fantasy, ou plutôt fantastique dark, car oui le récit a beau avoir beaucoup d'humour, de pince-sans rire et autre agrément qui prêtent à sourire, le sombre n'est jamais loin. (Surtout avec le premier mort qui nous tombe dessus sans crier gare, la vache ! Je t'en voulais déjà Linda juste pour ça, alors imagine ma surprise de taille pour le grand final, mais chut, ne passons pas trop vite les étapes.) Des illustrations sublimement travaillées, c'est un travail de fou que j'ai sous les yeux, vraiment magnifiques. Je ne saurais même pas dire laquelle est ma préférée, parce qu'elles ont toutes un petit quelque chose qui donne envie qu'on s'attarde devant. Un magnifique livre donc, illustré magnifiquement, du papier épais qui est très agréable au toucher et qui résiste (ça fait du bien d'avoir cette qualité entre les mains) La frise chronologique du début qui l'a fait rire, succincte, mais efficace et une carte détaillée en plus. Un bien beau livre objet qui mérite vraiment sa place dans ma bibliothèque.

Revenons au début de l'histoire. Donc Môssieur se réveille avec vraiment pas de chance pour Brivaëlle et elle va devoir lui expliquer dans les grandes largeurs qui elle est, pourquoi il a fait dodo si longtemps, qu'est-ce que le mode a bien foutu durant 2 siècles et faire ce qu'elle peut pour répondre à cette véritable pipelette (ils se ressemblent bien les deux à vouloir tout savoir et pas payer un rond). Entre moqueries, pas envie de répondre et donner le strict minimum, Aaron va apprendre très vite qu'il est avec le bon camp et une petite mise en bouche plus tard, la rencontre avec maman est sacrément houleuse. Tous deux ont des pouvoirs hors du commun, mais savoir qui est mère (Ianonn de son prénom) est un sacré choc. J'ai adoré la façon dont Linda a su mettre en place ses pièces maitresses, les retours en arrière pour bien comprendre qui est qui avec des flashbacks rapides et instructifs. Cette Ianonn a un grand rôle à jouer, tout comme Brivaëlle et les 13 Bhampair, dont Aaron a connu un réveil difficile. De joutes verbales en cinéma sans écran blanc en pleine caverne, Aaron comprend rapidement (et c'est mieux pour lui) et surtout apprend tout ce qu'ils ont pu rater. La puissance du sommeil, ou du coma imposé peu importe envers ces hommes et femmes puissants (qui ont chacun un passé que nous avons en partie dévoilé à un instant T et des dons, des surnoms, enfin je m'égare) par le célèbre Goldorak ! Euh pardon, le seigneur des ombres nommé Galdorka's (oui ce n'est pas le même, nous sommes bien d'accord). Alors j'ai dis 13, mais il n'y avait que 12 caissons de sommeil, donc soit l'un d'entre eux c'est fait la malle tout seul (j'y crois moyen), soit il a été mis ailleurs, soit il serait passé du côté de la force obscure (mais ça aussi j'y crois plus que moyen). Un chiffre étrange qui peut porter malheur comme bonheur et pour le coup, pas de bol pour l'humanité, les êtres humains ont souffert, tout comme la nature qui est vraiment très présente dans ce récit.

Une faune et surtout une flore qui est bien ancrée pour tout un tas de raisons (qu'il vous faudra découvrir dans la lecture). Impossible de ne pas sourire en imaginant ce grand dadais prêt à en découdre entre deux plantes vertes dans la fameuse salle des tortures ? Celle-là, il faut ne pas l'imaginer, mais lire le passage où Brivaëlle y a mis tout son cœur. Cette jeune femme a de nombreuses capacités et la façon dont Linda s'en occupe (oui je parle bien de l'auteure pour le coup) est aussi bien rassurant que dévastateur. Il faut comprendre que même si elle est attachée à eux, elle leur donne de sacrées misères. Les émotions pour le lecteur sont exacerbées, parce qu'on pense entrapercevoir quelque chose et paf, un petit coup dans le nez. Alors beaucoup d'humour pour faire passer les mauvais moments, une odeur de safran, il préfère le jasmin et j'avoue que moi aussi. Si vous pensez que le texte est rigide, vous vous plantez royalement ! Pas mal de dialogues de notre époque (qui ne nous dis pas que dans 200 ans cela sera pire que maintenant ? mais ouf pas de, ou pas trop de gros mots, mais nos expressions de parle à ma main et autres sont bien présentes. Brivaëlle a été avides de tout connaitre, de tout savoir avant de découvrir ces caissons, elle a une grande culture, pas toujours bonne à dévoiler, certes et des envies qui grandissent en même temps qu'elle. C'est une jeune femme de caractère, très douce qui a un passé douloureux et pour se faire Ianonn a su moduler ses douleurs en une force en pratiquant un petit truc de rien du tout. Quant à notre Aaron, il fait le fanfaron, mais les allergies, ça doit gratter un max, pas vrai ? C'est facile de trouver son antihistaminique, par contre faut réussir à se le procurer sans se faire bouffer et ça, c'est encore autre chose.

C'est une sacrée aventure que nous propose Linda dans un monde où le Mal semble avoir la mainmise sur un peu trop de choses. Je regrette juste quelques points qui m’ont fait passer ce premier tome pas loin du coup de cœur. Un moment un peu long dans les explications (je sais, il en faut, mais j'ai eu du mal à tout lire d'un coup) et le fait que certaines choses cachées à juste escient ne sont dévoilées vraiment qu'à la toute fin et cette histoire de possession je l'aurais mieux comprise je pense. Passé ces petits détails, j'ai adoré les joutes verbales, la protection de mère envers sa fille, le méchant qui n'hésite pas à bouffer sa propre force vitale pour recommencer les événements et montrer sa toute puissance (sans oublier tout ce que l'on apprend sur les abattoirs et autres catégories de créatures, du pourquoi elles existent, etc, etc.) Il est sérieux celui-là, franchement, vu la façon qu'il a de réagir lorsqu'il perd une bataille, il vaut mieux être mort sur le champ de bataille que de revenir bredouille, ou alors d'être resté en arrière. Je ne sais pas trop quoi choisir au final. Les enfants des Dieux, donc les Dieux ne sont pas loin et j'ai adoré la façon dont chacun d'entre eux, de ceux qui auraient pu être capable d'empêcher ce qui s'est produit c'est fait avoir, par la force ou la ruse. Le monde crée de toutes pièces par la protection de la nature, les druides encore en action, les bienfaits de cette nature pour qui sait l'entendre et l'utiliser. Cette nature qui réagit un peu trop vite et qui fait sourire. Et puis j'ai adoré voir des compagnons débarquer de leurs caissons (eh ouais, parce que Bob le bricoleur n'a pas su garder comme il faut toutes les prises) et donc Aaron qui avait fait un petit tour dans LA tour pour récupérer ses copains et copines en voient se réveiller. Je n'ose imaginer lorsqu'ils seront tous ensemble, ils me font penser à un groupe de potes qui adorent jouer entre eux et qui arrivent à rester soudés quoiqu'il se passe et prêts à se battre. D'ailleurs le dernier don, Waouh ! Cette femme est vraiment de caractère aussi bien en forme, en visage qu'en puissance.

En conclusion, je pense qu'un plan est en train de se former dans mon esprit, mais je ne sais pas encore si je vais en finir avec Linda rapidement ou pas. Non, mais c'est quoi cette fin, il est où le petit point final ? Sérieux ? Je te savais sadique, mais je ne me souvenais pas à ce point. En bref, vous l'avez compris, un cliffhanger à la hauteur de ce premier tome qui n'est qu'actions, découvertes, affrontements et secrets. Un soupçon de début de romance, mais nous ne sommes pas là pour ça, mais pour sauver le plus de personnes. Des personnages hauts en couleur avec des forces, des faiblesses. Un monde où la magie n'est pas qu'un mot, elle est forte, puissante et une nature qui n'a pas dis son dernier mot. Aaron le Bhampair a beau être un immortel, il va en voir des vertes et des pas mures et par-dessus tout, il va aussi comprendre qu'être le dernier d'une descendance n'est pas toujours une fin en soi. Il y a toujours des surprises et même s'il s'agit d'une dark fantastique, les joutes verbales et certaines situations allègent allégrement et désamorcent les scènes les plus... improbables. Une plume terriblement efficace, joueuse, capable de nous immerger totalement dans le récit, alors qui me suit dans cette nouvelle aventure ?

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/bhampair-tome-1-aaron-dorsey-linda-saint-jalmes-a215236961

Afficher en entier

Dédicaces de Linda Saint Jalmes
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Rebelle Editions : 10 livres

Books On Demand : 7 livres

LSJ Éditions : 7 livres

Linda Saint Jalmes : 2 livres

Hystérie Éditions : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode