Livres
472 907
Membres
446 207

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Louise Erdrich

119 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par camillel54 2010-07-23T20:12:56+02:00

Biographie

Reconnue comme l'un des plus grands écrivains américains contemporains, Louise Erdrich bâtit, livre après livre, une oeuvre polyphonique à nulle autre pareille. De La Chorale des maîtres bouchers à Ce qui a dévoré nos coeurs, ses livres rencontrent en France un succès croissant.

Dans La malédiction des colombes, on retrouve Louise Erdrich au sommet de son art.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
20 lecteurs
Or
55 lecteurs
Argent
40 lecteurs
Bronze
19 lecteurs
Lu aussi
25 lecteurs
Envies
99 lecteurs
En train de lire
6 lecteurs
Pas apprécié
10 lecteurs
PAL
56 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.05/10
Nombre d'évaluations : 31

0 Citations 23 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Louise Erdrich

Sortie France/Français : 2018-01-17

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par hulottebriarde 2016-07-24T09:50:48+02:00
Dans le silence du vent

Coincidence... Dans une de mes lectures il était fait référence à la tribu Ojibwe dont je n'avais jamais entendu parler. Peu de temps après je tombe sur le livre de Louise Erdrich qui se passe justement dans une réserve Ojibwe... J'ai donc sauté sur l'occasion pour assouvir ma curiosité.

Le livre commence après le viol d'une amérindienne qui travaille pour le Bureau des Affaires Indiennes. Le problème se pose de savoir qui doit enquêter en fonction du lieu où le crime a été commis (dans la réserve ? ) et par qui (un blanc ? un indien ?)

Son fils devant le peu "d'enthousiasme" des enquêteurs part à la recherche d'indices...

L'occasion de faire connaissance avec ses amis, sa famille et de découvrir certaines traditions des ojibwés

Très bien écrit, personnages touchants, le plus important n'est pas tellement l'enquête mais bien plus la découverte d'une culture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par comete_etoile 2017-05-21T11:50:28+02:00
Dans le silence du vent

Je n'ai pas trop accroché avec la narration et les confidences de vie du héros... Dommage car j'espérais plonger pleinement dans la culture indienne. Cependant cela reste un livre atypique, curieux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fabior 2017-05-30T22:57:43+02:00
Dans le silence du vent

Louise Erdrich profite de son roman pour démontrer l'absurde d'une situation, pourtant grave, au saint d'une réserve et nous fait revisiter, à ceux qui en sont passionné, la culture de la Nation Sioux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par martine7 2017-08-02T10:13:05+02:00
Dans le silence du vent

Ce livre m'a passionnée au début, car il commence comme une enquête policière, mais je me suis peu à peu perdue dans les personnages...et les rêves ...tres importants dans la culture des indiens.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mietje 2017-10-04T15:33:12+02:00
Le Jeu des ombres

J'aime bien Louise ERDRICH, mais ici même si ce livre est considéré , comme une oeuvre narative cet espèce de jeu, je t'aime moi non plus, est un peu barbant, le récit manque de tonus, les réflexion s philosophiques, sans grand intérêt. Déception quoi, même si la forme garde toujours le plaisir de lire un beau texte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nie-chan 2018-01-29T17:09:44+01:00
Le Pique-nique des orphelins

Hum... Je pense n'avoir nullement saisi ce que l'auteur cherchait à nous transmettre. Parfois il s'agit de données historiques, parfois d'émotions, parfois de constats sur la société, bref, il y a toujours un message dans un livre, un partage. Ici, le but du livre m'est toujours inconnu.

Ça se lit, certes, mais les personnages ne sont pas attachants, ils ne possèdent rien de particulier. J'irai même jusqu'à dire qu'ils sont antipathiques en réalité. L'histoire me semble décousue, sans fil conducteur, sans réel intérêt.

Bref, certainement pas le roman de l'année, ni même du mois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leslecturesdEsmeralda 2018-02-09T12:16:05+01:00
LaRose

L'avis d'Esméralda :

Je voulais absolument débuter par cet extrait qui à mes yeux recèle toute la profondeur de ce roman : entre tradition et modernité, le poids de l’héritage dans ce monde qui a détruit et malmène, encore, de nos jours la communauté amérindienne. Roman sociétal de toute beauté, LaRose retrace l’histoire d’un peuple, à l’occurrence, ici, le peuple Ojibwé.

Je découvre pour la toute première fois la plume talentueuse de Louise Erdrich. Je me dois tout de même de souligner le travail remarquable de la traductrice, Isabelle Reinharez. J’ai entendu dire que découvrir l’univers de Erdrich avec ce roman, n’est pas forcément l’idéal ou judicieux. J’avoue que les premières pages furent très difficiles. Difficulté de m’imprégner de ce monde, de ces personnages, des enjeux et de cette syntaxe si particulière à Erdrich. Je suis du genre obstinée. Et ma patience fut récompensée !

LaRose est le cinquième du nom. Attribué aux jeunes filles, ce petit garçon va porter sur ses épaules un lourd fardeau. Prénom portant une certain malédiction, il va réussir malgré lui à concilier l’ancien temps des traditions à celui contemporain. Confié aux Ravich, lorsque le petit Dusty fut tué par son père, Landreaux Iron, il va avoir la lourde tâche de combler cette perte. Ce petit garçon est juste remarquable. Prenant conscience très vite des enjeux, son courage et sa présence d’esprit vont faire de ce petit indien un grand héros.

Erdrich dépeint aux travers de portraits hétérogènes les affres de vies. Naviguant entre présent et passé, le dépaysement est total : traditions et enseignement, déracinement, Fort Totten, perte de l’identité, alcool, drogue, réserve… Tableau percutant, horrible, dérangeant et sinistre. Mais au milieu de cette description atterrante (mais bien réelle), la lumière brille et fait vaciller toute cette noirceur : dans l’unité, le soutien, la transmission orale des légendes et histoires, dans la quête de vérité (je pense aux victimes qui n’ont jamais été remis aux familles), le prolongement des traditions et rites, anecdotes…

Ce roman est un véritable coup de cœur, celui qui transperce l’âme. Il m’a emporté sur un terrain que je ne connaissais que trop peu. Gardien de la mémoire d’un peule et annonceur d’un certain renouveau. Le tableau final ne pouvait que refléter à la perfection l’état d’esprit d’Erdrich et de son message : le lien entre la tradition et la modernité, entre les esprits et le vivant. Un monde où les préjugés raciaux n’ont pas leur place. Un monde où la tolérance et le respect peuvent se côtoyer. Un monde où les combats pour l’identité ne devrait pas exister.

LaRose est juste sublime, émouvant, envoutant. Un livre qui devrait trôner dans de nombreuses bibliothèques.

Connaisseurs et curieux, ce roman est fait pour vous ! Le doute n’est plus permis !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par barzoi 2018-02-12T01:06:20+01:00
Love Medicine

Comme tant d'autres livres, merci à Amazon d'avoir stocké les vieilles commandes, cela permet de tracer d'anciennes lectures oubiées, ce qui est un indice sur l'effet long terme.

En effet, sa reouverture confirme l'impression de l'époque.

les NOK

* La lourdeur du debut :trop de descriptions d'un coup, meme s'il faut rentrer dans les lieux, les familles indiennes pour comprendre où on est censé aller

* la repetition de certaines scenes car chacun y donne son point de vue au fur et a mesure

Les OK

* partager la progression des interrogation s de ces populations : la place dans la societe

* alcool, violence et pauvreté : sont ils vraiment si négatifs s'ils font partie du quotidien depuis des generations ?

=> remise en question du cadre d'apprehension des sujets : et si on se recule dans notre propre quotidien, qu'en sortirait il?

Je m'égare, comme ce livre à la fin qui m'avait laissé un énorme sentiment de confusion.

Seems to have been quite a best seller, should mean I'm not a best-sellers addhict

Afficher en entier
La Chorale des maîtres bouchers

Bonjour les lecteurs ….

Abandon , jeté d'éponge à mi-lecture !!!

Ce livre végétait dans ma Pal depuis 2007.. Souvent sorti, souvent rangé au fin fond de la pile..

Je ne sais pas, l'instinct me disait que ce livre n'était pas fait pour moi, malgré une 4° de couverture attirante.

De retour de la grande guerre, Fidelis ne va pas s'attarder dans son Allemagne natale et s'embarque pour faire fortune vers le nouveau monde avec une valise contenant tout son savoir-faire : des saucisses et des couteaux.

Sur son chemin, un nombre de personnages hors normes.

La première partie est lente , très lente ..

On tourne en rond, sans compter l'écriture "plombante" et parfois pompeuse nous entrainant dans des descriptions à n'en plus finir.

D'aucuns diront qu'il fallait persévérer , que la suite allait peut-être révéler la perle .. je n'en ai pas eu le courage …

N'est pas Zola qui veut !

Afficher en entier
Dernier rapport sur les miracles à Little No Horse

Elle est née pour devenir le père Damien, mais ne pourra échapper par moments à ce qu'elle fut en premier, mais il apportera ce qu'il pourra en tant que prêtre dans la réserve Ojibwé, à ce peuple dépossédé de tout.

Afficher en entier

Dédicaces de Louise Erdrich
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Albin Michel : 12 livres

LGF - Le Livre de Poche : 6 livres

L'Ecole des loisirs : 1 livre

HarperCollins : 1 livre

Harper Perennial : 1 livre

le temps des cerises : 1 livre

Robert Laffont : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode