Livres
546 084
Membres
581 825

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Haruki Murakami

Auteur

2 875 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Elwysse 2020-07-20T12:28:22+02:00

Biographie

Plusieurs fois favori pour le prix Nobel de littérature, Haruki Murakami a reçu le prestigieux Yomiuri Literary Prize, le prix Kafka 2006 et le prix Jérusalem de la liberté de l'individu dans la société en 2009.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 239 lecteurs
Or
2 034 lecteurs
Argent
1 549 lecteurs
Bronze
1 015 lecteurs
Lu aussi
1 078 lecteurs
Envies
2 554 lecteurs
En train de lire
237 lecteurs
Pas apprécié
243 lecteurs
PAL
2 321 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.62/10
Nombre d'évaluations : 1 601

8 Citations 879 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Haruki Murakami

Sortie France/Français : 2019-10-03

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par jacquestimmer 2021-03-04T06:31:56+01:00
La Fin des temps

Pas de la science-fiction, cet ouvrage ? Il est vrai que les purs adeptes de la hard SF risquent en effet de rester sur leur faim. Pas d’engins intersidéraux ni de combats au pisto-blaster, ici le combat est intérieur, sublimé, poétique.

Superbe roman donc, où l’on s’enfonce d’autant plus lentement qu’inexorablement au cœur d’une double histoire qui, personne n’en doute un seul instant, finira par ne plus en faire qu’une seule. Où l’on pénètre peu à peu dans vie quotidienne d’un étrange village dont l’accès irréversible n’est régi que par une seule condition préalable, celle avant toute chose d’abandonner son ombre, ce qui ne semble d’ailleurs affecter personne :

— Ça vous arrive de regretter d’avoir abandonné votre ombre ?

— Je ne le regrette pas, dit le vieillard en secouant plusieurs fois la tête de côté. Je n’ai jamais regretté, pas une fois, parce qu’il n’y a rien à regretter.

Fait remarquable, aucun des personnages ne porte de nom ni de prénom, ce n’est sûrement pas un hasard, peut-être une volonté de rendre le message philosophique plus universel encore ? Mais réussir tout un roman sur ce concept, sans même que le lecteur en soit incommodé ou en ait même réellement conscience, quelle maestria ! Et quel bonheur en ce qui me concerne, moi qui après dix pages du « Problème à trois corps » (Liu Cixin) suis totalement lâché par la distribution.

Où l’on se régale aussi, au propre comme au figuré, des scènes de repas sans fin dignes du « Gourmet Solitaire » de Jirô Taniguchi.

Bref, une œuvre de réalisme magique totalement aboutie, sur fond d’une science aussi déroutante qu’omniprésente, et mettant continuellement en doute le lecteur sur la normalité du monde observé.

Et tout ceci avec un merveilleux travail d’orfèvre quant à la beauté du texte et la fluidité de l’histoire. Encore bravo, Haruki Murakami !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hogwarts 2021-03-05T13:24:41+01:00
Les Amants du Spoutnik

J'ai dévoré ce livre et j'avoue je m'y attendais pas. Je l'avais sur mon étagère depuis des années. Je me suis décidé ce matin, et je l'ai lu en quelques heures. Bon il est pas si long, mais il se lit quand même vite.

C'est très mélancolique, c'est vraiment l'impression que ça me donnait tout au cours des chapitres. La structure est intéressante aussi, ça fait narrateur dans narrareur, un peu comme les 1001 nuits. Bref j'ai bien aimé, mais pas adoré.

Maintenant faut que j'en fasse une fiche de lecture pour un cours…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wonderbooks 2021-03-08T18:48:12+01:00
L'Étrange Bibliothèque

Une lecture fascinante.

Ce qui m'a sans doute le plus plu dans cette courte nouvelle, c'est son atmosphère. Murakami nous plonge dans un univers sombre, glauque et mystérieux qui contraste immédiatement avec l'image qu'on a de la bibliothèque chaleureuse et pleine de vie. Tout au long du roman, cette ambiance oscille entre le rêve et le cauchemar. Je me suis très vite prise au jeu et j'ai eu peur pour le protagoniste. Les personnages sont assez originaux, comme l'homme-mouton par exemple. Le roman baigne dans une vague d'absurde où on a un peu de mal à en décerner un réel message. Pour ma part, j'y verrais peut-être une critique de la lecture comme "bourrage de crâne", comparée à une lecture plus posée et réfléchie. Mais, ce n'est qu'une piste…

La plume de Murakami est vraiment très belle et poétique. Il parvient vraiment à faire grimper la tension tout au long du récit tout en gardant une forme de sensibilité. La nouvelle est aussi illustrée. Même si je n'ai pas trouvé les dessins sublimes, je trouve qu'ils servent bien à l'histoire.

Par contre, je suis assez déçue par le format nouvelle. C'est souvent un format qui me laisse mitigée (même si je continue à en lire) et malgré toutes ses qualités, l'étrange bibliothèque ne fait pas exception à la règle. J'aurais aimé que la psychologie des personnages soient davantage creusées et en apprendre plus sur l'univers de la bibliothèque. De même, j'ai trouvé la fin un chouilla précipitée et brutale.

En bref, une belle découverte qui m'a "réconciliée" avec Murakami depuis ma (traumatisante) lecture de [b]Kafka sur le rivage[/b]. L'univers et l'écriture correspondent vraiment à ce que j'aime, mais j'aurais souhaité que certains points soient davantage creusés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Idril57 2021-03-12T09:42:17+01:00
La Fin des temps

Une très belle histoire. L'auteur a, je trouve, vraiment le don de parler de choses tout à fait banales et grivoises avec toujours une infime poésie. Le fantastique se mêle à des réflexions tout à fait réalistes. Il y a un non-dit sur la fin, un mystère non-résolu, qui ne nous laisse pas plein de frustration, mais avec l'imagination grande ouverte. Je recommande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par _Cendre_ 2021-03-19T15:30:30+01:00
Kafka sur le rivage

Ca faisait plus de 5 ans qu'il était en Pile à lire. En fait les avis sur cet auteur avaient un peu refroidi ma motivation car je voyais passer partout les mots « étrange, onirique, poétique, etc. » et j'avoue que ca me faisait pas mal peur. Est-ce que ce livre était fait pour moi ? Et après lecture, les premiers mots qui me viennent à l'esprit pour qualifier ce roman sont étrange, onirique, poétique. Ça vous aide, hein ? Je peux aussi vous dire que le chat sur la couverture et la "pluie" de poissons qu'on voit ont vraiment un lien avec l'histoire.

Plus sérieusement, ce livre c'est une expérience. J'ai apprécié ma lecture même s'il y a certains aspects m'ont déstabilisée. Ne lisez pas ce livre si vous n'êtes pas prêt à accepter de ne pas avoir des réponses rationnelles à tout (ou des réponses tout court). C'est un livre où il faut se laisser porter, sans réfléchir au pourquoi ni au comment mais seulement apprécier l'onirisme qui suinte de l'intrigue. En fait, c'est vraiment comme dans un rêve : au début on a l'impression que c'est contemporain mais il se passe des choses improbables… qui ne choquent personne. Il n'y a pas de jugement et c'est considéré comme « cohérent » dans l'ensemble, si vous voyez ce que je veux dire... Lisez ce livre avec votre coeur et votre instinct et pas avec votre cerveau.

Au niveau de l'histoire, c'est le destin croisé de 2 personnages principalement : Kafka Kamura, un ado de 15 ans qui vient de fuguer de chez lui et Nakata, un vieux monsieur simplet. Et quand je dis « croisé », ne vous attendez pas à ce qu'ils se rencontrent. C'est juste que leur histoire se dirige vers la même but et tout le livre est construit sur leur « voyage ». Ils ont également plus de choses en commun qu'on ne le pense au premier abord. C'est un voyage qui dure environ 3-4 semaines il me semble, donc c'est relativement court mais en fait il est lié à des évènements qui se sont déroulés des années auparavant. Les chapitres alternent entre l'histoire de Kafka et de Nakata. J'ai préféré les passages avec Nakata personnellement, que j'ai trouvé plus « légers ».

Petite mise en garde notamment pour les jeunes lecteurs : personnellement j'ai été plutôt étonnée (pour ne pas dire gênée) de certaines pratiques sexuelles décrites dans ce livre. Aussi, une autre scène était hyper glauque et violente, j'étais vraiment secouée. Vous voilà prévenus.

Au final, j'ai bien aimé cette lecture bizarre, et je sais maintenant à quoi m'attendre, notamment avec 1Q84 qui est aussi dans ma PAL depuis des siècles (j'exagère un tout petit peu). Ce voyage dans un Japon entre contemporain et fantastique en déroutera plus d'un. C'est un livre où il faut se laisser porter, apprécier les métaphores, les dialogues avec des questions existentielles (sans réponses parfois) et qui envoutera autant qu'il dérangera le lecteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par _Cendre_ 2021-03-19T16:00:56+01:00
1Q84, Livre 1 : Avril-Juin

Alors je dois dire que j'ai été agréablement surprise. J'ai découvert la patte de l'auteur récemment avec Kafka sur le Rivage, qui m'avait bien plu mais dont certains aspects m'avaient quand même pas mal dérangés (la surenchère de sexe à tendance perverse par exemple).

Bref, je partais donc en connaissance de cause : Murakami c'est perché et c'est dérangeant mais il y a un côté "onirique" où on aime bien se laisser porter. Ca m'a peut être aidé à apprécier cette lecture, bien que j'angoissais de retomber dans la bizarrerie si vite après Kafka.

On est encore entre contemporain et fantastique indescriptible. On est à priori dans le Japon réel de 1984, dans ce qui pourrait être un roman contemporain mais au fur et à mesure qu'on avance on se rend compte que des choses pas si normales se passent et le fantastique m'immisce par petite touche au fur et à mesure. La manière dont il est amené se fait tellement naturellement qu'on a une sensation de rêve et de poésie, c'est très étrange mais très typique de sa plume. Murakami arrive à captiver son public malgré une histoire déroutante et mystérieuse.

L'intrigue se divise en 2 branches : celle d'Aomame, une jeune trentenaire sportive "aux talents particuliers" (je vous laisse dans le flou, sinon j'en dis trop) et celle de Tengo, un apprenti écrivain qui se voit proposer de réécrire un livre prometteur d'une jeune autrice qui a des idées mais aucun style. Leurs chapitres s'alternent. Tengo parle à la 1ère personne et Aomame à la 3ème. A priori aucun lien entre les deux histoires mais les liens se fond petit à petit. On ne sait pas pourquoi tous ces évènements se passent (et on n'aura surement jamais d'explication tangible connaissant Murakami) mais ils s'imbriquent et se tissent entre eux et on a envie de savoir comment l'histoire de Tengo va finalement rejoindre celle d'Aomame. Tout un aspect de l'histoire tourne autour des violences faites aux femmes par leurs proches et l'impasse dans laquelle elles se retrouvent souvent conforntée. Je n'en dis pas plus mais en tout cet aspect m'a beaucoup plus.

Bien sûr on n'échappe pas aux sempiternelles scènes de sexe (ou réflexions sur le sujet) mais je les ai trouvé moins bizarres que dans Kafka. Enfin moins bizarre... il faut le dire vite, hein. Mais disons que les pratiques perverses sont dénoncées et vraiment considérées comme anormales cette fois. Et encore une fois, j'admire la culture de l'auteur, que ce soit en terme de musique ou de littérature. : il arrive à en parler sans saouler bien qu'on ne soit pas expert dans le domaine. L'histoire peut paraitre lente mais comme il y a des mystères qu'on veut élucider et qui semblent de plus en plus étranges, les pages se tournent facilement. Je lirai le T2 avec plaisir mais je crois que je ne vais pas devoir trop trainer sinon je vais oublier certains aspects. Et étrangement, j'ai moins peur à présent de retrouver la plume farfelue de cet auteur qu'après la lecture de Kafka sur le rivage. Peut être que je commence à m'y habituer ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VictorineS 2021-03-22T21:19:16+01:00
La Ballade de l'impossible

J’ai eu beaucoup de mal, je n’arrivais pas a dire si j’aimais ou pas mais au final je retiens cette ambiance particulière, presque poétique.

Afficher en entier
L'Incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage

Il y a du très bon et du malaisant dans ce roman.

Si le personnage central nous est de prime abord sympathique, rapidement le fait qu'il "subisse" sans chercher à comprendre ou confronter ceux qui l'ont blessés interpelle.

On commence et on finit avec la sensation de mort. (Donc vraisemblablement la personne qui a commenté "Entrer dans ce livre, c'est comme faire un rêve dont on sait d'avance qu'on se réveillera plus heureux" sur la jaquette...ne l'a pas lu !!) C'est bien écrit mais morose, plat et terne par la faute de Tazaki plus observateur qu'acteur de sa propre vie.

J'étais toutefois prise dans l'histoire avec ses perpétuels "avant/arrière dans le temps" jusqu'à ce que l'on tombe dans les rêves sexuels de Tsukuru...là l'auteur m'a perdu. Déjà le récit d'Haida m'avait laissé perplexe...mais son intervention nocturne est perturbante.

Retrouver des années plus tard les couleurs parties est intéressant. Les vies des uns et des autres ont sacrément évoluées (en bien ou en mal). Et en même temps les nouvelles révélations choquent ! Oo

En fait ce qui m'a déplut c'est qu'on nous balance des fils... qui ne seront pas démêlés.

On nous parle de "sixième doigt". Ça ne sert à rien dans le récit.

On nous parle d'un autre ami du héros qui disparait sans laisser de trace. On n'en saura pas plus.

On nous parle d'un viol. Par qui ? Mystère.

On nous parle d'un meurtre. Par qui ? Pourquoi ? On ne nous éclaire pas.

On nous parle de Sara...et à la fin on ne sait pas.

Oui dans la vie tout n'a pas de solution. On reste le bec dans l'eau et voilà. Dans un livre j'attends de l'auteur plus de réponses aux questions qu'il pose, tendance philosophique ou pas !

Je souhaite à Tsukuru de continuer à peaufiner ses gares encore longtemps, mais j'en doute...car la dernière à l'air en fuite.

Afficher en entier
Le Meurtre du Commandeur, Livre 1 : Une idée apparaît

Ordinaire qu’un qui aime la narration c’est ok

Afficher en entier
Autoportrait de l'auteur en coureur de fond

Ce livre me laisse une impression mitigée. Certes, Haruki Murakami nous livre, dans une plume simple et surtout très authentique, ses impressions de coureur longues distances et les difficultés parfois rencontrées. Il nous explique comment écrire, son métier d'écrivain et courir sont pour lui inextricablement liés. Mais j'ai trouvé que le format de ses impressions manquait justement de structure interne, d'architecture. Je regrette qu'il n'ait pas insisté davantage sur la cohérence interne de son livre et davantage développer l'aspect écriture et métier d'écrivain.

Afficher en entier

Dédicaces de Haruki Murakami
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Belfond : 24 livres

10/18 : 22 livres

France Loisirs : 7 livres

Vintage Books : 5 livres

Seuil : 4 livres

Points : 3 livres

Kodansha : 2 livres

Audiolib : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array