Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
706 342
Membres
972 235

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Haruki Murakami

Auteur

3 513 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par TerverChante57 2022-07-01T10:30:33+02:00

Biographie

Un destin imprévisible

Haruki Murakami est né à Kyoto le 12 janvier 1949. Fils unique d’un professeur de littérature japonaise, il grandit en compagnie de ses chats et de ses livres. Préférant la fiction à la réalité, il rêve de devenir scénariste de cinéma. Il se lance ainsi dans des études d’arts théâtraux à l’université Waseda de Tokyo. C’est là qu’il rencontre Yoko, qu’il épouse en 1971. Durant leurs études, Haruki Murakami et sa femme cumulent les petits boulots pour pouvoir ouvrir leur propre bar de jazz en 1974.

En 1978, alors qu’il assiste à un match de baseball, Haruki Murakami a une révélation : il est capable d’écrire un roman. Juste après le match, il court acheter papier et stylo et se met à écrire tous les soirs. Déçu par son premier jet, il décide de réécrire le premier chapitre en anglais. Une méthode étonnante qui l’aide à trouver son rythme et sa voix en retraduisant son roman en japonais. C’est ainsi que naît Écoute le chant du vent en 1979. Son roman est accepté du premier coup et remporte le prix Gunzo.

Sentant qu’il peut réussir en tant qu’écrivain, Haruki Murakami se met directement à l’écriture d’une suite, Flipper, 1973. Il décide ensuite de vendre son bar et de se consacrer uniquement à l’écriture. Un an plus tard sort son premier long roman, La course au mouton sauvage.

Après plusieurs romans à succès, l’auteur s’installe avec sa femme en Europe, puis aux États-Unis en 1993. Le séisme de Kobe et l’attaque chimique dans le métro de Tokyo le poussent toutefois à rentrer au Japon en 1995. Il vit actuellement à Kyoto.

Un style inimitable

Très influencé par les auteurs occidentaux, dont Raymond Chandler, Haruki Murakami incorpore des références de la culture populaire mondiale à des situations et personnages typiquement japonais.

Son style s’inscrit dans la littérature postmoderniste et le réalisme magique, frôlant le fantastique et la science-fiction. Dans ses ouvrages, l’étrange se mêle en effet à un quotidien banal et mélancolique. On retrouve cette irruption du surréalisme dans ses romans les plus populaires, dont 1Q84. Choisissant des protagonistes isolés, il parvient à décortiquer l’âme humaine pour faire voyager ses lecteurs au plus profond d’eux-mêmes. Il aborde ainsi des thèmes existentiels, comme la solitude, les problèmes de communication ou les questionnements d’ordre sexuel.

Les différentes passions de l’auteur sont disséminées dans ses œuvres. On trouve ainsi beaucoup de références musicales et littéraires et une grande présence des chats. Haruki Murakami est également un grand adepte de la course à pied, passion dont il parle dans son essai autobiographique Autoportrait de l’auteur en coureur de fond.

Un auteur traducteur

Haruki Murakami est également un grand traducteur littéraire. Il traduit en japonais Raymond Carver, Fitzgerald ou encore Salinger.

Les derniers livres de Haruki Murakami :

L’incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage (2013)

Birthday Girl (2017)

Des hommes sans femmes (2017)

Le meurtre du Commandeur Livre 1 Une idée apparaît (2018)

Le meurtre du Commandeur Livre 2 La métaphore se déplace (2018)

Un auteur au succès fou

Salué dès ses débuts, Haruki Murakami a obtenu des dizaines de prix littéraires. Depuis son prix Gunzo en 1979 et le prix Noma pour La course au mouton sauvage en 1982, il a reçu, entre autres, le prix Tanizaki pour La Fin des temps en 1985 et le prix Yomiuri pour Chroniques de l’oiseau à ressort en 1995. En 2006, il remporte le prix World Fantasy pour Kafka sur le rivage et le prix Frank O’Connor pour Saules aveugles, femme endormie. L’auteur a été également honoré à dix reprises pour l’ensemble de son œuvre, notamment par le prix Franz Kafka en 2006. Plusieurs de ses ouvrages ont enfin fait l’objet d’une adaptation cinématographique, dont La Ballade de l’impossible en 2011.

Pressenti pour le prix Nobel de littérature depuis 2006, Haruki Murakami n’a pas fini de conquérir le monde.

Source/La Fnac

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 509 lecteurs
Or
2 433 lecteurs
Argent
1 899 lecteurs
Bronze
1 252 lecteurs
Lu aussi
1 427 lecteurs
Envies
3 073 lecteurs
En train de lire
278 lecteurs
Pas apprécié
308 lecteurs
PAL
2 838 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.51/10
Nombre d'évaluations : 2 054

8 Citations 1 030 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Haruki Murakami

Sortie France/Français : 2022-01-20

Sortie Poche France/Français : 2023-01-05

Les derniers commentaires sur ses livres

Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil

Il faut savoir apprécier ce genre d'écriture qui peut en rebuter plus d'un, et si je devais classer cet auteur venu du soleil levant, je le comparerais à Graham Greene.

Afficher en entier
1Q84, Livre 2 : Juillet-Septembre

Ce deuxième tome s'inscrit brillamment dans la lignée du premier. L'histoire s'éclaire et se complexifie au gré des découvertes de Tengo et d'Aomamé mais ne se dévoile jamais entièrement.

Murakami intercale avec brio le fantastique dans le réel.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Enalem 2024-01-30T08:10:11+01:00
1Q84, Livre 1 : Avril-Juin

Un premier tome novateur, qui sort totalement des sentiers battus. Le scénario et les personnages sont inattendus, l'écriture est franche et incisive, le rythme est parfaitement cadencé.

Le début d'une grande trilogie !

Afficher en entier
Chroniques de l'oiseau à ressort

Lire un roman de Haruki Murakami, c'est faire l'expérience d'une lecture nouvelle, originale et surréaliste. Sa plume est parfaite pour immerger le lecteur dans une atmosphère déconcertante, poétique, et légèrement angoissante.

« Un puzzle où la vérité n'était pas forcément la réalité, et la réalité n'était peut-être pas la seule réalité. » page 821

Entre réalité et onirisme, rêve, illusion, voire fantastique, l'auteur a le don pour envelopper le lecteur d'un voile de mystère. On se sent pris dans l'engrenage de l'intrigue qui se développe avec douceur et on ne peut qu'avaler les quelques 950 pages du roman pour comprendre ce qui s'est réellement passé.

Mais même une fois la lecture achevée, une sensation d'irréalité et de mystère demeure comme s'il nous restait encore des choses à découvrir. Cette impression bizarre, ce trouble est ce qui me plaît chez Haruki Murakami.

"La vérité n'est pas forcement dans la réalité, et la réalité n'est peut-être pas la seule vérité."

*

Depuis peu, un oiseau au chant un peu spécial, ressemblant au bruit d'une pendule que l'on remonte, se fait entendre dans le jardin de Toru Okada et de sa femme Kumiko. Ils le surnomment « l'oiseau à ressort ». Ce n'est pour le couple qu'une plaisanterie, mais très rapidement, le cri de l'oiseau va être associé à des évènements étranges, comme si les rouages de l'horloge faisaient fonctionner le monde et interféraient tragiquement dans la destinée des hommes qui entendent ce chant.

Dans un premier temps, le chat du jeune couple disparaît. Etant très attachés à leur animal de compagnie, ils le cherchent dans le voisinage et en particulier dans le jardin d'une maison abandonnée où des évènements tragiques se sont succédés.

Et puis c'est au tour de Kumiko de disparaître, sans prévenir, sans laisser aucune trace.

*

Des évènements inexplicables, des forces extérieures jouent alors avec la vie de Toru, orientant son destin.

Et c'est ainsi que, petit à petit, le monde réel et le monde des rêves s'entremêlent et se confondent, emportant le jeune homme dans un monde où des personnages étranges, aguichants, voyants, fantasques, malveillants, bienfaiteurs, ou même ambigus le guident ou le manipulent.

Entre rêves érotiques, fantasmes, cauchemars, rêves prémonitoires, hallucinations, l'atmosphère d'étrangeté s'épaissit.

"A l'heure la plus calme, vers quatre heures du matin, je pouvais entendre distinctement pousser à petit bruit les racines de ma solitude."

Chaque personnage a son histoire qui s'imbrique à merveille à l'intérieur du récit et donne plus d'ampleur, de richesse, et de mystère à ce roman à tiroirs. Ces courts récits sont souvent passionnants. le lecteur voyage ainsi dans le temps et l'espace, de la guerre en Mandchourie jusqu'aux goulags sibériens.

*

Si les personnages de ce récit sont singuliers, l'univers et les lieux le sont tout autant. Toru voyage d'un monde à un autre, entre réalité et surnaturel, lumière et obscurité, empruntant des passages. Ces lieux ont en commun d'être silencieux, lugubres, d'un noir total et inquiétant.

*

"La chronique de l'oiseau à ressort" est un roman à multiples facettes, poétique, onirique, fantastique, historique. Il aborde de nombreuses réflexions, comme les traumatismes psychiques et physiques de la guerre, la société japonaise, le monde du travail, les bienfaits du rêve.

Si vous recherchez une intrigue prenante avec de multiples rebondissements, je vous déconseille ce roman.

Par contre, si vous aimez les ambiances feutrées, langoureuses, mystérieuses, servies par une belle écriture, poétique et sobre, alors je vous recommande particulièrement ce magnifique roman.

Pour ma part, j'ai passé un excellent moment de lecture. Un des meilleurs romans de Haruki Murakami.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HundredDreams 2024-02-02T06:10:17+01:00
Sommeil

Après les couloirs sinueux de « l'étrange bibliothèque », « Sommeil », m'a fait voyager dans un autre monde labyrinthique, celui des nuits sans sommeil.

*

Haruki Murakami n'a pas son pareil pour décrire un quotidien banal et mélancolique traversé d'étrangeté, de surréalisme et de mystère.

Ici, il raconte l'histoire d'une jeune trentenaire qui pour une raison inexpliquée, va vivre une expérience insolite : à la suite d'un rêve étrange, elle cesse tout simplement de dormir.

« Je me suis réveillée brusquement, en sursaut, comme si quelque chose m'avait arrachée au sommeil à l'instant le plus dangereux, le plus effrayant du rêve, au point de non-retour… comme si j'étais allongée, seule, au fond d'une grotte. »

Elle va restée éveillée pendant dix-sept jours et dix-sept nuits.

Sans jamais ressentir le manque de sommeil.

Sans que jamais personne ne s'en rende compte. Ni son mari, ni son fils.

La dix-septième nuit marquera une fin. Mais laquelle ?

Sans même s'en rendre compte, je me suis laissée surprendre et piéger dans la toile narrative que l'auteur tisse avec finesse et élégance.

*

Sa vie quotidienne est d'une monotonie affligeante et d'une solitude extrême : en journée, cette femme au foyer vaque à ses occupations familiales. Mais pendant ses nuits blanches, alors que tout sa famille dort, elle retrouve les plaisirs simples d'autrefois : elle se verse un verre de cognac, mange du chocolat tout en lisant et relisant Anna Karénine.

"… désormais tout ce temps m'appartenait. À moi et à personne d'autre. Rien qu'à moi. Et je pouvais l'utiliser comme je l'entendais. Personne ne viendrait me déranger. C'était un agrandissement de ma vie. Ma vie s'était agrandie d'un tiers."

Les seuls moments où elle semble revenir à la réalité est lorsqu'elle regarde son mari et son enfant dormir. C'est alors qu'elle se rend compte de l'enfermement dans lequel elle a doucement glissé au fil des années.

*

Haruki Murakami a sûrement dû se documenter sur le sommeil et le rêve.

Il exploite superbement leur fonction défensive et leur rôle de régulateur : il décrit d'une façon subtile les conflits intérieurs de la jeune femme qui s'est perdue dans une vie maritale insipide et insatisfaisante, faisant ressortir ses peurs, ses angoisses et ses désirs.

L'auteur évoque les expériences menées par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, privant de sommeil les prisonniers pour en voir les effets. Pourtant l'absence de sommeil n'inquiète pas la jeune femme et ne semble pas peser sur sa santé physique et mentale.

*

Tout doucement enchaînée à cette histoire et cet univers complexe dans lequel il est facile de s'égarer, je me suis interrogée sur le sens de ce texte avant d'écrire ce billet. Car, en plongeant dans les mécanismes du rêve, l'auteur nous entraîne dans son langage onirique et symbolique. Il nous invite également à réfléchir sur la nature de la réalité et du rêve, de la conscience et de l'inconscient, des conflits intimes et de l'harmonie entre le corps et l'esprit.

Le mystère qui entoure ces nuits blanches étend le champ des interprétations possibles. La fin ouverte et totalement inexpliquée m'a frustrée, mais après mûre réflexion, je trouve qu'elle laisse les lecteurs libres d'interpréter à leur façon les dernières pages de ce récit.

« Comme une série de boîtes, chaque monde en contenait un autre plus petit, et ainsi à l'infini. Et, tous ensemble, ces mondes formaient un univers entier, et cet univers était là, attendant d'être découvert par le lecteur. »

Sommes-nous dans les rêves et l'inconscient de la jeune femme, l'auteur décortiquant ses peurs les plus intimes ?

Sommes-nous au contraire dans une réalité qui se fragilise et se fendille, s'efface lentement et disparaît, l'auteur nous emportant aux frontières de la raison ?

Est-elle insomniaque ? Ou bien, vit-elle dans un rêve éveillé ?

En connaissant le destin d'Anna Karénine, faut-il voir dans le choix de ce roman un autre message, une nouvelle piste de réflexion ?

*

J'aime les beaux livres, j'y suis très sensible.

Les éditeurs ont porté une attention particulière à l'objet-livre. En effet, le récit est enrichi des magnifiques illustrations aux couleurs sombres et argentées de Kat Menschik. Elles sont à l'image du texte, poétiques et oniriques, chargées de symboles, totalement en symbiose avec l'écriture et l'atmosphère irréelle, sombre et envoûtante de cette nouvelle.

*

Pour conclure, même si l'épilogue m'a au départ déstabilisée et même un peu déçue, je suis à nouveau charmée par le monde instable, flottant et métaphorique de Haruki Murakami : l'auteur laisse en effet des portes ouvertes pour que le lecteur puisse parcourir les sinuosités et les recoins de l'âme humaine tout en redessinant à sa guise la réalité qui échappe à toute logique.

Une nouvelle de 80 pages surprenante à découvrir … par une nuit d'insomnie.

Afficher en entier
1Q84, Livre 3 : Octobre-Décembre

Ce dernier tome s'inscrit sans peine dans la lignée des précédents. La qualité de l'histoire et de l'écriture sont toujours au rendez-vous et emmènent le lecteur jusqu'au bout de l'aventure de 1Q84.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eryniies 2024-02-09T10:15:02+01:00
Kafka sur le rivage

Un très bon livre! Je le recommande vivement

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Noeleen 2024-02-11T19:26:21+01:00
L'Étrange Bibliothèque

Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est étrange en effet. La lecture brouille les pistes d'explications et même à la fin il ne reste que des hypothèses, rien de certains. Étrangement fascinant..

Afficher en entier
Le Meurtre du Commandeur, Livre 1 : Une idée apparaît

Le prologue et la quatrième de couverture donnent envie de lire le livre.

Finalement, les pages se suivent, on avance dans notre lecture, mine de rien. Les sujets abordés par l’auteur peuvent parfois être complexes pour des lecteurs non avertis (peinture, bouddhisme, philosophie de vie, monter du IIIème Reich, ….).

En revanche, heureusement que le prologue est là pour nous faire comprendre l’onirisme du livre car cela met du temps à arriver.

Les chapitres peuvent parfois être longs, et semblent sans réel intérêt, ou plutôt avec des non-événements tout à fait banals. Mais malgré tout, l’histoire reste prenante et nous avons envie d’en découvrir plus sur les personnages.

J’espère que le deuxième tome sera plus riche en suspense que le premier tome.

Bonne lecture à vous

Afficher en entier
Première personne du singulier

"Première personne du Singulier" Haruki Murakami (auteur) Hélène Morita (Traducteur) 192 pages. Ed.10-18 (05/01/2023).

Un Recueil d'histoires courtes.

Je vais vous parler de la première histoire.

Le narrateur parle d'une Fille dont il dit avoir perdu de mémoire le nom et le visage, pourtant, il en fera toute une histoire. Il se plonge dans la lecture de son œuvre complète, l'amour et la mort, indissociables (ce ne sont pas mes propos!).

"Dis, il se peut que je prononce le nom d'un autre homme au moment où je prend mon pied, ça t'embête pas?"

Murakami accepte une relation dont il n'est que le remplaçant...

Un Livre bien écrit mais qui ne raconte pas grand chose. "On peut s'imaginer notre propre soupe"...

Je n'aime toujours pas la poésie V_V... Même s'il ne s'agit pas que de cela.

Phoenix

++

Afficher en entier

Dédicaces de Haruki Murakami
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Belfond : 28 livres

10/18 : 25 livres

France Loisirs : 7 livres

Vintage Books : 6 livres

Seuil : 4 livres

Points : 3 livres

Kodansha : 2 livres

Audiolib : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode