Livres
528 880
Membres
549 174

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Cassandra O'Donnell

Auteur

9 018 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par scorpionne 2013-04-12T23:27:30+02:00

Biographie

Originaire de Lille, Cassandra O'Donnell vit depuis plusieurs années dans la région de la Normandie. Elle est fan de Tolkien, Ilona Andrews et de Laurell K. Hamilton1. Réalisatrice de documentaires et de reportages, elle décide de prendre son pseudonyme actuel pour créer la saga Rebecca Kean en 2011, publiée chez j'ai lu, dans la collection Darklight. En 2013, elle se lance dans la romance historique, dans la collection J'ai Lu pour Elle, avec la saga Les Sœurs Charbrey. Durant le Salon du Livre de Paris 2013, elle participe à la conférence 50 nuances de romance où elle lance "J'aime la romance et je vous emmerde" en réponse aux détracteurs du genre.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
16 286 lecteurs
Or
11 648 lecteurs
Argent
4 518 lecteurs
Bronze
2 018 lecteurs
Lu aussi
2 804 lecteurs
Envies
12 507 lecteurs
En train de lire
359 lecteurs
Pas apprécié
216 lecteurs
PAL
6 127 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.61/10
Nombre d'évaluations : 9 685

2 Citations 4 213 Commentaires sur ses livres

Prochain livre
de Cassandra O'Donnell

Sortie France/Français : 2020-12-02

Dernier livre
de Cassandra O'Donnell

Sortie France/Français : 2020-11-18

Interview

Vidéo ajoutée par Lorenko87 2019-03-09T12:49:08+01:00

Les derniers commentaires sur ses livres

La Légende des 4, Tome 2 : Le Clan des Tigres

Encore une très belle réussite pour ce second tome. J’ai beaucoup aimé l’histoire, qui se complexifie au fur et à mesure. C’est un roman jeunesse, très rapide à lire, mais tellement satisfaisant. Il est à la hauteur du début de la saga et j’espère que les deux tomes suivants seront au top également.

Ce tome permet déjà d’en apprendre plus sur le fonctionnement du clan des tigres. J’ai très envie de découvrir les autres clans car on sait très peu comment ils fonctionnent et on ne connait pas encore beaucoup de personnages en faisant partis et ça m’intrigue fortement.

Concernant les personnages, je les aime tous et j’ai adoré en apprendre plus sur le mystérieux Wan. J’ai lu dans les avis que la romance faisait débat. Pour moi elle est vraiment secondaire et inutile du coup je fais abstraction et du coup elle ne me gêne absolument pas.

Afficher en entier
Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée

Une lecture sympathique.

Au vu de tous ces avis élogieux, j'avoue que je m'attendais à mieux, mais c'était quand-même agréable à lire.

De base, je ne suis pas très bit-lit donc fatalement les univers avec vampires, démons et 32.000 espèces de loups garous ne sont pas excessivement ma tasse de thé, mais j'ai trouvé l'univers clair et compréhensible.

Au niveau des personnages, je n'ai malheureusement pas accroché avec Rebecca. Je conçois tout à fait qu'elle est plutôt cool, mais c'est juste que personnellement je ne suis pas bon public pour les personnages trop rentre-dedans et trop puissants et trop adorée de tous les hommes qu'elle croise. J'ai bien aimé son humour, néanmoins.

Au niveau du scénario, j'ai trouvé certaines trames plus intéressantes que d'autre.

En bref, c'était sympa mais je ne suis pas sûre de lire la suite pour autant.

Afficher en entier
La Légende des 4, Tome 3 : Le Clan des serpents

Le tome 4 va bientôt sortir (le 02/12) donc je me suis mise à jour dans cette saga. Entre le tome 2 et 3, il y a une ellipse temporelle. Les clans se sont organisés en fonction de leur alliance et ont décidé ensemble de s’attaquer aux humains. Ils préparent donc la guerre tous ensemble. Ce tome est beaucoup plus violent et sanguinaire, je trouve qu’on s’éloigne un peu de l’innocence du tome 1.

Dans ce tome-là, on va en connaître plus sur le clamp Serpaï qui a pour roi Wan. J’ai particulièrement apprécié ses deux acolytes qui sont deux bras cassés. Ils m’ont beaucoup fait rire. Dans ce tom-ci on a aussi pour la première fois le point de vue humain sur ce qui est en train de se passer.

J’ai un peu moins aimé ce tome 3 car je trouve qu’on se disperse un peu dans les personnages. J’ai quand même hâte de finir cette saga pour en connaître la fin.

Afficher en entier
Malenfer : Intégrale, épisodes 1 et 2

Etant une grande fan de Cassandra, je n'ai pas pu m'empêcher d'acheter cette édition et de découvrir ainsi cette saga. Je suis très surprise d'avoir aussi facilement accrocher alors que l'âge pour le lire est plus pour les 10-12 ans. Mais j'ai plonger dans l'univers avec un grand plaisir et avec une âme d'enfant.

On reconnait bien la patte de Cassandra ainsi que sa façon de façonner des mondes uniques et merveilleux. Je recommande fortement !

Afficher en entier
Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée

Comment décrire ce 1er tome en un mot ?

Addictif !

Rebecca Kean n’a peur de rien et ne s’embarrasse pas de sentiment quand la situation l’exige. Elle a un caractère bien trempé et une repartie qui m’a bien fait sourire. Elle a eu une enfance assez difficile et une formation très dure, mais sous son aspect froid, on lui découvre un cœur tendre dans sa relation avec sa fille et sa meilleure amie.

On la découvre pas à pas, son passé, ses relations et ce qui la pousse à se "cacher" de ses congénères. C'est bien amené, bien travaillé.

J’ai aussi été sous le charme de Leonora, Raphael, Beth, Bruce et Gordon, qui ont tous apporté du charme et de la profondeur à ce roman. Ils sont tout aussi bien travaillés que l’héroïne, réfléchis et on prend plaisir à les voir débarquer, s'enguirlander, se confronter aux autres ou juste soutenir Rebecca.

L’histoire est addictive, il y a de l’action, des rebondissements, de l’émotion, de l’humour et l’autrice a su nous tenir en haleine tout au long du livre. En bref, sans être un coup de cœur, j'ai vraiment passé un bon moment de lecture et je comprends l'engouement des lecteurs pour cette saga. J'ai vraiment hâte de voir ce que nos protagonistes vont devenir. Entre intrigues et traque, entre amitié, amour et relation mère-fille, j’ai terriblement envie de lire la suite !

Afficher en entier
Rebecca Kean, Tome 2 : Pacte de sang

franchement j'ai plus apprécier le premiers tome que ce tome 2.

Son indécision permanente , tout ses homme qui la veulent (les vampire,les muteure,les loups garous sa fait vraiment beaucoup) sa fait fait un peu trop même. En dehors de sa l'histoire et top suspens, magie tout y est je le recommande même si ce n’est pas un coup de cœur .

Afficher en entier
Le Collège maléfique, Tome 1 : Le Marche-Rêves

Grosse déception pour ce roman.

Je l'ai lu car j'ai adoré les deux premiers tomes de la légende des 4 de la même autrice. Autant j'avais trouvé ce dernier titre entrainant et original, autant, j'ai trouvé Le collège maléfique commun. J'en attendais sans doute trop car au fond ça reste un bon jeunesse, mais pas pour moi.

Afficher en entier
Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée

Rebecca Kean est une Vikari, une sorcière de guerre puissante et dévastatrice, élevée pour tuer sans le moindre état d'âme. Mais son union avec un vampire, qui donne contre toute logique jour à une enfant, la contraint à la peine capitale. Pour survivre et protéger son enfant, Rebecca fuit la France, sa terre natale, et se réfugie en Nouvelle-Angleterre.

La guerre des clans a longtemps fait rage entre Sorcières, Chaman, Vampires, Lycanthropes, Muteurs et Démons. Avant que la paix ne soit déclarée et que le Directum ne soit créé, où siège un maître de chaque clan. Rebecca, en fuite clandestine, est loin de vouloir rencontrer le Directum, qui fait appliquer les lois. Mais un concours de circonstances la contraint à devenir leur Assayim, un assassin. Un job temporaire, le temps de retrouver les membres de chaque clan qui ont disparu ces derniers temps. Elle compte bien ensuite disparaître, et protéger sa fille Leonora, dont elle craint pour la vie.

De très bonnes idées, donc. Les différentes espèces sont très bien exploitées, et la trame de fond tourne autour de recherches sur l’ADN et les expériences génétiques. Un petit goût de Riley Jenson, mais en moins vulgaire et mieux écrit. Cassandra O’Donnell a le bon goût de mêler humour noir et personnages haut en couleur, le tout saupoudré d’un vocabulaire propre et d’une bonne plume.

J’ai tout de même un petit bémol à formuler : je trouve le personnage de Rebecca très paradoxal.

C’est une sorcière de guerre élevée par un clan de Vikaris abrupte et sans merci, qui n’hésite pas à tuer. Elle a donc participé à des combats sanglants et déjà tué de ses propres mains. Et pourtant, Rebecca éprouve la peur face à un vampire, c’est une mauvaise combattante et sans son arme, elle se sent nue… D’autant plus paradoxal que Rebecca a une verve amusante et un caractère fort.

Et malgré un nombre incroyable de personnages masculins diablement sexy (peut-être trop ?), Cassandra O’Donnell ne s’est pas réduite à un enchaînement de scènes sexuelles. Car hormis un infime passage, vite oublié, l’auteure s’est concentrée sur l’histoire. C’est donc un premier tome plutôt réussi, qui ouvre les portes sur les prochaines emmerdes qui semblent coller aux basques de Rebecca. Affaire à suivre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aryia 2020-11-29T14:50:57+01:00
La Nouvelle

Comme bien d’autres lecteurs, j’entretiens une relation assez complexe avec ma faramineuse pile à lire : je l’aime autant que je la déteste. Je l’aime car elle est pleine de promesses : que d’histoire encore à découvrir, que d’aventures inconnues à vivre ! Mais je la déteste car je suis complétement dépassée par son expansion incontrôlable. Il me semble parfois qu’elle est l’objet d’une malédiction infernale : à chaque fois que je lis un livre, il y en a deux autres qui font leur apparition, et j’ai alors le sentiment que je ne parviendrais jamais à lire tous les livres qui attendent patiemment leur tour sur les étagères de mes toujours plus nombreuses bibliothèques … C’est pourquoi parfois, pour conjurer le sort, je me tourne vers de touts petits livres : ils se lisent suffisamment vite pour que j’ai l’impression de faire baisser un tantinet cette monstrueuse pile à lire qui menace parfois de s’effondrer sur moi et de m’ensevelir sous des tonnes de livres mécontents de ne toujours pas être lus !

C’est toujours difficile d’arriver en cours d’année dans un établissement scolaire. Cela l’est d’autant plus pour la jeune Haya qu’elle n’est pas seulement « la nouvelle », mais surtout « l’étrangère ». Petite réfugiée syrienne parachutée dans un collège breton, Haya ne parle pas encore parfaitement bien le français, et cauchemarde chaque nuit des bombardements, des morts, des hurlements … Et comme si cela n’était pas suffisant, elle doit également faire face au mépris de ses camarades de classe, qui ne veulent pas d’elle « chez eux ». Heureusement, il y a Gabriel. Gabriel qui n’hésite pas une seule seconde à se dresser contre ses camarades de classe pour la défendre. Gabriel qui l’aide chaque jour à progresser en français et à faire ses devoirs. Gabriel qui devient très rapidement son seul et meilleur ami. Mais l’adolescent a lui aussi bien des tracas : sa grand-mère se comporte étrangement ces derniers temps. Elle semble triste, comme perdue dans un autre monde … ou une autre époque dont il ne sait rien.

Qui aurait cru qu’un si petit livre pouvait être aussi riche, profond et puissant ? Je l’ai lu en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, toute étonnée de déjà tourner la dernière page alors que je venais d’ouvrir le livre, mais je pourrais en parler pendant des heures tant il y a de choses à dire au sujet de ce minuscule petit récit ! Destiné au jeune lectorat – je dirais du CM à la cinquième environ –, ce bref roman aborde des thématiques ô combien actuelles et délicates : la guerre en Syrie et l’accueil réservé aux réfugiés dans notre pays. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la « fraternité » prônée par notre devise nationale est très loin d’être au rendez-vous. Car est-ce véritablement fraternel de cracher à une petite fille de rentrer chez elle car on ne veut pas d’elle, alors que chez elle, c’est la guerre, la mort ? Le contraste entre la petite Haya, au cœur plus gros qu’elle, et ses camarades de classe, haineux et cruels, est bouleversant … et révoltant. Comme si la pauvre enfant n’avait pas vécu suffisamment d’horreurs dans sa courte, il faut en plus qu’elle subisse ce racisme ordinaire mais ô combien inhumain. J’ai eu tellement de peine pour la petite Haya, et cela d’autant plus qu’on sait tous pertinemment que ce n’est pas une simple fiction : c’est encore plus insupportable !

Fort heureusement, tout n’est pas si sombre : Haya rencontre Gabriel, un adolescent ordinaire mais autrement plus accueillant que ses autres camarades de classe. Là où les autres enfants déversent intolérance et malveillance, Gabriel fait régner l’amitié et la solidarité : il va tendre la main à Haya, au lieu de lui tourner le dos, il va se dresser à ses côtés face à ceux qui ont fait d’elle leur bouc émissaire, la fille à abattre parce qu’elle est étrangère. Gabriel, c’est ce petit héros du quotidien, celui qui n’hésite pas à affirmer haut et fort ne pas être d’accord avec la majorité, celui qui se bat pour la justice et la bienveillance, celui qui lutte contre la haine et la violence. Gabriel redonne foi en l’humanité, il prouve que tout n’est pas encore perdu et qu’il y a peut-être encore un peu d’espoir pour l’avenir : il existe encore des cœurs suffisamment grands pour penser aux autres, pour aider les autres. Pour aimer les autres, dans ce monde où chacun se replie sur lui-même en rejetant sans sommation ce qu’il ne connait pas. Gabriel, c’est l’exemple à suivre, un modèle pour tous les jeunes lecteurs qui découvriront ce petit roman : il ne fait aucun doute qu’ils ne pourront qu’être touchés par l’histoire de la pauvre Haya, et qu’ils ne pourront que voir en Gabriel un petit garçon incroyablement courageux qu’on a envie d’imiter !

Je ne peux pas achever cette chronique sans évoquer ce que je considère être le second fil rouge de ce petit roman : il ne s’agit pas uniquement d’une magnifique histoire d’amitié, mais aussi d’une très belle histoire de famille. En effet, il est également question de la relation pour le moins houleuse entre Gabriel et son frère ainé, le chouchou de son père car il est champion de natation alors que Gabriel n’est qu’un enfant « quelconque ». Ni l’un ni l’autre n’est prêt à faire le premier pas pour apaiser la situation : Mathias est bien trop fier pour cela, et Gabriel ne se sent pas à la hauteur … Petit à petit, cependant, les deux garçons vont apprendre à se connaitre, et à nouer enfin ce lien fraternel qui leur faisait tant défaut : c’est très mignon, ça fait du bien au moral. J’ai également énormément apprécié l’histoire qui tourne autour de leur grand-mère et de ses secrets : au fur et à mesure qu’elle se dévoile, qu’elle se replonge dans ses douloureux souvenirs qu’elle avait préféré cacher bien au fond de sa mémoire pour se concentrer sur le doux présent, on découvre que l’histoire se répète … C’est très émouvant !

En bref, vous l’aurez bien compris, ce roman a beau être minuscule, il n’en est pas moins vraiment superbe ! C’est une véritable ode à la tolérance, un véritable appel à la bienveillance, une invitation à ne jamais se laisser guider par la haine et les préjugés. C’est un livre aussi dur que doux : il est dur car il met en scène ce racisme du quotidien, il est doux car il met en évidence la bonté dont peut faire preuve l’être humain. C’est un roman vraiment touchant, bouleversant, émouvant, qui m’a fait passer un excellent moment de lecture. A mes yeux, c’est un ouvrage qui devrait être lu par tout le monde : les enfants en premier lieu, pour les sensibiliser à la question de la tolérance et de la bienveillance, et leur faire découvrir « autrement » la réalité de la guerre … mais aussi les adultes, car notre société est vraiment gangrénée par cette haine de l’autre qui nous empêche de voir la souffrance inexprimables de ces hommes, ces femmes, ces enfants, qui ont fui l’enfer de la guerre pour tomber dans celui de la misère. Un petit roman d’utilité publique, qui se lit vite et bien et qui porte en peu de pages bien plus de messages que de longs pavés indigestes ! Une vraie pépite de la littérature jeunesse !

http://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2020/09/la-nouvelle-cassandra-odonnell.html

Afficher en entier
La Légende des 4, Tome 1 : Le Clan des Loups

C'est un roman jeunesse qui se lit très bien, mais pour ma part, il manque de la profondeur dans les personnages et dans l'intrigue. Cet univers est très original et intéressant, on a envie d'en savoir un peu plus sur les règles de chaque clan, d'en connaître un peu plus sur l'enfance des héritiers, en gros on a envie de s'attacher à chaque personnage mais tout se passe très vite. J'ai beaucoup apprécié la chamaillerie entre les héritiers de chaque clan et j'avoue que le serpaï à la médaille ! Nous suivons donc dans ce tome 1 une petite quête avec des héritiers qui sont entraînés comme des guerriers et ils ne rigolent pas !

Afficher en entier

Dédicaces de Cassandra O'Donnell
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Flammarion jeunesse : 30 livres

J'ai lu : 12 livres

France Loisirs : 7 livres

Flammarion : 5 livres

Pygmalion : 4 livres

Audible studios : 2 livres

ActuSF : 1 livre

Castor Poche : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array